Bienvenue : S'identifier |  Créer un compte
 
 
Mon panier :  Pas d'article
HBC Nancy Sluc sur facebook HBC Nancy Sluc sur Instagram HBC Nancy Sluc sur Android HBC Nancy Sluc sur apple
Chercher
Bonnes vacances : Fermeture du bureau !
Imprimer le produit
Envoyer par mail


L'heure est venue pour nos salariées de prendre quelques jours de vacances bien méritées. 
Le bureau sera fermé la semaine prochaine, mais rouvrira dès le lundi 31 juillet à 9h30 ! 

Vous pouvez bien sûr nous contacter sur le téléphone du club (03 83 95 19 12) : un répondeur est mis en place.
Vous pouvez également nous laisser un message sur la page Facebook du club et nous vous recontacterons dès que nous reviendrons. 

Bonnes vacances à tous, à très vite ! 

Isabelle, Mathilde & Anaïs.


Nouveau partenaire : Crous Lorraine !
Imprimer le produit
Envoyer par mail


On commence la journée avec une très belle photo pour une très belle nouvelle : le Crous Lorraine figure désormais parmi nos partenaires, et de bien belle mesure !

Engagés dans la vie étudiante et universitaire, le HBC Nancy Sluc et le Crous n'auront pas mis longtemps à trouver des valeurs communes et un projet ensemble.
Ce nouveau partenariat est une véritable aubaine pour le club, qui peut s'en féliciter.

Une belle dynamique se crée, et nous remercions le Crous pour l'énergie qu'ils investissent pour le HBC Nancy Sluc. 

19/07/2017 : Séance de hand en plein air !
Imprimer le produit
Envoyer par mail



Demain, rejoignez-nous de 16 heures à 18 heures à l'Esplanade Pierre de Coubertin pour une séance de handball en plein air ! 
On vous attend très nombreux pour passer un moment convivial tous ensemble ! 

(Accessibilité en bus : Ligne 2 - Arrêt Cèdre Bleu)

Nouveau partenaire : La Piadina !
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Le HBC Nancy Sluc est heureux de vous annoncer qu'il compte parmi ses partenaires La Piadina, une pizzeria.

Basée au 27 avenue de la Libération à Laxou, La Piadina propose pizzas, bruschettas, sandwiches et salades sur place, à emporter ou en livraison.

Nous souhaitons la bienvenue à M. Kanzleiter et sa collègue, et leur souhaitons le meilleur !  


14/07/2017 : Concert à la Brasserie Le Clairlieu
Imprimer le produit
Envoyer par mail



Avant d'aller profiter des feux d'artifice, venez avec nous profiter d'un super concert à la Brasserie Le Clairlieu, l'un des partenaires de notre club ! 

Venez profiter d'un menu barbecue (3 viandes) + dessert à 13€ ! 

Nous vous attendons nombreux ! 

Stage de reprise : 21/08/2017 au 25/08/2017
Imprimer le produit
Envoyer par mail


La saison vient de se terminer, les gymnases sont fermés et tu as déjà hâte de reprendre le hand ? 
La pré-saison débutera pour ton équipe en août, mais tu veux arriver plus prêt que tes copains ? 
N'hésite pas à t'inscrire à notre stage de reprise ! 
Au programme, tu auras la chance de faire du travail physique, individuel et collectif entouré d'animateurs qualifiés et prêts à te faire passer une semaine dantesque pour que tu progresses à la vitesse de l'éclair ! 

Le stage aura lieu du 21 au 24 août 2017, avec un découpage entre le gymnase Martiny et le parc de la Pépinière. 
Comme d'habitude, il sera ouvert à tous, et toutes les catégories peuvent participer ! 

Pour t'inscrire, c'est très simple. Il te suffit de contacter Svet ! 

A très vite !
Rejoins le Sluc !
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Tu es à la recherche d'un club convivial, familial et où tu te sentiras bien ? 
Tu veux jouer en N3F ou en PNM et faire partie d'un projet ambitieux ?
Tu veux seulement t'amuser et jouer sans te prendre la tête ? 
Tu aimerais découvrir une nouvelle discipline axée sur le développement individuel où la bonne humeur règne, encadrée par des entraîneurs toujours à l'écoute ? 

Dans tous les cas, le HBC Nancy Sluc est le club dans lequel t'inscrire ! 

Rejoins-nous ici ! 
SM1 : Face à face avec les joueurs
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Avant de fermer le rideau sur une saison compliquée qui nous aura fait passer par tous les états, nous sommes allés à la rencontre de nos séniors masculins, plus particulièrement Benjamin, Joakim, Valentin, Kévin, Quentin, Alexandre et leurs deux coachs, Geoffrey et Mickaël. C'était l'occasion de faire un point sur leur saison, avec une interview tout en décontraction...

Quel est ton plus beau souvenir de cette saison ?

Geoffrey : Le match aller contre Vigneulles, pour moi ç'a été le match le plus abouti de la saison. Je garde aussi un très bon souvenir du match retour contre Thionville 2, c'est le match référence qui nous a lancés sur cette fin de saison.
Benjamin et Joakim s'accordent eux aussi sur le match contre Vigneulles, synonyme de montée au meilleur échelon régional.
Valentin et Kévin, quant à eux, restent relativement sérieux : 
Trouver une cohésion dans l'équipe, c'est les entraînements qui m'ont le plus plu cette année. On prenait du plaisir. Bien sûr, il y avait certains entraînements un peu compliqués avec un peu de tension, mais en général, les entraînements étaient tip-top, c'est là que j'ai progressé et que l'équipe a progressé ! 
Kévin : Je suis arrivé en cours de route moi, très tard, alors ç'aurait été notre match contre Thionville. on a très bien joué, et personnellement, ça m'a fait plaisir de retrouver quelques personnes du collectif...
Rester sérieux, ce n'est pas vraiment la priorité de Quentin, Alexandre et Micka, qui profitent de cet entretien pour lancer quelques piques bien senties à leurs coéquipiers...
Quentin : Quand Micka a mis un but...
Alexandre : Y a eu de fabuleux tirs de pigeon. J'veux pas le dire, mais c'est le coach, M. Rigolot après deux contre-attaques difficilement acquises. Quarante mètres, c'est dur pour un vieux... Et je sais de quoi je parle ! 
Micka : La lucarne de Quentin sur le dernier match, parce qu'il l'a cherchée toute la saison. Il a dû toucher une bonne vingtaine de pigeons et enfin, il a réussi à la mettre...

Quel est le pire souvenir de cette saison ?

Encore une fois, nos joueurs s'accordent sur un match, à Bar-Le-Duc, en quart de finale retour d'Excellence Masculine. Au coup de sifflet final, nos garçons accusaient une défaite d'un but, mais le goal-average particulier les privait d'une accession en Prénationale... Benjamin, Joakim, Geoffrey, Valentin et Kévin partagent ce point de vue, constat amer d'un match au cours duquel les défenses auront été trop dures et les tireurs trop peu efficaces...
Valentin : Se retrouver comme ça, à un but de la montée et se faire avoir dans les dernières secondes, c'est vrai que c'était très compliqué...
Kévin : Ca nous a rappelé l'année dernière, ça ne pouvait qu'être le pire souvenir de cette saison...
Quentin, Alexandre et Micka, eux, continuent à chambrer : 
Quentin : Quand Micka, après son but, l'a raconté plein de fois...
Alexandre : Le pire, c'est toujours avec le même bonhomme (ndlr : Mickaël)... Il a loupé plein de buts, alors pour un coach... Il montre pas vraiment le bon exemple ! 
Micka : Le pire ? Peut-être les 50 lucarnes qu'il a tentées avant (ndlr : Quentin)... Ou alors le pire, c'est d'avoir fait jouer Ben cette saison !

Selon toi, quelle est la force de ce collectif ?

Jamais deux sans trois, nos joueurs s'accordent sur un point : la cohésion au sein de l'équipe. Valentin ajoutait que c'était grâce à cette cohésion que nos joueurs pouvaient se remobiliser sur les matchs compliqués...
Geoffrey : D'un point de vue handballistique, je dirais que c'est la défense.
Benjamin : Le demi-centre, le numéro 6, je pense que sans lui rien n'est possible et Micka pourrait le confirmer...
Alexandre : Les fêtes ! Pour être plus sérieux, ça fait un bout de temps que je suis dans ce club et la cohésion a toujours été la plus grande force de ce groupe. On a vraiment un très bon groupe, c'est jeune, c'est étudiant, c'est pas con et pas dégueulasse non plus, ça court, c'est vraiment très positif. Malheureusement, le fait qu'on soit un groupe aussi soudé, parfois, c'est aussi notre faiblesse...
Micka : La capacité de travail. Ils ont accepté des choses qu'ils avaient jamais vues : travail physique notamment depuis le mois d'août... Ca nous a permis de gagner bon nombre de matchs, notamment le dernier contre Vigneulles, où on les a tués physiquement par la course... Et puis c'est quand même des jeunes qui sont très à l'écoute, ils sont demandeurs d'explications... Ce ne sont pas de simples consommateurs et c'est pour ça que ça marche si bien au sein du collectif.

Si tu avais le droit à un voeu pour que la saison prochaine soit encore meilleure que la dernière, qu'est-ce que ce serait ?

Geoffrey : Qu'on franchisse les poules hautes, et qu'on soit maintenus dès le mois de décembre !
Benjamin : Qu'il y ait 7 joueurs comme moi sur le terrain pour qu'on puisse aller en N2 ! 
Quentin et Valentin : Qu'on ait le droit de mettre de la colle pour s'entraîner et pour jouer (ndlr : le règlement concernant la résine est défini par la municipalité nancéienne)
Joakim : Qu'on gagne la coupe ! 
Alexandre : Que le coach mette ses buts, ce serait bien. Même s'il a dit qu'il arrêtait, moi je mets une petite pièce qu'il refera quelques matchs ! 
Kévin : Retrouver ma condition physique pour pouvoir aider le groupe au maximum...
Micka : Ce serait de jouer sans Ben et Quentin ! Réaction aux propos de Benjamin : En N2 ? Handisport ouais, peut-être ! 


Vous aussi, vous souhaitez avoir une place au sein de cette équipe de gais lurons ? 
Journée club & A.G. - 10/06/2017
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Journée Club et A.G. - samedi 10 juin - A partir de 10h00 - Plaine Flageul - A.G. 17h00 (12h30 : Repas formule 8 €, 18h30 : pot de l'amitié)
Financement participatif : participez à l'aventure nancéienne !
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Notre équipe première n'a pas encore fini sa saison qu'elle pense déjà à la prochaine. En effet, pour que nos Rouge et Blanches se préparent au mieux pour la saison 2017-2018, le club leur permet de participer à un stage de pré-saison ! 

L'objectif : qu'elles puisse nt préparer la saison qui arrive dans les meilleures conditions possibles, afin qu'elles continuent à nous faire vivre des émotions fortes comme elles l'ont fait jusqu'à présent, et qu'elles se donnent les moyens de leurs ambitions pour, enfin, accéder à la Nationale 2. 

Pour réaliser ce projet, elles ont besoin de vous, et chaque don les aidera à parvenir à leurs fins ! 

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grands fleuves, et un don - aussi minime soit-il - est un pas de plus vers un projet d'envergure pour nos filles ! 

Pour en savoir plus, cliquez ici !  


Flash info : Annulation de la Martiny Cup
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Flash info ! 

En raison du nombre trop faible d'inscriptions, le tournoi de la Martiny Cup est annulé.
Merci à toutes les équipes qui s'étaient inscrites malgré tout.

Nous vous attendons très nombreux sur la journée club, qui aura lieu le samedi 10 juin à la Plaine Flageul dès 10h00.

Matchs parents-enfants-entraîneurs et N3F : une belle manière de clôturer notre saison à domicile !
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Matchs à domicile pour nos SM1 & SF2 !
Imprimer le produit
Envoyer par mail

🤾🏻‍♂️🤾🏻‍♀️ : Ce week-end, nous accueillerons deux matchs à Martiny, et quels matchs ! 

A 18h00, nos SM1 recevront l'équipe de Vigneulles en match aller de classement pour briguer la 5ème place du championnat d'Excellence Régionale Masculine ! 

A 20h00, ce seront à nos SF2 d'entrer en scène, pour la réception du club de VHM (Rupt-sur-Moselle) en vue d'une neuvième place de championnat d'Excellence Régionale Féminine ! 

Nos deux collectifs comptent sur vous pour venir les encourager pour ces derniers instants de la saison sur le parquet nancéien !
Les Loisirs contre Dombasle et Villers
Imprimer le produit
Envoyer par mail

24/05/2017
 
Après une défaite (12 - 24) contre Dombasle la semaine dernière, l'équipe Loisir s’est imposée sur le parquet de Villers sur un score cumulé de 22 - 28.
 
S’appuyant sur un collectif homogène, les joueuses et les joueurs du HBC Nancy SLUC ont remporté trois victoires et ont concédé un nul lors de ce mini-tournoi. Bravo notamment aux filles (Estelle, Solène et Tatiana) qui ont toutes marqué !
 
Résultats détaillés :
Villers 1 - NancySLUC 1 : 3 - 5
Villers 2 - NancySLUC 2 : 3 - 6
NancySLUC 2 - Villers 1 : 10 - 9
NancySLUC 1 - Villers 2 : 7 - 7
 
Prochain match : mercredi 31/05/2017 contre les Red Fox (20h00, gymnase Louis Armand)
 
Déplacement à Malakoff avec les SF1 !
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Supers supporters : faites le déplacement avec nos filles pour leur dernier match à l'extérieur de la saison ! 
Convocation Assemblée Générale 2016-2017
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Retrouvez dès à présent votre convocation à l'Assemblée Générale du club, qui aura lieu le 10 juin 2017 à partir de 17h00. 

Nous vous attendons très nombreux à l'occasion de cet événement, qui est l'occasion de faire un point sur la saison passée, et une ouverture sur celle à venir.

INFO SLUC : Stages Impression 3D
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Le SLUC Omnisports propose, cet été, des stages d'Impression 3D ! 

Vous voulez découvrir cette technologie? 
N'hésitez pas à vous inscrire !
LOTO du club - Dimanche 21 mai 2017
Imprimer le produit
Envoyer par mail

INFO : 

Le Loto du club ! 
Les tarifs, en raison d'une nouvelle règlementation, ont dû être revus...à la baisse ! ⬇️

L'occasion rêvée pour ceux qui hésitaient encore de s'inscrire et de réserver des places ! 

Appelez-nous au 03.83.95.19.12 pour réserver vos places dès à présent !
U18 : « J’estime que nous sommes à notre place »
Imprimer le produit
Envoyer par mail

L'équipe des U18 garçons nous aura fait vivre une belle saison, ponctuée de lourdes défaites et de quelques belles victoires, mais elle aura surtout été l'année des révélations, avec une marge de progression impressionnante pour la grande majorité des joueurs. A l'aube d'une nouvelle saison qui verra évoluer un groupe quasiment stable par rapport au groupe actuel, on fait le point avec Franck, leur entraîneur, sur les forces et les faiblesses de ce groupe de copains qui jouent sans se prendre la tête.

Si tu devais résumer, en quelques lignes, la saison des U18, comment la qualifierais-tu ?



Positive, nous sommes partis de quasiment zéro en début de saison, pour arriver sur un groupe d'une vingtaine de joueurs dont la grande majorité est fiable. Il y a un groupe maintenant bien constitué qui a bien travaillé et bien progressé, c'est encourageant pour l'année prochaine, d'autant plus qu'ils sont jeunes. C'est un groupe qui s'est bien investi aussi dans l'association avec sa participation massive par exemple aux championnats de France de sport adapté ou encore avec le loto. Je leur tire vraiment un coup de chapeau pour tout cela. Enfin, sportivement, l'équipe finit avec 50% de victoires, c'est plus que ce à quoi je m'attendais au départ. Au vu de la saison, j'estime que nous sommes à notre place, c'est donc bien aussi.

 

Vu de l’extérieur, les progrès effectués sont colossaux… A quoi cela est-ce dû ?




Au travail bien sûr, pas mal de joueurs ont fait suffisamment d'efforts pour y arriver, l'état d'esprit général du groupe aide aussi. Cela ne doit être qu'un commencement, nous avons encore de grosses faiblesses sur le plan physique et mental voir culturel (l’esprit de la compétition, de la gagne) qui seront déterminants dans les progrès de la saison prochaine. C'est pour cela que nous essayons de mettre en place une préparation physique et mentale avec Maël (que je remercie par ailleurs) en cette fin d'année et pour le début de saison prochaine. Ça ne sera pas simple car ces soucis sont des soucis générationnels et non pas particuliers au groupe.

 

Le groupe devrait changer la saison prochaine. Cependant, le noyau dur de l’équipe restera relativement le même… Comment comptes-tu t’y prendre pour que les jeunes qui arrivent prennent leurs marques rapidement et deviennent des éléments clés de l’équipe ?




Le travail d'intégration a déjà commencé car les jeunes sont déjà appelés à s'entraîner avec le groupe depuis les vacances de Pâques... Pour certains, même depuis les vacances de février. Là aussi le groupe est exemplaire dans son attitude envers les jeunes justement, comme le prouve la soirée de samedi où les jeunes peuvent participer aussi.
Ensuite, il est prévu de faire un tournoi à l'extérieur et notre tournoi du 11 juin ensemble.
Enfin, il y a la préparation de la saison en août et plus particulièrement mi-août qui permettra de bien lancer le nouveau groupe et faire les qualifications en élite.

 

Selon toi, que manque-t-il à cette équipe pour obtenir des résultats flamboyants ? 




Du temps et du travail. Une certaine prise de conscience et de confiance aussi pour certains. L'apport des jeunes qui arrivent devrait compenser certains postes faibles. Il nous manquera forcément du gabarit cependant. Ceci dit, ce que je cherche c'est la progression de chacun des joueurs plus que le résultat à tout prix. C'est pour cela par exemple que nous défendons en 3-2-1, c'est très important pour progresser en défense mais parfois ça nous coûte des matchs. Comme je n'aime pas perdre, ça ne m'empêche pas de le secouer un peu dans ces cas là ... ;)

 

Un dernier mot adressé à tes joueurs pour la fin ?


Il faut confirmer l'année prochaine, la seconde année est toujours la plus dure car il faut travailler les points faibles qu'il reste et qui sont souvent ceux que l'on n’aime pas.
Il faut se rappeler que plus on joue bien plus on se fait plaisir sur le terrain, donc plus ils progresseront plus ils se feront plaisir.

SM2 : « Il va falloir se donner à fond »
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Après un match des plus compliqués ce week-end face à l'équipe de Mirecourt, l'équipe réserve masculine voit ses espoirs de maintien fondre comme neige au soleil. Evoluant au niveau juste en-dessous de celui de l'équipe première, nos séniors sont actuellement dans une situation des plus délicates. Retour rapide sur les dysfonctionnements d'une équipe qui, pourtant, a tout pour réussir avec Svetislav, leur coach.

Vous avez essuyé un nouveau revers ce week-end… Comment l’expliques-tu ?

 

On sentait la pression dès le début de ce match :  il fallait absolument qu’on aille chercher la victoire. On a très mal ouvert le match, et même si on a essayé de rattraper le score, on était à -4 à la mi-temps. Les adversaires ont su profiter de nos erreurs individuelles ainsi que collectives, et on finit le match avec un retard de 12 buts (34-22). On fait encore beaucoup trop d’erreurs individuelles, de pertes de balle, on se fait passer parfois bêtement… C’est dommage parce qu’on a une défense qui tient la route.

 

Globalement, que manque-t-il à l’équipe pour que les résultats soient meilleurs ?

 

La phrase « On joue comme on s’entraîne » explique tout. Au début de la saison, on a perdu les premiers matchs. Je pense que ça a fait peur aux quelques jeunes joueurs qui, depuis, ne sont plus venus s’entraîner. Une chose en entraînant une autre, on n’était plus assez nombreux pour faire des entraînements corrects, manque de rigueur qu’on paie cash pendant les matchs.
On n’a pas profité de la possibilité qui nous a été donnée par les entraîneurs de l'équipe 1 non plus : il y a eu très peu de joueurs qui sont allés s’entraîner avec eux les mardis. 
Je pense que c'est la raison précise pour laquelle on ne peut pas progresser.

 

Pourtant, cette équipe regorge de potentiels individuels intéressants… Peut-être la cohésion d’équipe vous fait-elle un peu défaut ?

 

Oui, c'est vrai qu’on a des qualités, mais on a du mal à les exprimer. Je ne pense pas que c'est la cohésion qui nous manque, car pendant les matchs, on essaie de nous en sortir ensemble, on se serre les coudes même dans la difficulté…

 

Ce week-end, vous abordez un match retour face à nos voisins villarois. Vous aviez gagné à l’aller, que comptes-tu mettre en place pour mobiliser l’équipe pour le match retour ?

 

Etant donné qu’on n’est pas assez et que je me mets sur le banc en tant que joueur, on a sollicité Geoffrey pour nous manager. Il nous donne un sacré coup de main sur le banc. Pour ce match, on va voir avec lui mais je pense qu'on va pas changer beaucoup de choses pour ce match contre Villers par rapport aux précédents. On avait gagné à l'aller mais si on a envie de gagner le match retour, il va falloir se donner à fond et ne pas faire des erreurs qui coûtent cher.

 

Si tu avais le pouvoir de changer une chose dans ce collectif, quelle serait-elle ?

 

Avoir du monde aux entraînements pour faire du jeu sur tout le terrain.  

 

Un dernier mot pour la fin ?

 

Je tiens à remercier les joueurs fiables qui étaient là tout au long de la saison.
Maintenant, il faut prendre du plaisir pendant ces derniers matchs : on n’a plus rien à perdre.

La Nationale 3 reçoit Palaiseau pour un match au sommet !
Imprimer le produit
Envoyer par mail

⚠️ Ce samedi, nos Séniores filles recevront l'équipe de l'US Palaiseau Handball, actuel leader du championnat. Pour ce match au sommet, nos filles auront besoin d'un soutien inconditionnel et d'une folle ambiance dans les travées de Martiny !
Soyez prêts à faire trembler les murs et à vibrer devant un match de haut niveau avec nos Rouges et Blanches !

Coup d'envoi à 18h30 !
DERNIERE MINUTE
Imprimer le produit
Envoyer par mail

DERNIERE MINUTE !

L'entraînement des Babyhand et U9 de demain à Philippe de Gueldres est annulé !
Sponso Plus
Imprimer le produit
Envoyer par mail

INFORMATION IMPORTANTE ! 

Vous aimez faire vos emplettes sur Internet, et vous ne saviez pas comment soutenir financièrement le Sluc ?
Faire les deux est désormais possible, sans débourser un centime de plus ! 
On vous explique : en vous inscrivant sur le site Sponso Plus, vous pouvez décider de soutenir le HBC Nancy Sluc grâce aux achats que vous faites sur Internet. Il vous suffit de choisir dans la liste des partenaires Sponso Plus la boutique dans laquelle vous voulez faire un achat (Boulanger par exemple), d'activer le remboursement et de faire vos achats exactement comme vous en aviez déjà l'habitude. 
Vous ne dépensez rien de plus, vous faites un don au club (partiel ou total), et en plus, vous recevez pour chaque achat un reçu fiscal égal à 66% du don que vous faites au club ! 
Sachez que nos partenaires peuvent eux aussi proposer des offres directement en boutique ;) 

Vous pouvez dès à présent vous inscrire en ligne, pour commencer à faire bénéficier votre club de dons supplémentaires, sans que vous en supportiez les coûts!

N'hésitez pas à poser toutes vos questions ici, Anaïs se fera un plaisir de vous répondre pour que le procédé soit le plus clair possible pour vous ! 

https://www.sponsoplus.fr/
U13F : « Prendre du plaisir à jouer et à s’entraîner, c’est la priorité absolue »
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Ce samedi, nos U13 ont remporté une brillante victoire face à l'équipe de Liverdun, sur le score fleuve de 32 à 6. Cette équipe, que nos graines de championnes retrouveront dès le week-end prochain en raison des reports de matchs ayant eu lieu durant la saison, n'aura pas pu résister à la bande de Clarisse, ambitieuse et douée. 

Que penses-tu du match qu’ont réalisé les U13 ce week-end?


Elles ont fait un super match ! Pourtant, elle étaient en sous-effectif ! C’est un problème de fond, mais généralement, lorsqu’elles sont en sous-nombre, elles se bougent plus et se donnent à fond pour pouvoir gagner ! Elles s'en donnent les moyens - beaucoup plus que d'autres - elles ont une mentalité de guerrières et ne lâchent rien ! 


Comment, globalement, résumerais-tu le début de saison des filles ?


Le début de saison se résume avec quelques faux pas, même si nous avons gagné beaucoup de matchs. Leur motivation et leur détermination leur permettent de gagner leurs matchs et c’est très bien comme ça ! 


Penses-tu que le fait que les filles s’entraînent avec leurs aînées les tire vers le haut ?


Oui, je pense que le fait de s'entraîner avec leurs aînées les aident à progresser mentalement et physiquement ! Parfois, ce sont même elles qui motivent le groupe des U15. 


Quels sont les prochains axes de travail ?


Je n'ai pas de prochain axe de travail, je vais continuer sur cette lancée puisque cela fonctionne. En fin de saison, je commencerai à travailler à la mise en place d’un projet de jeu pour l'année prochaine. 


Un objectif pour la fin de saison ?


Mon objectif pour les filles est qu'elles aient passé une bonne saison. A leur âge, prendre du plaisir à jouer et à s'entraîner, c’est la priorité absolue. Si elles ne s’amusent pas, il me sera impossible de pouvoir réitérer la chose l'année prochaine. 



SM1 : « Lâchez-vous, arrêtez de vous retourner le cerveau pour un match ! »
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Samedi dernier, notre équipe fanion se déplaçait en terre meusienne, pour disputer son quart de finale retour d'Excellence Masculine. Sur le parquet du gymnase Bradfer, nos Rouge et Blanc se sont heurtés à une équipe de Bar-Le-Duc pas franchement meilleure, mais plus réaliste et moins crispée. Après une victoire d'un but à l'aller, c'est également sur le plus petit des écarts que nos séniors se sont inclinés et ont laissé échapper la qualification directe à l'échelon supérieur, puisqu'ils ont marqué moins de buts à l'extérieur que leurs adversaires. 
Retour sur le match et les échéances à venir avec Mickaël Rigolot, coach de l'équipe.

En quelques mots, peux-tu nous résumer le match de ce samedi ?


Quel match ? Nous n’avons joué que 10 minutes en fin de match, pour échouer à un petit but... C’est rageant.

A la mi-temps, nous n’avions mis que 5 buts…sur 5 exploits personnels. On ne shoote que 32 fois dans ce match, c’est beaucoup trop peu. Pour reprendre une expression équine, nous avons refusé l’obstacle pendant 50 minutes.

Les changements tactiques défensifs effectués en fin de match et le fait que Bar-Le-Duc se crispe un peu nous a permis de revenir très fort… Sans 2 petites erreurs de notre part, on aurait pu espérer beaucoup mieux....

Selon toi, que vous a-t-il manqué sur ce match pour faire la différence ? 


Du relâchement, de la décontraction. Notre équipe n’a strictement rien à envier à qui que ce soit. Nos joueurs sont tous capables d’évoluer au moins au niveau supérieur. Il nous manque aussi sans doute un peu de vécu commun, car cette équipe est très jeune en terme d’âge mais aussi en terme de passé commun.

Je tiens tout de même à dire que je suis extrêmement fier et satisfait de nos productions défensives.
Cette équipe, finalement, elle me ressemble beaucoup…

On imagine que l’ambiance était lourde dans les vestiaires à la fin du match… Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous actuellement ?


Oui. L’ambiance était on ne peut plus lourde. Avec Geoffrey, nous avons parlé aux joueurs franchement en pointant du doigt ce qui n’avait pas été, et Dieu sait qu'il y avait beaucoup à dire. En toute honnêteté, nous avons parlé et pointé du doigt les erreurs individuelles qui nous ont coûté cher. C’est notre fonctionnement, l’objectif n’étant pas d’enfoncer les joueurs mais de leur permettre d’apprendre de leurs erreurs. Parfois ça fonctionne, parfois non.
Je ne désespère pas. Je le répète, TOUS les joueurs ont au moins le niveau supérieur.

Mon état d’esprit au coup de sifflet final en deux mots ? Frustration et déception, pour les gars qui s’entraînent dur depuis début août...
Cela dit, j’attendais un coup de téléphone qui confirmerait qu'on avait encore notre mot à dire cette année.

Le match qui arrive aurait sans doute pu être mieux abordé qu’après un tel revers… Considères-tu que ce sera l’occasion de se mesurer à une équipe de Prénationale, et d’en tirer les leçons pour la saison prochaine ? 


On fait une belle saison. Se mesurer à Sarrebourg est une chance pour nous, car c’est une équipe qui va jouer la finale de Prénationale [face à l’entente Amnéville-Rombas]. C’est une grosse équipe. A titre personnel, j’ai aussi beaucoup de connaissances et amis au club de Sarrebourg : le frère de ma compagne joue avec l’équipe une, qui évolue en ?ationale 1. Donc ça me fait plaisir. 

Maintenant, il faut savoir que nous distinguons bien le championnat de la coupe. Cette dernière nous permet d’engranger ce vécu commun qui nous fait défaut… Autant être honnêtes, si on peut gagner, on ne va pas s’en priver non plus !

Quid des prochaines échéances ?

La fin de saison va être énorme.... Un quart de finale de coupe de Lorraine contre Sarrebourg avec l’objectif de gagner et de prendre du plaisir. Finir cinquièmes d’Excellence car nos amis Thionvillois (merci à vous Ben Hubsch, Alex RV et à tous les glorieux anciens) nous offrent une seconde chance de pouvoir monter en Prénationale. On va donc se remettre au travail dès ce soir. On se l’est d’ailleurs tous dit samedi soir, au restaurant où nous avons passé un excellent moment en équipe.

Un dernier mot pour l’équipe ?

Difficile... Ils savent déjà que je suis un tortionnaire et que j’attends toujours plus d’eux. 

Pour être plus sérieux, je dirais qu’ils sont de bons garçons... Parfois trop, notamment sur un terrain. Ce match contre Bar-Le-Duc nous a montré que nous n’avions strictement rien à envier à personne car c’est une équipe a survolé son championnat depuis le début de la saison. Alors lâchez-vous, arrêtez de vous retourner le cerveau pour un match, jouez avec vos qualités... Mais respectez le cadre qu'on vous impose !

Avec Geoffrey, nous croyons en chacun de vous, même en Ben c’est dire…

En route vers la Prénationale !



Loto du club - Dimanche 21 mai 2017
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le dimanche 21 mai 2017, à partir de 13h00, rejoignez-nous à la salle du Petit Mont d'Amance, pour partager avec nous un très bon moment à l'occasion du loto du club. Au programme, des cadeaux, des sourires et de la bonne humeur !

On vous attend très nombreux ! 
Réservez votre place et vos cartons dès à présent, en nous contactant au 06.88.88.68.59
« Une semaine de stage pour nos minis Warriors ! »
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Cette semaine, nos minis Warriors se retrouvent au gymnase Chopin pour participer à un stage. Au programme, activités en plein air, jeux pour renforcer la cohésion et handball, bien sûr ! Interview croisée de Svet, Anatole et Ferdinand, pour recueillir leurs impressions.

Comment se déroulent les journées de stage ?

Le matin, le groupe est divisé en deux, en fonction de l’âge. Pendant que les petits suivent un cours d’anglais, les grands font une séance de handball, et on inverse ensuite. Le midi, on va manger au parc Ste Marie, on profite du beau temps tout en permettant aux jeunes de rester actifs et de s’amuser. Après avoir mangé, on fait un jeu de société au parc tous ensemble, on retourne à la salle où on divise à nouveau les groupes en deux, et les enfants travaillent principalement les attitudes défensives.

L’objectif de ce stage est d’améliorer leurs performances défensives.
On termine la journée par un match, pendant lequel toutes les catégories d’âge sont mélangées, avant un goûter tous ensemble.

Quels sont les points forts du stage ? 


Svet : On permet aux participants de rester actifs en tout temps grâce à la variété des activités qu’on propose. L’avantage, c’est qu’avec ce beau temps, on peut se permettre d’aller dehors, c’est beaucoup plus attractif et convivial. Les enfants se créent des liens au sein du club, dans des collectifs qu’ils n’ont pas forcément l’habitude de côtoyer au cours de la saison. Enfin, on leur donne la possibilité de travailler différemment de ce à quoi ils sont habitués tout au long de la saison, avec des séances spécifiques, adaptées et individualisées.


Anatole : On apprend plein de choses dans la convivialité, c’est vraiment une super ambiance! On rit beaucoup, c’est vraiment chouette.

Ferdinand : C’est vrai, et en plus, il y a beaucoup plus d’activités variées qu’aux stages précédents, et ça c’est vraiment super !


Et les axes d’amélioration ? 


Svet : On a les capacités d’accueillir beaucoup plus de jeunes que ce qu’on a actuellement, puisque les accompagnateurs disponibles sont nombreux et qualifiés. Nous aimerions aussi trouver de nouveaux partenaires, qui pourraient nous aider à proposer des activités plus variées pendant le stage.

Anatole : Il n’y en a pas vraiment. Bien sûr, il y a des moments négatifs, comme ceux où Svet et Mathilde râlent, mais ça, c’est de notre faute, alors on ne peut pas leur reprocher…

Ferdinand : Pour moi, il n’y en a pas.


Ton stage idéal, il se passerait comment ?


Svet : Dans un endroit où on est seuls, un gymnase en bordure de forêt par exemple. On serait hébergés toute la semaine. Le matin on ferait de la course d’orientation, du physique, … et l’après-midi, on aborderait les points tactico-techniques. Après le repas, on pourrait faire une veillée pour créer des liens entre nos joueurs.

Anatole et Ferdinand : On rejoint totalement le point de vue de Svetislav. Ce serait bien de participer à une mini colonie de vacances axée sur le hand, avec la possibilité de faire encore plus d’activités de plein air…et de handball, évidemment ! Cependant, on imagine parfaitement que le coût de ces stages serait plus élevé, tant pour nos parents que pour le club, avec une certaine pointe d’amertume dans la voix.

Le point de vue extérieur : Victor.

L’ambiance est bonne. Ca reste de la découverte pour moi, puisque je ne suis pas habitué à ce genre d’activités… Je suis content de participer à cette aventure.

Victor est en préparation au concours du BPJEPS, et est accueilli dans notre structure 14 heures par semaine.

Le HBC Nancy Sluc remercie vivement ses partenaires, notamment l’hôtel Golden Tulip d’Amnéville ainsi que la salle de sport Feel Sport, qui nous sont d’une aide précieuse durant ce stage ! 

Il faut s’arracher sur chaque match, pour que l’aventure soit plus belle ...
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Samedi sur le parquet de Martiny, notre équipe féminine recevait l'équipe d'Antony, actuelle lanterne rouge de la poule de Nationale 3. Si elles ont mené jusqu'à 8 buts, nos filles se sont fait peur, pour finalement s'imposer sur le plus petit des écarts. Retour sur le match, et sur les intentions de nos Rouges et Blanches avec leur coach, Frédéric Aubry.


Peux-tu revenir sur la physionomie du match en quelques mots ?

On fait une bonne entame de match, les filles suivent bien les consignes défensives et offensives. En fait, on fait 50 bonnes premières minutes, pour mener assez largement, et on lâche le morceau dans les 10 dernières, ce qui permet à Antony de revenir dans le match.

Es-tu satisfait de la performance réalisée par tes filles ?

Pas vraiment. L’emporter d’un but face à la lanterne rouge, ce n’est pas quelque chose dont on peut se satisfaire, mais notre poule est très homogène et cette saison, le dernier est capable de battre le premier. Ce n’est pas le cas des autres poules de Nationale 3.

Comment appréhendez-vous les prochains matchs, en tant que collectif ?

On fait une bonne saison, alors on ne va pas s’affoler. Depuis 3 saisons, on est constants et on travaille sur la durée. Aujourd’hui, on est en haut de tableau et on peut jouer la montée. Le plus important, ça va être de jouer journée après journée, sans faire de calculs savants. Jouer sérieusement match après match, je pense que c’est la clé pour s’en sortir dans un championnat aussi homogène que le nôtre.

Si tu avais une baguette magique, qu’est-ce que tu apporterais à ton collectif pour qu’il soit capable de monter en Nationale 2 et de s’y maintenir ?

Je pense que je récupérerais une joueuse de plus d’expérience, qui puisse nous permettre de calmer le jeu sur les temps faibles. Ce serait bien aussi d’avoir plus de joueuses capables de jouer à tous les postes, pour faire plus de rotations et avoir plus de solutions de changement.

Est-ce que tu as un dernier mot à dire ?

Il faut s'arracher sur chaque match, pour que l’aventure soit plus belle qu’elle ne l’est déjà ! 

Démonstration de handball & de handfit !
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Ce samedi 8 avril, au Décathlon d'Houdemont entre 10 heures et midi, nos U9 et U11 auront la chance de participer à une démonstration, pour faire découvrir la pratique du handball. Cette démonstration de nos minis Warriors sera suivie d'une démonstration de handfit !
 
Loisirs : dernière pour Antoine contre Villers
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Le HBC Nancy SLUC, c'est aussi ça !
Notre groupe loisirs a vu ce lundi le dernier match d'un des membres les plus actifs : Antoine. Nos loisirs ont su profiter de ce beau moment, et fêter avec lui son départ lors d'un nouveau match contre Villers.
 
Bon vent Antoine !
 
Résultats de la soirée
Nancy SLUC 1 - Villers 1 : 1 - 3
Nancy SLUC 2 - Villers 2 : 3 - 4
Nancy SLUC 2 - Villers 1 : 5 - 0
Nancy SLUC 1 - Villers 2 : 2 - 3
Nancy SLUC AllStars - Villers BestOf : 5 - 7
 
SM1 : « Le seul démon qu'on pourrait avoir finalement, c’est nous-mêmes »
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Dimanche dernier, notre équipe première masculine disputait le quart de finale aller d’Excellence Masculine, match capital pour la montée à l’échelon supérieur. Sur le chemin de la Prénationale, nos Rouge et Blanc se sont fait peur face à une équipe de Bar-Le-Duc largement prenable, pour finalement s’imposer sur le plus petit des écarts (21-20). Face à face avec les coachs, Mickaël et Geoffrey.

Êtes-vous satisfaits du résultat obtenu ce week-end ?

Oui et non. On est contents de la victoire, mais elle ne nous satisfait pas pleinement. On a bien défendu, on se prend peu de buts. Ca laisse pas mal d'ouverture pour le match retour et c’est une bonne chose. Par contre, on a mené de 4 ou 5 buts pendant le match, et les adversaires ont profité d’un temps faible qu’on n’a pas su bien gérer alors qu’on était en infériorité numérique pour remonter au score. Je pense qu'on aurait mérité de finir à plus 5, plus 6. On a vu des choses intéressantes, et on les bossant je pense qu’on peut faire bien mieux. 


Si vous deviez dégager deux axes de travail majeurs avant le match retour, quels seraient-ils ?


Mickaël : Il faut qu'on ne perde pas le fil pendant le match. Si à un moment Bar-Le-Duc remonte, c'est parce qu'on perd le fil : il n’y a plus d'annonces de combinaisons, ou alors il y a des choses qui se font trop rapidement. Il va falloir qu'on soit constants sur une heure, qu’on les fasse courir plus qu’on ne l’a fait, avec des annonces de combinaisons enclenchées au bon moment, pour aller jusqu’aux six. Si on fait ça, on aura beaucoup d'opportunités de shoots faciles. Bien sûr, il faut aller les mettre au fond, mais je leur fais confiance pour ça…

Geoffrey : Il faut aussi qu’on réussisse à bloquer leur relation arrière-pivot. C’est ce qui nous met dedans, ça et les petites erreurs d’inattention, de concentration. Un autre exemple flagrant, c’est les 2, 3 buts qu’on prend en contre-attaque par les ailiers. On doit pas perdre des ballons faciles parce qu’eux, ils contrent et ça court vite. On a essayé de faire des ajustements en cours de match, mais ça n’a pas été suffisant pour garder l’écart qu’on avait réussi à creuser. 


Comment abordez-vous le match de coupe de ce week-end ?

Ce sera l'occasion de faire des rotations. On a quelques joueurs qui ont prévenu de longue date qu’ils ne pourraient pas être là, mais ça sera un match de travail donc on va se rapprocher le plus possible du sept de base que j’ai en tête et qui ressemble beaucoup à celui qu'on a vu ce week-end. Ce sera évidemment l’occasion rêvée d’essayer de déjà mettre en place tous les axes de travail pré-cités.


Dans une salle meusienne qu’on sait souvent comble et bruyante, redoutez-vous le match retour ?

Non, absolument pas. C’est eux qui auront la pression, puisque la montée est un vrai objectif pour Bar. Toute la saison-ci, ils ont pas arrêté de parler de la montée. C’est pas que c'est pas notre objectif mais pour nous, l’objectif c’était de faire aussi bien que l'année dernière et aller en quarts. On est en quarts ! Maintenant, il peut tout se passer…

Il faut aussi remettre les choses dans leur contexte, il y a eu pas mal de départ l'année dernière, donc il a fallu reconstruire un groupe et recruter malin, des gars qui n’avaient pas de licence par exemple. La force de notre équipe, c’est que c’est un vrai groupe, et pour preuve, on a des anciens joueurs qui sont venus s’entraîner deux ou trois fois avec nous, et quand ils ont vu ce que le groupe avait à leur apporter, ils ont signé. Faut pas oublier qu’il y a de la qualité dans ce groupe.
J'estime que la grande majorité des joueurs que j'ai doivent pas s'arrêter à ça. Pour l'instant, c'est des joueurs d'excellence. La plupart - en tout cas je l'espère - continueront leur progression au-dessus. On a pas mal de clubs dans le coin qui jouent à des niveaux supérieurs, et quelques joueurs pourraient y avoir leur place s’ils continuent à travailler. Simplement avec les qualités qui sont les leurs, avec l'envie de travail parce que ça bosse beaucoup, ils progressent beaucoup, la montée en Prénationale ne doit pas être l’objectif majeur, mais un des objectifs qui s’inscrit dans un projet de plus grande envergure. 


Donc non, on ne redoute pas le match retour. On sait qu’on a fait la moitié du chemin, et si on met autant d’envie qu’au match aller et qu’on arrive à rectifier les petites choses qui ont moins bien marché ce week-end, on leur posera des problèmes dans leur salle. Ça ne tient qu’à nous de les faire déjouer.

Un dernier mot à dire à vos garçons ?

Il ne faut surtout pas qu'ils doutent. Il n’y a aucune raison que ça se passe mal.
Pour être handballeur, il faut pas seulement savoir courir, sauter. Il faut aussi avoir un cerveau qui fonctionne bien, et pour le coup, ils en sont dotés. Au-delà de toutes les qualités physiques, techniques, il va falloir qu’ils restent concentrés. Je vais disjoncter sans raison, je vais me centrer sur un truc dont tout le monde se fout… Il faut pas qu'on tombe là-dedans, parce qu’il y aura certainement du public, du bruit, donc il va falloir qu'on garde notre sang-froid.

Il va falloir aussi qu'on reste bien en rythme. J’ai confiance. Depuis la première semaine d'août, ils bossent comme des damnés, on a fait pas mal de courses, de physique… On les fait cravacher, donc on met quand même un maximum de chance de notre côté…


Propos recueillis par Anaïs.


Shorts
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour les joueurs et joueuses qui non pas encore retirés leur short, ils seront disponible à la boutique du club ce samedi à Martiny à partir de 14h :)

allez les rouges et blancs !!!!!! :)
Un nul et une victoire pour les Loisirs
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pendant que l'équipe de France fait vibrer la planète, l'équipe Loisir fait trembler les filets du gymnase Louis Armand.

Le collectif mixte du HBC Nancy SLUC accueillait Villers et Custines. Après un match nul face à Villers, les locaux ont décroché la victoire contre Custines grâce à un but (compte double) d'Arbia dans la dernière minute de jeu !

Résultats de la soirée
Custines - Villers : 9 - 7
Villers - HBC Nancy SLUC : 5 - 5
HBC Nancy SLUC - Custines : 6 - 4

 

Repas et soirée du club
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Rejoignez-nous au repas dansant du club ! 
Au menu, du parmentier de canard et de la bonne humeur ! 

Le nombre de places est limité, alors n'hésitez pas à réserver dès maintenant...

Les Shorts sont arrivés !!!!!!!!
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et à tous,

Les shorts sont arrivés alors venez récupérer le votre ce samedi 7 janvier à partir de 13h à retirer à la boutique du club.

Bonne journée à vous et allez les rouges et blancs :)
La soirée du HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à tous et à toutes,

Le club organise une soirée samedi 14 janvier 2017 avec repas, DJ et animations au gymnase de Réméréville. Le nombre de place est limité alors venez vite vous inscrit, il ne reste plus 20 places!!!!!!! Réservation auprès de Fred AUBRY : 06-68-03-40-64 ou par mail : fredaubry@neuf.fr.

Allez les rouges et blancs !!!!!!! :)

Les Loisirs face à Custines
Imprimer le produit
Envoyer par mail

14/12/2016
 
Encore une belle soirée de hand loisir au gymnase Louis-Armand. Les deux équipes du HBC Nancy SLUC se sont inclinées face à Dombasle mais les Rouge et Blanc n’ont pas démérité.
 
A l’année prochaine pour de nouvelles aventures !
 
Résultats de la soirée :
HBC Nancy SLUC 1 - Dombasle : 5 - 7
Dombasle HBC Nancy SLUC 2 : 14 - 6
HBC Nancy SLUC 2 - HBC Nancy SLUC : 5 - 7
 
Hand loisir : le choc des Titans
Imprimer le produit
Envoyer par mail

12/12/2016
 
Hier, à Louis Armand, le choc des Titans a eu lieu dans le plus grand des secrets. En effet, l'équipe des loisirs du HBC Nancy SLUC recevait l'équipe de Jarville. A l'issue de ce petit tournoi où les gestes techniques et les belles actions se sont enchaînées, tous se sont retrouvés autour de leur spécialité : la troisième mi-temps !
 
Merci à l'équipe de Jarville d'être en venu en nombre et pour le Sluc, rendez-vous dès mercredi pour un nouveau match contre Dombasle !
 
Résultats de la soirée :
HBC Nancy SLUC 1 - Jarville 1 : 8 - 5
HBC Nancy SLUC 2 - Jarville 2 : 4 - 1
Jarville 2 - HBC Nancy SLUC 1 : 7 - 4
Jarville 1 - HBC Nancy SLUC 2 : 7 - 6
 
Le SLUC n'a pas tenu le choc
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Avant de profiter d'une trêve à rallonge de deux mois, le SLUC Nancy avait un dernier examen à passer ce dimanche après-midi du côté de Palaiseau. Soit un véritable choc entre les deux co-leaders avec comme récompense un superbe cadeau de Noël avancé pour le vainqueur qui aura la chance de passer l'hiver bien au chaud sur le trône de la poule 5 de Nationale 3.

Comme souvent dans les matches importants, la défense a joué un rôle primordial. Et le moins que l'on puisse dire est que les partenaires de Clémence Boudin ont particulièrement préparé cette confrontation face à la meilleure attaque de la poule.

Habituées à inscrire plus de 30 buts en moyenne, les Essonniennes ont en effet buté sur le mur rouge. Les pertes de balles se sont multipliées et les contre-attaques meurthe-et-mosellanes se sont succédé. Le score de 13 à 11 à la pause en leur faveur est donc logique, mais l'écart aurait pu - aurait dû ? - être supérieur, si Émilie Roblot n'avait pas perdu deux face-à-face avec Dardant et si la gardienne de Palaiseau n'avait pas sorti le jet de 7 m de Menges à 30'. « C'est peut-être là que ça se joue », concédait après coup l'entraîneur lorrain Frédéric Aubry.

Car le rythme s'est accéléré après le repos. Un scénario qui a avantagé les Franciliennes et ce d'autant que Coste s'est payé le luxe de ne pas cadrer un nouveau penalty (40'). Résultat : après avoir comblé un déficit de trois buts, Palaiseau a instauré le doute dans les esprits lorrains. Les transmissions de balles ont été moins nettes, les tirs forcés et Dardant s'est régalée entre ses barres. À tel point que le dernier rempart francilien a interdit tout accès à son but aux Nancéiennes entre les 49'et 59'! Palaiseau s'est donc envolé (28-23, 57') et conserve sa place de leader.


Pourquoi j’ai choisi d’être bénévole
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Anaïs Maurouard est une bénévole impliquée dans l’organisation du prochain championnat du monde de handball qui se déroule en France, du 11 au 29 janvier 2017. La jeune spinalienne fait partie des 250 autres chevilles ouvrières pour l'étape messine sous la responsabilité de la Ligue Lorraine.
 
Dans la mise en place de grands événements, la Ligue Lorraine de Handball n’en est pas à son coup d’essai. Après France-Norvège masculin en 2013 à Nancy et le tournoi de qualification olympique féminin avec l’équipe de France à Metz en mars 2016, les instances lorraines remettent l’ouvrage sur le métier en coordonnant l’une des étapes du championnat du monde masculin (11 au 29 janvier). Les Arènes de Metz accueillent la Poule B composée de : l’Espagne, la Slovénie, la Macédoine, l’Islande, la Tunisie et l’Angola.
 
L'implication de tous les clubs lorrains
Pour la réussite de ce rendez-vous, la Ligue a fait appel aux bénévoles des clubs lorrains. Ils sont 250 et parmi eux, Anaïs Maurouard. Agée de 22 ans, cette ancienne judoka a choisi le Handball il y a 10 ans. D’abord joueuse puis arbitre elle est aujourd’hui dirigeante au HBC Nancy SLUC. Quand il a fallu rejoindre l’organisation du Championnat du monde, Anaïs n’a pas hésité un seul instant :
« Dans le bénévolat tout le monde peut y trouver son compte. J’ai toujours aimé ça. En plus j’ai déjà eu la chance de participer à pas mal de manifestations nationales et internationales et c’est toujours gratifiant d’avoir une certaine reconnaissance de la part du public et des organisateurs. »
 
Il faut dire qu’Anaïs Maurouard est à la bonne école. Le comité organisateur lorrain mis en place par la Ligue Lorraine de Handball est une exception. Il est le seul en France. De quoi motiver les volontaires comme Anaïs :
« C’est l’idéal pour ceux comme moi qui pour diverses raisons ont dû renoncer au jeu. Car à chaque mission que l’on confie aux dirigeants lorrains, nous, bénévoles nous y sommes associés. C’est une autre partie du handball qui est tout aussi plaisante. »
 
Ces Championnats du monde masculin qui se déroulent aussi à Metz du 12 au 19 janvier, est une répétition avant l’Euro féminin prévu à Nancy avec l’équipe de France en 2018. Il est certain que notre bénévole Anaïs Maurouard tiendra sa place.
 
Par : Laurent Pilloni
Source : France Bleu Sud Lorraine
 
Le Sluc montre les crocs
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les copines de Menges prenaient le meilleur départ (4-2, 4') et manquaient même plusieurs opportunités de creuser l'écart. Tant et si bien qu'à force d'échouer dans les derniers gestes, elles laissaient Aulnais revenir dans le match (6-6, 12').

Les coéquipières de Dos Reis resserraient les rangs derrière. Maladroites et trop pressées de trouver la solution dans le rideau francilien, les filles du coach Aubry ne parvenaient plus à tromper Odytaloa. De l'autre côté, les changements de direction de Bosse et des Aulnaisiennes ouvraient les espaces. Arthaud faisait ce qu'elle pouvait pour écoper. Mais Nancy prenait un éclat (8-6, 13' puis 8-10, 19'). Malgré un léger sursaut, Corvina et le SLUC manquait de patience et de justesse pour le plus grand plaisir de Lasm et des visiteuses qui enfonçaient le clou (11-14, 29'). A la pause, Nancy était en retard et coach Aubry semblait bouillir (13-15, 30').

Revenues avec de meilleures intentions, ses protégées débutaient par un 5-1, qui les remettait aux commandes (18-16, 39'), le jeu en mouvement et la vitesse mise dans les prises d'intervalles changeant un peu la donne. Mais les filles de Seine-Saint-Denis ne lâchaient rien.

Lasm, déjà apparue en Nationale 1, montrait la voie à ses équipières. Les deux formations se rendaient coup pour coup (19-19, 47' puis 22-21, 50'). Mais à l'approche du money-time, Roehrig et le SLUC ne ralentissaient pas à la différence de leurs hôtes qui semblaient piocher plus. Arthaud était une fois encore impériale derrière. Ses copines faisaient le trou (26-23, 56' puis 29-24, 58') et elles ne desserraient plus la mâchoire.


 
Les Loisirs enchaînent face à Custines
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(28/11/2016)

Deuxième rencontre en quelques jours pour la section Loisir. Cette fois, les joueuses et les joueurs du HBC Nancy SLUC avaient le plaisir d’accueillir leurs homologues de Custines pour une nouvelle « triangulaire ».
 
Une soirée sympathique et fair-play, ponctuée par de belles actions et de nombreux buts grâce à Anaïs, Antoine, Arbia, Charlotte, Christian, Emilie, Fabien, Jean-Philippe, Jessica, Julien, Mélodie, Nicolas, Tatiana, Thomas G., Thomas H. et Wendy.
 
Résultats complets :
HBC Nancy SLUC 1 - Custines : 6 - 5
Custines - HBC Nancy SLUC 2 : 7 - 12
HBC Nancy SLUC 2 - HBC Nancy SLUC 1 : 12 - 8

Match retour contre les Red Fox
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(23/11/2016)
 
Pour son second match de la saison, l’équipe Loisir du HBC Nancy SLUC retrouvait les joueurs des Red Fox, épaulés par Anaïs et Jean-Philippe qui ont également officié au sifflet.
 
Pas moins de 20 joueuses et joueurs du club ont pris part à la rencontre qui s’est déroulée une nouvelle fois sous la forme d’un mini-tournoi à 3 équipes. Le casting de la soirée : Antoine, Arbia, Charlotte, Christian, David, Emilie, Estelle, Fabien, Jean-Philippe R., Mathieu, Mélodie, Nicolas, Stéphane, Tatiana, Thomas G., Thomas H. et Wendy sans oublier Jessica et Romain qui ont assuré dans les buts et Caroline dont c’était le dernier match avec le collectif. Bonne continuation à toi Caro !
 
Résultats complets :
HBC Nancy SLUC 1 - Red Fox : 3 - 8
Red Fox - HBC Nancy SLUC 2 : 9 - 9
HBC Nancy SLUC 2 - HBC Nancy SLUC 1 : 11 - 2
 
Nancy rejoint le leader
Imprimer le produit
Envoyer par mail
En s'imposant au finish ce samedi à Cergy, les Nancéiennes se sont hissées en tête de la poule 5 à égalité avec Palaiseau. De fait, d'entrée, le lob d'Anais Urien faisait idéalement rentrer le SLUC dans la rencontre (2-3). Puis Nancy se contentait de rester dans la partie (9-9).

Muselées par la défense cergyssoise, les Lorraines rentraient aux vestiaires avec deux buts de retard (12-11). Malgré ça, les joueuses de Frédéric Aubry restaient dans la rencontre à la faveur du bras inspiré d'Émilie Roblot (18-18). Le vent tournait alors (19-20).

Après son but en contre, le poing rageur de Julianne Gérard le confirmait un peu plus (20-22). Le penalty plein de sang-froid de Justine Menges assurait la cadence visiteuse (21-24). En dépit d'une petite frayeur à 2'de la fin (23-24). Géraldine Arthaud s'offrait alors un dernier arrêt décisif, avant qu'Eugénie Roehrig ne libère définitivement ses partenaires du SLUC (24-26).
Opération Sapin de Noël
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC Nancy SLUC organise une opération 'SAPINS DE NOEL'
Les licenciés, et même les non-licenciés, peuvent commander un ou plusieurs sapins sur ce formulaire : bon de commande 
Cette opération a pour but de financer les actions à destination de nos jeunes joueurs, mais également de contribuer au développement de notre club.
Je vous remercie par avance du bon accueil que vous reserverez à cette opération.
Le SLUC dans la douleur
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Antony. Pourquoi faire compliqué alors que l'on aurait pu faire simple ? Voilà comment résumer rapidement le succès des Lorraines à Antony 34-29. Se reposant sur une Arthaud en réussite dans sa cage - avec neuf arrêts en première période - et des attaquantes en verve, les joueuses de Frédéric Aubry menaient tranquillement leur barque (12-15 à la 2'puis 15-20 à la pause).

La suite n'allait pas être du même acabit. Ce que regrettera le technicien lorrain au coup de sifflet final : « C'est un mal récurrent chez nous depuis le début de la saison. Au retour des vestiaires, nous mettons toujours un peu de temps pour retrouver le rythme. »

Une aubaine pour Antony qui s'engouffrait alors dans la brèche avec les soeurs Bellenque pour revenir dans l'allure (21-23, 40'). Et comme Jessica Ahoua sur sa ligne multipliait les arrêts face à Boudin ou Urien, le SLUC marquait un net coup d'arrêt.

Un temps mort opportun de l'entraîneur nancéien redonnait de l'allant à son groupe. Menges montrait la voie à suivre (26-30, 53'). Plus sereines dans les dernières minutes, les partenaires d'Emilie Roblot s'imposaient finalement 34-29 à la grande satisfaction de leur entraîneur : « C'était important de ne pas chuter chez le dernier. Sans paraître suffisant, je pense que nous avions une petite marge dans le jeu pour ne pas s'inquiéter davantage. »

Éliminé de la Coupe de France au tour précédent, le SLUC aura maintenant droit à une semaine de repos avant un retour au championnat le 12 novembre prochain pour la réception de Bogny avant dernier.
Premier match de la saison pour l’équipe Loisir
Imprimer le produit
Envoyer par mail
 
(17/10/2016)
 
L’équipe Loisir a disputé son tout premier match amical de la saison face aux Red Fox, l’équipe du supporters-club du Grand Nancy Métropole. Deux collectifs du HBC Nancy SLUC ont été constitués pour la soirée qui s’est déroulée sous la forme d’un mini-tournoi.
 
Ce sont les filles qui se sont mises en évidence les premières avec Bouchra (auteure du premier but « officiel » de la saison), Charlotte, Emilie, Estelle, Tatiana et Wendy. Les garçons, Christian, Fabien, Jean-Philippe, Mathieu, Nicolas et les deux Thomas, se sont eux aussi illustrés.
 
Un grand merci à Anaïs pour l’arbitrage et à bientôt pour de nouveaux matchs amicaux !
 
Résultats de la soirée :
HBC Nancy SLUC 1 - Red Fox : 9 - 12
HBC Nancy SLUC 1 - HBC Nancy SLUC 2 : 5 - 8
HBC Nancy SLUC 2 - Red Fox : 16 - 14
 
Sale soirée pour le Sluc
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Chaumont. Après deux succès en autant de journées de championnat, le SLUC Nancy a vécu une sale soirée en Haute-Marne. L'addition est d'autant plus salée que les Nancéiennes avaient fait jeu égal en première période (15-15 à la pause), bien emmenées notamment par Menges et Émilie Roblot. Comme si la défaite ne suffisait pas au tableau, elles ont perdu la même Émilie Roblot, victime d'une grosse entorse à la cheville gauche à huit minutes du terme.

Relégables et sans aucune victoire au compteur, les Chaumontaises ont surpris les filles de Frédéric Aubry. Au complet et particulièrement bien aidées par l'explosive Audrey Kregbo (10 buts) les locales ont livré une deuxième période d'excellente facture (22-18, 40').

Le temps-mort alors posé par le coach nancéien ne changeait rien à l'histoire. À force de se casser les dents soit sur la défense haut-marnaise soit sur sa gardienne en grande forme, le SLUC Nancy forçait ses shoots et tombait dans la précipitation (26-20, 48'). La "stricte" mise en place sur Audrey Kregbo ne perturbait en rien l'efficacité offensive locale. Comme Nancy continuait à gâcher ses munitions en attaque, l'écart devenait rédhibitoire (31-21, 56').
HANDFIT dans les foyers ruraux
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le Sluc avec les honneurs
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. « C'est une belle défaite. » La formule signée de l'entraîneur Frédéric Aubry résumait bien la partie de ses protégées. Qui ont réussi à rester dans le match quasiment jusqu'au bout face à une équipe d'Epinal évoluant une division au-dessus et qui vise la montée en N1.

Les Nancéiennes ont donc bien embêté leurs adversaires et auraient même pu leur donner des sueurs froides dans le money-time, si Coste avait transformé son jet de 7 m, alors que la marque indiquait 24-27 et 2'à jouer.

Cette dernière commettait malheureusement son seul échec dans l'exercice au mauvais moment. Mais difficile d'accabler la joueuse locale, auteure d'un match plein, et qui venait en plus de percuter le sol en tombant juste avant.

Sur l'attaque suivante, les Vosgiennes mettaient donc le couvercle par l'intermédiaire de Mathieu (24-28, 59'). La messe était dite pour le SLUC. Mais les Nancéiennes auront donc longtemps fait jeu égal, d'abord sous l'impulsion d'Urien, qui avait mis sa formation sur de bons rails avec quatre buts en 11'(6-5) puis par Coste déjà (13-12, 23').

Mais les Spinaliennes terminaient mieux la mi-temps, notamment grâce à leur métronome Mengin (14-18, 30'). Di Chiara prenait ensuite le relais après la pause, faisant gonfler l'écart (14-21, 34').
Déjà un second succès pour le Sluc
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Après une victoire importante en ouverture de ce championnat à Sucy-en-Brie, les Nancéiennes se devaient de confirmer face à équipe de Blanc-Mesnil, battue dans sa salle au premier match.

Dès le début, les Meurthe-et-Mosellanes prenaient les devants et imprimaient leur rythme. Elles n'arrivaient cependant pas à faire le trou au score et les visiteuses s'accrochaient. Le plus gros écart entre les deux équipes étaient de +4 pour le SLUC (24').

Les Franciliennes semblaient moins fortes et également moins bien organisées en défense, de plus elles se heurtaient à une bonne gardienne nancéienne Charette, forte de deux arrêts à 7 m (17 et 26'). A la pause, les locales viraient en tête et prenaient une légère option pour la suite de la partie (15-12).

Au retour des vestiaires, les Blanc-Mesniloises recollaient au score (34'), mais s'écroulaient et allaient traverser une période de plus de 10'sans marquer. Les Nancéiennes profitaient de cette période pour leur infliger un 6-0 et ainsi prendre définitivement les devants (44').

La seconde période voyait donc des filles du SLUC, solides en défense et rapides en contre-attaque, prendre le dessus face à des visiteuses visiblement absentes des débats. La fin de rencontre était hachée. Un moindre mal pour les Nancéiennes qui sortaient victorieuses de ce match et commencent donc le championnat par deux victoires.

Une victoire pour commencer
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Sucy-en-Brie. Pour l'ouverture de son championnat, les Nancéiennes avaient rendez-vous chez un promu, Sucy-en-Brie. Les joueuses de Frédéric Aubry étaient d'emblée bousculées par des Franciliennes euphoriques, qui décidaient d'emballer le match et de profiter du repli défensif laxiste des Lorraines pour prendre la marque (6-4, 13').

Face à une défense compacte et agressive, le SLUC ne trouvait pas de solutions et peinait à bouger les grands gabarits adverses. Si Menges faisait apprécier sa puissance, c'était encore insuffisant pour prétendre rivaliser avec les locales bien aidées par une Arthaud pas très inspirée dans les cages nancéiennes.

Dix-neuvième minute, temps mort du coach Frédéric Aubry pour remobiliser l'équipe et tenter de trouver enfin des solutions. Le jeu meurthe-et-mosellan retrouvait un certain allant. Les mouvements étaient mieux exécutés et les opportunités de tirs plus nombreuses. Il manquait juste l'efficacité, à l'image d'Émilie Roblot qui perdait deux face-à-face de suite avec la gardienne francilienne. Le SLUC rentrait donc au vestiaire en étant mené 10 à 9.

À la reprise, les Lorraines essayaient de retrouver leurs automatismes. Mais elles étaient maladroites et parfois naïves comme sur ces passages en force provoqués par l'adversaire.

Bien vite les seules solutions offensives du SLUC étaient Coste et Roehrig, soit les deux arrières qui tirent des 9 m. Comme un signe d impuissance. Mais, menées 16-13 à l'entame du dernier quart d'heure, les Nancéiennes étaient relancées par la volonté contagieuse de Roehrig qui, par une interception puis un but, redonnait de l'envie aux Rouges et blanches.

« Ça a été difficile »
Nancy égalisait donc à 16-16 (50') grâce à Charette, entrée à la pause, qui livrait une superbe prestation dans les cages (11 arrêts). La confiance venait de changer de camp. Roblot en contre puis Costes permettaient aux visiteuses de prendre définitivement les commandes (21-22). Un succès très long à se dessiner, tant la première période des Nancéiennes a été médiocre.

Mais les joueuses de Frédéric Aubry ont su retrouver leur jeu au meilleur moment, comme l'analysait le technicien : « Ça a été difficile. Mais on s'y attendait. Sucy est un promu, mais c'est une équipe physique qui va poser des problèmes à beaucoup d'équipes. Nous avons eu beaucoup de mal à développer notre jeu en première période. Ensuite, nous avons su retrouver une bonne défense sur laquelle s'appuyer pour retrouver la confiance. C'est une première victoire à l'extérieur qui fait du bien. »

 

Reprise du HANDFIT
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et tous,

N'hésitez pas à venir ce soir pour faire du sport santé HANDFIT à Charles V de 19h à 20h30. Après ces vacances venez vous faire plaisir avec cette activité.

En espérant vous voir nombreux, Bonne après-midi à tous :)
Un Sluc renversant
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Les joueuses du SLUC ont fini par dominer une vaillante équipe de Blénod et Pont-à-Mousson. Pourtant, rien n'était joué au coup d'envoi. Les visiteuses prenaient très vite le contrôle du match, sans véritablement creuser l'écart (2-3, 6').

Parfois approximatives offensivement, les Nancéiennes cumulaient les pertes de balles pendant le premier quart d'heure. Blénod mettait en place une défense individuelle rugueuse qui empêchait les locales de prendre la tête (6-7, 15'puis 10-10, 26').

Le SLUC ne profitait pas des nombreuses fois, où les joueuses du coach Buttice se retrouvaient en infériorité numérique. Ces dernières levaient le pied juste avant la pause, alors que les Nancéiennes durcissaient le ton. Elles regagnaient les vestiaires sur le plus petits des écarts (13-12, 30').

Au retour des vestiaires, le SLUC poursuivait sur sa lancée. La défense locale muselait l'excellente Bourada, grâce à un marquage individuel. Pendant ce temps, Emilie Roblot débutait son festival offensif. L'aillière nancéienne mettait au supplice la défense bellédonienne en inscrivant 7 buts en seconde période (17-14, 35'puis 19-14, 38').

Les visiteuses revenaient au score dans le dernier quart d'heure (24-22, 48') sans véritablement inquiéter leurs hôtes qui se mettaient à l'abri dans le final (30-25, 58').
Faites du sport
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Venez nombreux ce samedi 3 septembre de 10h à 18h pour la "faites du sport" au centre commercial Saint Sébastien, une surprise vous attends 
article EST REPUBLICAIN
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nouveau Partenariat entre le HBC NANCY SLUC et CRYOSTAN
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et tous,

Le HBC Nancy SLUC est heureux de vous annoncer son nouveau partenariat avec CRYOSTAN.

Une joueuse du collectif N3 Féminine et le Président du club ont pu testé ce nouveau concept.
Ils ont pu testé la récupération à - 140°C pendant 3 minutes.

Un grand Merci à Jean-François MORAWSKI de Cryostan



   

Reprise des entrainements en U15M
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à vous les U15 Masculin du HBC Nancy SLUC

Pour rappel, la reprise est programmée à la pépinière de Nancy (Piste côté Est), mardi prochain soit le 16 Août à 19h00.

Le programme sera composé d'un peu de travail foncier, de renforcement, de travail VO2 et de développement de dextérité. Prévoyez une bouteille d'eau et de l'anti-moustique au cas où.

Je rappelle à tous que le travail physique de début de saison est important pour le handball mais aussi pour le reste de votre vie quotidienne.

C'est même utile pour vos examens car vous serrez aussi plus performant pour travailler si votre corps est sain.
L'hygiène de vie est centrale dans tout ce que vous allez faire cette année donc venez motivé.

Je compte sur vous pour venir avec beaucoup d'envie, d'humour pour préparer cette nouvelle saison qui sera palpitante.

Voici les dates pour les autres jours de reprise :

Mardi 16 Août Pépinière : 19h00 - 20h30
Jeudi 18 Août Pépinière : 19h00 - 20h30
Mardi 23 Août Martiny : 18h00 - 20h00
Vendredi 26 Août Martiny : 18h00 - 20h00
Mardi 30 Août Martiny : 18h00 - 20h00

Après c'est la reprise des entrainements de l'année.

A mardi.
Reprise -18 Masculin et -15
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour rappel, la reprise est programmée à la pépinière de Nancy (Piste côté Est), mardi prochain soit le 16 Août à 19h00. Le programme sera composé d'un peu de travail foncier, de renforcement, de travail VO2 et de développement de dextérité. Prévoyez une bouteille d'eau et de l'anti-moustique au cas où.
Les -15 sont cordialement invités s'ils le souhaitent.
Je rappelle à tous que le travail physique de début de saison est important pour le handball mais aussi pour le reste de votre vie quotidienne. C'est même utile pour vos examens car vous serrez aussi plus performant pour travailler si votre corps est sain. L'hygiène de vie est centrale dans tout ce que vous allez faire cette année donc venez motivé.
A mardi.
Assemblée Générale du club
Imprimer le produit
Envoyer par mail
L'Assemblée Générale du club aura lieu le dimanche 4 Septembre 2016 à 09h30 si quorum sinon deuxième A.G. à 10H.
Salle Pavillon de l’Orangerie à Nancy.

Ordre du Jour de l’AG :
-          Approbation du compte rendu de l’AG 2014-2015
-          Rapport Moral
-          Rapport Sportif
-          Rapport Financier
-          Budget Prévisionnel 2016-2017  

Un repas est organisé à l’issue de l’A.G. à 10 € par personne, 5 € pour les 5 à 13 ans et gratuit  pour les moins de 5 ans.

Merci de réserver pour les repas sur le mail suivant : inscription@hbcnancysluc.com

Merci de votre retour
 
Reprise individuelle -18 Masculin
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour rappel, vous avez le planning du programme individuel sur le forum. C'est un petit effort à faire qui vous servira à la fois pour le handball mais aussi pour la vide quotidienne (et pour vos révisions). C'est plus facile d'utiliser la tête lorsque le corps est bien ;).

Pour rappel aussi, il ne reste que quelques jours pour profitez de la petite réduction pour votre licence. Pensez à la faire. Il y a aura au moins un match amical le 4 septembre voir un tournois à Martiny.

Bonnes vacances d'ici la.
Créneaux d'entrainement
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et à tous,

Vous trouverez les horaires d'entrainement pour la saison 2016-2017 en allant sur le lien suivant : 

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13669715_864150490356947_8423289142314822903_n.jpg?oh=c180b9f69c7a5a990c94573b608ae595&oe=582D3C31

Bonne journée :)

Reprise à Martiny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et à tous,

Voici le tableau de reprise à Martiny après c'est dates il faudra se référer au tableau des créneaux d'entrainement.

  10h - 16H 16h - 18h 18h - 20h 20h - 22h
Mardi 16/08/2016     SF1 SM
Mercredi 17/08/2016       SF1
Jeudi 18/08/2016     SF1 SM
Vendredi 19/08/2016       SF1
Lundi 22/08/2016       SF1
Mardi 23/08/2016 U13   U15 - U18 SM
Mercredi 24/08/2016 U13   U15F SF1
Jeudi 25/08/2016 U13   SF1 SM
Vendredi 26/08/2016 U13   U15 - U18  
Lundi 29/08/2017   U11 - U13 U15F SF1
Mardi 30/08/2017   U11 - U13 U15 - U18 SM
Mercredi 31/08/2017   U11 - U13 U15F SF1





Centre de loisirs d'août
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Suite à un nombre trop peu nombreux d'inscrit sur la semaine du 1er au 5 août, nous somme malheureusement obligé d'annuler cette première semaine de stage.
Pour toutes informations, veuillez contacter le bureau au 03-83-95-19-12.
Seconde victoire en deux jours pour les Loisirs
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(16/06/2016)
 
L’équipe Loisir a enregistré un deuxième succès en deux jours. En déplacement à Jarville, le groupe, composé de Alban, Antoine, Barbara, Christian, Elodie, Fabien, Gaëtan, Jean-Philippe, Jessica, Mathieu, Mélanie, Mélodie, Romain et Thomas, s’est imposé sur le score de 17 - 31.
 
Preuve de la solidarité des matchs amicaux loisirs, 3 joueurs du HBC Nancy SLUC ont prêté main forte à leurs homologues de Jarville qui manquaient de remplaçants.
 
Victoire de l'équipe Loisir
Imprimer le produit
Envoyer par mail
(14/06/2016)
 
La section Loisir du HBC Nancy SLUC a décroché un nouveau succès sur le parquet de Saint-Nicolas-de-Port face à l’équipe des Red Fox. Le groupe était composé de Barbara, Cédric, Elodie, Fabien, Mathieu, Mélanie, Mélodie, Romain et Thomas.
 
Après un début de match sur des chapeaux de roue (3 - 9, 20ème), l’écart s’est peu à peu réduit en essayant de poser quelques combinaisons qui n’ont pas toujours fonctionné (13 - 20, 40ème). Mais tout le monde s’est fait plaisir et c’est le principal. Score final : 26 - 28.
 
Félicitations à toutes et tous et particulièrement à Romain qui a été époustouflant dans ses buts !
 
Centre de loisirs d'août
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Centre de loisirs Août 2016

Du 01 au 05 Aout, du 08 au 12 aout et du 16 au 19 aout

 

Ouvert aux enfants de 4 à 14 ans

 

Activités sportives, manuelles et culturelles

Repas sur place (SODEXO)

 

 

80 euros par enfant et 70 euros par enfant d’une même fratrie (paiement par chèque ANCV possible)

 

Lieu : AMANCE lieu-dit du petit mont (terrain de foot)

 

Limite de 20 enfants

Renseignements et inscriptions au plus tard le Jeudi 23 Juillet. Dossier complet et règlement sous enveloppe à retourner à l’entraîneur de l’enfant ou par courrier :

HBC NANCY SLUC

Complexe sportif pierre de Coubertin

922 avenue Raymond Pinchard

54000 NANCY

Téléphone : 03-83-95-19-12

Ou par mail : inscription@hbcnancysluc.com

 

Possibilité de déposer l’enfant directement sur le lieu du centre (entre 8h30 et 9h) ou au Gymnase André Martiny, 10 rue Victor à Nancy (à 8h)

Changement d'horaires de -11 à séniors
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et à tous,

Voici le planning d'entrainement jusqu'à la fin de saison :

                                                         Entrainement à partir du lundi 30 Mai - Martiny

Mardi

Collectif

Mercredi

Collectif

Jeudi

Collectif

16h – 17h30

 

16h – 17h30

-11 + -13M

16h – 17h30

 

17h30 – 19h

-15F

17h30 – 19h

-15M + -18M

17h30 – 19h

-13M

19h – 20h30

-18F + SF

19h – 20h30

-15F + -18F

19h – 20h30

-15M + -18M

20h30 – 22h

SM

20h30 – 22h

SF

20h30 – 22h

SM


Je rappelle que vous devez être minimum 7 à l'entrainement sinon l'entrainement est annulé.

Bonne fin de saison :)
Changement d'horaires pour les U9 et les baby hand
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour,

Je vous informe qu'il y a des changements d'horaires sur les U9 et BABY HAND et ceux jusqu'à la fin de saison :

Les U9 s'entraîneront de 9h à 10h30 à Philippe de Gueldres
Les BABY HAND s'entraîneront de 10h30 à 12h à Philippe de Gueldres

En parallèle des séancs ils sera proposé une séance de HANDFIT aux parents à Philippe de Gueldres.


Le Sluc s'est balladé
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Pour sa dernière à domicile de la saison, le SLUC s'est tranquillement imposé face à Beaune qui luttait pourtant pour son maintien. Malgré l'absence d'enjeu de leur côté, les Nancéiennes ont livré un match sérieux et ont mené de la première à la dernière minute.

Dès l'entame, les locales imposaient leur tempo et prenaient les devants grâce à une bonne efficacité face au but. À l'inverse, les joueuses de Beaune proposaient des combinaisons offensives intéressantes, mais manquaient de précision dans le dernier geste.

Malgré un écart rapidement conséquent, les visiteuses se reprenaient et réduisaient l'écart avant la mi-temps parvenant enfin à concrétiser leurs actions (14-9, 30').

Au retour des vestiaires, les Nancéiennes mettaient un coup d'accélérateur et augmentaient leur avance. Face à des Beaunoises complètement apathiques en ce début de seconde période, les locales enchaînaient les buts par l'intermédiaire d'Aubry et Schiltz entre autres.

Les visiteuses n'étaient plus du tout organisées en défense et laissaient bien trop d'espaces à leurs adversaires (20-12, 40'). Toutefois après dix minutes très compliquées, elles parvenaient finalement à retrouver du rythme et une certaine solidité défensive.

Le SLUC avait désormais un peu plus de difficultés en défense et commettait surtout plusieurs erreurs de transmission. Malgré tout l'écart restait suffisamment élevé pour que les Nancéiennes soient à l'abri. Les dernières minutes fut relativement brouillonnes des deux côtés avec de nombreuses imprécisions et de fautes.

Malgré cela, Nancy aggravait encore le score sur la fin face à des visiteuses qui n'y croyaient plus. Victoire donc amplement méritée pour les locales qui ont maitrisé leur sujet de bout en bout. Mauvaise opération en revanche pour Beaune qui voit le maintien s'éloigner avec cette défaite et devra compter sur des résultats négatifs de ses concurrents.

Formation Arbitres Jeunes
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le mercredi 11/05 aura lieu la formation des jeunes arbitres de 16h00 à 17h30 en tenue de sport à Martiny.
Score fleuve et affluence à Louis-Armand
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(04/06/2016)
 
Encore une belle soirée de handball au gymnase Louis-Armand de Nancy ! La section Loisir du HBC Nancy SLUC recevait ses homologues de Dombasle-sur-Meurthe. Les supporters des deux équipes étaient venus en nombre pour assister à cette rencontre.
 
Les 11 joueuses et joueurs (Caroline, Cédric, Charlotte, Elodie, Fabien, Jean-Philippe, Mathieu, Mélanie, Mélodie, Romain, Thomas) ont montré les progrès réalisés par le collectif depuis le début de la saison. Malgré leur enthousiasme, le premier tiers-temps était en faveur des visiteurs (11-16, 20ème). L’écart continuait à se creuser par la suite mais plus beaucoup moins rapidement (13-17, 40ème) et le match s’achevait sur le score fleuve de 37-47.
 
Les féminines des deux équipes ont inscrits de nombreux buts, comptant double, ce qui explique ce résultat spectaculaire et qui prouve la bonne ambiance et l’homogénéité des équipes Loisirs. Nous retiendrons particulièrement les buts de Charlotte sur la base arrière, le lob improbable de Caroline, la transversale de Mélodie (qui aurait mérité meilleur sort) et la belle défense et les interceptions d’Elodie et de Mélanie. Bravo aussi aux garçons qui n’ont pas démérité.
 
Enfin, un grand merci à Pascal Thiebaut pour l’arbitrage ainsi qu’à Damien pour la table de marque. Merci également au collectif Hand Fit qui a cédé son créneau pour pouvoir organiser ce match.
 
La minute de trop
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Face à des Francilliennes classées, comme elles, en milieu de tableau, les filles du SLUC ont manqué d'inspiration et de constance pour pouvoir prétendre à mieux. En effet, après une première période honnêtement maîtrisée, les Nancéiennes se sont fait rejoindre sur le fil.
 

Tout avait pourtant bien débuté pour le Nancy qui avait ouvert la marque d'entrée (4-0, 4'). Contraintes de tourner autour d'une défense rigoureuse, les Serrissiennes restaient impuissantes, se heurtant aussi à Charette, qui au passage avait repoussé un penalty (7-1, 10').

 

Il reste que les visiteuses ont fini par trouver la formule adéquate, changeant ainsi la donne d'un duel qui s'est révélé de plus en plus indécis au fil des minutes (12-11, 28').

La suite s'annonçait donc complexe, même si, à la pause, les Nancéiennes avaient rebondi (15-11). Ainsi, Serris avait soutenu la comparaison dès la reprise, malgré une double infériorité numérique (17-14, 36'). Puis, malgré beaucoup d'énergie dépensée, les Nancéiennes sont restées sous la pression de leurs adversaires qui rendaient coup pour coup (23-21, 44').

 

À cinq minutes du buzzer, Serris était ainsi toujours accroché aux basques d'un SLUC incapable de hausser le ton. Les visiteuses ont donc persévéré. Et même si, sauvant son équipe alors en infériorité, Arthaud a écarté un jet de sept mètres de Savard (27-26, 57'), cela n'a pas suffi pour tenir la distance.

 

Aussi, le nul arraché peu après par les Serrisiennes laissera sans doute comme un goût de défaite pour le groupe nancéien.

 

Recherche bénévoles BOUTIQUE/BUVETTE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et à tous,

Le club recherche des personnes pour tenir la boutique et la buvette durant les week-ends. Parents, licenciés sont les bienvenus. Ces actions sont importantes car elles permettent de faire vivre le club et de se développer.

Si vous êtes intéressé ou si vous voulez en savoir plus, veuillez contacter Jean-Philippe GOUBY par mail : jeanphilippe.gouby@hbcnancysluc.com

Allez les Rouges et Blancs !!!!!!!!!!!!!!!! :)

Elles ont plié sous la pression
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Longvic. Dès les premiers shoots, la locale Brochot montrait le chemin à emprunter (4-2, 5'). Les Longviciennes réalisaient l'écart par Brochot et Pépin (10-6, 14') et arrivaient à la pause avec quatre longueurs d'avance (21-17, 30').

De retour sur le parquet, les Nancéiennes n'y arrivaient plus et commettaient trop de pertes de balles et d'imprécisions, laissant les locales prendre un écart conséquent (25-19, 36').

Longvic se laissaita alors aller à la facilité et les Meurthe-et-Mosellanes grignotaient point par point pour relancer la rencontre sur un 4-0 orchestré par Urien, E. Roblot et Aubry (26-24, 42'). Avec une stricte sur Brochot, Longvic concédait du terrain au tableau d'affichage (27-26, 47').

Le SLUC était même en passe d'égaliser. Sauf que les moments clés étaient mieux gérés par les Longviciennes et Breuil, qui profite des arrêts de Bailly (30-27, 26'). Les visiteuses se retrouvaient en infériorité numérique à 4 joueuses sur le terrain, après l'exclusion temporaire de Roehrig et d'Emilie Roblot. Ce dont profitait Longvic pour s'imposer de cinq buts au final (33-28, 60').

Deux victoires en une soirée pour les Loisirs
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(12/04/2016)
 
L'équipe Loisir a passé une belle soirée à Dombasle-sur-Meurthe. Le HBC Nancy SLUC a remporté de justesse son premier match contre les locaux avant de s’imposer un peu plus confortablement face à Custines.
 
Le groupe, qui a une nouvelle fois parfaitement respecté la parité, était composé de Barbara, Caroline, Elodie, Mélanie, Mélodie, Fabien, Gaëtan, Mathieu, Romain et Thomas. Un grand bravo pour leur performance !
 
Merci à l’équipe de Dombasle pour leur accueil ainsi que pour l’ambiance chaleureuse et conviviale de ce sympathique tournoi.
 
Résultats
Dombasle - Nancy SLUC : 7 - 8
Nancy SLUC - Custines : 13 - 5
Custines - Dombasle : 10 - 10
 
Le SLUC finit en trombe
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. En début de seconde période, lorsque Soumaré filait au but pour donner cinq buts d'avance aux Franciliennes, une victoire nancéienne paraissait illusoire. Et pourtant, le SLUC a su faire le dos rond pour mieux rebondir, et l'emporter, finalement, assez logiquement. L'entame de match, elle, ne laissait en aucun cas présager un tel déficit à l'amorce du money-time, tant le SLUC rentrait autoritairement dans son match.

Plus précis dans les transmissions, et profitant du retard à l'allumage adverse, le SLUC menait rapidement, sous l'impulsion d'une omniprésente Émilie Roblot sur l'aile (5-2, 5'). Alors que tout semblait rouler pour les locales (9-5, 12'), le réveil francilien allait calmer les ardeurs de Nancéiennes absentes (14-16, 28').

À tel point qu'au retour des vestiaires, le Blanc Mesnil continuait sur sa lancée (16-21, 36'). Mais Menges et Roblot stoppaient l'hémorragie et lançaient la remontée (18-21, 38'). Solide derrière et efficace en attaque, le SLUC recollait rapidement et passait devant (25-23, 43').

Dans une fin de match fou, où les attaques placées se faisaient rares, le SLUC gérait intelligemment un pécule suffisant pour doucher les derniers espoirs franciliens.
Centre aéré à Amance
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Un diaporama du centre aéré organisé par le HBC Nancy SLUC est disponible à cette adresse :


bonne lecture
Créneaux d'entrainement pour les vacances de Printemps
Imprimer le produit
Envoyer par mail

LUNDI

MARDI

MERCREDI

JEUDI

VENDREDI


04/04/2016

05/04/2016

06/04/2016

07/04/2016

08/04/2016

Louis Armand

20h-22h
Equipe Loisirs

 

 

20H-22H
SM2

 

André Martiny

 

 

17h30-19h
U13M

17h30-19h
U13M

 

André Martiny

19H-20H30
SM2

20h30 -22h
SM1

 

20h30 -22h
SM1

Stage
14h-20h

André Martiny

20H30-22H
SF

 

20H30-22H
SF

 

20H30-22H
SF

André Martiny

 

 

19h-20h30
13F et 15F

 

 

André Martiny

 

10h-12h
15M

10h-12h
15M

 

 








LUNDI

MARDI

MERCREDI

JEUDI

VENDREDI


11/04/2016

12/04/2016

13/04/2016

14/04/2016

15/04/2016

Louis Armand

20h-22h
Equipe Loisirs

 

 

20H-22H
SM2

 

André Martiny

 

 

17h30-19h
U13M

17h30-19h
U13M

 

André Martiny

19H-20H30
SM2

20h30 -22h
SM1

 

20h30 -22h
SM1

 

André Martiny

20H30-22H
SF

 19H-20H30

18F

20H30-22H
SF

19H-20H30

18F 

20H30-22H
SF

André Martiny

 

 

19h-20h30
13F et 15F

 

 

Epilogue heureux pour le SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Les Nancéiennes ont renoué avec la victoire, à domicile hier soir. Un succès enregistré au gymnase Martiny qui leur permet de continuer de camper dans la première moitié du tableau, et de passer du coup devant Malakoff. Des Franciliennes qui n'auront fini par plier que sur un jet franc de Mengès (27-26, 60'), qui venait sceller une rencontre devenue électrique depuis la 45'.

À ce moment-là, les protégées de Damien Joubert prenaient pour la première fois l'ascendant (19-20), au tableau d'affichage du moins. Car la pause leur avait fait un bien fou. Elles qui avaient rejoint le vestiaire avec un retard de quatre buts (15-11, 30'), après avoir longtemps été écoeurées par la prestation d'Arthaud sur sa ligne, étaient rapidement revenues au score (15-15, 35').

Et si un nouveau match commençait, le groupe dirigé par Frédéric Aubry n'avait plus totalement les idées en place. Les locales s'accrochaient comme elles pouvaient, mais c'était bien les visiteuses qui affichaient la dynamique adéquate, à l'image d'une Robert intenable, pour une bascule donc effectuée à l'entrée du dernier quart d'heure. C'est le moment que choisissait Roehrig pour réaliser un petit festival, en ramenant trois fois de suite ses partenaires (24-24, 52').

Le money-time était engagé, avec une course-poursuite qui venait de s'inverser, les Franciliennes courant maintenant après le score, toujours dans une configuration « mano a mano ». L'issue restait du coup indécise jusqu'au bout, et cet épilogue devenait heureux pour des Nancéiennes qui exultaient !
Opération déstockage de produits HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Venez profitez de l'opération déstockage du HBC NANCY SLUC et bénéficiez de prix sacrifiés. T-SHIRT, JOGGING, SWEAT, etc... sont seulement en quantités limités !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Centre de loisirs d'avril
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour,

Nous proposons aux jeunes un centre de loisirs pour les vacances d'avril alors n'hésitez pas a inscrire vos enfants. Des nombreuses activités sont à découvrir. Nombre de places limités.

Martiny Cup 2016 - Dimanche 22 Mai
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Martiny Cup - Dimanche 22 Mai 2016 - Tournois sur herbe Jeune et Adulte à la plaine Flageul
Equipe loisir : match retour contre Maxéville
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(14/03/2016)
 
Un format original attendait l'équipe Loisir pour le match retour contre Maxéville. Le groupe, formé de 15 joueurs (Alban, Antoine, Barbara, Caroline, Charlotte, Christian, Damien, Fabien, Gaëtan, Jean-Philippe, Jessica, Mathieu, Mélanie, Romain, Thomas) s’est divisé en deux groupes pour disputer deux matchs de 30 minutes.
 
La première demi-heure a été dominée par les visiteurs (8 - 15), mais la seconde a tourné à l’avantage des locaux (15 - 11). A noter le premier but de Mélanie en match officiel !
 
Félicitations aux joueuses et aux joueurs qui se sont bien battus sur le terrain et qui ont encouragé leurs coéquipiers quand ils étaient sur le banc de touche. Sans oublier un grand merci à Pascal Thiebaut pour avoir arbitré la rencontre.
 
Prochain match : mardi 12 avril à Dombasle.
 
Nancy subit le leader
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Saint-Maur bat SLUC Nancy : 35-17

Saint-Maur: Gouleme (12 arrêts), Esparre (7), Andretti N. (3), Koita (1), Tourigny (8), Sainte Rose (4), Andretti K. (7), Ouaret (0), Mazel (1), Dosso (4)
SLUC Nancy : Arthaud (6 arrêts), Aubry (1), Roblot A. (1), Roerhing (1), Makanzu Mambi (1), Roblot E. (6), Urien (1), Menges (5), Barthélemy (1).

Saint-Maur. Face à Saint-Maur, leader invaincu avec 14 victoires sur 15, la tâche s'annonçait forcément difficile pour les filles de Frédéric Aubry. Mais après leurs trois victoires consécutives, les Nancéiennes arrivaient avec confiance et avec des arguments à faire valoir. Et leur début de match en atteste. Le SLUC tient tête au leader pendant les 10 premières minutes (3-3). Vaillantes en défense, elles parviennent à rivaliser avec les grands gabarits franciliens. Offensivement, Menges par deux fois et Roerhing trouvent la faille. Urien a même l'occasion de donner l'avantage aux siennes pour la première fois du match mais, bien que seule à six mètres, elle ne trouve que le poteau... Dommage car ensuite le SLUC Nancy n'aura plus jamais l'occasion de mener.
Saint-Maur profite d'une multitude d'erreurs dans le marquage, d'un laxiste flagrant dans le repli défensif pour infliger un 6/0 aux Lorraines. LE temps-mort de l'entraîneur Frédéric Aubry, destiné à remettre de l'ordre dans le jeu nancéien, n'est pas d'une grande efficacité. Urien marque bien un but pour casser cette spirale infernale mais le score s'alourdit inexorablement.
Le SLUC reste muet pendant quinze longues minutes jusqu'à ce que Menges parvienne enfin à trouver les filets... à trois minutes de la pause. Pendant ce temps-là, les Saint-Mauriennes marquent sur chacune de leur action profitent d'une marquage approximatif et d'une démobilisation générale des Lorraines qui n'offrent pas de réelle résistance au leader en roue libre. 17-5 à la pause ! 5 buts seulement en 30 minutes qui illustrent le manque d'efficacité nancéien dans les tirs même si la gardienne francilienne Gouleme est à créditer d'une très bonne mi-temps (12 arrêts).
La deuxième période est sans suspense mais l'équipe de Frédéric Aubry repart avec de meilleures intentions notamment celle de jouer vite, comme en début de rencontre pour bousculer les Franciliennes. Mais elles ont toutes les peines du monde à trouver des solutions de tirs face à cette défense physique. Il faut attendre un jet de 7 mètres de Menges (35') pour voir le score bouger côté nancéien. 
Paradoxalement, les Lorraines vont mieux jouer alors que le sort du match est scellé. Les Saint-Mauriennes ont évidemment lever le pied mais le collectif lorrain se met enfin en marche ce qui permet de trouver des solutions notamment sur les ailes. Le SLUC Nancy s'incline finalement 35-17.

ER du 06/03/16

Classement : (après 15 journées)
1 - Stella Saint-Maur 44 pts
2 - Blanc Mesnil 39 pts
3 - Palaiseau 38 pts
4 - Noisy-le-Grand 37 pts
5 - Malakoff 32 pts
6 - SLUC Nancy 31 pts
7 - Serris 29 pts
8 - Flavigny 25 pts
9 - Chaumont 23 pts
10 - Beaune 23 pts
11 - Colombes 21 pts
12 - Longvic 18 pts

HBC Sluc Nancy Bat P2H Longwy (2) : 27-21
Imprimer le produit
Envoyer par mail
HBC Nancy Sluc : Lemercier 4, Delon 6, Bitton 6, Held 1, Rigolot 3, Metayer 1, El Amrani 3, Gaudel 3
P2H Longwy : Lefevre 7, Fromieux 2, Pastant 3,  Champonoy 4, Lyson 3, Aboudarham 3

Nancy. La rencontre semblait déséquilibrée, mais la victoire du SLUC s'est avérée plus compliquée que prévue. Après l'échec d'entrée de Bitton sur penalty, c'est Lefèvre qui ouvre lescore pour P2H. Les Nancéiens tentent bien d'accélérer mais se montrent inefficaces et subissent le jeu de leur adversaires. Heureusement, Burté fait le job et permet au SLUC de mener au score (5-4, 8' puis 8-6, 19'). Il faudra attendre les dernières minutes du premier round pour voir Nancy sous l'impulsion de Lemercier faire un écart (14-8, 30'). La deuxième mi-temps part sous ls meilleurs auspices, El amarani et Gaudel donnent plus d'air aux Nancéiens. L'écart se creuse avec cette fois Bitton et Delon à la conclusion (23-12, 50'). Didier limite la casse dans les buts de Longwy. Mais peut être par excès de confiance, les locaux se relâchent. Les Longoviciens n'en demandaient pas temps et entament une incroyable remontée pour parvenir à seulement cinq longueurs de Nancy (25-20, 55') qui conserve tout de même le bénéfice de sa victoire.

ER du 07/03/16
Journée de la femme et du sport Mardi 8 Mars
Imprimer le produit
Envoyer par mail
En cette journée dédiée à la femme, le HBC Nancy SLUC vous propose de partager un bon moment de convivialité et de découvrir notre sport gratuitement au travers de jeux, de mini matchs, et un atelier Handfit.
Une paire de basket et une tenue de sport sont nécessaire, cette journée est ouverte à toutes, de 5ans à 75ans voir plus... Alors venez nous rejoindre, un pot de l'amitié clôturera la manifestation.

Renseignements :
jeanphilippe.gouby@hbcnancysluc.com
Portable : 06 13 18 72 41
HBC Nancy Sluc bat Bassin Mussipontain (2) : 27-18
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bassin Mussipontain (2) : Schreiner 8, Loison 4, Favero 3, Zattarin 2, Bedestroffer 1
HBC Nancy Sluc : Bascou 7, Gaudel 6, Bitton 4, Metayer 3, Rigolot 3, Delon 2, El Amrani 1, Clesse 1
 
Dieulouard. Le match aller entre les deux formations s'était achevé sur un score ample (34-25). Les locaux s'en sont souvenu et ont placé leur entame sous le signe de la rigueur. Aussi, leur défense agressive a beaucoup contrarié les artilleurs Nancéiens, qui ont multiplié les pertes de balles dans les premières minutes.
Les Mussipontains, quant à eux, avaient la malchance de tomber sur un gardien Nancéien, Nicolas Houin, en état de grâce. Celui-ci se permit de stopper 3 pénalty puis six arrêts supplémentaires dans le jeu. Il permit ainsi à son équipe de prendre le large (4-9, 24'). Après un temps mort bienvenu, les locaux retrouvèrent leur adresse. Schreiner marquait coup sur coup avant que Loison n'égalise, sur un tir à mi distance (9-9, 30').
 
Au retour des vestiaires, les visiteurs mirent un coup d'accélérateur dévastateur, qui décida de l'issue de la rencontre. Gaudel marquait deux buts d'entrée, imité par Bascou, Bitton et Metayer (9-14, 35'). Mais cette fois les Nancéiens n'étaient pas décidés à se faire à nouveau rejoindre. ils profitèrent notamment d'un banc très étoffé pour multiplier les rotations et fatiguer les Mussipontains (16-23, 53'). Tout espoir de victoire locale s'envola définitivement, lorsque Loison reçut un carton rouge pour une défense jugée trop vigoureuse (55'). Les jeux étaient faits (17-28, 60').
Pas de vacances pour l’équipe Loisir
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(15/02/2016)
 
L’équipe Loisir a profité des vacances de février pour affronter une nouvelle fois l’équipe des Red Fox. Les joueurs ont pu évoluer sur le prestigieux parquet du gymnase André Martiny.
 
Un groupe de 14 joueuses et joueurs a répondu présent pour cette rencontre : Barbara, Caroline, Charlotte, Damien, Elodie, Fabien, Gaëtan, Isabelle, Jean-Philippe, Jessica, Mathieu, Mélodie, Romain et Thomas.
 
Après un premier tiers-temps assez équilibré (6 - 7, 20ème), les temps forts succédaient aux temps faibles et le score restait serré (15 - 16, 40ème). Malgré une défense solidaire et des encouragements collectifs constants, le manque d’expérience de notre jeune formation se faisait sentir : score final 21 - 23.
 
Les objectifs sont tout de même atteints : chacun a eu du temps de jeu, nous avons pu voir des attaques placées ainsi que de beaux gestes défensifs et offensifs, dont un kung-fu ! Mention spéciale à Caro qui a inscrit son premier but ainsi qu’à nos courageux gardiens Jess et Romain.
 
Un grand merci à l’équipe des Red Fox, toujours aussi sympathique, ainsi qu’aux Senior Féminines qui ont cédé leur créneau d’entraînement pour ce match.
 
Le SLUC déménage
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Après plus de dix ans pour le HBC NANCY SLUC à la Cité des sports 43 rue du Sergent Blandan à Nancy, notre siège est parti toujours à côté d’une piscine mais celle de Pierre de Coubertin, au 922 Avenue Pinchard à Nancy.

 

Je voulais remercier les personnes ayant participé à ce déménagement : Michèle Vasseur, Isabelle Louis, Keltoum Florentin, Gauthier Lelasseux, Laurent Graillot, Alain Vasseur, Jean-Philippe Gouby et John Lelasseux.

 

Merci à la société de John pour le prêt de la machine à nettoyer les sols.

Je remercie par avance aussi la société Envie et la prévention routière pour leur don en bureau.

Le SLUC avec autorité
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Les Nancéiennes ont connu un départ en fanfare ce samedi soir au gymnase Martiny. Remportant les duels en défense, Menges et ses copines pouvaient monter les ballons (4-1, 6').

Il était indéniable que les protégées du coach Aubry souhaitaient s'appuyer sur un jeu rapide mais après quelques minutes de flottement, les Haut-Marnaises s'adaptaient.

Mise un peu plus en difficulté sur leur jeu d'attaque placée, Roehrig et ses camarades continuaient de faire la course en tête, mais les débats s'étaient rééquilibrés (8-8, 16'). Si Arthaud avait pris la mesure de Bernard, elle ne pouvait rien face à la portée longue distance des missiles de Marquez.

L'intensité mise par les deux collectifs était élevée. Un peu trop même côté chaumontais, où les exclusions temporaires commençaient à pleuvoir. Les deux équipes ne se faisaient aucun cadeau, en témoigne la disqualification reçue par la capitaine Pichery qui touchait Aubry, alors en suspension à l'aile.

En double supériorité numérique, le SLUC finissait mieux et prenait ses distances. Urien, impeccable à 6 m, et E.Roblot, insaisissable sur son aile, se chargeaient de faire monter l'écart (17-12, 30').

À la reprise, les Nancéiennes redoublaient de mobilité en attaque. Elles devenaient insaisissables. Et comme de l'autre côté du terrain, la défense fermait la boutique, l'écart enflait encore (21-13, 34'puis 23-14, 36'). Sauf que la machine s'enrayait ensuite quelque peu.

Les rotations opérées par le coach Aubry influait sur le rendement de son équipe. Mais désireux de remettre dans le coup Schiltz et Lorovici, il laissait les Haut-Marnaises se refaire la cerise (23-18, 41'). Charrette, dans le but sortait plusieurs ballons qui faisaient du bien. Le SLUC allait se contenter de gérer une fin de match à l'avantage de Bernard et ses copines. Mais l'écart accumulé durant les 40 premières minutes allait se révéler trop dur à combler. Emilie Roblot, qui filait telle une mobylette, finissait de tuer les derniers espoirs visiteurs.

ER du 14/02/2016
Planning d'entrainement des vacances de février
Imprimer le produit
Envoyer par mail
 Lundi 08/02/2016  Mardi 09/02/2016 Mercredi 10/02/2016  Jeudi 11/02/2016  Vendredi 12/02/2016   
Séniors N3F 
20h-22h
Martiny
U13M
18h-20h
Martiny
HANDFIT
18h30-20h
Martiny
U13M
18h-20h
Martiny
HANDFIT
18h30-20h
Martiny
 
LOISIRS
20h-22h
Louis Armand
  Séniors N3F 
20h-22h
Martiny
  Séniors N3F 
20h-22h
Martiny
 

          
 Lundi 15/02/2016  Mardi 16/02/2016  Mercredi 17/02/2016  Jeudi 18/02/2016  Vendredi 19/02/2016  Dimanche 20/02/2016
Séniors N3F 
20h-22h
Martiny
U13M
18h-20h
Martiny
HANDFIT
18h30-20h
Martiny
U13M
18h-20h
Martiny
HANDFIT
18h30-20h
Martiny
Tournoi U13M
9h-17h
Martiny
 LOISIRS
20h-22h
Louis Armand
Séniors Masculins
20h-22h
Martiny
Séniors N3F 
20h-22h
Martiny
 Séniors Masculins
20h-22h
Martiny
Séniors N3F 
20h-22h
Martiny
 
LE SLUC A FAIT L'ESSENTIEL
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Colombes. Face à une formation des Hauts-de-Seine plutôt faible et qui aura du mal à se maintenir dans la division, le SLUC Nancy a obtenu un succès logique qui aurait même pu être plus large.

En réalité, il n'y a pas eu la moindre trace de suspense dans le vétuste gymnase parisien. Dès les premiers échanges, Colombes était en effet dépassé par le rythme imposé par les Lorraines. Après 11' de jeu, le SLUC menait par exemple déjà 9-2, dans le sillage d'une puissante base arrière conduite par Justine Mengès.

Les Meurthe-et-Mosellanes s'autorisaient ensuite une brève période de relâchement et subissaient donc quelques montées de balles des grands gabarits locaux. À mi-parcours, Nancy tenait la barre 13-10 et avait donc perdu quelques ballons au passage. Tout rentrait dans l'ordre à la reprise des débats avec une défense plus concentrée et notamment deux penaltys repoussés par la gardienne Charrette.

Les visiteuses développaient à nouveau son jeu rapide en direction principalement d'Urien en pivot. L'avantage nancéien grimpait jusqu'à 23-17 (52') pour ne plus être remis en cause.

De quoi satisfaire l'entraîneur lorrain Frédéric Aubry : « Globalement, ce match est satisfaisant, même s'il y a eu des petites baisses de régime. Dans la deuxième partie de la saison, j'espère que nous pourrons encore grappiller quelques places, afin de se rapprocher du podium. »
ER DU 07/02/2016
Ecole d arbitrage
Imprimer le produit
Envoyer par mail
JA SLUC

L’école d'arbitrage s'est à nouveau réunie ce mercredi pour découvrir et approfondir les règles de l'arbitrage. Marion, Charlotte, Lea, Lisa, Leon, Lucien, Ruben, Arthur, Lucas, Gauthier et Harry ont écouté et participé activement aux différents diaporamas diffusés.
Le jeu des questions a permis à l'équipe de Charlotte, Marion et Lucien de l'emporter largement. La séance s'est terminée par de la pratique, en sifflant un match d'entrainement des U11, merci à Geoffrey de nous permettre de mettre en pratique les cours proposés.
Cette formation s'est déroulée sous le signe de la bonne humeur, mais aussi du sérieux, gage de promesses pour renouveler et développer la formation de jeunes arbitres au sein du club.
La prochaine séance aura lieu le 9 mars, à 16h, à Martiny, à noter dans vos agendas...
Nancy SLUC bat Vaubecourt : 34-25
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy Sluc : Bascou 13, Lauret 7, El Amrani 6, Gaudel 2, Bitton 1, Métayer 1, Rigolot 1
Vaubecourt : Poupart 9, Poutrieux 6, Lamy 4, Krebs 2, Delasse 1, Jacquot 1 Ramand 1

Nancy. Pour son dernier match sous les couleurs du SLUC, le capitaine Yann Lauret avait à coeur de partir sur une bonne note. Voilà qui est réussi. A titre personnel d'abord, puisqu'il a réalisé une excellente prestation couronnée par sept buts et à titre collectif également car le SLUC s'est nettement imposé. Un succès qui fut rapide à se dessiner pour les hommes de Franck Alberti qui menaient au score après un quart d'heure de jeu (11-6).
Les Meusiens, bousculés en défense, ne trouvaient pas la faille en attaque. Le SLUC voyait son avance s'accroître au fil du match (14-8, 22'). Le SLUC menait toujours à la mi-temps (18-10) mais au retour des vestiaires, l'affaire se compliquait un peu (25-21). A quinze minutes du terme, le SLUC prenait des shoots trop difficiles tandis que Poupart enfilait les buts. Malgré cette baisse de régime, les coéquipiers de Lauret vont finir la rencontre en trombe. El Amrani se chargeait de la finition en attaque.
Le Nancy SLUC veut prendre le quart
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy Sluc (4eme, 11 pts) - Vaubecourt (1e, 15 pts), ce samedi (19h), au gymnase Martiny.

Nancy. Quel paradoxe ! Alors que pendant tout l'été, les dirigeants du Nancy SLUC avaient vainement bataillé avec la Ligue de Lorraine devant les commissions régionales et nationales compétentes afin d'arracher, en coulisses, son accession en Prénationale, c'est bel et bien la nouvelle configuration des championnats d'Excellence qui permet au Nancy SLUC de pouvoir encore espérer décrocher le précieux sésame.
Dans cette nouvelle formule, les demi-finalistes des play-off seront assurés d'évoluer l'an prochain au plus haut niveau régional. Qualifié in extremis pour les poules hautes au terme d'une première phase bien terne (5V, 1N, 4D), le Nancy SLUC s'est présenté sur la ligne de départ du deuxième acte en dernière position à égalité avec la réserve du BMHB. "Autant l'an passé, on méritait de monter, autant cette année, on est à notre place", insiste le coach Franck Alberti. "Certes, on a dû composer avec une kyrielle de blessés, mais cela n'explique pas tout, d'autant que je dispose d'un effectif fourni. On le sait la deuxième année à un niveau est toujours la plus difficile. Autant dire qu'on est aussi confronté à ce problème. On n'a plus la même dynamique.

Faire mieux encore

Le président Jean-Marc Florentin est plus explicite : "Après notre troisième place, certains se sentaient déjà arrivés ! Ils ont décidé de ne plus suivre les consignes et de se reposer sur les autres. Toutefois, depuis trois semaines, les choses semblent rentrées dans l'ordre.
Sur le terrain, le SLUC a remporté ses deux premiers matches de la seconde phase contre le BMHB (34-25) et P2H Longwy (35-23). Le SLUC serait il guéri ? "Il faut relativiser" coupe Alberti. "On doit encore faire mieux.D'autant que si on parvient à conserver cette quatrième place on affrontera alors en quart de finale le premier de l'autre poule".
Dans cette optique le Nancy Sluc va pouvoir se tester, ce samedi, face à un cador puisque Vaubecourt sera de passage. Pour l'instant, les Meusiens sont à créditer d'un parcours sans faute (15 points sur 15). Avant de repartir définitivement pour la Réunion, Yann Lauret fera, par ailleurs, sa dernière sortie sous le maillot nancéien.
SLUC Nancy bat P2H Longwy (2) : 35-23
Imprimer le produit
Envoyer par mail
P2H Longwy 2 : Pierre 6, Lefevre 4, Da Cunha 3, Moniot 3, Rammuni 2, Lyson 1, De Sousa 1, Haidas 1, Champenoy 1.
SLUC Nancy  : Bascou 11, Lauret 9, Metayer 4, Bitton 4, Martin 3, Rigolot 2, Delon 1, El Amrani 1.
Hersérange. Les Nancéiens prenaient le meilleur départ pour mener rapidement par un doublé de Lauret et une première réalisation de Bascou (0-3, 4’). La réaction des locaux était immédiate. Moniot et Champenoy permettaient aux doublures longoviciennes de rester au contact (2-4,
6’ puis 4-5, 7’). Mais les visiteurs accéléraient alors le jeu sous l’impulsion de Bascou, le meilleur réalisateur, bien secondé par Lauret (5-9, 13’). Longwy tentait de résister mais subissait une déferlante, et le SLUC se mettait rapidement à l’abri avant la pause (11-18).
À la reprise, Bitton et Bascou enfonçaient un peu plus le clou (11-20) puis dans la foulée, Lauret insistait pour donner au score un peu plus d’ampleur (15-24, 45’). Les Nancéiens faisaient preuve d’une grosse supériorité, terminant en trombe avec deux nouvelles réalisations de Bascou et de Martin. Les visiteurs confortent ainsi leur première place au classement.
Stage de février annulé
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Par manque de retour de dossiers, le stage de février jeunes est annulé.

Bonnes vacances à tous.

Mini-tournoi loisir contre les Red Fox
Imprimer le produit
Envoyer par mail
 
L’équipe Loisir du HBC Nancy SLUC a organisé un mini-tournoi loisir avec ses homologues des Red Fox. C’était l’occasion pour les joueuses et les joueurs du club d’étrenner leurs nouveaux maillots !
 
Composition des équipes :
Nancy SLUC1 : Charlotte, Fabien, Gaëtan, Jessica, Mathieu, Mélanie, Mélodie
Nancy SLUC2 : Barbara, Caroline, Christian, Damien, Isabelle, Jonathan, Romain, Thomas
 
Résultats :
Red Fox - Nancy SLUC1 : 7 - 5 (1-3 / 6-2)
Nancy SLUC1 - Nancy SLUC2 : 5 - 3 (2-1 / 3-2)
Nancy SLUC2 - Red Fox : 16 - 9 (6-6 / 10-3)
Le SLUC enfonce Flavigny
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Ce samedi soir, les deux équipes voulaient se relancer en gagnant le derby. Et force est de constater que la pression avait raison des velléités flévilloises pendant le premier acte. Un premier acte décisif.

Si les intentions étaient là, Mougeot et ses copines semblaient effectivement retenir leurs shoots et réfléchir à deux fois avant de prendre leurs responsabilités. De l'autre côté, le SLUC ne se posait pas de question. S'appuyant sur l'expérience de sa base arrière et pouvant compter sur une Arthaud toujours impeccable dans le but, les Nancéiennes se constituaient rapidement un petit matelas (4-2, 7'puis 7-3, 13'). Matelas qu'elles faisaient fructifiaient (10-5, 22').

Au grand dam du coach Meshaka, les enclenchements flévillois restaient trop latéraux pour inquiéter véritablement la défense locale. Déjà piégées sur plusieurs engagements rapides, Mendy et ses copines ne parvenaient pas à s'adapter au changement offensif nancéien. Avec un jeu à deux pivots, le SLUC continuait sur sa lancée, trouvant aisément Urien et Makanzu au coeur du rideau Flévillois (14-9, 30').

Et pourtant Flavigny ne voulait pas s'avouer vaincu. Les filles du président Tedesco tentaient de relever la tête à la reprise. Tant et si bien que la partie se rééquilibrait sérieusement. Au fil des minutes, le SLUC semblait se crisper, tandis que, côté flévillois, les soeurs Mougeot maintenaient le bateau à flot. Tout n'était pas parfait, car le salut venait souvent de tirs à la hanche difficiles à lire pour un gardien (16-13, 38'puis 20-16, 45'), mais les visiteuses ne lâchaient pas.

Les débats montaient en intensité et les exclusions pleuvaient de part et d'autres. Malgré cela, l'écart ne descendait pas ou si peu, Barthélémy assurant le show côté nancéien (24-19, 51 puis 25-22, 55'). Si la fin de match était à l'avantage de Castel et des Flévilloises, la première mi-temps pesait lourd dans le résultat final.
Stage 6-14 ans du 8 au 19 février 2016 à Martiny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy bat Bassin Mussipontain : 34-25
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy : Bascou 10, Lauret 6, Martin 4, Metayer 4, Marchand 3, Gaudel 3, Bitton 2, Delon 1, Rigolot 1
Bassin Mussipontain : Mehesz 9, Loison 4, Bedestroffer 3, Schreiner 4, Humbert 3, Favero 2, Schneider 1
Nancy. Les hommes du Bassin Mussipontain semblaient avoir toutes les peines du monde à contrôler le cuir. Les ballons perdus étaient légions. De l’autre côté, Bascou et ses camarades profitaient de leur avantage pour creuser un écart qui enflait à vitesse grand V(4-1,5' puis10-2,22').
Incapable de scorer pendant de longues minutes, Favero et les Scarponais ne parvenaient pas à contenir les nombreuses montées de balles locales. Si les débats se rééquilibraient quelque peu en fin de période, les Mussipontains d’Amrani traînaient leur démarrage poussif comme un
boulet (13-6, 26' puis 17-8, 30').
Si les camarades de Loison parvenaient à mieux maîtriser le cuir, ce n’était tout de même pas la panacée. Le SLUC continuait de jouer sur jeu rapide et de lancer des montées de balle meurtrières (21-10, 35') avant de lever le pied. Mehesz,qui semblait mieux attraper le ballon que ses camarades,
en profitaient (23-16, 44'). Mais après avoir lâché prise quelque temps, le SLUC se remettait dans le bon sens en reprenait un gouffre d’avance (28-20,
48' puis 33-20 55'). Il ne restait plus aux camarades de Lauret qu’à gérer une fin de match tranquille.
Les Mussipontains seconsolaient en se disant qu’ils avaient fait jeu égal avec le SLUC en seconde mi-temps.
une sluc trop brouillon
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. D'emblée, les protégées de Frédéric Aubry peinaient à retrouver le rythme de la compétition. Les quatre pertes de balles consécutives sur les quatre premières attaques nancéiennes donnaient le ton.

De l'autre côté, Noisy ne tardait pas à se mettre dans son match. Plus solides dans chaque compartiment du jeu, les équipières de M. Leroy étouffaient des Nancéiennes brouillonnes. Incapables de trouver la bonne carburation en attaque, Menges et ses copines butaient sans cesse sur le rideau francilien ou ne parvenaient pas à faire arriver leurs passes (3-6, 12'puis 4-9, 18').

Heureusement pour le SLUC, Arthaud faisait monter la température et commençait à sortir ballons sur ballons, laissant ses copines dans le coup. De quoi monter quelques balles pour Roblot ou jouer sur la vitesse pour trouver un peu plus facilement les espaces (9-10, 27').

Malgré le changement tactique opéré par coach Aubry, qui décidait de faire jouer deux pivots dans le coeur de la défense adverse, le jeu nancéien laissait une impression mitigée. Mais si Noisy laissait une meilleure image dans le jeu, le tableau d'affichage ne le montrait pas vraiment à la pause (10-13, 30').

A la reprise les impressions de la première période se confirmaient. Arthaud, à elle seule, ne pouvait pas endiguer les déferlantes franciliennes. Ses copines ne trouvaient pas les espaces devant. Tournant sans cesse autour du bloc défensif, elles ne transperçaient que trop peu souvent le rideau et offraient de nombreux ballons de contre à Buart qui s'en donnait à coeur joie (14-19, 44').

Et pourtant malgré cette impression d'impuissance, le SLUC ne prenait pas de véritable éclat au tableau d'affichage. Les copines de Roehrig se jettaient à corps perdu dans une tentative de remontée. A. Roblot entretenait l'espoir d'un magnifique Schwenker (19-21, 53'). Mais malheureusement, le feu allumé était immédiatement éteint par Buart, véritable poison sur la base arrière. Le SLUC restait à quai, pénalisé par ses trop nombreuses pertes de balles et son impuissance devant.

ER du 10/01/2016

Formation JA
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Une session de l'Ecole d'Arbitrage se déroulera le mercredi 6 janvier, de 16h à 17h30, à Martiny. Les joueurs et joueuses des catégories U13, U15 et U18 intéressés sont les bienvenus...
Bonnes fêtes de fin d'année
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC vous souhaite un joyeux noël et une très bonne fête de fin d'année à tous :)
Vallée de la Fensch bat SLUC Nancy : 28-25
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy : Lauret 7, Rigolot 4, Métayer 4, Agnello 3,Marchand 2,Martin 2, Gaudel 1, Held 1, Ehlé 1.
Vallée de la Fensch : Alibaux 8, Humbert 6,Steckmann 4,Bertrand 4, Donadio 2, Henry 2, Nadji 1, Amedah 1.
Nancy. Le Nancy SLUC a fait une très mauvaise affaire en s'inclinant devant la Vallée de la Fensch. Certes, la bande à Franck Alberti disputera les playoff mais elle débutera l'épreuve avec un nul et trois défaites au compteur. Et pourtant, les partenaires de
Lauret pensaient certainement avoir fait le plus dur en abordant le dernier quart d'heure avec 4 longueurs d'avance (19-15,42').
Face à une formation regorgeant d'anciens briscards, le SLUC a finalement payé au prix fort son manque d'efficacité offensive (25 buts marqués sur 58 tentatives, 3 penaltys ratés). Certes, Bordalier, le portier adverse a réalisé une prestation de haute volée (22/47) mais les Nancéiens ont surtout manqué une première période émaillée de balle sperdues (10 dont 6 aux abords de la zone mosellane !). Grâce à la vivacité de ses ailiers, le SLUC s'était pourtant mis sur les bons rails (5-3,11').
Malheureusement, sa base arrière a cruellement manqué de vivacité face aux grands gabarits adverses. Pris dans la nasse, Rigolot
(4/13) et Ehlé(1/5) butaient sur Bordelier (7-9, 19'). Profitant d'une double supériorité numérique, la vallée de la Fensch allait accroître son avance d'autant que Bordelier s'interposait avec brio sur deux penaltys de Lauret (8-12,27'). Le SLUC parvenait tout de même à limiter la casse avant les citrons en bénéficiant à son tour de l'avantage du nombre (11-13, 30'). En mettant en place une défense plus haute et étagée, les Universitaires, désormais beaucoup plus mobiles, réussissaient même à passer un 6-1 (17-14, 40' puis 19-15). Mais Nancy retombait dans ses travers par excès de précipitation. La réplique mosellane dirigée par Bertrand
était alors dramatique pour le SLUC (22-24, 53').Malgré une pluie d'exclusions temporaires (6 en 30'), les Mosellans résistaient à la
pression(25-28,60').
Déplacement à Maxéville pour l’équipe Loisir
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(09/12/2015)

Après un premier succès à domicile contre les Red Fox, l'équipe Loisir du HBC Nancy SLUC était en déplacement pour affronter l’équipe de Maxéville.
 
Pas moins de 16 joueurs étaient présents et la parité a été parfaitement respectée, avec un groupe composé par : Alban, Antoine, Barbara, Benoît, Caroline, Charlotte, Constanze, Damien, Elodie, Jean-Philippe, Jessica, Jonathan, Mathieu, Mélanie, Mélodie et Nicolas.
 
Après une première mi-temps plutôt équilibrée (11 – 9), Maxéville s’est finalement imposé sur le score de 26 à 15. Quelques hématomes sont à déplorer, mais c’est le métier qui rentre !
 
NANCY SUBIT LA LOI DU LEADER
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Nancy. Frédéric Aubry avait certainement rêvé meilleur départ pour ses protégées. Gênées par la défense haute palaisienne, les équipières de Menges débutaient la rencontre par six pertes de balles. Pas de quoi emmagasiner de la confiance et cette fois, Arthaud ne pouvait rien pour retarder l'échéance (1-5).

Heureusement, Barthélémy lançait la machine d'une lucarne avant que Roblot et Roehrig ne concluent deux montées de balles bienvenues (4-5, 9'). Les pensionnaires du SLUC cherchaient souvent à monter rapidement les ballons mais le repli palaisien était appliqué. C'est toute la défense palaisienne qui gênait les velléités offensives locales en allant chercher très haut les arrières nancéiennes.

Pour autant, le SLUC ne décrochait pas, alternant les temps forts et les temps faibles. Dans le sillage de Charrette, solide sur sa ligne, Barthélémy et ses copines recollaient (11-11, 24') avant de lâcher de nouveau du terrain en attaque et d'encaisser un nouveau 4-0 (11-15, 26'). Malgré ce yo-yo incessant, Roblot et consort étaient encore à portée de fusil à la pause (13-15, 30').

À la reprise, mettant plus de mouvement dans leur jeu d'attaque, multipliant les rentrées dans le dos, les Nancéiennes trouvaient les espaces et libéraient les ballons pour Urien au pivot (16-17, 33'). Malheureusement, l'embellie n'était que de courte durée. Palaiseau resserrait les rangs, faisant retomber les protégées d'Aubry dans leur travers. Les pertes de balles refaisaient une apparition remarquée et le SLUC prenait un nouvel éclat qui semblait sonner le glas des espoirs de retour nancéien (16-23, 43').

Braconnier et les Franciliennes enfonçaient même le clou à l'approche du money-time (18-27, 50'). Roblot et les siennes devaient maintenant faire avec la rudesse de la défense francilienne et tentaient de limiter la casse.

Le loto du HBC Nancy Sluc
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Les gros gagnants du jour

Le HBC Nancy SLUC a organisé dimanche, au Petit Mont, son premier loto. Les soixante-dix joueurs de toutes les générations venus d'Amance et d'ailleurs, ont tenté de gagner l'un des nombreux lots mis en jeu tout au long de l'après-midi. Après le gain de l'ultime gros lots, tous les participants étaient conquis. Ils reviendrons à la prochaine édition que HBC Nancy SLUC compte bien réaliser sur le territoire amançois.
Montigny et SLUC Nancy 26-26
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Montigny-les-Metz. Les premiers instants étaient très sérrés (3-2, 9'). Mais les locaux savaient parfaitement profiter d'une supériorité numérique (5-2, 11'). Les visiteurs se montraient maladroits et avaient du mal à recoller (7-4, 15' puis 10-7, 21'). Une nouvelle exclusion temporaire permettait aux locaux de compter jusqu'à cinq buts d'avance (13-8,  28') mais c'est finalement avec quatre buts de retard que les Nancéiens regagnaient les vestiaires (15-11).
Après la pause, les visiteurs continuaient d'accumuler les deux minutes mais tenaient cette fois bon. Il leur fallait plus de douze minutes pour inscrire un but en seconde période, juste le temps qu'il fallait aux Meurthe et Mosellans pour revenir à hauteur (16-15, 43'). Montigny continuait cependant à faire la course en tête. Nancy revenant à chaque fois au score (18-16, 46' puis 20-20, 50'). Si le SLUC ne passait jamais devant, il recollait systématiquement (22-22 puis 24-24). Mais lorsque Kiffeurt donnait deux buts d'avance aux Montigiens à une minute trente de la fin, on pensait le sort du match scellé. Mais Marchand puis surtout Rigolot à la sirène offraient une égalisation inespérée.
UNE VICTOIRE MERITEE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Serris. Percutantes et efficaces d'entrée de jeu, les Nancéiennes ne manquaient pas leur début de match et profitaient des erreurs adverses pour procéder en contre. Une tactique payante, puisque les Lorraines menaient rapidement 3-0 (3').

Portées par leur pivot Anaïs Urien, auteur de 4 buts sur les 9 de son équipe après 15', les joueuses de Frédéric Aubry mettaient de plus en plus d'intensité dans leur jeu, mais ne parvenaient pas à se détacher au tableau d'affichage (7-9, 16').

Confrontées à un changement de tactique effectué par les joueuses de Serris, avec un marquage individuel agressif sur Menges, les Lorraines rencontraient plus de difficultés à construire leur jeu, permettant aux locales de recoller (11-11, 20').

Mais face au coup de mou physique des Franciliennes, le SLUC prenait le large, grâce également aux pertes de balles adverses pour rejoindre les vestiaires avec un score en sa faveur (13-17).

Bien en place dans leur jeu, les Meurthe-et-Mosellanes dictaient le rythme de la rencontre et, grâce à un bloc défensif agressif, contenaient les offensives adverses. Les deux équipes se rendant coup pour coup, l'écart au score restait stable. Les 7 et 8 buts respectifs de Menges et d'Urien favorisaient la bonne performance des Nancéiennes.

A l'entrée des dix dernières minutes, le score pointait toujours en faveur des visiteuses, mais leur avance s'était toutefois réduite après un jet de 7 m d'Hana Boudriga (25-27, 51').

Un peu plus fébriles face au retour de leurs adversaires, les Lorraines commettaient plus d'erreurs, mais compensaient avec une défense solide.

Désireuses de gagner du temps, elles prenaient le temps de faire tourner la balle et de construire patiemment leurs attaques, afin de maintenir leur avantage de 2 buts à 1'du terme.

Des efforts qui n'étaient pas vains puisque les joueuses du SLUC s'imposaient finalement 32-30. Un succès que savourait Frédéric Aubry, leur entraîneur : « Je suis heureux de la victoire, surtout ici où nous avions perdu de 12 buts l'année dernière. On s'est rendu le match compliqué par moments. Mais au final, on a joué un bon match. »

ER du 22/11/2015
HBC SLUC Nancy bat Varennes : 29-15
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Ce match a eu beaucoup de mal à démarrer tant les joueurs des deux équipes ont semblé être marqués par la minute de silence qui a précédé le coup d'envoi. On assista donc, dans les premières minutes à un festival de marchés, de balles perdues, et de tirs approximatifs. Les deux gardiens s'en donnaient à coeur joie et repoussaient la plupart des tentatives. A tel point qu'au bout d'un quart d'heure de jeu, trois buts seulement avaient été marqués. C'est à ce moment que le staff du SLUC demanda un temps mort pour relancer ses joueurs. Les Nancéiens retrouvèrent alors leur jeu collectif et les visiteurs se mirent au diapason. Ce fut d'abord Haite qui, aux neufs mètres débloqua le compteur d'un joli tir en suspension (3-1, 17'). Varennes répliquait aussitôt par Robinet qui, bien décalé par Mabire, ajustait Burte aux six mètres (3-2). Mais les Nancéiens se détachaient pour mener 6-3 (23') sous l'impulsion de Lauret qui faisait valoir sa vitesse (18' et 21'). La fin du premier acte était marquée par un SLUC dominateur qui s'appuyait sur son maitre à jouer Rigolot et sur un réalisme implacable devant le but (11-3,30').
Varennes reprit la seconde période pied au plancher et Bacar, servi par Mabire mystifiait son vis à vis, changeait le ballon de main et allait crucifier Houin aux six mètres (12-3, 31'). Mais la fatigue commençait à faire son oeuvre et les Meusiens se faisaient de plus en plus prendre en contre. Metayer marquait à quatre reprises en douze minutes et portait le score à 22-11 (51') tandis que Lauret scorait deux fois dans la dernière minute (29-15, 60').
Le HBC NANCY SLUC fait son LOTO
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC organise son Loto.

Il aura lieu le dimanche 29 Novembre 2015.

Le loto aura lieu dans la salle du PETIT MONT à AMANCE

L'ouverture des portes se fera à 13H et démarrage des parties à 14H.

Merci de faire votre réservation sur le mail suivant : jeanmarc.florentin@hbcnancysluc.com

De nombreux lots sont à gagner comme :
TV LED (199€) - Tablette Samsung (149€) - enceinte (99€) - Bracelet Connecté (99€) - Repas pour 2 personnes à La Gargote à Laxou (80€) - Friteuse - Tajine.......
Partenariat entre SYMPHONIE et HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le HBC NANCY SLUC est heureux de pouvoir travailler en partenariat avec l'association SYMPHONIE de Nancy.

Cette association vient en aide aux femmes qui ont eu un cancer du sein.
Merci à vous pour l'aide que vous pourriez leur apporter aussi comme du soutien - participation à des manifestations pour rentrer de l'argent.

Elles viendront auprès de nous pour faire de l'information très prochainement lors de nos matchs alors merci à vous pour l'accueil qu'elles pourront recevoir.

Voici le lien de leur site que je vous conseille d'aller voir :

http://www.association-symphonie.com/
SLUC Nancy Bat Sarrebourg (3) : 30-29
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Sarrebourg. Sous l'impulsion de Rigolot, Nancy parvient enfin à prendre deux buts d'avance (23') mais les locaux comptent dans leur rang une fine gâchette, Chanderis. La parité à la pause laisse augurer une belle seconde période. Avec des arrêts déterminants, Burte permet aux siens de mener au score mais une nouvelle fois, les anciens Villetet et Chanderis permettent aux Mosellans d'y croire. Espoir de courte durée pourtant suivi d'un passage à vide inexplicable dont profite les Nancéiens pour prendre quatre longueurs d'avance (21-25, 45').
La partie semblait avoir trouvé son vainqueur mais c'était sans compter sur une belle réaction locale qui but après but revenait à égalité (27-27, 55'). Le temps mort demandé par Alberti permettait aux joueurs du SLUC de retrouver leurs fondamentaux. Les dernières minutes devenaient interminables, la victoire pouvant sourire à chaque équipe. C'est finalement Delon qui allait délivrer ses partenaires.
LE SLUC FRUSTRE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Blanc-Mesnil. Deux revers face au leader et son dauphin étant venus altérer leur bon départ, les Nancéiennes devaient se reprendre sur le parquet d'un adversaire à leur portée. L'entame de match était en leur faveur (0-2, 4'). Les égalités s'enchaînèrent par la suite jusqu'à 7-7 (14'), avant que les Lorraines ne refassent un break (7-9, 17'), vite effacé par les locales (9-9, 18'). Prenant de mieux en mieux la mesure du jeu monocorde des Franciliennes, fait essentiellement d'impacts physiques, les Meurthe-et-mosellanes creusèrent ensuite un petit écart, avec le plus souvent à la conclusion Justine Menges (9-13, 28'). Le jet franc converti par cette dernière à la sirène, permit au SLUC de regagner les vestiaires logiquement avec 4 unités d'avance (11-15). Avec sept parades à son actif, la gardienne Arthaud n'avait pas non plus été étrangère à ce bon résultat. Les bonnes dispositions nancéiennes se poursuivirent après la pause. Urien, E. Roblot et l'inévitable Menges, à 4 reprises, ayant fait trembler les filets blanc-mesnilois (17-21, 40'). Malheureusement pour les jeunes Lorraines, à force de prendre des impacts, elles allaient perdre en lucidité et en efficacité. Othmani égalisait (23-23, 46'). Le SLUC était de plus en plus à la peine physiquement. Kante redonnait l'avantage aux locales (27-26, 50'). Malgré un tête à tête remporté par Arthaud face à Goncalves à 28-28 (53'), les 2 minutes infligées dans la foulée à Menges furent fatales aux Lorraines. Blanc Mesnil reprit les clés du camion en supériorité numérique (30-28, 55'),pour ne plus les lâcher.

LE SLUC TENU EN ECHEC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Malakoff. Les joueuses du SLUC Nancy ont connu trop d'échecs aux tirs ce samedi soir dans les Hauts-de-Seine pour espérer s'imposer. Face à un ensemble parisien plus réaliste, les Lorraines ont été constamment menées.

Entre deux équipes à la poursuite du leader Saint-Maur, cette confrontation a débuté sur un mode très favorable à Malakoff. Les Nancéiennes n'inscrivaient en effet leur premier but qu'à la 8', tandis que les Parisiennes en avaient déjà marqué quatre. Une différence préalable qui allait perdurer durant de longues minutes (13-9, 25').

Puis, à la pause, Malakoff menait encore 14-11 dans le sillage de son organisatrice Robert. Dans le même temps, si Barthélémy trouvait des espaces sur l'aile gauche, trop de tirs lorrains étaient alors manqués.

A la reprise des débats, le rythme demeurait élevé, ce qui provoquait beaucoup de pertes de balles réciproques. Dans ce contexte particulier, le SLUC était toujours derrière Malakoff, mais avec un écart fluctuant.

Ainsi, après quelques parades de la gardienne Charette, Nancy revenait à 18-16 (38'). Les Lorraines passaient beaucoup par le côté gauche avec Mengès ou également E. Roblot. Sur du jeu rapide, le SLUC revenait même à une petite longueur (22-21, 49') au cours d'un match émaillé d'erreurs mais très disputé.

Puis le SLUC gérait mal une supériorité numérique et terminait la partie avec une grande fatigue en raison d'un manque de rotations. A partir de 25-24 (56'), Nancy manquait encore des opportunités et baissait les bras dans la dernière minute. Après trois victoires d'affilée en ouverture du championnat, le SLUC vient de subir deux défaites et doit évidemment se reprendre...

Fensch vallée - Sluc Nancy 28/24
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Fensch Vallée : Deratte 6, Donadio 6, Bertrand 5, Henry 4, Steckmann 4, Humbert 2, Améddah 1.
Sluc Nancy : Ehlé 8, Bitton 5, Metayer 5, Rigolot 3, Marchand 2, Held 1, Gaudel 1, El amrani 1.

Sérémange. Ce match entre équipes de tête a tenu ses promesses et ne s'est décanté que dans les derniers instants. Après l'égalisation de Donadio (4-4, 10'), les Nancéiens emmenés par la duo Metayer-Gaudel sonnait la charge (4-7, 14'). Pourtant les Mosellans comblaient l'écart (7-7, 18'). A la reprise (14-13, 30'), les deux équipes se rendaient but pour but (19-19, 41'). C'était le moment choisi par Henry pour porter l'estocade (21-19, 42'), même si Ehlé, qui faisait son retour, portait encore son équipe. Finalement, Fensch vallée conservait son avantage.
LA MARCHE ÉTAIT TROP HAUTE
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Première défaite de la saison pour des Nancéiennes qui n'ont rien pu faire face au leader. Supérieures à tous les niveaux, les Franciliennes ont pris le match en main rapidement et ne l'ont plus lâché. En effet, après quelques minutes de réglage en début de rencontre, les visiteuses prenaient les devants, en étant plus efficaces en attaque.

Suite à une supériorité numérique, elles creusaient très tôt l'écart, grâce à notamment Dosso qui percutait souvent dans l'axe. Le SLUC avait beaucoup de mal à bousculer le bloc adverse et manquait de vitesse en attaque (4-8, 15'). Le match était fort en intensité et les deux équipes se livraient un gros combat physique, d'où les multiples exclusions temporaires.

À ce jeu, les visiteuses étaient meilleures, trouvaient de bons espaces et remportaient leurs duels. Néanmoins, les locales s'accrochaient et tentaient de faire circuler le ballon, mais commettaient trop de déchets techniques et d'imprécisions, notamment dans les passes, pour espérer tromper leurs adversaires (10-15, 30').

Même scénario dans la seconde période, où Saint-Maur aggravait rapidement la marque. Les Nancéiennes ne trouvaient pas de solutions offensives et avaient beaucoup de difficultés à passer dans l'axe. Du coup, elles prenaient souvent des tirs désaxés compliqués. Très adroites face au but, de près comme de loin, les visiteuses maîtrisaient la rencontre. Sainte-Rose, qui multipliait les percussions au milieu, causait beaucoup de problèmes au SLUC, qui ne parvenait pas à la stopper (14-25, 45').

Même les tirs puissants de Mengès ne permettaient pas aux locales de se rapprocher. De plus, elles manquaient souvent le dernier geste ou la dernière passe.

Saint-Maur augmentait encore son avance dans les dernières minutes face à des Nancéiennes démotivées et remportait donc logiquement ce duel de haut de tableau.
Créneaux d'entrainement U15 Masculin
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour,

Voici les dates et lieu pour les U15 M

 Jour  Date  Heure  Lieu
 MARDI  20 Octobre 15  10H - 12H
 Gymnase Héré
 MARDI  27 Octobre 15  10H - 12H  Gymnase Héré
 MERCREDI  28 Octobre 15
 10H - 12H  Gymnase Héré

Adresse du Gymnase :

Gymnase du Lycée Emmanuel HERE
86 Boulevard Foch
Laxou

Le gymnase est juste avant les bureaux du conseil Général et de REALISE en fac de l'AFPA
CRENEAUX D ENTRAINEMENT PENDANT LES VACANCES : TOUSSAINT
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour,

Le HBC NANCY SLUC vous communique les créneaux d'entrainement pour les vacances de la Toussaint.

Nom Gymnase

Lundi 19/10/15

Mardi 20/10/15

Mercredi 21/10/15

Jeudi 22/10/15

Vendredi 23/10/15

MARTINY

19H-20H30 U18 M

19H-20H30 U18F

19H-20H30 U18 M

19H-20H30 HANDFIT

19H-20H30 U18F

MARTINY

20H30-22H00 Sénior F

20H30-22H00 Sénior M

20H30-22H00 Sénior F

20H30-22H00 Sénior M

20H30-22H00 Sénior F

LOUIS ARMAND

20H – 22H LOISIRS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nom Gymnase

Lundi 26/10/15

Mardi 27/10/15

Mercredi 28/10/15

Jeudi 29/10/15

Vendredi 30/10/15

MARTINY

19H-20H30 U18 M

19H-20H30 HANDFIT

19H-20H30 U18 M

19H-20H30 HANDFIT

 

MARTINY

20H30-22H00 Sénior F

20H30-22H00 Sénior M

20H30-22H00 Sénior F

20H30-22H00 Sénior M

20H30-22H00 Sénior F

LOUIS ARMAND

20H – 22H LOISIRS

 

 

 

 




Nous vous rappelons que du lundi 26/10/15 au Vendredi 30/10/15, il y a un stage Handball de 8H à 18H.

Coupe chez les U9 au Grand Nancy
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour  à toutes et tous,

Voici la convocation pour le match de coupe en U9

Le match est à 13H au Palais des Sports de Vandoeuvre => RDV à  12h15 au Palais des Sports de Vandoeuvre

Composition du Groupe :
- Liam
- Marius
- Aymeric
- Mathis T
- Gabrielle
- Eloy
- Wassim
- Nathan C

Bon match à vous

SLUC- Nancy bat ASPTT Bar-le-Duc : 31-13
Imprimer le produit
Envoyer par mail


SLUC Nancy : El Amrani 8, Lauret 8, Metayer 6, Rigolot 2, Bitton 2, Martin 2, Gaudel 1, Marchand 1, Agnello 1.
ASPTT Bar-le-Duc : Boulard 4, Maire 3, Calle-Villain 2, Le Forestier 2, Corre 1, Toussaint 1.

Nancy. Épatant de maîtrise, le SLUC Nancy a confirmé son bon début de saison en atomisant Bar-le-Duc.
Après une entame timide des deux équipes (2-2,10'), le rouleau compresseur nancéien s’est mis en marche, emmené par ses deux hommes forts, El Amrani et Lauret, auteurs de 16 des 31 buts locaux. Au contact pendant un quart d’heure, Bar-le-Duc a progressivement plié sous les assauts de l’attaque nancéienne, à l’image de la lourde frappe d’El Amrani (7-3,16'). Au fil que l’écart s’agrandissait, les Barisiens se montraient de plus en plus brouillons pendant que les locaux profitaient de chaque erreur pour fusiller le portier visiteur (11-5, 22').
Bien que revenu des vestiaires avec de meilleures intentions, les visiteurs ne pouvaient rien faire face au SLUC, toujours efficace à la finition mais encore plus solide en défense. Les Barisiens n’ont inscrit que six buts en deuxième mi-temps, butant trop souvent sur un excellent Burté. Le SLUC profitait de la fin de match pour soigner ses statistiques.

E.R. 12/10/2015
Tournoi des U9 en visite à Jarville avec Villers
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC est venu en voisin a Jarville.

Sur le plateau de cette matinal, il y avait 2 équipes de Jarville, 2 équipes de Villers et 2 équipes de Nancy.

Nous avons fait une équipe de joueurs ayant déjà de nombreux matchs comme cela et une équipe novice.
Bravo à ces deux collectifs qui ont brillamment représenté les couleurs rouge et blanc.

L'équipe débutant termine 3ème sur 3 mais au cours de tous les matchs, ils ont écouté les consignes de leur entraineur et ils ont fait de très belle chose. Équipe et joueur prometteur.

L'équipe confirmée a gagné tous les matchs et termine 1ère sur 3. Ils ont montré de belle aptitude sur le jeu et l'écoute des consignes.

Merci aux entraineurs et parents pour ce bon moment et bien sur aux joueurs.
"je rêve des jeux" - Paris 2024
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le HBC Nancy SLUC soutient la candidature de Paris 2024 avec le bracelet réalisé par Luc Abalo.

Il est en vente au prix de 2€.

Pour le commander, il faut mettre un mail à : contact@hbcnancysluc.com

Vous pourrez aussi les acheter lors des matchs les samedi à Martiny.

Allez la France et allez Paris 2024

Stage 6-12 ans du 26 au 30 octobre 2015 à Martiny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Stage Handball pour les enfants de 6 à 12 ans du 26 au 30 octobre 2015 au Gymnase Martiny.

Séances d'entrainements et activités loisirs sont au programme (piscine, cinéma, bowlong, ...).

Tarif : 19 € la journée ou 90 € la semaine

Renseignements et inscriptions à : contact@hbcnancysluc.com ou benoitventejoux@hotmail.com.

Venez nombreux !

Téléchargez le dossier d'inscription : ICI
Montigny bat SLUC Nancy 26-24
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy : Lauret 7, El Amrani 4, Bascou 4, Haite 3, Martin 4, Bitton 1, Rigolot 1
Montigny : Kiffeurt 4, Martiny 3, Leonard 3, Martin 8, Renaudin 1, Wallendorff 3, Picquard 4

Nancy.
Un non-match total et une première défaite pour les universitaires nancéiens. L'affaire était pourtant bien engagée lorsque Lauret, Bascou ou El Amrani, profitant des pertes de balles mosellanes, s'en allaient en contre les punir (7-3 11"). le temps mort demandé alors par le coach de Montigny portait ses fruits. C'est un cinglant 5-0 qu'infligeaient ses joueurs aux Nancéiens (7-8, 19"). Martin s'en donnait à coeur joie dans la défense locale mais Burté stoppait le penalty juste avant la pause. Tous les espoirs étaient encore permis (11-12, 30").
Le retour sur le parquet ne voyait en rien les carences du SLUC diminuées. Confrontés à une défense rugueuse, ils manquaient d'efficacité s'entêtant, même en supériorité numérique à des attaques dans l'axe. Montigny profitait des lacunes nancéiennes sans toutefois creuser l'écart (22-23, 24"). Franck Alberti, demandant plus de collectif,n'était pas entendu puis Bitton frappait son penalty à côté (23-26, 29"). La messe était dite.
ELLES ONT SU CONCLURE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Chaumont. On pourra disserter pendant de longues heures sur ces trois maudites passes gentiment rendues au SLUC Nancy, quasiment coup sur coup. Il restait 4'au chronomètre quand l'affaire s'est faite. Chaumont tenait la dragée haute à des Nancéiennes pourtant invaincues et deuxièmes du classement (27-27).

Quelques instants de dilettantisme plus tard, les visiteuses pouvaient laisser exploser leur joiet (27-29, puis 28-31, 60'). Le SLUC Nancy, facile vainqueur de ses deux premières rencontres, ne fanfaronnait pas.

Car d'entrée, le 4/4 de Katy Bernard permettait même à son équipe de prendre les devants (5-3, 11'). De part et d'autre, le déchet au shoot empêchait le score de réellement décoller (10-10) et le lob d'Aurore Pichery qui s'écrasait sur la barre, comme plus tôt deux shoots d'Erika Marquez, témoignaient bien de l'incapacité des Chaumontaises à se montrer plus tranchantes dans la finition. À la pause, Nancy tournait quand même avec deux buts d'avance, sans avoir vraiment impressionné (10-12) et tout restait à faire.

Au retour du vestiaire, les locales, au prix d'une grosse défense et d'un repli défensif enfin efficace après trois journées, parvenaient à contenir les montées de balle rapides du SLUC Nancy, maître dans cet exercice depuis le début de saison. Emilie Roblot, si prompte à dégainer jusqu'ici, dut à ce titre se contenter d'un 4/10, ce samedi soir.

Bref, tout semblait alors possible (12-12, 32', puis 19-19, 43'). Dans le dernier quart d'heure, la tension grimpait d'un cran, en même temps que le rythme de la rencontre.

Personne ne voulait lâcher prise et Chaumont, dans le coup mentalement, trouvait les ressources pour revenir à chaque fois sur les talons des Meurthe-et-Mosellanes (25-27, 24', puis 27-27, 56').

Les travées du gymnase Lemouton croyaient plus que jamais à la première victoire possible d'une ECAC bien plus concernée que face à Saint-Maur. Mais trois balles gâchées plus tard, les espoirs disparaissaient aussi vite qu'ils étaient venus (27-29, puis 28-31). Et les Lorraines pouvaient regagner leur base forte d'un troisième succès en autant de rencontres.

ER DU 04/10/2015
LE SLUC EN FAIT DU PETIT BOIS
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Il ne fallait pas longtemps aux protégées d'Aubry pour prendre les commandes ce samedi soir au gymnase Martiny. Menges et le SLUC s'appuyaient sur une vitesse de jeu, qui déstabilisait des banlieusardes parisiennes bien prises, quand elles souhaitaient elles-mêmes jouer tout en vitesse.

Et quand il s'agissait de jouer sur attaques placées, seule Lemaitre semblait pouvoir trouver la faille dans une défense qui glissait bien et qui pouvait compter sur une Arthaud sortant déjà le grand jeu dans les cages (6-3, 10') Ce n'était pas les quelques minutes de flottement côté local qui allaient remettre en cause le scénario du match (7-6, 14').

Un scénario qui se résumait souvent à une récupération nancéienne en défense ou après un arrêt d'Arthaud, une longue passe pour Émilie Roblot qui fonçait telle une mobylette sur son aile et qui s'en allait crucifier le dernier rempart adverse. Un lancement efficace à pas moins de 9 reprises en première période, sans que Brodin et Bois-Colombes ne trouvent la parade ou n'anticipent un repli.

Dès lors le score s'envolait (14-8, 22'). Lemaitre tentait bien d'envoyer une timide réponse. Mais à la pause, le SLUC disposait déjà d'un petit matelas (16-12, 30').

Roblot laissée au repos, les Meurthe-et-Mosellanes usaient d'autres ressources pour poursuivre leur marche en avant. Anaïs Mettavant prenait le relais pour scorer. Aubry avait changé une bonne partie des actrices. Mais la philosophie restait la même : faire courir leurs adversaires et profiter des espaces ouverts (21-16, 39').

Après un nouveau passage à vide et une trop grande précipitation dans les passes (22-19, 44'), Barthélémy et consorts repartaient de plus belle. Elles resserraient les rangs en défense, Charrette, qui avait pris la place d'Arthaud dans les cages, fermait la boutique. Le moral et le physique franciliens se délitaient petit à petit. Nancy et Audrey Roblot enchaînaient maintenant les buts par paquet de trois (25-19, 45' puis 28-20, 49'). Bois-Colombes était définitivement dépassé par la vitesse locale.

ER du 27/09/2015
LE DERBY POUR LE HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Comme la semaine passée en Coupe de France contre Epinal, Flavigny a mal débuté sa rencontre puis a couru après le score. La faute à une excellente entame défensives des Nancéiennes qui ont pu exploiter au mieux la vitesse d'Emilie Roblot sur le côté gauche (1-3, 5').

Le flambeau a été repris par la puissance de Menges qui a ajusté la mire de façon remarquable afin de gonfler l'écart (3-6, 10'). La taille et la force de la base arrière visiteuse ont posé de gros soucis aux filles d'Yves Meshaka, les Nancéiennes, bien plus appliquées que les locales ont alors profité des nombreuses pertes de balles adverses, pour faire fructifier leur avantage par la régularité des tirs de Roblot et Menges. A la pause, le gouffre séparant les deux collectifs semblait presque flatteur pour les locales (7-12, 30').

Au retour des vestiaires, la problématique est restée la même pour les joueuses de l'Entente, qui ne sont plus parvenues à marquer (aucun but entre la 25' et la 36'). Irrémédiablement l'ampleur du score est devenue abyssale, puisque dans le même temps la puissance du duo Menges-Roehrig et la vista de Roblot ont continué à fonctionner (8-16, 36').

Les locales ont dès lors paniqué à l'approche de la cage d'Arthaud, soit cette dernière sortait la parade idoine soit elles ne trouvaient tout simplement pas le cadre même à 6m (12-21, 43'). Et même lorsque Charrette a pris la succession d'Arthaud dans le but nancéien, cela n'a rien changé.

Il a fallu attendre les derniers instants de la partie lorsque les visiteuses étaient assurées d'un succès plus que mérité et que ces dernières ont été touché par une relâchement logique, pour voir enfin Flavigny se réveiller par Mendy puis Elsa Mougeot. Mais il était tard, beaucoup trop tard pour espérer quelque chose de positif dans ce derby lorrain très déséquilibré.


ER du 20/09/2015

SLUC Nancy bat Varennes en Argonne : 30-16
Imprimer le produit
Envoyer par mail
VARENNES : Bacar 5, Bouilleaux 1, Delandre 3, Leblan 1,Mabire4, L.Robinet 2.
SLUC NANCY : Bascou 5, Bitton 5, Delon 2, Gaudel 2, Lauret 8,Martin 2,Metayer 6.

Varennes. Pour cette première de la saison à domicile et face aux favoris du groupe, les Varennois n'auront fait illusion que durant une petite dizaine de minutes,au coeur de la première mi-temps.
D'entrée les Nancéiens prenaient les choses en main et au terme de combinaisons bien menées conclues sur l'aile par leur capitaine Lauret, prenaient un avantage de quatrebuts .Le gardien local Geminel prenait alors la mesure du rapide ailier et s'imposait à cinq reprises dans leur face à face. Il n'en fallait pas plus pour redonner confiance aux locaux qui revenaient au score grâce à Delandre (55 à la 15’). Ce n'était q'un court répit puis que la fin de la première période et le début de la seconde étaient tout à l'avantage des visiteurs qui infligeaient un sévère 9 à 0 entre la 20’ et la 38’ minute (8-16,
à la 40’).
Le match était alors plié et la volonté et l'énergie déployées par le capitaine Leblan, Bacaret Delandre
restaient bien insuffisantes face aux contres rapides et au collectif bien huilé des Nancéiens d'autant plus que le gardien Burte annihilait la plupart des tentatives varennoises.
Les Argonnais, toujours privés de P.Robinet et qui évoluaient avec seulement 2 remplaçants perdaient leurs nerfs et commettaient des fautes inhabituelles justement sanctionnées par l'arbitre qui prononçait à leur encontre six exclusions temporaires et une exclusion définitive durant les dix dernières minutes. Les joueurs du SLUC s'appuyaient sur cette supériorité numérique et Metayer et Bascou en profitaient pour donner au score encore plus d'ampleu.

E.R. 21/09/2015
ça passe pour les barisiennes
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Il ne restait que 31'' à jouer, lorsque Frédéric Aubry rappelait ses protégées (28-29, 60'). Le technicien nancéien savait que ses joueuses disposaient d'une ultime occasion de recoller, après avoir pourtant été asphyxiées tout au long de la seconde période, et encore reléguées à cinq unités quelques minutes plus tôt (23-28, 55'). Mais Boileau repoussait et Bouchon filait pour ponctuer la prestation des Barisiennes (28-30, 60').

Les visiteuses tenaient leur qualification, finalement logique sur le papier, mais dont il restait à faire la démonstration devant des Nancéiennes, qui avaient longtemps défié les statistiques en Coupe la saison passée.

Et à la pause, il soufflait d'ailleurs comme un petit air de déjà-vu dans les travées du gymnase Martiny, Arthaud et consorts menant la danse (17-11, 30'). À ce moment-là, les locales jouaient parfaitement le coup, dans le sillage de leur capitaine, solide sur sa ligne, et d'une Roblot, comme souvent, intenable. Et puis, les Nancéiennes avaient su capitaliser sur la longue période d'infériorité de l'adversaire, souvent double, et même triple.

À la reprise pourtant, les Meusiennes n'étaient pas longues à redonner du tonus à leurs supporteurs, qui avaient effectué le déplacement. Sous l'impulsion de Bouchon et Varnusson, les joueuses d'Emmanuel Douchet revenaient à niveau (18-18, 39').

Et si elles avaient multiplié les pertes en première mi-temps, la gabegie était un temps révolue, quand les Nancéiennes ne pouvaient plus cacher leur propre déchet, devenu rédhibitoire, ou presque... Elles s'accrochaient un temps (21-21, 46', puis, 23-23, 50'), avant de sombrer et... de se lancer dans un come-back désespéré...

ER du 13/09/2015
Un mercato XXL
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Heureusement que l’abondance de biens ne nuit pas. Car avec déjà 37 filles sous ses ordres, Frédéric Aubry, le coach du HBC Nancy SLUC, sait que la gestion de ce collectif surpeuplé va être un des principaux chantiers de la saison. Certes, le club nancéien a deux collectifs (N3 et Excellence) pour déverser cet incroyable contingent mais pour le technicien universitaire tout le monde aura sa chance pour évoluer en équipe fanion : « Il n’y a aucune place réservée même pour les anciennes. L’ambition du club est de s’installer durablement à l’échelon national et notamment en N2. Pour y parvenir, je m’appuierai sur les joueuses les plus compétitives. » Lors des trois séances hebdomadaires sur le parquet du gymnase Martiny, chaque Nancéienne va devoir jouer des coudes et prouver au staff technique qu’elle mérite d’être retenue. Une concurrence qui existait déjà un peu l’an passé mais qui s’est amplifiée avec l’arrivée de dix nouvelles joueuses. Et ce n’est peut-être pas terminé puisqu’une Périgourdine inscrite à la Faculté du Sport à Villers a émis le souhait de rejoindre le SLUC. « Effectivement, on a la chance de profiter de l’arrivée de beaucoup d’étudiantes sur la région », reconnaît Aubry. C’est par cette filière qu’il a notamment pu obtenir les services d’Anaïs Urien, ancienne du pôle espoir de Brest et pivot de Lesneven en N3, qui a fait sa rentrée à l’ICN. «Anaïs va nous permettre de progresser à un poste où on s’est révélé fragiles l’an passé », glisse t'il. «On a cherché à renforcer certains domaines du jeu qui nous ont été préjudiciables. » Autant dire que cette mission est réussie puisque tous les postes sontau moins doublés. Ajoutez-y le potentiel des anciennes qui ont tout de même terminé à la 7e place pour leur première saison en N3 et vous obtenez un beau collectif. « Il est certain que je dispose pour cette saison sportive du meilleur effectif de ma carrière », admet l’entraîneur nancéien. «On va tenter dans un premier temps de décrocher notre maintien assez rapidement pour ensuite viser peut-être le tiercé de tête. » Le podium voire plus si affinités c’est ce que peut viser le Nancy SLUC désormais élevé au rang de grosse cylindrée. «On part tout de même un peu dans l’inconnu », nuance t'il. «De la poule de l’an passé, il ne reste que Serris et le FFR. On a même au programme sept déplacements en banlieue parisienne. Même si je suis désormais mal placé pour en parler, je sais que là-bas les collectifs changent beaucoup d’une année sur l’autre. En tout cas, depuis la reprise, les filles affichent de la motivation et un bel état d’esprit. » Seul bémol, la Messine Laura Thomas (N1) s’est rétractée alors qu’elle avait donné son accord aux dirigeants depuis de longues semaines.

Les mouvements
Arrivées : A. Barthélémy (Villers, N3), A. Roblot (Semur en Auxois,N3), A. Urien (LesnevenLe Folgoët, N3), C. Tardif D’Hamonville(Pagny, Prénat.), M. Mangold (ChâteauSalins,Exc.), S. Scherer (Forbach, Exc.), P. Lodovici (Etain, Exc.),E. Roehrig (18, Epinal), S. Bardeallaile(18, Cosne et Romains), M. Marrot(S.C.).
Départs : V. Turci (Miami, USA),C. Marchal (arrêt), L. Quaranta (arrêt)
Equipe Loisir : bientôt la reprise
Imprimer le produit
Envoyer par mail

 
La reprise des entraînements de l'équipe Loisir aura lieu le lundi 07 septembre à 20h00 au gymnase Louis Armand.

 
Ce collectif est composé de joueuses et de joueurs de tous les âges et de tous les niveaux. Le seul mot d'ordre est de prendre du plaisir en jouant ensemble.
 
Plusieurs matchs amicaux seront organisés au cours de la saison contre d'autres équipes de la région, toujours dans une ambiance sympathique et sans les enjeux du championnat.
 
Et si la bonne nouvelle venait de l'Ouest ....
Imprimer le produit
Envoyer par mail
La saison approche et les choses s'accélèrent avec l'arrivée de ......


Anaïs URIEN

Laissons Anaïs parler un peu d'elle

"J'ai commencé le handball à l'age de 5 ans au sein de l'Hermine Kernic HB (en Bretagne, dans le finistère). Après des sélections en équipe départementale et régionale, j'ai intégré le pôle espoir de Brest pendant 3 ans.
J'ai évolué 2 ans en prénationale avant de rejoindre le club de Lesneven-Le Folgoët HB (toujours en Bretagne dans le Finistère) en nationale 3.
Cela fait maintenant 3 ans que je joue à ce niveau et plus particulièrement au poste de Pivot. Ces 3 dernières années restent mes plus belles années que ce soit sur le plan handballistique ou sur celui des rencontres que j'ai pu faire en rejoignant ce club.
Après mon bac, j'ai décidé de faire une classe préparatoire aux écoles de commerce et je rejoins en septembre l'école de Nancy, c'est pourquoi je rejoins le club.
Tout au long de cette saison, j'espère continuer à progresser dans ce sport, faire également progresser l'équipe et j'espère vivre aussi de belles expériences :)"

Je pense que les spectateurs de Martiny sont déjà impatients de te voir évoluer sur notre parquet et on te souhaite en tout cas d'excellentes saisons au HBC ........
chez les garçons
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Les garçons aussi il y a des recrues. Pour commencer, le retour de Mickael Rigolot


"Je m'appelle Mickaël RIGOLOT
J'ai 38 ans et j'ai deux fils, Estéban 11 ans et Timéo 5 ans.

Je pratique le handball depuis l'âge de 14 ans.
J'ai débuté au SLUC NANCY/COS VILLERS (tiens donc....) et c'est un camarade de classe dans mon nouveau collège qui m'a proposé de faire je cite "une activité sympathique à un niveau correct". Le nom de ce camarade de classe.............Jean Marc Florentin (Tiens donc bis......). Cette activité sympathique était donc le handball et le niveau correct n'était autre que le championnat de France cadet puis junior dans lequel nous étions systématiquement 1/4 de finaliste. J'ai donc dû me battre pour me mettre au niveau des autres joueurs parmi lesquels Benoît Henry (qui a été ensuite international A), Luc Gaude (Capitaine de l'ASNL handball en D1) ou encore Jean Marc Florentin (énorme défenseur et pivot hors pair). J'ai ensuite fait une année de transition où j'ai été intégré à l'équipe première du SLUC alors en D2 tout en jouant la majorité du temps en Prénational où nous avons terminé 1er. L'année suivante j'ai intégré à temps plein l'équipe première et je n'avais jusqu'à présent plus quitté le niveau national depuis. J'ai connu jusqu'à présent 3 clubs : Le SLUC NANCY/COS VILLERS en championnat de France jeune/Prénational/National 1 et D2, l'ASPTT NANCY Handball en National 2, National 1 puis montée en D2, et l'ESS DIEULOUARD en National 3 puis National 2 dont j'étais encore le capitaine jusqu'en juin dernier.

Je suis un homme et un joueur passionné, qui croit en des valeurs fondamentales dans un club. Ce sont des divergences de point de vue à ce sujet qui ont mis fin à mon aventure scarponaise.

Le choix du HBC SLUC NANCY s'est donc fait tout naturellement de par mes liens avec Jean Marc, les valeurs de ce club, le projet sportif qui m'a été présenté.

J'aurai  la possibilité de transmettre mon vécu ce qui est très important pour moi, d'aider si je le peux l'équipe garçon à atteindre de plus hauts sommets, mais aussi de travailler sur la formation avec une amie, Isabelle Louis.

Tous les éléments étaient donc réunis et j'en suis heureux.

Il ne reste plus maintenant qu'à viser l'impossible pour aller au bout du possible.

L'atout maître?
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Reprise de nos petites présentations avec l'arrivée de .....



Alexia BARTHELEMY

Forte de ses expériences, la jeune fille peut certainement être l'un des atouts de la future équipe du HBC, Alex, à toi la parole...

"J'ai débuté le hand en -12 au Smeps pour ensuite partir à Nancy et y connaître pendant 2 ans le Championnat de France. Après 2 ans de pôle, j'ai évolué en N2 au Smeps à nouveau puis à Epinal, c'est d'ailleurs dans ce club que j'ai connu la N1, l'an dernier je jouais en N3 à Villers.
Mes meilleurs souvenirs handballistiques, à ce jour, sont ma 2ème année en CDF à Nancy et mes saisons passées à Epinal.
Mon principal défaut: ..... ma timidité...
En venant au HBC, je souhaite avant tout continuer à enrichir mon expérience au niveau national."

Merci à toi Alex pour cette présentation, le HBC est heureux de t'accueillir, on se retrouve rapidement sur le parquet de Martiny
Un vol des Canaries à Nancy
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Recommandée par Cosnes Avenir Handball qui la présente comme une joueuse sérieuse et motivée, nous avons le plaisir de vous présenter la jeune



                               
                                                                                 Sarah BARDEALLAILE


"J'ai commencé le Hand à l'âge de 6 ans... Ma première équipe fut le C.B Puerto del Carmen à Lanzarote (Iles Canaries, en Espagne), équipe dans laquelle j'ai fait connaissance de ce magnifique sport et nourris cette passion qui me frappe depuis mon enfance. Sept ans après, je dû quitter mon pays pour m'installer en France avec ma famille. Dès mon arrivée en 2010, j'ai tout de suite intégré l'équipe de P2H à Lexy. Je n'y suis restée que deux saisons, mais celles-ci furent très bonnes et m'ont permis de découvrir le style de jeu français. En suite, je suis partie jouer à Cosnes Avenir Handball... Là-bas j'ai développé mon jeu et j'ai beaucoup progressé au niveau individuel, mais surtout collectif. Et enfin, me voilà ici !
Je crois que mon meilleur souvenir ce sont tous les gens que j'ai pu rencontrer au fur et à mesure des années grâce au Hand, parce qu'une équipe... elle finit toujours par devenir una petite famille !
Mon plus gros défaut... sans doute, mon gros manque de confiance
Enfin, j'attends de ma venue pouvoir continuer à m'épanouir mais surtout vivre des belles et nouvelles expériences au niveau sportif et bien évidemment, mettre mon grain de sel pour aider l'équipe à progresser"

Un discours qui fait plaisir.... Bienvenue Sarah





Une fille en or?
Imprimer le produit
Envoyer par mail
C'est l'aventure humaine qui a poussé Marion à rejoindre le HBC, mais ne vous fiez pas à sa relative inexpérience, la demoiselle a un appétit d'ogre.



Marion MANGOLD

"Mon expérience est relativement courte, je jouais à Château Salins et j'ai participé à la montée en Région. Mon meilleur souvenir à ce jour est la chance que j'ai de venir au HBC :).
Par contre, je me sens encore parfois très maladroite dans le jeu et j'attends de ma venue ici de progresser pour pouvoir apporter quelque chose aux équipes aussi rapidement que possible"

Marion nous a déjà donné les preuves de son envie de s'investir dans le club et de sa volonté dans le jeu. Et si la pétillante blonde, avec ses grosses qualités physiques, se révélait rapidement être une bonne pioche?




Caro comme un symbole
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les temps changent, afin de pouvoir évoluer dans le hand féminin, le HBC et Pagny ont décidé de travailler ensemble sur toute le filière pour améliorer encore leur formation et la progression de la joueuse, voici le premier témoin de cette orientation:



Caroline Tardif D'HAMONVILLE

Alors Caro, après avoir un peu martyriser le matériel de nos salles d'entraînements (!), parle nous de ton parcours handballistique

" J'ai débuté le Handball en -16 à Pagny sur Moselle, où je suis restée pendant 6 ans, dont une année en -18 championnat de France, une année en excellence et la dernière en PN. Je me suis entraînée cette année les mercredi avec le SLUC donc certaines d'entre vous me connaissent un peu ! :)

Mon meilleur souvenir était en -18 championnat de France où j'avais réussi à avoir un bon niveau de défense qui me faisait me sentir vraiment utile à l'équipe !

Un de mes défauts en jeu est que je ne tente pas assez de choses.. de peur de mal faire.

J'espère m'intégrer vraiment à cette équipe et participer à la bonne ambiance que j'ai déjà pu constater cette année :) , je souhaite aussi progresser pour apporter ma contribution !"


A nous de travailler pour t'aider à t'épanouir avec nous Caro, sois la bienvenue ;)






Madeleine, un nouveau rempart
Imprimer le produit
Envoyer par mail
C'est une très heureuse coïncidence qui a fait croiser la route du HBC à la jeune mosellane. Madeleine, parle nous un peu de toi ...



Madeleine MARROT

"J’ai commencé le handball en -12 à Marly. Apres quelques années sur le terrain, j’ai décidé de devenir gardienne. Grace à l’unss, j’ai pu découvrir les championnats de France à Albi. Après m’être fait les croisés il y a deux ans (donc plus de 6mois de hand de perdu), j’ai repris en -18 à Marly en excellence. J’ai arrêté le hand l’année dernière (à cause des études de médecine). Je garde de très bons souvenirs de tous les matchs (et entrainements!) avec l’équipe de Marly où on s’entendait vraiment bien et où il y avait une excellente cohésion entre nous ! Je garde aussi un bon souvenir des championnats de France. Je n’ai jamais ni été au pôle ni joué au niveau national. Je n’ai clairement pas encore le niveau national mais j’ai vraiment envie de m’améliorer. J’espère avec le SLUC, retrouver une équipe où je pourrais m’épanouir en tant que gardienne à Nancy où je vais désormais habiter."

Gageons que nos gardiennes en titre vont avoir plaisir à t'encadrer et à t'aider à progresser, c'est avec plaisir que nous t'accueillons au HBC.
L'envie de progresser de Sophie
Imprimer le produit
Envoyer par mail
On continue la série découverte avec une demi-centre en provenance du pays haut



Sophie SCHERER

A ton tour Sophie, les supporters du HBC veulent en savoir un peu plus sur toi

"J'ai débuté le handball en section sport étude sous la tutelle de Didier Behr et de Martial Sgrazzutti. J'étais alors rattachée au club de Forbach où j'ai évolué avec un groupe de filles en -12 jusqu'en -16. J'ai également participé aux stages avec l'équipe de Moselle. Cela m'a permis de découvrir ce sport et surtout de rencontrer du beau monde (entraîneurs, joueuses et joueurs de haut niveau)... J'ai ensuite intégré le championnat élite quand je m’entraînais à Stiring Wendel et pour finir je suis revenue à Forbach à 16 ans pour jouer avec l'équipe senior (excellence / PN). J'ai ensuite fait une pause pour me consacrer à mes études mais, surtout, parce que je suis partie vivre à l'étranger. À mon retour, je suis retournée sur le parquet de Forbach (excellence). Aujourd'hui, je quitte la Moselle car je travaille et vis désormais à Nancy et j'en profite pour ouvrir de nouvelles portes : celles du Hbc Sluc !

J'espère pouvoir découvrir de nouvelles choses avec les filles, mais j'espère surtout intégrer un groupe et partager de belles émotions. Mes plus beaux souvenirs restent ces victoires à l'arrachée où l'esprit d'équipe et la force d'un groupe font basculer le match...

Mes objectifs sont assez variés, même si le partage d'une passion est ma priorité je compte bien me remettre dans le hand plus sérieusement et faire évoluer mon jeu de manière plus technique et peut-être gommer mon principal défaut sur le terrain : être et jouer trop collective...
Je pense être venue à terme d'une belle formation, j'attends maintenant de développer et de transformer cette expérience en maturité."

Bienvenue à toi Sophie, le HBC t'accueille avec plaisir

Presc prête au challenge
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Prescillia LODOVICI

Ne vous trompez pas, le sourire de la jeune fille cache une énorme détermination, parole à Presc:

"J'ai joué à Etain pendant 9 ans jusque en Excellence, on dit de moi que je suis très imulsive.
J'attends de progresser un maximum et d'apporter au groupe sf"

A l'entraînement depuis plusieurs semaines, Presc a commencé à prendre ses marques au HBC et elle s'y est remarquablement intégrée, retenez bien ce nom on en reparlera .........
"Eug" tente le pari nancéen
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Après Audrey, on enchaine avec une vraie petite nouvelle



Eugénie ROEHRIG

Laissons Eug se présenter

" J'ai commencé le hand en 5ème à Epinal, en 3ème je suis entrée au pôle et j'y suis restée pendant 2 ans. En 2de, j'ai joué pour Pagny pour ma seule infidélité à Epinal. Après le pôle, j'étais en section sportive et j'ai joué 3 saisons en championnat de France -18.
Mon meilleur souvenir date de l'an dernier aux finalités, en demi-finale nous avons mal entamé la partie jusqu'à perdre de 8 buts à la mi-temps, on a réussi petit à petit à refaire l'écart pour gagner le droit de disputer la finale!
Mon principal défaut est un manque de prise de responsabilité en attaque je pense.
Je veux découvrir de nouvelles choses, c'est toujours enrichissant d'avoir une autre forme de coaching, toujours en progressant et j'espère pouvoir aider l'équipe à avancer."'

Bienvenue à toi au HBC NANCY SLUC, les supporters ont hâte de te découvrir :)

Le début d'une nouvelle aventure
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Sur la ligne de départ de la poule 5 en N3 et de l'excellence région pour la réserve, les séniores se lancent un nouveau défi.
Pour les y aider apparaissent de nouveaux visages, plus ou moins connus, avec plus ou moins d'expérience, mais avec la même envie de vivre une superbe aventure.
Nous allons vous présenter toutes ces nouvelles têtes, et nous commençons par ............



AUDREY ROBLOT 2, le retour

On commence par un visage bien connu, avec la soeur d'Emilie, Audrey est une de celle sur lequel le HBC NANCY SLUC s'est reconstruit, laissons la se présenter

" J'ai commencé à Jarville en -16, ensuite au SMEPS (-18 et PN) ou j'ai pu découvrir un peu la N2, j'ai connu ensuite Jarville et l'excellence. Je suis en suite partie à Bar le Duc pendant 2 ans (PN) pour enfin revenir sur Nancy et vivre le début de l'aventure avec vous (excellence et PN). En véritable globe trotteuse, j'ai dû m'éloigner pour le travail à l'entente ASA/HBC Semur (PN et N3). ET ME VOILA DE RETOUR.....

Mon meilleur souvenir de hand restera la montée en PN au HBC NANCY au terme d'une superbe saison.

La chose dont j'ai le plus horreur ..... la défaite

Mes changements de club m'ont permis de voir un autre style de jeu, je pense avoir évoluer dans ce dernier, j'espère pouvoir apporter mon expérience aux plus jeunes.
J'espère être un pilier pour l'équipe réserve car je pense avoir quand même ce qu'il faut, :)
Après j'espère que j'aurai aussi l'occasion de me battre pour jouer en A, les deux me vont. "

Voilà un retour qui promet avec un excellent état d'esprit, merci à Audrey d'avoir ouvert le feu et à très bientôt sur le parquet de Martiny.
Découvrez le clip de sensibilisation de la commission de Féminisation du handball de la FFHB
Imprimer le produit
Envoyer par mail
http://www.dailymotion.com/video/x2y3f0a_plan-de-feminisation-ffhb-osez_sport
Match de gala Pour lutter contre la Mucoviscidose
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Bonjour à toutes et à tous,

Le HBC GANDRANGE organise un match de gala le vendredi 7 août pour l'association "Vaincre la Mucoviscidose" dont l'intégralité des recettes sera reverser a l'assocition.

Pour cette occasion, l'affiche du match opposera Metz à Dijon

1er tour de coupe de France
Imprimer le produit
Envoyer par mail
ça y est nous connaissons les équipes que rencontreront nos équipe séniors pour la coupe de France  :

Chez les filles, elles recevront l'équipe de Bar le Duc (N2) le week end du 12/13 septembre quand aux garçons, ils recevront Neufchâteau le week end du 26/27 septembre. Il faudra venir nombreux pour les encourager pour qu'ils puissent passer au 2ème tour.

allez les rouges et blancs :)



Licences saison 2015-2016
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Suite a un changement de création de licence à la Fédération Française de Handball, les licences se feront de manière informatique.
pour cela le club vous propose plusieurs créneaux pour faire la licence :

Lundi 8-15-22 juin 2015 de 18h à 21h
mercredis 10-17-24 juin 2015 de 17h30 à 20h00
jeudi 11-18-25 juin 2015 de 19h30 à 21h30

Lors des inscriptions vous serons demandé un certificat médical original + 1 photo + une photocopie recto verso de CI-passeport ou livret de famille + la cotisation correspondante.

Les championnats vont commencer dès le 5-6 septembre 2015 donc il faudra être licencié pour pouvoir jouer.
AG 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Bonjour à toutes et à tous,

Le club vous convie à son assemblée général le 27 juin au HANDISPORT GRAND NANCY, 36 rue Mac Mahon à Nancy.

Au programme de cette journée placé sous le signe de la convivialité et de partage :
- A partir de 14h Animations gratuites destinés aux petits comme aux grands
- 17h Début de l'assemblée général
- 19h Apéro offert par le club
- 19h30 Barbecue (formule à 8euros)

Venez nombreuses et nombreux afin de passer cette belle journée ensemble dans la joie et la bonne humeur 

émoticône smile

Une moisson de médailles et de trophées pour nos U9
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Comme chaque année, nos mini handballeurs ont disputé le traditionnel tournoi des « Petits Doudous » de Neuves Maisons.

Pour couronner, cette magnifique journée remplie de matchs intenses et de bonne humeur, le SLUC est monté sur la 3ème marche du podium derrières deux équipes du club « hôtes». 

La performance est d’autant plus belle que le tournoi rassemblait 12 équipes des environs.

Martiny cup 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Vivement la Martiny Cup 2016
Imprimer le produit
Envoyer par mail

4ème  ou 3ème du tournois U9 , ce n’est pas le plus important . Nous retiendrons surtout le sourire sur le visage des jeunes joueurs  par  cette belle journée dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

A l’image de notre magnifique victoire aux concours de cri de guerre , je peux vous affirmer que la relève est prête !
Tournois Martiny 30,31 Mai à Nancy
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Rendez vous au Tournois sur Herbe Martiny à Nancy le 30 Mai pour les U15 et en dessous et le 31 Mai pour les U18 et séniors.

Téléchargez le bulletin d'inscription : ICI

La description du tournois : ICI




Le samedi 30 mai 2015 Garçons et Filles (20.00 euros par équipe) :

- Les catégories U15 (00-01), U13 (02-03), U11 (04-05), U9 (06-07)
- Début du tournoi à 9h30
- Temps de jeu minimum : 120 minutes de jeu effectif minimum garanti (L’organisation des matchs et le règlement du tournoi seront faits en fonction des inscriptions reçues et communiqués aux participants)
- Fin du tournoi et remise des récompenses 17h00 / 17h30
- Cout d’inscription : 20 euros par équipe


Le dimanche 31 mai 2015 Garçons, Filles et mixtes (40.00 euros par équipe) :

- Les catégories U18 (99-00) et + de 18 et Loisirs (01-02)
- Début du tournoi à 9h30
- Temps de jeu minimum : 120 minutes de jeu effectif minimum garanti (L’organisation des matchs et le règlement du tournoi seront faits en fonction des inscriptions reçues et communiqués aux participants)
- Fin du tournoi et remise des récompenses 17h00 / 17h30
- Cout d’inscription : 40 euros par équipe


Restauration et animations sur place.

Assemblée Générale 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Bonjour à toutes et à tous,

Le HBC NANCY SLUC vous convie à son Assemblée Général Ordinaire le samedi 27 juin à 17h.
Elle se déroulera dans les bureaux du HANDISPORT GRAND NANCY au 36 rue MAC MAHON 54000 NANCY.

Il sera organisé par nos joueuses de N3, une aprés midi de rencontre avec des jeux et un barbecue le soir.
Il y aura aussi le vote des membre du CA.

En espérant vous voir nombreux, allez les rouges et blancs émoticône smile

Loisirs : Match amical à Jarville
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Merci à Marlène et Arnaud pour les photos !

La fin de saison approche mais l'équipe Loisir est toujours sur le pont ! Jeudi 21/05/2015, les joueurs du HBC Nancy SLUC étaient invités par leurs homologues de Jarville pour disputer un match amical.
 
Trois équipes ont été constituées : celle de Jarville, celle de Nancy et une sympathique équipe mixte formée de joueurs des deux clubs.
 
En plus de l’agréable accueil de nos hôtes, nous retiendrons les belles performances de nos féminines : Chloé, avec ses 100% aux jets de 7 mètres ; Laura, qui a dépoussiéré les lucarnes des buts du gymnase ; et enfin Julie, qui a marqué un superbe but en pivot et qui a reçu une standing ovation du public. Sans oublier le but de 20 mètres de Pierre, Constant impérial dans ses cages, ainsi que le retour gagnant d’Alex, le jeune papa.
 
Le Sluc encore trop juste
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Cergy-Pontoise. À l'issue d'un match longtemps à leur portée, les Nancéiennes ont craqué sur la fin pour concéder leur quatrième match sans victoire contre la réserve de Cergy-Pontoise. Pourtant, les joueuses de Frédéric Aubry ont pris le match par le bon bout avec notamment le bras inspiré de Justine Menges (1-3 puis 4-7). Bien dans leur match à l'image de ce but plein d'autorité de Justine Menges (10-13), les Lorraines allaient pourtant concéder un cinglant 5-0 juste avant le repos (15-13).

Au retour des vestiaires, les partenaires de Magali Salleles géraient bien deux infériorités numériques avant de revenir sur les locales grâce à un lob tout en finesse de Claire Marchal (19-19). Mais trop souvent contrées par la gardienne francilienne, les Nancéiennes voyaient les Cergypontaines reprendre les commandes de la rencontre (24-21, 50'). À la faveur d'une percée gagnante de Justine Aubry et l'arrêt dans la foulée de Lauriane Charette, Nancy revenait une nouvelle fois sur les talons des Franciliennes grâce, encore, à l'intenable Justine Menges (24-23). Mais avec aucune rotation en défense les Lorraines allaient logiquement finir par lâcher prise (28-27 puis 30-27) dans les derniers instants du match. Toutefois, déjà maintenu, le promu pourra faire la fête à domicile lors de la dernière journée contre Erstein.


ER 10/05/2015
SLUC Nancy bat Bassin Mussipontain : 28-20
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy : El Amrani 6, Marchand 6, Bascou 4, Bitton 3, Martin 3, Gaudel 2, Makanzu 2, Clesse 1, Thévenard 1.

Bassin Mussipontain : Bedestroffer 8, Voltzenlogel 4, Khelouri 3, Peltier 2, Wehesz 2, Capozza 1.

Nancy. Il y avait déjà un petit avant-goût de fin de saison, samedi soir, dans la rencontre qui a opposé le SLUC à la réserve du Bassin Mussipontain. Si les locaux se sont finalement imposés, ils sont longtemps restés sous la menace de visiteurs qui ont fait les frais d'un passage à vide préjudiciable, au début de la deuxième période.

Ainsi, les protagonistes ont partagé la possession dès le début, se rendant coup pour coup dans une opposition équilibrée, mais qui a tardé à trouver un véritable rythme de croisière. Les Nancéiens avaient cru se créer un léger crédit (8-5, 18'), mais une belle série des visiteurs a inversé la tendance (10-11, 27'). Les locaux avaient, il est vrai, récupéré leur dû à la pause, pourtant il leur aurait fallu d'autres arguments pour véritablement convaincre (12-11).

Les Mussipontains ont d'ailleurs égalisé dès la reprise et c'est un nouveau mano a mano qui s'annonçait. Les attaquants sont, de part et d'autre, entrés dans une période de disette de presque cinq minutes. Martin a ensuite relancé la machine, pour le SLUC, qui bien aidé par quelques arrêts décisifs de Contat s'est enfin construit un avantage conséquent (17-12, 43'). Conscients de l'urgence, Voltzenlogel et ses coéquipiers ont trouvé des ressources pour réagir, mais leur sursaut a tout juste permis de limiter les dégâts. Le Bassin Mussipontain a en effet offert trop d'opportunités aux Nancéiens d'aller alourdir la note, dans de rapides contre-attaques qui se sont multipliées jusqu'au buzzer.
Le sluc craque sur la fin
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Achenheim. Le SLUC pouvait encore accrocher une place de barragiste en cas de victoire samedi soir. Mais il s'est cassé les dents sur l'équipe d'Achenheim, qui a renoué avec le succès après deux revers consécutifs.

D'entrée de jeu, c'est Nancy qui montrait de l'envie et du jeu pour mener très facilement 1-3. Trois minutes de jeu et déjà trois buts marqués sur contre-attaque grâce à trois ballons donnés par les Alsaciennes.

Ces dernières allaient avoir une première réaction pour égaliser à 4-4, mais la machine était loin d'être en route. Des erreurs en attaque permettaient à Nancy de reprendre ses distances (4-7, 10').

À dix minutes de la fin de la première mi-temps, les Nancéiennes possédaient toujours un matelas de trois buts d'avance. Mais l'entraîneur alsacien décidait alors d'injecter beaucoup de sang neuf, et cela payait. Achenheim prenait alors le match à son compte et réduisait l'écart avant la pauise (16-17).

En début de deuxième période, chaque équipe avait son temps fort et plaçait un "3-0" : 18-18 et 18-21. Les Nancéiennes remettaient un coup d'accélérateur pour s'offrir quatre buts d'avance à un quart d'heure de la fin.

Après un temps mort, la locale Caroline Schneider prenait les choses en main. Enchaînant les buts, les interceptions et les passes décisives, elle permettait à son équipe de mater une équipe du SLUC qui n'aura toutefois pas démérité.


ER du 03/05/2015
ATTENTION : Entrainement -13M Mercredi remplacé
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Suite au déplacement du match contre le GNAHB demain en lieu et place de l'entrainement, les joueurs non convoqués lundi n'ont pas entrainement mais peuvent venir encourager leurs partenaires ou aider (arbitrage, table de marque ...).
Consultez le forum pour plus d'information. Ceux ne jouant pas mercredi jouerons donc samedi.
Le sluc arrache le nul
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. L'ambiance promettait d'être chaude, les deux techniciens s'étant chargés de faire monter la pression par presse interposée. Dans un gymnase Martiny chauffé à blanc, le SLUC Nancy prenait rapidement les commandes.

Profitant du manque d'application dans le tir des copines de Mulot, Menges et les Nancéiennes tentaient de monter les ballons (2-0, 2'). Arthaud et Verschelde, les derniers remparts, se mettaient déjà en évidence. Les Villaroises, agressives en défense, perturbaient le jeu d'attaque nancéien, obligeant Menges et Marchal à arroser tout autour de la cage.

De l'autre côté du terrain, Barthélémy et ses copines trouvaient plus régulièrement la faille (6-7, 21'). Dutremez sur l'autre aile n'était pas en reste et Villers infligeait un 4-0 à des Nancéiennes perturbées sur la base arrière (7-10, 26'). À la pause, Villers avait pris l'ascendant au fil des minutes sans avoir l'air d'y toucher et en montrant plus de mordant.

Les Villaroises reprenaient comme elles avaient fini, le couteau entre les dents (11-14, 35'). Puis plus rien pendant presque 10'. Si du côté villarois, on devait faire face au bloc défensif nancéien bien en place, les protégés d'Aubry multipliaient les ratés à 6 m. Tour à tour Roblot, Marchal et Mettavant manquaient des... immanquables, seules aux 6 m, quand Menges multipliait les poteaux.

Finalement Decourt débloquait le score (12-15, 43'), mais cela avait le don de relançer le SLUC. Jouant avec plus de verticalité, Richardin et ses copines filaient droit dans les espaces. De l'autre côté du terrain, Arthaud avait décidé de fermer la cage. Elle décourageait tour à tour les attaquantes villaroises, y compris au jet de 7 m. Le SLUC passait alors un 5-0 aux protégées de Braux qui les replaçait idéalement à l'approche du money-time (20-17, 53').

Mais Barthélémy jouait les sauveurs, côté villarois (21-20, 59'). La fin de match était haletante. Mais finalement, Mettavant égalisait à 4'' de la sirène. Fin des hostilités (21-21, 59').


ER 19/04/2015
Des buts généreux
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Il était 20 h 30 ce samedi à la salle Balson. A l'heure du second match d'une belle soirée de handball, Dieulouard contre Neuves-Maisons, l'émotion a parcouru les gradins quand la petite Eva, 9 ans, s'est avancée au centre du parquet pour donner le coup l'envoi, accompagnée d'applaudissements nourris. Le symbole de quatre heures de sport où le mot générosité était omniprésent.

La manifestation, opération de promotion pour le hand, mise en place conjointement par le Handball-Club de Toul et la ville, était tout entière dédiée à une belle cause. La recette de la soirée, dont les 170 entrées, a été reversée à l'association Iris. Ses bénévoles soutiennent sans relâche et au quotidien les patients et les familles dans la lutte contre les déficits immunitaires primitifs, maladies caractérisées par une absence et/ou une insuffisance de défense immunitaire. Les personnes qui en sont atteintes sont d'une grande vulnérabilité face aux bactéries, microbes, virus.

Les formes de maladies les plus graves obligent à un isolement en chambre stérile dans l'attente d'une greffe de moelle osseuse ou de thérapie génique. Iris a un site internet éponyme et une délégation touloise au 195 avenue Victor-Hugo (Tél : 03.83.64.09.40).

Sur le terrain, quatre des meilleures équipes lorraines qui jouent toutes au niveau national ont assuré le spectacle lors de cette soirée de gala. D'abord les féminines de Bar-le-Duc opposées au HBC Sluc Nancy puis les masculins scarponais et néodomiens. Des tribunes pleines, des sourires sur les visages, une atmosphère festive, un speaker Alexandre au meilleur de sa forme pour chauffer le public, une entrée à l'américaine des équipes. Pas de doute, l'équipe des bénévoles du Handball-Club de Toul, Mathieu Doré et Jérémy Chapellier en tête, ont pleinement réussi leur opération.

ER du 28/04/2015
des retrouvailles qui sentent la poudre
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy SLUC (5e, 38 pts) - Villers (9e, 30 pts), ce soir (18 h), au gymnase Martiny.

Nancy. Six, c'est pour l'instant le nombre de confrontations entre les Nancéiennes et les Villaroises sur ses deux dernières saisons. Et pour l'instant, le Nancy SLUC mène par 4 victoires à 2. Mais les protégées de Joël Braux avaient remporté, lors du dernier exercice, le derby le plus important de la série en s'imposant en finale des play-offs de Prénationale. Un succès qui ouvrait les portes de la N3 aux partenaires d'Aurélie Pierre. Alors que le SLUC pensait être retoqué, la FFHB a finalement repêché le club meurthe-et-mosellan quelques semaines plus tard.

Dix mois viennent de s'écouler, et à ce jour ce sont les Villaroises qui sont proches de dégringoler d'un étage. Le Nancy SLUC est pour sa part à l'abri (5e). Un renversement de situation que tente d'expliquer Frédéric Aubry, le coach nancéien : « Même si on a enregistré des arrivées tardives, on a conservé une grosse ossature. » Le SLUC a aussi eu la chance de ramener dans ses filets Justine Mengés qui pointe en tête du classement des buteurs de N3 (136 buts, soit une moyenne de 7,56 par match). « Quand Justine est revenue sur la région, elle a sollicité beaucoup de clubs d'autant qu'elle cherchait un travail », raconte Aubry. « On s'est peut-être montrés les plus attentifs à sa demande. Maintenant, ce n'est pas une joueuse qui fait l'équipe. »

En tout cas, Mengés peut parfaitement faire basculer ce derby qui sent une nouvelle fois la poudre. « Les relations entre les deux clubs sont toujours un peu tendues », reconnaît Aubry. En tout cas, les premières banderilles n'ont pas tardé. « On a refusé que Villers utilise du talc pour la rencontre (Ndlr : l'utilisation de colle est interdite dans la salle Martiny) », révèle Aubry. « Pourquoi le permettre à Villers et pas aux autres ? Même si je souhaite que Villers et Flavigny se sauvent, on a un challenge sportif. Et puis, je crois qu'un coach (Ndlr : Joël Braux) a assuré dans vos colonnes qu'il y avait beaucoup trop de clubs de l'agglo en N3. On ne voudrait surtout pas le contredire. Maintenant, on s'attend à un match difficile. »

ER du 18/04/2015
Conflans la voulait trop
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Conflans-Sainte-Honorine. Le SLUC Nancy n'est pas parvenu à gâcher la fête du leader du championnat qui a validé sa montée en Nationale 2 en s'imposant 35-24. Menées rapidement 6-0 d'entrée, les filles de Frédéric Aubry n'ont jamais réussi à inverser la tendance d'un match à sens unique.

Avec un score de 20-19 au match aller, on pouvait penser que les Nancéiennes avaient les moyens d'aller accrocher le leader francilien dans sa salle et retarder la validation de sa montée au niveau supérieur. Mais avec un trop grand nombre de joueuses absentes, les Lorraines n'avaient pas les armes pour lutter avec l'armada d'Ahmed Lekeal.

Les visiteuses perdaient un nombre incalculable de ballons en début de match. Elles ne parvenaient pas à marquer durant les 8 premières minutes de jeu et se retrouvaient menées 6-0. Au quart d'heure de jeu, les locales comptaient déjà plus de deux fois plus de buts au tableau d'affichage (11-4). Justine Menges et Émilie Roblot étaient les seules à surnager dans cette première période avec 7 des 12 buts inscrits par le SLUC mené 20-12 à la pause.

En deuxième mi-temps, l'écart grimpait jusqu'à +12 pour les Rouges et Noires sur une réalisation de Lemarie (26-14, 40'). Les filles de Frédéric Aubry réagissaient dans le sillage d'un très bon passage de leur gardienne remplaçante Laurianne Charrette et parvenaient à réduire l'écart à 7 buts (27-20, 45').

Malheureusement, les Franciliennes étaient bien décidées à fêter leur montée comme il se devait et elles finissaient le match très fort en haussant le ton notamment au niveau de l'impact physique. La rencontre se terminait finalement sur un score sévère de 35 à 24.

Dès lors, le coach nancéien reconnaissait la supériorité adverse, avant de revenir sur ses objectifs de fin de saison : « On est quatrièmes. Pour une équipe promue comme nous, c'est très bien. Si on peut, on ira chercher la troisième place. Mais l'objectif du maintien est atteint. C'est l'essentiel. »

ER 12/04/2015
ENTRAINEMENT VACANCES DE PÂQUES -13
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Il n'y a pas d'entrainement pendant les vacances pour les équipe -13
Rambervillers bat SLUC Nancy 26-25
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy : Lauret 8, El Amrani 5, Bitton 3, Martin 3, Haite 2, Makanzu 2, Gaudel 1, Marchand 1.
Rambervillers : Aigle 7, Deblay 6, Mangin 4, Ancel 3, Valentin 2, Valdenaire 2, Fonti 1, Mathieu 1.

Nancy. Il restait une poignée de seconde à jouer et le SLUC avait l'occasion de prendre les commandes et très certainement la victoire. Malheureusement la relance de Burté était mal assurée. Sur le contre, Rambervillers obtenait un jet de 7m converti par Mangin. Les Nancéiens pouvaient s'en vouloir.

La bande à Lauret avait pourtant pris le meilleur départ. Derrière une défense haute et mobile, Nancy récupérait les ballons et menait rapidement 4-0, 6'. Mais le temps mort vosgien avait le don de rééquilibrer les débats. La stricte puis la double stricte imposées à Makanzu et ses copains perturbaient le jeu d'attaque jusque là bien rodé du SLUC. Et comme de l'autre côté du terrain le rideau défensif était moins hermétique, Ramber' prenait les commandes (9-10, 24'). La fin de période tournait pourtant à l'avantage des protégés d'Alberti qui enchaînaient trois montées de balles victorieuses pour repasser devant (13-11, 30').
A la reprise Martin et consort reprenait comme ils avaient fini. Malheureusement pour eux, une fois de plus l'embellie n'était que de courte durée et ils relançaient une fois de plus les Vosgiens. Aigle et Deblay se montraient intenables. Profitant de la trop grande précipitation locale, les Vosgiens paissaient un 5-0 à El Amrani et ses équipiers (19-22, 48'). Le SLUC ne voulait cependant pas lâcher mais confondait vitesse et précipitation. Après être revenu à hauteur en serrant les rangs derrières, il avait l'occasion de prendre les commandes. On connaît la suite.

ER 30/03/15
Le SLUC sauve l'essentiel
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Il restait une poignée de seconde à jouer et le SLUC devait défendre un maigre avantage d'un but acquis dans la douleur. Richardin commettait la faute mais la sirène retentissait. Le dernier coup franc alsacien filait au-dessus de la barre de Arthaud. Ouf !

Cette victoire acquise dans la douleur face au dernier de la poule était à l'image du match des Nancéiennes. Poussif. Incapable de régler la mire en attaque et fébriles en défense, les camarades de Menges accusaient déjà un retard considérable au quart d'heure de jeu (2-6, 15'). Il faut dire que N.Owusu et ses copines trouvaient trop facilement les solutions et mangeaient les intervalles comme des morts de faim. De l'autre côté, Roblot et consorts ne manquaient pas d'opportunités mais elles faisaient briller le dernier rempart Ziane ou trouvaient les poteaux. A la pause, les Alsaciennes étaient devant avec un confortable matelas de 5 buts et c'était mérité.

La reprise semblait confirmer pour un temps la mauvaise passe nancéienne. Hoenheim récupérait et montait les ballons pour passer un 3-0 au Sluc (8-16, 31') et rien ne semblait pouvoir les arrêter. Marchal tentait bien de relancer la machine nancéienne mais Nancy restait scotché loin derrière Camara et des Alsaciennes un peu moins en verve mais qui maintenaient le bateau à flot (12-19, 40'). Le temps mort d'Aubry allait tout changer. Le renouveau allait d'abord venir des ailes. Aubry à droite et Salleles à gauche trouvaient les décalages. Dans l'axe Marchal et Richardin trouvaient également les espaces et comme en défense le rideau semblait enfin hermétique, le SLUC passait un 7-0 à des Alsaciennes muettes (19-19, 48'). Hoenheim réagissait enfin (20-22, 52') mais le SLUC se reprenait immédiatement (23-22, 55'). Mettavant donnait l'avantage à ses couleurs à l'entrée du money-time (24-23, 56'). Nancy avait réellement joué 15 minutes et se retrouvait enfin devant... Les minutes s'égrenaient et le SLUC cherchait à conserver son avantage. On connaît la suite.

ER du 30/03/2015
SLUC Nancy bat Bouzonville : 27/26 E.R. 23/03
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy : El Amrani 6, Bitton 2, Lauret 7, Bascou 6, Haite 3, Martin 2, Gaudel 1.
Bouzonville : Grocholwolski 6, Payntar 4, Vogt 5, Goedert 4, Erba 1, Salmon 1, Lauer 5.

Bouzonville. La rencontre a été disputée à une cadence effrénée de bout en bout. Les Mosellans furent les premiers en action mais plus pour longtemps, Ils furent en effet rejoints au score par les Meurthe et Mosellans à la 9’ (3-3) avant de prendre résolument les devants. A la 20’, le capitaine visiteur Yann Lauret avait doublé la mise (4-8). Bouzonville allait ensuite reprendre du poil de la bête en particulier par Grocholwolski et Vogt. La pause était atteinte par les visiteurs avec une avance appréciable ‘(10-15). Bouzonville qui bénéficia de deux penalties transformés par Lauer ne lâchait pas prise. Les joueurs managés par Franck Alberti réagissaient vigoureusement par El Amrani et Bascou en particulier. De son côté, le gardien nancéien effectuait de belles parades. Le match resta plein de suspens. L’écart quant à lui restait la plupart du temps de 2 ou 3 buts en faveur des Nancéiens. A une minute du coup de sifflet final, le SLUC inscrivait le but de sa cinquième victoire de sa saison.
ER - La Roucoulette 17/03
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Murailles.
Les Forbachois n'ont pas pu grand-chose face au gardien du SLUC, Gaëtan Burté. Multipliant les arrêts, il a néanmoins laissé sa place en fin de match à son remplacement Julien Contat qui dès son entrée, a stoppé un jet de 7 mètres. Quand les deux font la paire...

ER 17/03/15
Forbach hors sujet
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Ce samedi l'US Forbach handball rendait visite au SLUC Nancy. Les Forbachois avaient relativement bien maîtrisé leurs hôtes lors du match aller, mais ce week-end ils ont subi la fougue des Meurthe-et-mosellans.

L'entraîneur forbachois ne sait plus à quel saint se vouer, déjà privé d'un grand nombre de titulaire depuis plusieurs semaines. Lors de l'ultime entraînement de vendredi soir, deux joueurs se sont blessés, Reinert (arcade, mais il aura tenu tout de même sa place), et Mencarelli (ouverture au niveau du crâne environ 8 cm, il passera la nuit aux urgences pour un scanner).

Pas évident dans ces conditions de composer une équipe, d'autant plus que dans cette salle à Nancy la résine était interdite, et les pertes de balles allaient être nombreuses.

Dès l'entame de la rencontre, les bleus trouvaient des solutions en attaque mais buttaient sur le portier local ou sur les montants. Le bloc défensif d'un soir mettra du temps a répondre présent et très vite les Nancéiens prenaient le large (6-2, 10e). Le match sera très compliqué, certains joueurs ont eu peur des échecs et ont refusé de jouer. Résultat des courses les Mosellans rentrent avec une défaite. Il faudra montrer un autre visage la semaine prochaine face à Rambervillers match capital pour la monter. Forbach reste toujours leader de sa poule.

Républicain Lorrain
Poule B: SLUC Nancy bat Forbach : 26-18
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC : Lauret 10, El Amrani 5, Bitton 3, Bascou 2, Makanzou 2, Marchand 2, Martin 2.

Forbach : Gerome 5, Milbach 4, Desumer 2, Grosse 2, Lambroni 2, Fraihi 1, Muller 1, Zerkoune 1.

Nancy. D'entrée de jeu, ce sont les joueurs locaux qui posèrent leur patte sur un match qu'ils ont débuté le couteau entre les dents. Face à des Forbachois volontaires, mais en manque d'inspiration, les Nancéiens multiplièrent les attaques et se montrèrent d'une efficacité redoutable qui leur permit de mener 5-1 dès la 8'. Devant un public conquis, le SLUC atteignit la pause avec une avance confortable (13-7, 30'), en particulier grâce à l'efficacité de son capitaine Yann Lauret, auteur de 10 buts sur l'ensemble de la rencontre.

La pause ne changea pas la donne et le SLUC continua de dérouler, parfois de manière spectaculaire, à l'image d'une superbe roucoulette de Bitton qui portait l'avance de son équipe à sept unités (16-9, 36'). Les Mosellans, malgré de belles réalisations de Milbach et Gerome qui les maintenaient à flot, se montraient de plus en plus crispés et entrèrent dans le dernier quart d'heure avec huit buts de retard (21-13 46'). À ce moment-là, le match était d'ores et déjà plié, le SLUC avait fait le job et même si le score évolua, l'écart resta le même entre des Nancéiens surmotivés et des Mosellans qui semblaient résignés (26-18, 60').

ER du 16/03/2015
Formation AJ
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour,

Demain mercredi 11/03 aura lieu une formation arbitrage au gymnase André Martiny de 16h à 18h. En espérant que vous viendrez nombreux :)
Le sport français en deuil
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Aujourd'hui la communauté sportive française est en deuil après la mort de 3 champions en argentine : Florence ARTHAUD (navigatrice), Camille MUFFAT (nageuse) et Alexis VASTINE (boxeur); ainsi que 5 autres français. Nous nous joignons à cette grande tristesse et soutenons leurs familles.
Et Flavigny s'effondra
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Flavigny. Dans un derby tendu et physique, les Nancéiennes ont su prendre les devants durant sept minutes. Bien leur en a pris puisqu'il s'agissait des sept dernières. Car les locales prirent le meilleur départ avec l'adresse de Roussel sur son aile et Counil que les visiteuses peinaient à tromper (5-1, 6'). Le SLUC entrait dans la partie par l'activité de Marchal sur la base arrière et égalisa par Turci (6-6, 12').

Appuyées à leur solide assise défensive, les locales profitaient des contres Thiesselin puis Padovan pour creuser l'écart (11-7, 17'). Cette dernière remettait le couvert (14-8, 20'). Flavigny pensait avoir fait le plus dur avant que Menges n'offre un festival. A coup de penalty et de tirs à neuf mètres, la Nancéienne relançait la partie (18-15, 30').

Le faux-rythme de ce début de seconde période fait les affaires de Flavigny : Roussel laissair son aile droite afin de repiquer plein axe avec réussite, Thiesselin fut toujours aussi décisive sur la gauche de l'attaque pour augmenter l'écart (25-19, 44').

À un quart d'heure du terme le SLUC, qui ne lâchait rien, ne semblait pas en mesure de revenir. Menges sur jet de sept mètres et Marchal en force sonnèrent la révolte (25-22, 47'). Les deux arrières firent la paire. En face les joueuses de Christian Mougeot doutaient puis confondaient vitesse et précipitation. Les balles perdues se multipliaient. Pendant ce temps Menges réduisait l'écart avant que Marchal égalise (26-26, 53'). Le SLUC prit les devants par Augustyniak dans la foulée. Sonnées les joueuses de l'entente ne répondaient plus, subirent la déferlante nancéienne (29-29). Marchal marquait avant qu'Elsa Mougeot n'ait la balle d'égalisation. Son penalty trouvait le poteau. Le SLUC a renversé la tendance.

ER du 08/03/2015

Le club en deuil
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Tous les membres du club s'associent pour présenter leurs plus sincères condoléances à Franck suite au décès de son papa, et à Jean-Marc pour le décès de sa maman, ainsi qu'à leurs proches.
Une minute de silence et de recueillement sera observée avant chaque match à domicile ce weekend.
Le SLUC se fait surprendre
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Vaires-sur-Marne. Handicapées par un premier acte mal négocié, les Nancéiennes ont connu, hier, sur le parquet de la lanterne rouge, Vaires, leur troisième revers en quatre rencontres.

Contre une équipe au bilan largement positif à domicile (3 victoires, 2 nuls et 1 seul revers d'un but le 27 septembre dernier), les promues lorraines savaient qu'elles allaient avoir du fil à retordre pour aller chercher un deuxième succès consécutif en février.

En plus des statistiques, un premier fait de jeu allait également noircir le tableau. Après avoir ouvert le score, Roblot, victime d'une mauvaise réception, sortait sur blessure à 1'47 de jeu.

Après un passage à deux pivots, une défense individuelle de Vasmer sur la locale Flavigny et des arrêts déterminants de la gardienne Arthaud, les Nancéiennes semblaient avoir trouvé la recette pour palier à la différence de gabarit (3-4, 9').

L'autre marqueuse seine-et-marnaise, Nachir, entrait alors en jeu. La lutte à distance qui suivait entre les deux derniers remparts, J. Gosset et Arthaud, tournait finalement à l'avantage de la première (huit arrêts lors du premier acte pour la locale, deux pour la pensionnaire du SLUC). Du coup, Vaires prenait le large (14-10, 30').

Au retour des vestiaires, Vasmer, Turci et Schiltz apportaient leur efficacité pour réduire l'écart (20-18, 44'). Irrégulières et maladroites dans le dernier geste, les Lorraines laissaient une nouvelle fois les habituées du parquet prendre le large (25-19, 49').

Marchal entretientla flamme
Elles étaient méconnaissables par rapport à leur récital du match aller (33-16, début octobre). Mais Marchal continuait d'inscrire des buts expéditifs histoire d'entretenir la flamme (25-24, 54'puis 28-27 à 25 secondes du terme). Trop précipitées, les Nancéiennes ne parvenaient finalement pas à reprendre la tête.

« Nous savions que ce serait compliqué de gagner dans cette salle, surtout avec trois joueuses sur une jambe », analysait de fait le technicien du SLUC, Frédéric Aubry. « Nous allons maintenant essayer d'aller chercher la deuxième place (synonyme de barrages) en étant solides à domicile. »

Le prochain test a lieu contre Strasbourg Schiltigheim, samedi prochain...

ER du 14/02/2015
le SLUC se réveille
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Une pierre deux coups. Les Nancéiennes signent leur premier succès de l'année et doublent leur adversaire du jour. Un match que les locales ont entamé par le bon bout.

En effet, dès les premières minutes les Nancéiennes prirent les devants par la vivacité de Roblot sur son aile et par les tirs en pivot de Richardin (4-1 10').

Mais si l'attaque n'était pas encore totalement fluide, la défense locale stoppait nette toute velléité offensive locale. L'agressivité des hôtes du soir ne permettait pas aux Alsaciennes de faire du jeu, ces dernières, totalement perdues ne parvenaient que très rarement à trouver le chemin du but. Et lorsque cela était le cas, Arthaud sortait le grand jeu dans la cage afin de garder l'avantage (7-3 21'). Cette cacophonie visiteuse demeura jusqu'à la pause de sorte à ce que Nancy conserva une marge confortable à la pause mais pas définitive (10-4).

Au retour des vestiaires, Menges et Marchal se relayèrent sur la base arrière afin d'aggraver la marque et prendre définitivement le large (15-6 36').

L'écart se stabilisa par un sursaut d'orgueil des Alsaciennes et plus particulièrement par le duo des arrières avec Ritter et Caspar (20-13 48'). Le léger relâchement défensif local ne fut pas de nature à remettre en cause le succès logique qui se dessinait.

Durant les derniers instants de la partie Menges fit parler sa puissance afin de donner un léger éclat à cette victoire, ponctuée par une magnifique lucarne opposée trouvée par Quaranta à dix mètres dans les ultimes secondes d'une partie finalement assez pauvre.
TShirt 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Afin de fêter le 5e titre des Experts, nous vous proposons d'acheter le TShirt collector de ce 5e titre

Vous pouvez le commander par ce formulaire , à retourner à l'adresse suivante : thiebautp@free.fr

Vos responsables d'équipe se chargeront de récolter les sommes correspondantes

Sportivement
Rambervillers bat SLUC Nancy : 20-18
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Rambervillers : Ancel 7, Aigle 5, Deblay 2, Mathieu 2, Schwartz 2, Valentin 1, Mangin 1.

SLUC Nancy : Martin 4, Gaudel 3, Bascou 3, Bitton 2, Lauret 2, Clesse 1, El Amrani 1, Makanzu 1, Marchand 1.

Rambervillers. Le début de match est compliqué pour les locaux (2-2, 5'). Après une légère domination des Nancéiens, le duo Ancel-Aigle permet aux Vosgiens de prendre l'avantage pour la première fois (7-6, 15'). Les minutes suivantes sont à mettre au crédit des deux défenses. Les deux formations posent leur jeu mais ne prennent pas de risques (9-9, 21'). En fin de première période, les visiteurs reprennent l'avantage par l'intermédiaire de Makanzu (10-11, 26').

Au retour des vestiaires, le scénario ne varie guère même si les Meurthe-et-Mosellans augmentent leur avance (13-16, 40'). L'écart commence à devenir important. Cela fait réagir les Vosgiens. Pendant de longues minutes, les Rambuvetais mettent leurs adversaires à mal avec des attaques efficaces et un collectif performant. Grâce à cet excellent passage de dix minutes, les locaux renversent la vapeur et possèdent alors un pécule de trois unités (19-16, 53'). Après quinze minutes sans le moindre but, Bascou trouve enfin le chemin des filets pour Nancy (19-17, 56'). La fin de rencontre est parfaitement gérée par les coéquipiers de Geoffrey Lahalle qui s'offrent un succès loin d'être usurpé.
 
CHAMPIONS DU MONDE 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail
 

 
Les Experts ont remporté à Doha le Championnat du monde 2015 en battant en finale le Qatar par 25-22. Le capitaine Jérôme FERNANDEZ a soulevé avec ses coéquipiers le trophée convoité depuis 2 semaines par 24 équipes. Invaincus sur le tournoi, les hommes de Claude ONESTA n'ont jamais vraiment tremblé : ils décrochent l'or au terme d'un parcours maîtrisé. Avec ce 5e titre mondial, l'équipe de France devient ainsi l'équipe de handball la plus titrée de l'histoire de la discipline et du sport collectif français. Une collection de titres mondiaux entamée en 1995 avec les Barjots qui ont alors ouvert la voie vers une domination presque sans partage en tout juste 20 ans (2 titres olympiques, 3 titres européens, 5 titres mondiaux).
 
Source : experts-handball.com
 
Les Loisirs débutent bien l’année
Imprimer le produit
Envoyer par mail


L'équipe Loisir a passé les fêtes au chaud suite à sa victoire 12 - 29 contre les Red Fox fin décembre. Mercredi dernier (21/01/2015), les joueurs du HBC Nancy SLUC avait le plaisir de retrouver leurs homologues en maillot rouge pour disputer le match retour.
 
La rencontre s’est déroulée sous la forme d’un mini-tournoi à 3 équipes. C’est l’équipe 2 du HBC Nancy SLUC qui s’est montrée la plus performante. Voici les résultats :
HBC NANCY SLUC 1 - HBC NANCY SLUC 2 : 6 - 8
HBC NANCY SLUC 1 - RED FOX : 11 - 6
RED FOX - HBC NANCY SLUC 2 : 5 - 9
 
Un grand merci aux sympathiques joueurs des Red Fox pour cette belle rencontre. Les Red Fox, qui supportent l’équipe de D2 du Grand Nancy ASPTT HB, ont créé leur équipe loisir cette saison.
 
Merci à CEDRIC.SNOOPY pour la photo.
 
Bousse bat SLUC Nancy 33-22
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bousse.Les Meurthe-et-Mosellans étaient les premiers en action et prenaient les devants (0-2, 2'). Les locaux réagissaient par l'intermédiaire de melchior et revenaient à hauteur de leurs adversaires (2-2, 5'). Pas pour longtemps, car les Nancéiens reprenaient immédiatement leur envol (2-5, 7').
On assistait alors à ce jeu du chat et de la souris durant un petit moment. Les visiteurs conservaient néanmoins l'avantage (4-6, 11' ; 7-9,19'). Puis Perotin entrait en scène et mettait les attaquants nancéiens en échec. L'occasion pour les locaux de passer devant pour la première fois (11-9, 23').
Le jeu se durcissait alors et les deux minutes s'accumulaient des deux côtés. Le SLUC savait mieux en profiter et reprenait l'avantage juste avec la pause. Sauf qu'à quelques secondes de la sirène, Jacob permettait à Bousse de retourner aux vestiaires sur un score de parité (13-13).
Après la pause, si les Meurthe-et-Mosellans tenaient un temps le rythme imposé par les Boussois, ils craquaient et voyaient les locaux s'envoler (21-16, 40'). Guerder, qui prenait place dans le but mosellan, était un véritable mur.
Malgré les parades de Contat, le score enflait de minute en minute. Jamais au cours de la deuxième période, les Nancéiens ne donnaient l'impression de revenir. Melchior se délectait et l'écart atteignait dix buts (30-20, 54') et c'est finalement avec une avance de onze unités que les Mosellans s'imposaient.

ER 18/01/15
le sluc s'effondre
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Serris. On pouvait s'attendre à une rencontre déséquilibrée entre une équipe de Nancy qui occupait la troisième place et des Franciliennes qui jouent le maintien. Au final, la rencontre a bien été à sens unique mais pas dans le déroulement attendu...

Complètement dépassées, les Nancéiennes ont subi un lourd revers face à une équipe qui n'avait remporté que deux rencontres jusque-là. Un faux pas qui montre que c'est bien le maintien et non la seconde place synonyme de barrage qui est l'objectif du club promu.

Après cinq premières minutes de jeu équilibrées (3-3), les Serrissiennes prenaient les devants dans la rencontre. Profitant de nombreuses pertes de balle des visiteuses, elles passaient un 6-1 en l'espace de dix minutes. Émilie Roblot réveillait ses coéquipières en se montrant opportuniste en contre à trois reprises et, avec l'aide de Claire Marchal, elles ramenaient les siennes à une longueur (9-8, 20').

Sous la houlette d'une excellente Stéphanie Savard, auteur de huit buts en première période, les Franciliennes finissaient mieux et regagnaient les vestiaires avec quatre longueurs d'avance. Les joueuses de Frédéric Aubry pouvaient regretter les 14 ballons perdus en première mi-temps.

La pause n'avait pas coupé l'élan de l'équipe de Seine-et-Marne, bien au contraire. Derrière une défense impressionnante d'agressivité, les locales creusaient un écart conséquent en l'espace de dix minutes (22-12, 40'). Elles semblaient complètement désorientées et incapables de développer la moindre attaque. L'écart grimpait jusqu'à +12 à dix minutes de la fin, le match était plié (28-16, 50'). « On passe complètement à côté on ne mérite pas de gagner ce match. Ce sont des choses qui arrivent. Notre objectif c'est d'avoir rapidement neuf victoires pour assurer le maintien, il nous en reste plus que deux à obtenir » tentait de positiver Frédéric Aubry, le coach nancéien.

ER du 19/01/2015
Nancy trop juste
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Erstein. Les joueuses du SLUC ont été tout près de ramener quelque chose de leur déplacement en Alsace. Dès l'entame de la rencontre, la tension palpable annonçait une rencontre très disputée.

Aucune des deux équipes n'arrive à enclencher la vitesse supérieure (5-5, 12'). La suite sera un mano a mano et cela jusqu'à neuf minutes de la fin de la première période. La pause sera atteinte avec un léger avantage pour les locales (17-14).

Avantage qu'elles devront accroître et exploiter pour prendre les rênes. Et dès la reprise, la vitesse locale sera au rendez-vous. Les arrières tout comme les ailes profitent d'un certain relâchement de la défense nancéienne. Le repliement rapide en défense et quelques actions collectives en attaque des locales vont freiner le retour des joueuses du SLUC dans les dix dernières minutes.


ER du 12/01/2015
Formation AJ
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour

Une nouvelle séance d l'école d'arbitrage aura lieu à Martigny ce mercredi 14 janvier de 16h à18h. Cette session est conseillé pour les AJ ayant déjà suivi les 1ères sessions.
Opération Calendrier 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le HBC NANCY SLUC par l’intermédiaire de vos entraineurs vous a fourni des calendriers au prix de 5€ l'unité.


Merci de faire votre maximum pour les vendre au plus vite et ramener les sous à vos entraineurs.


Nous vous rappelons que ces opérations sont là  pour vous permettre de financer des tournois de fin de saison, achat ou location de véhicule, de matériel......


Il serait bien que l'opération se finisse pour le 21 Janvier 2015.


Jean-Marc FLORENTIN

Bonne année 2015
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUS vous souhaite une bonne et heureuse année 2015 pleine de réussite tant sur le plan professionnel, familial que sportif :)

ALLEZ LES ROUGES ET BLANCS !!!!!!!!! :D
Bonnes fêtes de fin d'année
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC vous souhaites à tous de très bonnes fêtent de fin d'année 
Les Loisirs en redemandent
Imprimer le produit
Envoyer par mail

(merci à Alexandre pour la photo)
 
Pour leur troisième rencontre de la saison, l'équipe Loisir avait le plaisir de recevoir le club du H2BPAM (Blénod / Pont-à-Mousson). Pour donner du temps de jeu à tous les participants, un « mini-tournoi » a été organisé. Les progrès se font sentir et le jeu s’améliore !
 
Résultats de la soirée :
 
Match 1 | H2BPAM - Nancy SLUC 1 : 12 - 16
Match 2 | H2BPAM - Nancy SLUC 2 : 5 - 5
Match 3 | Nancy SLUC 1 - Nancy SLUC 2 : 7 - 1
Match 4 | Nancy SLUC - H2BPAM : 3 - 8
 
 
Prochain match : jeudi 18 décembre contre les Red Fox à Saint-Nicolas-de-Port (coup d’envoi à 21h00).

Les locaux de Grégoire Gelebart n’ont jamais été dans le coup
Imprimer le produit
Envoyer par mail


HBC SLUC Nancy bat Flavigny/Flé/Ri :32/21

Flavigny/Fléville/Richardménil : Clement 1, Castel 2, Wilde 4, Boileau 3, Dupays 1, Perrin 3, Gelebart 2, Bagard 5.
HBC SLUC Nancy : El Amrani 9, Lauret 6, Bitton 4, Haité 1, Bascou 4, Makanzu 2, Marchand 1, Martin 3, Gaudel 2.

Flavigny. Il aurait fallu un miracle aux locaux pour espérer une victoire tant la supériorité des Nancéiens a été flagrante. Les joueurs de Nicolas Zambeau entrent très bien dans leur match.Wilde ouvre le score pour Flavigny qui mène au score pendant trois minutes mais ce sera tout. Le SLUC pousse ses adversaires à la faute et bénéficie de penalties que Bitton et El Amrani transforment sans coup férir (7-9, 17'). Le match reste équilibré et c'est à nouveau Wilde qui égalise avant que les Nancéiens ne profitent des pertes de balles des locaux pour prendre quatre longueurs à la mi-temps (11-15).
Les joueurs du SLUC reviennent sur le parquet avec un autre état d'esprit. Ils encaissent à nouveau le premier but, l’oeuvre de Bitton (12-15, 32'),mais marquent ensuite a six reprises (12-21, 40'). La différence est faite et les joueurs nancéiens vont ensuite dérouler jusqu'au terme sans être inquiétés.
digne d'une tragédie
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Il restait 30'' à jouer au gymnase Martiny, Cergy-Pontoise a égalisé (33-33, 59'). La possession qui aurait dû être celle de la victoire pour les Nancéiennes, allait se transformer en cauchemar. Marchal ne parvenait pas à contrôler correctement une passe compliquée de Menges. La contre-attaque filait tambours battants. Rondement menée par les visiteuses, elle se terminait au buzzer sur l'aile gauche avec Bidzogo Manga, qui venait crucifier le SLUC d'un tir croisé parfaitement ajusté, appuyé d'un cri rageur, qui laissait Arthaud en larmes sur le sol... (33-34, 60').

Un final cruel, tant les filles du SLUC ont cravaché pour revenir au score. En effet, tout avait très mal commencé pour des Lorraines prises à la gorge par des Franciliennes réalistes qui ont déjà compté 7 buts d'avance après le premier quart-d'heure (7-14, 17').

Trop laxiste défensivement et pas en veine devant, Nancy s'en remettait à des exploits individuels et à des jets de 7 m de Menges pour se maintenir à flots. Arthaud commençait à sortir quelques précieux arrêts et finalement, le SLUC revenait à distance raisonnable à la pause (15-18, 30').

Il n'aura fallu que 5'en seconde période pour voir Nancy recoller (20-20, 35'). La suite laissait déjà présager un dénouement épique, les attaques prenaient définitivement le pas sur les défenses. Chez les visiteuses, Mavoungou était intenable. Puissante et précise, elle menait son équipe d'une main de maître pour contrer les vagues nancéiennes.

Salelles répondait en inscrivant ses trois réalisations dans les cinq dernières minutes. Azzolina, pas plus maladroite au poste de pivot, faisait du mal à la défense adverse en récupérant un tir repoussé par le montant (32-31, 58'). Mais ce n'était pas le soir de Nancy, seuls les cris de liesse des visiteuses subsistaient devant des travées glacées par un épilogue digne d'une tragédie.



ER 14/12/2014
Après HBC Nancy Sluc 2 - VHM 27/11 (SF2)
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Déplacement périlleux chez le leader nancéien ce dimanche pour les seniors féminines. Les filles ont démarré le match en prenant deux buts d'avance. Puis les buts ont tardé à venir, le score était serré jusqu'à la 17e minute (5-5). Les joueuses de Yoann Tisserand et Cédric Berbé ne parvenaient pas à trouver les clés de la défense adverse. Manquant de rythme, perdant trop de ballons, encaissant trop de contre-attaques, elles ont déjoué totalement et ont pris l'eau en seconde période, encaissant un 7-0 qui a achevé totalement les derniers espoirs. En marquant seulement 5 buts pour 17 encaissés lors du second acte, elles se sont inclinées sur le score de 27 à 11.
Arbitres jeunes
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Ce mercredi 10 décembre, l'école d'arbitrage du club ouvrira à nouveau ses portes pour une nouvelle séance d'initiation et de perfectionnement à l'arbitrage. La séance commencera à 16h, et se terminera vers 17h30/18h. Les jeunes pousses du club sont invitées à participer à cette session afin de s'initier et de progresser dans le monde de l'arbitrage. Elles pourront ainsi suivre le chemin tracée par leurs prédécesseurs, Justine, Nathan ou Louis.
RDV mercredi à 16h, gymnase Martiny
le sluc sur le fil
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Artaud venait de réaliser la parade à l'aile. Il restait une poignée de seconde à jouer et la possession était nancéienne. La montée en stricte sur Menges ouvrait un espace béant pour Zirah qui ne se manquait pas. Nancy l'emportait sur le fil (30-29). Ouf !

Pourtant les protégées de Frédéric Aubry prenaient le meilleur départ. S'appuyant sur les ballons récupérés en défense, les filles du SLUC jouaient les montées de balles (5-3, 9'). Arthaud dans ses buts mettait déjà ses adversaires en difficulté. Achenheim changeait son système défensif.

Proposant une défense haute, les camarades de C.Schneider ouvraient des espaces dans leurs dos. Des espaces que Zirah se faisait un plaisir d'exploiter. Jouant en mouvement, prenant les ballons en courant, les Nancéiennes se détachaient (10-5, 20').

De l'autre côté du terrain, le jeu d'attaque manquait de spontanéité. Voulant absolument trouver le pivot, les Alsaciennes s'empêtraient dans les bras meurthe-et-mosellans. Malheureusement pour les filles du SLUC, la fin de période était plus brouillonne.

Moins hermétiques derrière et en difficulté sur le jeu d'attaque, elles offraient la possibilité aux camarades de Kieffer de revenir dans le match (15-12, 30').

La reprise confirmait ce scénario. Incapables de trouver les solutions en attaque, les copines de Menges se faisaient punir de l'autre côté du terrain (16-16, 33'). Achenheim profitait même du temps faible nancéien pour prendre les commandes (18-19, 37').

La seconde période allait d'ailleurs se résumer à une alternance de temps forts et de temps faibles. Les Alsaciennes manquaient à leur tour des shoots faciles. De leur côté, Roblot et ses copines retrouvaient de l'efficacité et profitaient de jet de 7 m parfaitement exécutés (24-20, 45').

Mais dans la foulée, Brendle se jouait de ses vis-à-vis au coeur de la défense locale pour permettre à ses couleurs de recoller (24-24, 50'). Le SLUC gâchait encore quelques précieuses munitions. Les deux équipes se rendaient maintenant coup pour coup jusqu'aux ultimes secondes. On connaît la suite...


ER 06/12/2014
Une belle victoire pour une belle équipe
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Samedi après-midi, pour leur 1er match à l’extérieur, nos mini-handballeurs se sont déplacés à St Nicolas de Port.

La rencontre s’est déroulée en 3x10min.

Un Score est sans appel : 06-32 pour les Rouges et Blancs.

Faisant preuve d’un réel esprit collectif et de pugnacité ; ils n’ont rien concédé à leurs adversaires  tant la défense était à la hauteur du festival offensif.

Cette prestation sera, sans nul doute, le moteur  d’un travail encore plus appliqué et acharné aux entrainements. 

Félicitation les U9 
l'histoire reste très belle
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. L'histoire reste très belle et finalement peu banale dans le paysage du handball départemental féminin. Car dans la continuité de leur accession en Nationale 3, les joueuses d'Aubry allaient pousser toujours plus loin leur inspiration du moment pour proposer un feuilleton de rentrée à rallonge. Il y avait déjà eu l'épisode Sainte-Maure-Troyes (N2), avant que Géraldine Arthaud et les siennes ne reprennent la trame à succès devant le Grand Strasbourg (N1) puis, Reims (N2). Jusque-là, un régal. Mais quand elles commençaient rapidement à sécher hier soir, l'intrigue perdait tout aussi vite en originalité.

Le scénario proposé redevenait un classique au suspense limité. Il faut dire que les Nancéiennes avaient gagné un tout autre calibre au tirage. Alors passée la 2' et cette égalisation à sept mètres de Menges (1-1), les locales ne tardaient pas à mesurer l'écart qui les séparait des pensionnaires de D2. Dans le sillage de Bancilon à trois buts en 4' (1-4), les Bisontines s'offraient un joli champ d'expression pour longtemps pointer à +4 grâce notamment à leur capitaine Dupuis intenable sur son aile gauche, tant sur les relances de Muñoz que lorsqu'elle interceptait pour filer seule en contre (7-11, 20'). Muñoz qui jouait une belle partition avec son quota de dix arrêts sortis en première période. Alors quand dans le même temps, le groupe de Frédéric Aubry perdait progressivement le fil et de plus en plus de ballons pour terminer ce premier acte sur une véritable gabegie, le différentiel devenait vraiment criant et le score... déjà rédhibitoire (8-17, 30'). Il y avait bien eu quelques coups d'éclat nancéiens, à l'image par exemple de ces ballons repoussés avec autorité par Arthaud, à qui rendra d'ailleurs hommage l'entraîneur adverse Camille Comte au terme de la rencontre. Mais lorsque l'on n'a pas les armes...

au pied d'une montagne
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Trois matches, trois perfs. La Coupe de France Nationale inspire les filles du Nancy SLUC HB. Mais si cette équipe nancéienne promue en Nationale 3 a déjà accroché à son tableau de chasse deux pensionnaires de N2 (Sainte-Maure-Troyes et Reims) et un de N1 (le Grand Strasbourg), il faudrait cette fois un exploit historique pour faire durer encore l'aventure.

C'est qu'en héritant de Besançon (D2), la troupe de Frédéric Aubry a tiré le gros lot. « Comme le tirage au sort est encore géographique, on savait qu'on avait une chance sur trois de tomber sur Besançon », note l'entraîneur nancéien. « Mais c'est ce qu'on espérait. C'est un tirage au sort exceptionnel. »

À la mesure du palmarès bisontin. Avec quatre titres de champion de France, quatre coupes de France, une coupe de la Ligue, la coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 2003 et sept deuxièmes places en championnat, le club franc-comtois a marqué profondément le hand féminin hexagonal ces vingt dernières années...

Si l'ESB a été relégué en Division 2 cette saison (où il caracole en tête avec 8 succès en 10 journées), l'équipe évoluait en élite quand le Nancy SLUC ferraillait en... départementale il y a encore deux ans. De quoi avoir le vertige. « C'est clair qu'on n'a jamais joué une équipe de ce niveau » reprend Frédéric Aubry. « On sait qu'on n'a aucune chance compte tenu de l'écart... Pour vous donner une idée, ce serait comme si Dieulouard dominait le PSG. »

« Fêter le hand féminin à Nancy »
Du coup, le Nancy SLUC abordera ce match de gala de manière sensiblement différente... « Un match comme celui-là, ça ne se prépare pas spécialement », admet Frédéric Aubry. « Avoir un objectif en terme de score ne correspond pas à grand-chose contre une telle équipe. L'objectif, c'est surtout de proposer une opposition intéressante et faire participer le maximum de joueuses en essayant de ne pas avoir de blessées. On veut profiter de ce match-là pour fêter le hand féminin à Nancy. »

Dans cette optique, le SLUC espérait jouer ce match en lever de rideau du Grand Nancy ASPTT HB (Pro D2) ce soir aux Nations à Vandoeuvre.

Mais si Besançon avait accepté la demande du SLUC de jouer le vendredi car le club nancéien avait une... soirée-club prévue de longue date le samedi, il ne pouvait pas se déplacer à l'horaire demandé (18 h ou 18 h 30).

Conséquence ? C'est le gymnase Provençal qui accueillera cette affiche d'exception. Compte tenu de sa capacité (200 places environ), il faudra se serrer...

ER du 28/11/2014

Mini-tournoi loisir avec Montigny
Imprimer le produit
Envoyer par mail

 
L’effectif de l’équipe Loisir, composé d’une vingtaine de joueurs, était presque au complet ce mercredi 26/11/2014 pour disputer son premier match à domicile contre Montigny-lès-Metz. Devant une telle affluence, le match s’est transformé en « mini-tournoi » à 3 équipes (Nancy SLUC1, Nancy SLUC2 et Montigny).
 
L’Histoire ne retiendra pas les scores, le tableau ayant été effacé avant de quitter le gymnase, mais que l’équipe de Montigny a remporté tous ses matchs. Un grand bravo à ce sympathique collectif, ainsi qu’à tous les participants qui ont animé cette belle soirée.
 
Un immense merci à Aurélien et Loïc, nos arbitres du jour, ainsi qu’à Julien, notre photographe-chronométreur de choc.
 
Une remontée trop tardive
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Hier soir les seniors de NEUFCHATEAU recevaient NANCY SLUC. Avec une première mi temps décevante , un écart de points important à la mi temps. l'équipe de Bruno LAURENT a su recréer des sensations fortes lorsque ses joueurs ont réussi le pari de revenir à un point d'écart. Seulement voilà les NANCEIENS très physiques n'ont pas laisser leur place et avec un changement de défense du côté de NANCY et quelques passes mal gérées de NEUFCHATEAU; l'équipe n'a pas tenu son pari. Dommage pour NEUFCHATEAU qui était pourtant bien décidé à faire LE match.

Malgré cette défaite les jeunes venus nombreux (M13 et M15 - Marceau, Lucas,Guylian,Aurèle,Noa, Hugo, Erik ; Chloé, Flavie Segura, Rémi, Adel) ont appris ce soir quelques techniques de leurs grands frères les seniors.

Source : Source site Neufchateau
Première sortie pour l’équipe Loisir
Imprimer le produit
Envoyer par mail

 
La section Loisir a disputé son premier match de la saison mardi dernier (18/11/2014) à Blénod-lès-Pont-à-Mousson contre son homologue du H2BPAM. Le groupe du HBC Nancy SLUC était composé des joueurs suivants : Alexandre, Benoît, Chloé, Constant, Fred, Jean-Philippe, Julie, Mathieu, Lionel, Pierre et Thomas. Plusieurs courageux supporters avaient fait le déplacement : Amandine, Anne et Hélène.
 
Le match s’est déroulé en trois tiers-temps de 20 minutes. Le HBC Nancy SLUC a pris l’avantage en début de partie (7-10, 20ème), avant de se faire progressivement rattraper (15-17, 40ème) et enfin surclasser (physiquement ?) sur la fin (27-24, score final).
 
Un grand merci à nos hôtes pour ce sympathique moment handballistique. Le match retour aura lieu début décembre à Nancy. D’ici là, la section Loisir recevra l’équipe de Montigny-lès-Metz (match prévu au gymnase Louis Armand le 26/11/2014 à 20h30).
 
c'est ça, un derby?
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Villers. Loin, très loin du duel volcanique auquel on s'attendait... Hier soir, dans une rencontre qui, en préambule, était annoncée comme l'un des plus gros matchs de l'année, à l'image de n'importe quel derby, les spectateurs de la salle Marie-Marvingt n'ont pas été gâtés. En effet, les deux équipes, crispées, avaient énormément de mal à rentrer dans la rencontre.

Après un round d'observation interminable (0-0, 5'), il fallait attendre un éclair de Duranton pour voir enfin le tableau d'affichage se débloquer (1-0, 6'). On pensait alors que le combat allait enfin débuter, il n'en a rien été. Multipliant les pertes de balles bêtes et les passes approximatives, la pression pesait bien trop lourd sur les épaules de l'ensemble des joueuses, qui pendant toute la première période, n'ont jamais réussi à se lâcher.

Heureusement, le SLUC pouvait compter sur la vivacité d'Emilie Roblot pour faire la différence en contre. La Nancéienne enchaînait en effet trois buts consécutifs et donnait un premier léger avantage au SLUC (3-5, 13'). Villers arrivait à réagir dans la foulée (6-6, 16'). Mais à la pause, c'est bien les visiteuses qui étaient devant (8-12, 30').

Heureusement, la deuxième période était un peu plus intéressante, sans être transcendante. Avec un engagement physique supérieur, les transmissions et les systèmes étaient moins brouillons et le SLUC arrivait enfin à développer un jeu plus abouti et construit (10-16, 39').

Les Villaroises, pourtant pleines de bonne volonté, tentaient leur chance à de multiples reprises. Mais elles venaient buter sans cesse sur Géraldine Arthaud, l'une des seules à avoir répondu présent, durant ce derby.


ER du 23/11/2014
un face-à-face volcanique
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. À vingt-quatre heures du derby de l'agglomération, Joël Braux (Villers) et Frédéric Aubry (Nancy SLUC) ont tiré les premières cartouches d'une rencontre attendue.

Villers méritait-il de remporter le titre régional l'an passé après avoir été battu à trois reprises par le Nancy SLUC ?

Joël Braux (Villers) : Oui. Certes, on a cédé à deux reprises en coupe mais qu'une seule fois en championnat. On a d'ailleurs été gagné au SLUC. Après une période de flottement, on a su se ressaisir pour bien finir le championnat et remporter les play-off.

Frédéric Aubry (Nancy SLUC) : Oui, Villers a gagné la finale. Si les play-off permettent de maintenir de l'intérêt pour toutes les équipes, on ne sacre pas forcément la formation qui a effectué la meilleure saison.

Flavigny/Fléville/Richardménil, le Nancy SLUC et Villers évoluent désormais en N3. Trois équipes de l'agglo à ce niveau, est-ce trop ?

J.B. : Absolument, car on ne possède pas un réservoir de joueuses assez suffisant. J'ai bien peur que l'équipe qui va descendre perde beaucoup.

F.A. : Non. On peut parfaitement coexister. D'ailleurs actuellement, ces trois clubs ont suffisamment de joueuses.

Justement comprenez-vous le choix d'Emmanuelle Duranton qui a quitté en fin de saison dernière le Nancy SLUC pour Villers ?

J.B. : Elle a choisi de porter nos couleurs alors que le Nancy SLUC n'avait pas encore été repêché. À l'époque, il était logique qu'elle ait envie d'évoluer en N3.

F.A. : Emmanuelle Duranton est partie car elle estimait ne pas avoir assez de temps de jeu sur la base arrière. Au vu de mes statistiques, elle a d'ailleurs été plus efficace au poste de pivot.

Quelles sont les forces et les faiblesses de votre adversaire ?

J.B. : Des faiblesses, je n'en vois pas. Nancy dispose avec Justine Mengès d'une joueuse capable de faire basculer un match. Les Nancéiennes ont aussi beaucoup de facilités à se projeter rapidement vers l'avant.

F.A. : L'expérience. Dans certains cas, ces joueuses d'expérience font la différence. Maintenant, avec une moyenne d'âge élevée, elles peuvent être aussi déstabilisées par la répétition des courses.

Pourrait-on envisager de vous voir entraîner dans le camp d'en face ?

J.B. : (quelques secondes de silence) Pourquoi pas ! Je ne suis pas moins bon qu'un autre.

F.A. : Non (catégorique). À Nancy, je me suis engagé sur un projet de cinq ans. On en est qu'à la moitié. Et puis je me sens bien dans ce club.

On sait que les relations entre les deux clubs sont tendues. Iriez-vous en vacances avec votre homologue ?

J.B. : Non (sans hésitation).

F.A. : Oui, si Joël Braux m'invite !

Quel est le meilleur club féminin de Meurthe-et-Moselle ?

J.B. : Villers. C'est dans ce club qu'il y a les meilleures structures. On peut aussi s'appuyer sur de bons dirigeants et de nombreux bénévoles. L'ambiance y est excellente.

F.A. : Pagny/Moselle. On devrait tous s'inspirer de leur politique de formation. Après, les dirigeants pagnotins ne savent peut-être pas retenir leurs joueuses.

Quel est le grand favori pour ce derby ?

J.B. : Le SLUC car cette équipe est mieux classée que nous.

F.A. : Villers car ce derby se dispute chez eux.

Qui va remporter ce match ?

J.B. : Villers. On a les moyens de s'imposer d'autant que l'on prépare ce rendez-vous comme un match de Coupe à l'image de la dernière finale des play-off.

F.A. : J'espère que l'on va créer la surprise.

ER du 22/11/2014
une marche infranchissable
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Menées de bout en bout, les Nancéiennes n'ont pas eu les ressources pour revenir face à des Mosellanes mieux organisées défensivement. Les joueuses du SLUC ont pourtant eu une flopée d'occasions, en tout et pour tout neuf possessions d'égalisation potentielle, mais aucune convertie.

Menées rapidement 0-3, les locales n'arrivaient pas à contenir l'hémorragie sur les longues balles adverses. Conflans naviguait à cinq longueurs devant (9-4, 16'), soit l'écart le plus large du match. Il faut dire qu'en face, Gueret-Lafferte régalait avec son 5/5 et sa mobilité offensive. Néanmoins, le SLUC parvenait à corriger sa naïveté sur les replis défensifs. Juste avant la pause, Anaïs Mettavant à la suite d'une belle interception, réalisait un fantastique slalom entre trois joueuses adverses pour ramener son équipe à deux buts au buzzer (12-10, 30').

En seconde mi-temps, Conflans semblait accuser un léger coup de mou. Les attaques étaient moins tranchantes et Savoyen, diabolique en première mi-temps avec ses huit arrêts, était moins décisive. Pour autant, Nancy n'arrivait toujours pas à recoller. Quand elles ne précipitaient pas pour finir leurs actions, les joueuses locales butaient sur Savoyen qui maintenait son équipe à flot. Pas beaucoup plus réalistes, les filles de Conflans bénéficiaient de la maladresse des joueuses nancéiennes pour garder le cap.

Richardin trouvait plusieurs angles de passes improbables mais ni Zirah (53') ni Roblot (56') ne parvenaient à tromper la gardienne adverse.

Et quand Menges remettait son équipe pour la dernière fois du match à un but, Zirah se précipitait une nouvelle fois et tirait au-dessus (20-19, 59'), condamnant une bonne fois pour toutes une courageuse équipe du SLUC Nancy.

ER 16/11/2014
HBC SLUC Nancy Bat Metz 2 27-23
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les Messins débutaient parfaitement sous l'impulsion de Vagner (2-5, 9'). Franck Alberti posait alors un temps-mort salvateur. Le groupe Nancéien exposait dès lors un jeu basé sur les mouvements. En neuf minutes, les locaux renversaient la vapeur par des lobs astucieux de Lauret pendant que El Amrani, sur son aile, prenait régulièrement le dessus sur son adversaire direct (10-6, 18'). En face, Vagner sauvait les meubles sur son aile droite mais semblait bien esseulé (12-7, 23'). Juste avant la pause, le portier mosellan encaissait un nouveau lob qui fut l'oeuvre de Marchand (16-10, 30').
Au retour des vestiaires, Nancy poursuivait sa marche en avant par le percutant Martin qui venait tout juste de rentrer en jeu. Ce dernier inscrivait pas moins de quatre buts consécutivement pour les locaux afin de prendre le large (20-13, 37'). Les Mosellans n'y étaient plus, laissant l'écart enfler au fil des minutes (27-17, 51'). Mais inexplicablement, le jeu Nancéien perdait en fluidité et le relâchement total en défense mettait à mal l'excellent travail dans sa cage de Burté, qui ne pouvait que constater la remontée mosellane. Un réveil beaucoup trop tardif. 
un final à soigner
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Strasbourg. Le match démarre doucement. Nancy ouvre la marque par Roblot, gagne les duels et transforme ses occasions de but grâce à Schlitz (4-8, 15'). Mais Camara, Renneville et Toto trouvent soudainement le chemin des filets. Les joueuses de l'Entente font preuve d'abnégation pour tenter de renverser la tendance, bien aidées par leur gardienne, Ziane, auteur de trois arrêts en fin de première mi-temps (11-14).

La reprise des filles de Strasbourg/Hoenheim est sérieuse. Camara et Owusu scorent rapidement pour réduire l'écart (13-14). Nancy tente de réagir et inflige un 3-0 aux locales. Renneville, grâce à un collectif retrouvé, réduit le score. Taillard continue dans la même direction en mettant de la vitesse dans le jeu.

Les choses avancent lorsque Toto égalise (19-19, 50'). Madjidi fait même passer Strasbourg/Hoenheim en tête. Nancy reste muet, sans réaction. Les visiteuses semblent accepter la supériorité des Bas-Rhinoises.

Tu se permet même de faire passer son équipe à +3 (57') alors que Ziane refuse de laisser une chance à Mettavant sur le gong.
Les U11 du Nancy SLUC en lever de rideau de la Pro D2 du Grand Nancy
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Notre équipe de U11 Masculine va jouer son match de championnat contre le Grand Nancy le VENDREDI 14 NOVEMBRE à 18H30 au Palais de Sports de Vandoeuvre les Nancy.

Nos petits pouces vont jouer en lever de rideau de la PRO D2 qui va recevoir ce soir là la grande équipe de IVRY.

Bonne chance à nos jeunes rouges et blancs.

Le Sluc sabre le champagne
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Alors qu'on leur promettait l'enfer, face à une équipe troisième de sa poule de N2 et comptant dans ses rangs une star danoise, les coéquipières de Arthaud ont parfaitement maîtrisé le fil d'un match qui leur ouvre les portes des 32e.

La première surprise était l'absence de Dahl Petersen, maître à jouer champenoise laissée au repos. Une épine en moins pour des Nancéiennes qui prenaient le meilleur départ. Déjà bien en place défensivement, le SLUC perturbait les enclenchements rémois et grattait plusieurs ballons parfaitement montés par Roblot (7-6, 13').

Mais Gonzague et les Rémoises trouvaient enfin leurs marques en défense. Profitant de pertes de balles nancéiennes, Reims montait à son tour les ballons (7-9, 18'). Alors que le match aurait déjà pu basculer, Richardin et ses copines ne se désunissaient pas. Au contraire, le temps mort adverse pris en plein-temps faible nancéien, les relançait. C'était au tour de Menges de faire le show et au SLUC de passer un 4-0 (11-9, 26').

Porté par Roblot et Menges en attaque, Nancy était devant à la pause (12-11, 30'). À la reprise, malgré dix minutes sans marquer, les copines de A. Mettavant ne sombraient pas. Toujours solides en défense, elles lisaient parfaitement les trop stéréotypées combinaisons rémoises.

Richardin, trouvant la faille en pivot, faisait parler l'expérience pour remettre son équipe dans le bon sens avant que Schiltz, s'enfonçant dans les intervalles, et l'intenable Roblot, tout en vitesse, ne replacent le SLUC aux commandes (18-17, 44'). Cette résistance commençait à peser sur des Rémoises qui sortaient de leur match.

S'agaçant de leurs ratés, ne parvenant pas à prendre la mesure d'une défense nancéienne qui leur rendait pourtant plusieurs centimètres et plusieurs kilos, Gabella et Reims perdaient leurs nerfs à l'entrée du money-time (24-21, 54'). Arthaud finissait d'écoeurer ses adversaires et Nancy accrochait une nouvelle proie à son tableau de chasse.

ER du 02/11/2014
Une star à Martiny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Huit jours après le choc du haut de tableau de N3 contre Flavigny/Fléville/Richardménil (victoire 21-19), les féminines du Nancy SLUC s'apprêtent à disputer un nouveau match de gala.

Pour le troisième tour de la Coupe de France, le Nancy SLUC va effectivement se frotter à Reims (3e de sa poule de N2). Des Rémoises emmenées par la Danoise Christina Dahl-Pédersen. L'ex-pensionnaire de Viborg, d'Odense ou encore de Midtjylland (D1, Danemark), rompus à disputer la coupe d'Europe, a posé ses valises dans la cité rémoise il y a un peu plus d'un an lorsque Mads Albaek a rejoint le Stade de Reims en Ligue 1. Pendant au moins trois ans (durée de contrat de Mads Albaek au stade de Reims), Christina Dahl-Pédersen a donc choisi de mettre entre parenthèses le haut niveau pour user ses baskets tous les week-ends sur les parquets de la N2, la 4e division française ! Un challenge qu'a volontiers accepté la Danoise qui est naturellement devenue la tête de gondole de Reims.

Lors du premier tour de la Coupe de France, le FFR de Christian Mougeot avait pu mesurer l'impact de la Danoise sur le jeu des Champenoises (victoire de Reims 25-15 avec 8 buts de Dahl-Pédersen). Actuellement quatrième meilleur buteur de sa poule de N2 avec 7,20 buts de moyenne par match, la Nordique sera l'ennemi numéro 1, ce soir, sur le parquet du Nancy SLUC. « On va absolument devoir la surveiller comme le lait sur le feu », explique Frédéric Aubry, le coach nancéien. « Mais j'ai vu sur les vidéos ses énormes qualités. Elle met la balle où elle veut. Maintenant, Reims dispose de d'autres atouts. Et si cette formation aborde la rencontre avec sérieux, il sera difficile de passer... »

Colle interdite
Pourtant, depuis le début de l'épreuve, les partenaires de Géraldine Artaud ont multiplié les exploits en sortant, tour à tour, Sainte-Maure/Troyes (N2) et le Grand Strasbourg (N1). « Ces deux équipes nous avaient sous-estimées. Reims sait désormais qu'il faut nous prendre au sérieux. La rencontre s'annonce compliquée car il y existe de réelles différences entre la N3 et la N2. Déjà, plus on monte dans les étages, plus le jeu est rapide. Certes, j'ai constaté que cette équipe n'aimait pas trop être bousculée physiquement. Mais encore en sera-t-on capable ? »

En plus de l'appui de son public, le Nancy SLUC pourra compter sur un allié toujours inattendu : l'interdiction d'utiliser de la colle dans le gymnase Martiny. « Il est toujours difficile de s'adapter à ces conditions de jeu particulières », soutient Frédéric Aubry. « Du reste, Magali Salelles, qui a débarqué chez nous en provenance de Cergy-Pontoise (N2) il y a trois mois, ne parvient toujours pas à maîtriser le cuir. On espère qu'il en sera de même pour les Rémoises. Et si d'aventure, on parvient à rester dans la course à la pause, on pourrait alors imaginer déboucher le champagne. »

ER du 01/11/2014
le passage de témoin
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. En s'imposant devant leurs voisines flavinéennes, les joueuses de Frédéric Aubry ont prolongé un peu plus leur bel automne. Un succès qui confirme leur domination actuelle sur la hiérarchie départementale. Un passage de témoin entre la jolie surprise de la saison passée et des Nancéiennes déjà très en avance dans leur opération maintien.

Mais cette troisième victoire en autant de rencontres à domicile, Géraldine Arthaud et les siennes auraient pu l'entériner bien plus tôt. Car si elles regagnaient les vestiaires avec une marge de trois unités (11-8), les locales pouvaient regretter de n'avoir pas plus profité des pertes adverses. À commencer par Emilie Roblot qui n'avait pas fait fructifier les contres et affichait un criant 0/6 sur son aile avant ses deux raids victorieux (29'). Un rendement également décevant chez Justine Mengés - meilleure marqueuse de la poule au coup d'envoi - qui rendait un minuscule 1/8 à la pause.

Alors bien que privées d'Estelle Mougeot et fébriles jusque-là, les visiteuses restaient dans le coup en égalisant sur une relance de Thouvenot pour Thiesselin (11-11, 35'). Thiesselin qui allait dès lors rester muette malgré des balles de contre, comme Sorel qui empilait les tirs hors cadre, quand Mengés commençait à donner de l'air à ses partenaires. Dans sa gabegie, le groupe de Christian Mougeot parvenait pourtant à égaliser de nouveau sous l'impulsion d'Elsa Mougeot et Padovan (16-16, 47').

Mais bientôt relégué à trois buts (19-16, 51'), il ne trouvait pas les arguments pour rendre les dernières minutes indécises (20-18, 54', puis 21-19, 57'). Ce matin, l'horizon est donc dégagé pour des Nancéiennes qui pourraient revoir leurs ambitions à la hausse.

ER du 26/10/2014
Pour changer de costume
Imprimer le produit
Envoyer par mail
NATIONALE 3 (F) : SLUC Nancy (3e, 10 pts) - Flavigny/Fléville/Richardménil (6e, 9 pts), ce soir à 19 h au gymnase Martiny.

Nancy. Le SLUC voit la vie en rose. Troisième avant la 5e journée, avec un bilan de trois victoires pour une défaite, le promu nancéien vient même de se qualifier pour le 3e tour de la Coupe de France nationale, après avoir éliminé Sainte-Maure Troyes (N2) puis le Grand Strasbourg (N1). « Ce parcours en Coupe est une bonne surprise », souffle le coach nancéien Frédéric Aubry. « Et en championnat, je ne m'attendais pas à être si bien classé après quatre journées. Après, il convient de relativiser. On a battu les deux derniers de la poule (Vaires et Serris) et à Strasbourg/Schiltigheim, on a réalisé un véritable hold-up. »

Une attaque de feu
Mais peu importe pour Frédéric Aubry, qui se satisfait pleinement de la moisson réalisée par ses troupes. « On sait qu'il faut neuf succès pour se maintenir. On a déjà fait le tiers du chemin. Et il reste encore 18 matches à disputer », calcule l'entraîneur nancéien, qui pourrait revoir ses objectifs à la hausse après le derby contre Flavigny. « C'est vrai qu'un succès sur le FFR pourrait nous rendre plus ambitieux. »

Mais chaque chose en son temps. Encore privé de Marchal, Schiltz et Zirah (blessées), Frédéric Aubry pourra une nouvelle fois compter sur Émilie Roblot et Justine Mengés pour semer la panique dans la défense du FFR. La seconde pointe d'ailleurs en tête du classement des buteurs de la poule, avec 31 réalisations. « C'est d'autant plus impressionnant que Justine est généralement marquée en stricte », précise Frédéric Aubry. « À Strasbourg, elle a marqué 13 buts, dont 8 penaltys. C'est vrai qu'avec Émilie, elles font mal aux défenses adverses. Mais elles ne sont pas seules. Angélique Richardin retrouve doucement son niveau à la distribution. Et l'état d'esprit qui anime le groupe est un autre atout. »

Le retour de Francesca Azzolina et l'arrivée récente de l'ex-Yussoise Léa Augustyniak (N2 et piges en D2) vont encore consolider le bastion universitaire, qui n'entend pas tomber devant Flavigny. « Attention, je laisse volontiers l'étiquette de favori à Flavigny », assure Frédéric Aubry. « Physiquement, cette équipe tient la route, avec quelques grands gabarits. Maintenant, on le sait, ce derby va se jouer sur des détails. En tout cas, l'équipe qui va gagner va sérieusement se dégager l'horizon. »
Vacances de la Toussaint
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Il n'y aura pas d'entraînements pour l'équipe Loisir pendant les vacances de la Toussaint.
 
Reprise le mercredi 05 novembre à 20h00 au gymnase Louis Armand.
 
Quel finish !
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Strasbourg. Dès la première mi-temps, les Nancéiennes profitent du manque de rigueur local, à l'aile droite ou aux sept mètres, pour enchaîner les buts. L'attaque alsacienne répond par l'intermédiaire des tirs à distance d'Amélie Dott et de Bénédicte Gabet-Pamart. Si bien qu'à la mi-temps, les Nancéiennes sont distancées de deux buts (14-12).

La seconde période est du même ton. Les joueuses locales mènent de cinq buts à huit minutes du terme. Mais la machine s'enraye. Les Alsaciennes donnent des ballons aux joueuses du SLUC qui enchaînent les contres. C'est à la dernière seconde que la sentence va tomber. Nancy repart avec une courte victoire, par un but d'écart.

SLUC Nancy bat Strasbourg/Schiltigheim : 29-28

ER du 20/10/2014

Le sluc réalise l'exploit
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Le SLUC avait fort à faire pour ce second tour avec la venue du voisin alsacien qui évolue deux niveaux au-dessus, un monde. Et pourtant, Richardin et ses copines se battaient corps et âmes.

Un temps perturbées par le bloc défensif alsacien, elles peinaient à trouver les intervalles et à se mettre en bonne position. Dès lors, malgré une volonté de fer, la vitesse et la justesse des Strasbourgeoises sur le jeu d'attaque avaient raison des Nancéiennes. Peu aidées par quelques jets de 7m surprenants en leur défaveur, elles voyaient les Bas-Rhinoises s'échapper (3-9, 14').

Mais A. Mettavant et ses copines ne voulaient pas abdiquer. Profitant du temps faible adverse et dans le sillage de Arthaud, autoritaire dans ses cages, le SLUC revenait dans la course (7-10, 19'). Un retour qui donnait des ailes aux copines de Menges. Elles dressaient un mur infranchissable derrière et trouvaient les solutions sur tous les postes en attaque pour revenir à hauteur à la pause après un 6-1 dévastateur (13-13, 30').

Charette impeccable
La reprise confirmait les bonnes dispositions nancéiennes. Malgré plusieurs pertes de balles, Nancy restait au coude à coude (14-16, 35'puis 16-16, 37'). Les copines de Roblot se permettaient même de jouer en infériorité numérique pendant près de cinq minutes sans que les Alsaciennes ne trouvent la mire (17-16, 43'). Solidaires comme jamais et pouvant compter sur une Charrette impeccable dans les buts, elles prenaient enfin les commandes à l'entrée du money-time.

Les Bas-Rhinoises tentaient d'hausser le ton, jouant avec plus de rudesse et de malice, laissant traîner les mains en fin d'action. Menges donnait de sa personne mais le SLUC ne reculait pas. Au contraire, les filles du coach Aubry se donnaient un bon bol d'air à cinq minutes du terme (23-20, 55'). À 24-22 à la 58', Charrette faisait l'arrêt du match. Dans la foulée, Pfaadi était exclue et sortait en rage. Strasbourg sombrait et Nancy tenait son exploit.

 
ER du 13/10/2014
Basket HUMMEL
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC a des paires de Basket HUMMEL en vente au prix de 30€.

Nous avons une paire de basket dans les pointures : 34 - 35 - 36 - 37.

Si vous êtes intéresse par une pointure merci de nous contacter sur l'adresse mail du club : contact@hbcnancysluc.com ou par téléphone au 06 88 88 68 59.
 
Le SLUC en ballade
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Les protégées de Frédéric Aubry avaient à faire à une bien pâle équipe de Vaires, trop vite résignée et trop rapidement sortie de son match. Les copines de Turci avaient le don de se rendre le match facile. Avec Arthaud, littéralement infranchissable dans ses buts, le jeu rapide pouvait se développer. Roblot jouait les mobylettes sur son aile. Elle profitait d'un repli défensif plus que hasardeux pour battre une Sidibé à l'image de ses camarades, résignée (4-1, 5'puis 8-2, 8').

Le match était à sens unique. Incapables de proposer un jeu cohérent en attaque placée, les Seine-et-Marnaises comptaient sur leurs individualités, mais Lindja Ngoy et Nachir ne pouvaient rien à elles seules. Menges et ses équipières poursuivaient leur promenade de santé pour s'accorder un confortable matelas à la pause (18-7, 30'). À la reprise, le jeu nancéien se faisait plus brouillon. Vaires profitait de la baisse de régime locale pour se donner un peu d'air. Profitant du manque d'implication au shoot et d'un jeu de passe moins précis, Rivière et les Franciliennes atténuaient quelque peu la claque (20-11, 39'). Une embellie de courte durée. Le rouleau compresseur nancéien se remettait en marche. La défense de nouveau verrouillée, le jeu rapide de transition refaisait son apparition. Tout le collectif participait à la fête (29-13, 51' puis 33-16, 60').

ER du 05/10/2014
A 2 secondes près
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Hochfelden. Solides durant presque tout le match, les joueuses du SLUC sont reparties la tête basse après le but inscrit à deux secondes de la sirène par Marjorie Wolljung. Épatantes de volonté et d'abnégation, les locales sont ainsi parvenues à arracher in extremis la victoire.

Durant tout le match, le duel entre les deux formations qui avaient démarré la saison par une victoire, a été serré. Ce sont d'abord les Lorraines, par Menges et Roblot, qui prennent l'initiative du match (1-3, 5'). Mais le rapport de force va s'inverser au cours des dix minutes suivantes, grâce à Vogel, Lagache et Wolljung qui infligent à leurs vis-à-vis un 4-1 et permettent à Hochfelden de passer devant (5-4,12').

Au fur et à mesure de l'avancée du chrono, chaque équipe prendra tour à tour l'avantage : 5-6 pour Nancy à la 16', Wolljung remet son équipe devant à la 18'(7-6), mais ne peut empêcher les visiteuses de basculer en tête à la pause (9-10). Immédiatement après celle-ci, Torriero grignote le retard (10-10), avant que Vogel ne marque pour redonner l'avantage au HDH (11-10, 33').

Nouveau changement de décor avec les SLUC qui profite de quelques imprécisions en attaque du côté local pour infliger un 2-5 et se remettre aux commandes de la partie (13-15, 42'). Avec une Bertrand impeccable dans ses buts, les filles de Florian Moine ne lâchent rien et s'accrochent. Vogel et Ritter leur permettent de revenir à la hauteur des Nancéiennes (15-15, 48').

La fin de match est stressante, l'écart ne dépassant jamais un but, avec toujours Nancy devant (17-18, 18-19, 20-21) jusqu'à la 57'. Ritter et Vogel remontent le retard et donnent même l'avantage à Hochfelden (22-21) à 50 secondes de la fin. Avance réduite à néant par Menges à 20 secondes du terme (22-22).

Et alors qu'on s'achemine vers ce score de parité, Wolljung s'arrache pour donner in extremis la victoire aux siennes (23-22).

Handball Nationale 3 féminine : « Ça rassure »
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Épatantes de volonté et d’abnégation, les jeunes du HDH sont parvenues, samedi soir, à arracher in extremis la victoire des griffes d’une solide équipe du Sluc Nancy, grâce à un but inscrit à deux secondes de la sirène par Marjorie Wolljung.


Durant tout le match, le duel entre deux formations qui avaient démarré la saison par une victoire, a été serré. Ce sont d’abord les Lorraines, par Menges et Roblot, qui prennent l’initiative (1-3 à la 5e ). Mais le rapport de force va s’inverser au cours des dix minutes suivantes, grâce à Ghislaine Vogel, Claire Lagache et Marjorie Wolljung qui infligent à leurs vis-à-vis un “4-1” permettant au HDH de passer devant (5-4 à la 12e ).

Au fur et à mesure de l’avancée du chrono, chaque équipe prendra tour à tour l’avantage : 5-6 pour Nancy à la 16e , Marjorie Wolljung remettant son équipe devant à la 18e (7-6), mais ne peut empêcher les visiteuses de basculer en tête à la pause (9-10).


Immédiatement après, Laura Torriero grignote le retard (10-10), avant que Ghislaine Vogel ne marque pour redonner l’avantage au HDH (11-10, 33e ). Nouveau changement de décor avec Nancy qui profite de quelques imprécisions en attaque du HDH pour lui infliger un “2-5” et se remettre aux commandes de la partie à la 42e (13-15).


Avec une Hélène Bertrand impeccable dans son but, les filles de Florian Moine ne lâchent rien et s’accrochent. Ghislaine Vogel et Mylène Ritter permettent au HDH de revenir à la hauteur de son adversaire (15-15 à la 48e ).

La fin de match est stressante, l’écart ne dépassant jamais un but, avec toujours Nancy devant (17-18, 18-19, 20-21) jusqu’à la 57e.

Mylène Ritter et Ghislaine Vogel remontent le retard et donnent même l’avantage au HDH (22-21) à 50 secondes de la fin. Avance réduite à néant par Menges à 20 secondes du terme (22-22).


Et alors qu’on s’achemine vers ce score de parité, Wolljung s’arrache pour donner in extremis, dans une explosion de joie que l’on imagine, la victoire au HDH (23-22).


« On a été présent dans le jeu du début à la fin. Deux victoires en deux matches, ça rassure, mais il faut encore s’appliquer davantage, si on veut progresser », a conclu Florian Moine, le coach du HDH.



DNA 29/09/14

Soirée du HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Tout d’abord félicitation aux équipes victorieuses de ce week-end.

Quelques petites modifications pour la soirée du club.

La soirée se déroulera donc le samedi 29 novembre à la salle du Pavillon de l’orangerie à Nancy.


Pour changer un peu cette année on vous propose donc une choucroute

Le principe reste le même : Repas, bonne humeur, animation et concert :)


Nous avons crée une fiche présentation de la soirée avec le coupon inscription à rendre pour le 1er Novembre 14 au plus tard.


Le prix reste inchangé 15 euros par adultes et gratuit pour les moins de 14


Attention les places sont limitées à une centaine de personnes, rendez le coupon au plus vite.


La fiche inscription peut être télécharger sur le site du club ainsi que sur la page Facebook.


Une partie des tracts seront également distribuées ce week-end étant donné que la Une masculine joue en coupe de France des Régions à 19H00 au Gymnase André Martiny.


L’occasion de pouvoir dés maintenant réaliser son inscription et d'assister au match.

J’espère qu’on sera nombreux pour cette soirée cohésion.

A samedi pour, je l’espère, une victoire pour nos équipes.


BITTON Benjamin

(contact : 0617030451)


Pour vous détailler la soirée et trouver le bon d'inscription, il vous suffit de cliquer  ICI
SLUC Nancy - Mirecourt 23/27
Imprimer le produit
Envoyer par mail

SLUC Nancy : Lauret 9, Martin 5, Gaudel 3, Haite 2, Held 1, Makanzu 1, Bitton 1, Bascou 1.

Mirecourt : Halle 5, Cirelli 5, Balland 5, Soulaimana 4, Vidal 3, Da Rocha 2, Amet 2, Bento 1.


Nancy. « Un manque d'expérience et de discipline ». En quelques mots, Franck Alberti, le coach du SLUC Nancy Handball résumait plutôt bien la prestation de son équipe. En effet, les Nancéiens, promus, ont souvent réussi à faire jeu égal avec une formation de Mirecourt qui, il faut le rappeler, est fraîchement reléguée de l'échelon supérieur. Pourtant, dès le début, les locaux prenaient la rencontre par le bon bout (4-1, 10'), avant de se faire reprendre assez rapidement (4-4, 14'). Voulant souvent mettre en place des systèmes un peu trop compliqués et faisant preuves d'approximations techniques récurrentes, les deux formations offraient une première période assez pâle. À la pause, rien n'était fait (10-12, 30'). Au retour des vestiaires, Gaudel et les Nancéiens revenaient au score (12-12, 31'). Mais souvent trop dépendante de son capitaine Lauret (9 buts) pour trouver la faille depuis les extérieurs, l'équipe du coach Alberti allait se casser les dents en quelques minutes.

En effet, profitant d'un gros temps fort pas suffisamment bien géré par la défense du SLUC, Mirecourt passait un 5-0 à son adversaire et creusait un écart presque irrémédiable (16-18, 39' puis 16-22, 43'). Malgré une grosse débauche d'énergie de Martin en fin de match, la victoire était acquise pour les Vosgiens (22-25, 57').

LE SLUC SOIGNE SON ENTREE
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Le SLUC a idéalement entamé le championnat en sortant vainqueur de ce duel de promus. Or, dès l'entame du match les Nancéiennes prirent les devants bien emenées par leur nouvelle recrue Menges, qui inscrivit les deux premiers buts du match. Néanmoins, les visiteuses ne se laissèrent pas distancer et entrèrent progressivement dans le match grâce notamment aux efforts de Savard (2-2, 8').

Le SLUC, plus rigoureux en défense, prit peu à peu l'avantage (6-3, 18') et aurait même pu alourdir la marque s'il avait été plus efficace en attaque. Malgré un jeu plutôt bien construit, les joueuses de Serris ne trouvaient pas la faille en attaque et se heurtaient bien souvent à la gardienne de Nancy. Grâce à une solide défense le SLUC agrandit l'écart et rentrait au vestiaire avec 6 longueurs d'avance (11-5).

Si la première période avait été plutôt fluide, la seconde fut plus brouillonne des deux côtés. Les visiteuses profitaient d'ailleurs de la baisse de régime nancéienne pour revenir au score (13-10, 41'). Cependant suite à un temps mort, le SLUC accéléra le jeu et profita des nombreuses pertes de balle adverse pour prendre le large. La défense serrissienne explosa sous les assauts de Marchal et Roblot qui, en l'espace de quelques minutes, marquèrent chacune 2 buts (17-10, 48'). Le match était débridé, on jouait plus en contre que sur action posée. Des exclusions temporaires des deux côtés laissèrent d'ailleurs beaucoup d'espace. A ce petit jeu le SLUC était meilleur notamment grâce à de belles interceptions qui permettaient d'ajuster la gardienne de Serris en contre. Les Nancéiennes maîtrisèrent la fin de la rencontre et remportèrent logiquement leur premier match (24-16).

ER DU 21/09/2014


LA BELLE ENTAME
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Les rouges créent la sensation

Nancy. C'est à l'issue d'une rencontre qui est restée indécise jusqu'au bout que les Nancéiennes se sont difficilement qualifiées pour le prochain tour de la Coupe de France.

En effet, face aux Auboises de Sainte-Maure/Troyes, elles avaient tout d'abord peiné à débloquer leur compteur, se heurtant un bon moment à une défense rigoureuse, ou à une Okombi-Mouakale intraitable, pour peu que leurs tentatives soient cadrées (1-4, 9'). Puis, s'il avait presque fallu dix minutes pour voir Menges venir améliorer l'ordinaire, le réalisme attendu a enfin permis de combler le déficit (6-6, 16'). La suite de cette première période se résuma alors à un éprouvant coude-à-coude entre deux adversaires qui se rendaient réellement coup pour coup (11-11, 25'). Seulement sur la fin, les visiteuses sont sorties du lot, mais pour ne reprendre qu'un très léger avantage (14-16).

Le SLUC enfonce le clou
Dès la reprise, le SLUC avait recollé, grâce notamment à Charette, en verve sur sa ligne (16-16, 32'). Il reste que la réaction visiteuse s'avéra non seulement immédiate, mais aussi des plus cinglantes (16-20). Heureusement, les Troyennes n'ont pas trouvé la continuité, ce qui a permis à Nancy de se procurer les arguments afin de stopper l'hémorragie, pour se replacer aux avant-postes (22-21,45').

Le mano a mano semblait reprendre et annonçait une issue très incertaine car il était clair que les deux protagonistes n'allaient rien laisser passer (23-23, 49'). C'est la blessure de Soumpholphakdy qui a totalement déstabilisé le dispositif aubois (50'), lequel a payé cash son infériorité dans les minutes qui ont suivi.

Le SLUC a alors enfoncé le clou et s'est ménagé un crédit déterminant (29-25, 55'). Il reste que les visiteuses, sans remplaçantes, n'ont pas pour autant baissé pavillon et ont lancé un dernier assaut face à une équipe locale qui s'est bornée à contrôler la situation, jusqu'à avoir préservé l'essentiel lorsque le buzzer a retenti (30-28).

ER du 14/09/2014


 

Tournois d'Amnéville
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Finalement, les Jaune et noir n’ont pas fait la fine bouche. Ils ont à nouveau remporté leur tournoi. Et dire qu’en 2011, ils n’avaient encore jamais inscrit leur nom au palmarès d’une épreuve déjà organisée depuis une décennie. En trois ans, ils ont donc rattrapé le temps perdu avec ce triplé. « La priorité, c’est le championnat de Prénationale », avait prévenu l’entraîneur, René Helf. Ses hommes l’ont bien préparé. « C’était bien dans l’envie et c’est toujours mieux pour la confiance », concédait le coach après que sa formation a été chercher la victoire en finale, aux jets de sept mètres, face à une solide équipe de Folschviller. « Quand on perd 5-9 et qu’on renverse le score à 12-10, cela démontre que le groupe a une bonne mentalité. » À 15-15, c'est le gardien, Emmanuel Clément, qui a mis ses coéquipiers dans des conditions idéales en arrêtant le premier penalty de Folschviller. Les Amnévillois ont sobrement fêté leur victoire. Preuve, s’il fallait, que l’essentiel est bien ailleurs. Côté féminin, Olivier Kontzler s’est dit « agréablement surpris » par le parcours des Amnévilloises, finalistes face au SLUC (12-20). « Après une saison à faire l’amalgame entre les anciennes joueuses de l’équipe A et de l’équipe B, c’est un groupe solidaire qui évolue désormais. »
LA NOUVELLE GARDIENNE DU HBC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nationale 3 (F) Coralie Balussou, qui défendait encore l'an dernier les buts de l'ASNL en D2 féminine, a désormais pris place dans la cage du Nancy SLUC Handball

Une gardienne en mode reconversion
Après avoir effectué quelques cabrioles dans les buts de l'ASNL, Coralie Balussou veut maintenant nettoyer les lucarnes de la cage du HBC Nancy SLUC en Nationale 3.

Nancy. On connaissait déjà Lou Counil, dernier rempart du Grand Nancy en water-polo et de la N3 de Flavigny/Fléville/Richardménil en handball, maintenant il va falloir s'intéresser de près aux prestations de Coralie Balussou.

Cette sémillante infirmière de 29 printemps, qui vient de s'engager avec le Nancy SLUC HB, portait encore l'an passé les couleurs de l'ASNL en Division 2. « En fin de saison dernière, le staff de l'ASNL m'a indiqué qu'ils avaient fait un choix », explique Coralie Balussou. « L'objectif étant la montée en D1, on m'a expliqué qu'au vu de mon âge et du recrutement (Ndlr : notamment de Romane Munich, d'une gardienne mosellane, internationale jeune), on ne comptait plus vraiment sur moi. Il est certain que cela m'a fait un peu mal au coeur. À l'ASNL, j'avais notamment vécu la montée en D2. Maintenant, je peux comprendre leur décision. Sur le chemin du monde professionnel, les entraîneurs sont amenés à faire des choix à l'instar de ce qui se passe dans le foot masculin. »

Des automatismes différents
Coralie Balussou aurait certes pu rebondir du côté de Woippy mais la distance l'a amenée à négocier un virage à 180 degrés et à prendre position dans la cage du... Nancy SLUC Handball. « Croyez-moi que cela change du foot », assure-elle. « Même si la cage est plus petite (Ndlr : 7m32 x 2m44 au football contre 2m x 3m au handball), l'adaptation demande beaucoup de travail. Déjà, ce ne sont pas les mêmes automatismes. J'ai d'ailleurs encore trop tendance à anticiper. Et puis les balles arrivent très vite. J'ai l'impression que chaque tir est un penalty ! Heureusement, je n'ai pas peur de la balle. » Et pour cause. Coralie Balussou a revêtu la tunique de gardienne depuis son plus jeune âge : « À six ans, je jouais déjà dans les buts du club de l'École d'Artillerie de Draguignan (Ndlr : son papa est militaire) avec les garçons. Je ne sais pas pourquoi, le poste de gardienne m'a immédiatement séduite. »

Avec Pichon et Tinet
« De retour à Chalons-en-Champagne (Ndlr : sa ville de naissance), j'ai intégré les équipes féminines de Saint-Memmie. Avec ce club, j'ai connu la D2 et même la D1 aux côtés de Marinette Pichon et de Gaëtane Thiney. Mon plus beau souvenir reste mon premier match en D1. Suite à la blessure de la gardienne numéro 1, j'ai été appelée à mettre les gants pour un déplacement à Marseille. » Pour la petite histoire, St-Memmie l'avait emporté par trois buts à un.

La perte de vitesse du club champenois et ses études d'infirmière l'ont ensuite contrainte à prendre quelques années sabbatiques avant de signer à l'ASNL en 2009.

Aujourd'hui au Nancy SLUC HB, Coralie Belussou entend faire partager son expérience à ses nouvelles coéquipières. « Et puis l'un des avantages du hand c'est que les matches sont programmés le samedi soir », souffle-t-elle. « Je pourrai donc toujours aller supporter mes copines du foot le dimanche ! »

ER DU 09/08/2014
 
 
Un joli plateau de reprise
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Les filles effectuaient leur stage de reprise à Senones cette année. Au cours du week-end se sont succédés entraînements, marches et autres activités afin d'apprendre à se connaître et à vivre ensemble. On peut dire que les nouvelles têtes de cette saison s'intègrent parfaitement dans le paysage du HBC au niveau de l'état d'esprit. L'excellente pioche s'avère aussi sportive avec de véritables apports techniques et physiques.

Le samedi après-midi était consacré à un tournoi de travail avec les équipe de:

Montigny N2
Yutz N2
Altkirch N3
HBC Nancy N3

Saluons l'esprit de ces rencontres placés sous le signe de la sportivité, les sourires autour du pot de l'amitié ont montré la satisfaction de tous de cette journée.

Place à présent au tournoi des Thermes dimanche prochain à Amnéville.

Le conte de fées
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Depuis juin dernier, les féminines du Nancy SLUC vivent un incroyable conte de fées. Pourtant après une fin de saison en boulet de canon, les joueuses de Frédéric Aubry avaient vécu une sacrée désillusion en laissant échapper la finale des play-offs au profit du voisin villarois (22-17).

Heureusement, peu de temps après cette soirée, la FFHB est venue éclaircir quelque peu le visage du club nancéien. « Suite au désistement d'un club parisien, Malakoff, qui se trouvait au départ dans la poule 5 de N3, a migré vers un autre groupe. On nous a alors proposé de prendre leur place. Autant dire que cela a été une incroyable surprise ! » Et comme une telle invitation ne se refuse pas, voilà les Nancéiennes sur la ligne de départ de la N3.

« J'étais venu au Nancy SLUC dans cet objectif », rappelle Frédéric Aubry. « L'idée était à l'époque de redonner de la crédibilité à la filière féminine et de lui permettre de signer pour un long bail dans les championnats fédéraux. »

Réussir là où les autres ont échoué
À l'heure actuelle, 50 % de son contrat sont réalisés. Parmi les nombreux chantiers qui lui restent encore sur les bras, le technicien meurthe-et-mosellan va tout d'abord devoir s'atteler à décrocher le maintien.

Un objectif que de nombreux clubs lorrains, promus en N3, ne parviennent pas à atteindre. Et Frédéric Aubry en sait quelque chose, lui qui a fait l'aller-retour entre les étages alors qu'il était sur le banc de Jarville. « En N3, il faut absolument faire le plein de points à domicile », glisse-t-il. « Beaucoup de mes joueuses vont effectivement découvrir ce niveau avec de longs trajets qui sont toujours difficiles à négocier. Et puis avec le départ d'Emmanuelle Duranton, on va devoir trouver d'autres systèmes pour compenser la perte d'un tel gabarit (1m80). C'est pourquoi, on va énormément miser sur le jeu en mouvement. En tout cas il me semble que techniquement, on a rien à envier à nos adversaires. »

Pour épauler une classe biberon qui bataillait il y a encore peu en Excellence, Frédéric Aubry va pouvoir compter sur les retours à la compétition de Francesca Azollina et d'Angélique Richardin. Mais le SLUC a surtout pu décrocher à l'intersaison la signature de Justine Mengés. L'ancienne vandopérienne évoluait depuis quelques années à Bruguères en N1. « Elle est de retour dans la région après avoir fini ses études sur Toulouse », confie le coach nancéien. « Et elle a eu la bonne idée de toquer à notre porte... »

Les mouvements
Arrivées : M. Schiltz (Pagny/Moselle, Prénat.), L. Quarenta (Yutz, -18 ans), J. Mengés (Bruguères, N1).

Départs : E. Duranton (Villers, N3), P. Moussault (Villers, N3).

ER du 2/9/2014
Reprise des entrainements au HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à tous les handballeurs,

La saison 2014-2015 reprend ces droits à partir de lundi 01 septembre 2014.
Merci à tous les licenciés de regarder ou vous vous entrainer et à  faire votre licence et la donner à votre entraineur.

Vous trouverez les horaires des entrainements sur la catégorie de votre enfant.

Sinon, contacter le club pour poser vos questions au mail suivant : contact@hbcnancysluc.com

Bonne saison à toutes et tous.
Jean-Marc FLORENTIN
Président du  HBC NANCY SLUC


Au tour des jeunes ...
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Pour les jeunes aussi, c'est la (torture) reprise. En attendant les matchs, ça court déjà à Martiny. Semaine prochaine, chacun s'y retrouvera lundi, mardi, jeudi de 18h00 à 20h00.
Reprise aussi chez les filles
Imprimer le produit
Envoyer par mail


La saison arrive à grands pas, les filles ont rechaussé les baskets. Depuis le 15 juillet, elles travaillent le foncier grâce à leur programme individuel. Depuis le 18 août, elles sont passées à la vitesse supérieure en insistant principalement sur l'explosivité et le temps de réaction en alternant piste et salle.
2 tournois vont permettre de se jauger et de souligner les axes de travail, le 30 août face aux équipes nationales de Yutz, Montigny et Altkirch, et le 7 septembre au tournoi des Thermes.

Nous vous donnons rendez-vous rapidement pour vous présenter les nouveaux visages de cette saison.

Fin de la première semaine de reprise
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Fin de la première semaine de reprise. Sous un temps parfait, le groupe réapprend à mettre un pied devant l'autre. Il faudra être prêt dès la première journée de championnat qui risque d'être rude. Le HBC Nancy Sluc se déplacera à Metz, chez la réserve de la N2 alors que l'équipe première n'aura pas de match ... Espérons que les vacanciers mettrons autant de coeur que les présents.




Assemblée Générale du HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC organise son assemblée générale pour la saison sportive 2013-2014.

Elle aura lieu le samedi 16 Aout 2014 à 09H30 à la Cité des Sports à Nancy Thermal au 43 rue du Sergent Blandan.

Vous trouverez la convocation en cliquant ICI

Si le quorum n'est pas atteint, une nouvelle assemblée générale aura lieu comme stipuler dans les status.
Elle aura lieu le samedi 23 Aout à 19h00 au gymnase André Martiny à Nancy

Jean-Marc FLORENTIN
Président du HBC NANCY SLUC
Recherche entraineur en Sénior M pour l'excellence Départ.
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le HBC NANCY SLUC recherche un entraineur pour prendre en charge le collectif sénior masculin qui joue en Excellence Départemental.


Il devra travailler en collaboration avec l'entraineur de l'équipe première qui joue en Excellence Région.


Sa mission sera de :

  • devra s'occuper de la partie administrive de son collectif.
  • préparera et animera les deux séances du collectif.
  • managera le week-end l'équipe.
  • devra participer aux actions du club.
  • participera aux réunions et formations.
  • Organisera des stages de reprise, vacances...


Si vous souhaitait postuler sur ce collectif et bien merci de nous contacter par téléphone au 06 88 88 68 59 ou par mail : contact@hbcnancysluc.com


Merci par avance

Jean-Marc FLORENTIN

Président du HBC NANCY SLUC

Le Nancy Sluc repêché en N3
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Nancy. Jean-Marc Florentin, le président du Nancy SLUC, a appris la bonne nouvelle en début de semaine. La formation féminine, qui avait échoué en finale des play-offs de Prénationale devant Villers, a tout de même été retenue par les instances nationales pour évoluer en N3 la saison prochaine. « Apparemment, une équipe de la banlieue de Nantes a jeté l'éponge », explique le président nancéien, « la FFHB a alors fait appel aux Ligues les mieux classées au niveau national dont la Lorraine. On a volontiers accepté cette invitation de dernière minute. »

Les protégées de Frédéric Aubry, promues l'an passé en Prénationale, n'auront finalement passé qu'une petite année au plus haut niveau régional. Secondes de la saison régulière, finalistes de la Coupe de Lorraine et quart de finalistes de la Coupe de France Régionale, les Universitaires en découdront l'an prochain en N3 dans la même poule que Villers et Flavigny/Fléville. Une première pour le handball de l'agglomération !

La poule 5 de Nationale 3 (F) : Cergy-Pontoise 2, Flavigny/Fléville, Nancy SLUC (au lieu de Malakoff reversé dans une poule de l'Ouest), Entente Strasbourg-Schiltigheim, Vaires, Villers-lès-Nancy, Hochfelden-Dettwiller, Conflans, Serris Val d'Europe, Grand Strasbourg 2, Erstein.

ER du 2/07/14
Les filles en N3 !
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le Père Noël vient de récompenser les filles pour leur grosse saison,

- vice-championnes de Lorraine de PN
- 1/4 finalistes de la Coupe de France des régions
- Finalistes de la Coupe de Lorraine
- Vainqueur du Fair-Play Ligue Lorraine de Handball

Suite au désistement de l’ASSOCIATION SPORTIVE MANTAISE (2078002) en Championnat de France Nationale 3 Féminine, la Commission a procédé au repêchage du HBC NANCY SLUC (vice-champion régional Lorrain) avec pour conséquence des modifications dans les poules 3 et 5, à savoir :  

 

ü Poule 3 / N°12 : UNION SPORTIVE DE MALAKOFF passe de la poule 5 à la poule 3 en lieu et place de l’AS MANTAISE

 

ü Poule 5 / N°3 : HBC NANCY SLUC en lieu et place de l’UNION SPORTIVE DE MALAKOFF qui est passée en poule 3

Bonnes vacances à tous

Message du président
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Fête du club

Bonjour à toutes et tous,

Je voulais remercier tous les bénévoles ayant participés à la journée club du samedi et au tournoi du dimanche. Je sais que cela n’a pas été de tout repos. Nous avons eu une chance exceptionnelle avec le temps. Je remercie aussi les services techniques de la mairie de Nancy sans qui cela ne serait pas une réussite.

J’ai pu constaté le dialogue avec les parents et joueurs lors du samedi et aussi le dimanche. Comme toute manifestation, nous ne pouvons que nous améliorer mais je veux dire que vous avez réussi quelque chose de bien donc je vous dis à bientôt pour un débriefing. En attendant cette réunion, vous pouvez noter ce qui a été et ce qui n’a pas été dans un but de construction.

Merci à Franck de faire passer le message au sénior garçons qui ont donné un vrai coup de main dans cette organisation. Merci à leur compagne aussi qui ont joué le jeu. Merci Pascal de remercier les AJ et leur club car ils ont participé à la réussite de la manifestation.

Bonne vacance à tous
Coupe de Lorraine Masculine
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Grosse défaite en demi-finale face à une grosse équipe de Sarrebourg, et ce, malgré une première mi-temps de bonne facture où la différence de niveau se sera jugée sur l'efficacité ... ensuite ... la marche était trop haute, trop rapide, trop forte, le premier de P.N. n'aura laissé que des miettes au premier d'honneur ... Une bonne expérience qui aura montrée tout le travail qui reste à faire pour espérer embêter ce qui ce fait de mieux ou presque en Lorraine.
Reste aussi à apprendre à mieux aborder ce type de match où nous n'avions rien à perdre.
De belles choses ont été faites cette année, à continuer pour l'année prochaine.

Finalités honneur
Imprimer le produit
Envoyer par mail


Journée positive pour le SLUC lors des finalités honneur hier à Algranges. Ramenant 2 victoires (Dieulouard, Neufchateau) contre 1 défaite (Algranges), l'équipe aura joué dans la bonne humeur et donc réalisée une performance logique. Ne bénéficiant pas de conditions optimums pour jouer la victoire, le groupe aura montré des choses intéressantes et afficher sa progression obtenue lors de cette saison. Seul point négatif, le non match face à Algranges pour des raisons compréhensibles mais toutefois à améliorer.
Tournois de Rambervillers
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Tournois de RambervillersBelle performance de l'équipe masculine au tournois de Rambervillers jeudi dernier, finissant 2eme sur 27, battu uniquement en finale d'un petit but par une équipe composée de nationaux ... en ayant la balle d'égalisation à 15 secondes de la fin.
Haguenau, Saint Dié ou encore les locaux de Rambervillers, pour ne citer qu'eux, tomberont au cours de la journée sous l'envie de produire du jeu du SLUC.

Excellente expérience faite de solidarité et de plaisir qui aura donné le goût de la victoire et de la performance à ce groupe qui aura vu ce qu'il manque pour aller plus haut.

Félicitations donc à tous pour ce jeu pétillant ... la suite avec la dégustation des lots gagnées.
Villers au bout de son rêve
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Villers. Dans un gymnase Marie Marvingt plein comme un oeuf (environ 300 personnes), les deux équipes semblaient tétanisées par l'enjeu. Alors que les protégées d'Aubry avaient déjà touché par deux fois les bois, les Villaroises de Braux se montraient incapables de tenir les ballons. Marchal ouvrait la marque après six minutes de jeu (0-1) mais les deux équipes brillaient par leurs approximations.

Tant et si bien que rien n'était marqué pendant plusieurs minutes. Entre pertes de balles et passes dans les chaussettes, Villers voyait le SLUC se détacher (2-5, 17'). Et pourtant, Verschelde était déjà en feu dans ses buts et heureusement, car de l'autre côté du terrain, Delerse et consorts peinaient à trouver la faille. À la 26' le score n'était que de 4-6 en faveur du SLUC, incroyable !

Le SLUC touché

C'est le moment que choisissait Braux pour rameuter ses troupes. Coaching payant. Bailly, nouvellement entrée, permettait à ses couleurs de virer en tête à la pause (7-6, 30').

Marchal avait beau se démener, le jeu rapide qui faisait habituellement la force du collectif nancéien ne parvenait pas à se développer. La faute à un repli défensif et une attention de tous les instants. Bailly poursuivait sur sa lancée (11-7, 37). Guay et Pierre grattaient deux ballons importants. LeSLUC était touché et se retrouvait en double infériorité (14-8, 43').

Poussées par tout un peuple, Zerouki et ses copines maintenait le SLUC au fond du seau. Verschelde poursuivait son show (21 arrêts/33 tirs) et écoeurait ses adversaires, participant grandement au succès villarois qui se dessinait (19-11, 52').

Le retour des montées de balles nancéiennes ne changeait rien, le mal était fait. La joie villaroise contrastait avec les larmes nancéiennes...

Désodorisant Voiture HBC Nancy Sluc
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Désodorisant Voiture HBC Nancy Sluc Joignez l'utile à l'agréable, vous le trouverez pour 2 € au club. 
Les frères ennemis
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Pendant plusieurs décennies, Villers et le Nancy SLUC ont partagé leur destinée. Ce soir, ces deux clubs, qui ont écrasé la phase régulière en terminant aux deux premières places, vont se retrouver pour une place en N3 féminine. L'affrontement s'annonce haut en couleur d'autant que quelques rugosités sont désormais apparues entre les deux structures. Inventaire non exhaustif des forces en présence.

Les fondations. Sur un territoire toujours aussi fervent du cuir, le club de Serge Bussutil a tout naturellement étiré ses tentacules depuis qu'il a rompu avec l'ex-ASPTT Nancy-Vandoeuvre. Villers a même décroché le Graal, l'an passé, en accédant en N3 masculine. Même si l'expérience a tourné court, Villers ne cesse de clamer haut et fort des ambitions analogues pour ses féminines. Dernier né des clubs de l'agglomération nancéienne, le club universitaire avait défrayé la chronique, il y a un peu plus de deux ans en rayant son équipe fanion de la carte de la Prénationale en pleine saison après un conflit larvé avec ses joueuses. Jean-Marc Florentin, l'actuel président du SLUC, était à l'époque manager général du club nancéien et... entraîneur de Villers.

Avantage : VILLERS.

Les entraîneurs. Frédéric Aubry, à Nancy, est un des entraîneurs historiques du secteur féminin lorrain. Même s'il a connu des fortunes diverses et des sorties mouvementées du côté du SMEPS ou de Jarville, il demeure une valeur sûre. Quant à Joël Braux, le Villarois a longtemps coaché des garçons avant de découvrir, l'an passé, toute la difficulté de gérer un ''sept'' féminin. Il n'a malheureusement pas encore le vécu de son homologue nancéien.

Avantage : NANCY SLUC.

Le collectif. Avec Hélène Mulot et Julie Bailly, deux habituées des joutes nationales, Villers dispose de deux éléments capables de faire basculer une rencontre. L'absence de Bailly face au SMEPS en demie a bien failli coûter très cher aux Villaroises (victoire 27-26). Le collectif du SLUC, dont la majorité des joueuses découvrent cette saison la Prénationale, a notamment été paralysé par l'enjeu en quarts de finale de la Coupe de France.

Avantage : VILLERS.

La dynamique. Malgré l'élimination en quarts de finale de la Coupe de France Régionale, le Nancy SLUC est encore en lice pour la montée en N3 et la Coupe de Lorraine. En championnats, les partenaires de Géraldine Arthaud n'ont perdu qu'un seul match lors des deux dernières saisons régulières (1D, 1N et 32V). Époustouflant ! Même si le bilan villarois est presque aussi impressionnant, la dynamique est nettement en faveur des Nancéiennes qui ont balayé Marly en demie (28-18).

Avantage : NANCY SLUC.

Les confrontations directes. Pendant 18 journées, Villers a fait la course en tête en Prénationale et a remporté le 19 octobre le premier acte sur le parquet nancéien (15-16). Mais depuis, le Nancy SLUC a retrouvé à trois reprises les protégées de Braux (une fois en championnat et deux fois en coupe). Résultat : Villers 0 - Nancy 3. Les Nancéiennes disposent d'un avantage psychologique.

Avantage : NANCY SLUC.

Le terrain. À domicile, les Villaroises vont pouvoir compter sur le soutien de tout un club. Dans une salle toujours prête à s'enflammer, les supporters locaux pourront pleinement jouer leur rôle de huitième homme. Maintenant le Nancy SLUC reste la seule formation à s'être imposée, cette saison, en championnat à... Marie-Marvingt.

Avantage : VILLERS.

ER du 31/05/2014

Les filles en Finale
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Au terme d'une rencontre qu'elles ont su se rendre facile, les joueuses de Frédéric Aubry obtiennent un ticket pour la finale d'accession au championnat national. Dès le début de rencontre, les Nancéiennes prenaient les devants, pour ne jamais les lâcher, grâce à la vitesse des contres de Roblot (4-0 5'). Si les Mosellanes parvenaient enfin à sortir la tête de l'eau, Anais Mettavant poursuivait le festival offensif tandis que Zirah ne tremblait pas lorsqu'il fallait transformer ses jets de sept mètres (10-6 18').

La défense locale perturbait toujours autant des Mosellanes en panne d'inspiration, Roblot ne se faisait pas prier et concluait son premier acte comme elle l'avait débuté, c'est-à-dire en plantant une contre-attaque à vitesse grand V, pour laisser un écart assez conséquent à la pause (15-10).

Au retour des vestiaires, le match se crispait, une stérilité offensive atteignit les deux formations. Il fallait attendre plus de sept minutes pour voir Marchal mettre fin à cette inefficacité offensive. Cette dernière permettait par la suite de creuser encore l'écart avec deux attaques rapides (20-12, 44'). Afin de donner plus d'amplitude au score, Zirah jouait les équilibristes sur une passe de Roblot (23-14, 47'). Si en fin de rencontre les locales furent coupables d'un très léger mais logique relâchement, cela ne mettait pas l'issue de la rencontre en question, tant Marly avait fait preuve d'un manque de conviction dans le jeu et surtout d'intensité défensive pour espérer quoi que ce soit dans cette demie.

ER du 19/05/2014
L'arbitrage en Lorraine
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Article de l'Est Republicain sur les arbitres lorrains LIEN

SOIREE ROUGE ET BLANCHE 17 MAI 2014 GYMNASE MARTINY
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Votre club, le HBC NANCY SLUC, vous invite à une belle soirée de Handball le 17 MAI 2014 au gymnase MARTINY.

Venez tous en rouge et blanc et avec votre voix et vos instruments pour encourager nos équipes
.

A 19H00, vous pourrez assister au match de demi finale des play-off féminine pour la montée en National 3 entre votre club et le club de Marly.

A 21H00, vous pourrez assister au dernier match de la saison de notre équipe masculine qui doit leur permettre de terminer premier de leur championnat, monter en excellence régionale et jouer les finales régionales.

Entre les deux matchs, le club vous invite à un pot de l'amitié (soit sur le parking en cas de beau temps soit dans la salle d'escalade).

Nous voulons de cette soirée un moment de convivialité et de partage où les partenaires du club seront présents et où vous pouvez inviter tous les gens qui nous ont soutenu cette saison.

Pour ceux qui en ont la possibilité, vous pouvez ramener un gâteau pour compléter le pot (dites le nous).

Afin d'avoir une idée du nombre approximatif de personnes présentes et d'organiser au mieux la soirée, merci de nous dire en retour de mail qui sera présent.

A samedi et allez Nancy.

Sébastien
Membre du CA du HBC NANCY SLUC
sebastien.belpalme@wanadoo.fr
HBC Nancy Sluc (Ho) - Epinal 2 (PN) : 32-28
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Coupe de Lorraine (M) - Quart de finale

HBC Nancy SLUC : Bascou 11, Lauret 9, Bitton 3, Clesse 2, Sidi Madi 2, El Amrani 1, Makanzu 1, Weyer 1
Epinal (2) : Michel 7, Macheda 6, Schmitt 5, Demenge 3, Marchal 3, Melnotte 3, Choffel 1

Nancy. Les premiers instants voyaient les réservistes vosgiens prendre les commandes (2-4, 6'). Le coach nancéien prenait rapidement un temps mort. Bien lui en prenait. Demandant à ses joueurs de ne pas avoir peur de poser leur jeu, Clesse et ses camarades s'exécutaient. Les Spinaliens semblaient désordonnés. Ils peinaient dorénavant à prendre la mesure de la défense nancéienne. Tant et si bien qu'entre les décalages  à l'aile et les montées de balles rapides, Lauret et le SLUC infligeaient un 5-0 qui les voyaient se détacher (9-6, 16'). La fin de première période confirmait cette tendance. Les jeunes Spinaliens avaient beau faire circuler le ballon, ils se montraient incapables de construire une attaque digne de ce nom (17-11, 28'). Epinal semblait revenir des vestiaires avec de meilleures intentions. Plus solidaires en défense, les Spinaliens contrariaient de nouveau le jeu nancéien. Des Meurthe-et-mosellans qui faisaient briller Bonnin, le portier vosgien, et qui voyaient leur matelas se dégonfler (21-17, 44'). Mais cette fois encore, Epinal n'allait pas tenir la distance. Le coaching d'Alberti se révélait payant. Bascou et Lauret s'en donnaient à coeur joie en contre ou à l'aile. Les deux équipes se rendaient coup pour coup (24-18, 48' puis 28-22, 53'). Malgré une tentative désespérée de défense tout terrain, les réservistes Spinaliens devaient rendre les armes.

E.R. : 28/04/2014
fin d'aventure pour le sluc nancy
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Tremblay-en-France. Pourtant favorites sur le papier, les Nancéiennes n'étaient pas au mieux dans le premier quart d'heure, sûrement impressionnées par le public et l'ambiance de feu. Grâce à l'audace de Claire Marchal, Nancy s'accrochait tout de même (5-5, 15') et parvenait à creuser l'écart (9-7, 23'). Mais deux minutes plus tard, la mi-temps était sifflée avec un score de parité (9-9). Les Nancéiennes étaient en infériorité numérique coup sur coup au début de la seconde période. De quoi booster encore un peu plus des Bretonnes surmotivées à l'idée de faire tomber une équipe aux 21 victoires consécutives et de se qualifier ainsi pour les demies. Les Nancéiennes étaient présentes offensivement mais n'arrivaient pas à se détacher en raison des parades salvatrices de Gloaguen. Le score était donc très serré (15-15, 40'). Lauriane Charette permettait au collectif lorrain de ne pas faiblir sous les coups de butoir finistérien. Elle repoussait avec brio les tentatives adverses mais ses copines de l'attaque n'étaient pas en réussite. 18-19 à trente secondes du terme, le SLUC pouvait encore arracher les tirs au but mais après une dernière transmission gâchée, les Bretonnes laissaient échapper leur joie au grand dam des Nancéiennes incapables de retenir leurs larmes. Aussi déçu que ses joueuses, Frédéric Aubry ne voulait pas paraître abattu. « Il nous reste maintenant la coupe de Lorraine et les play-offs pour viser la montée en N3. Donc il va falloir vite oublier cette journée et cette déception », soulignait le technicien nancéien à l'issue du match.

ER du 22/04/2014
Le sluc veut voir Paris
Imprimer le produit
Envoyer par mail
HBC Nancy SLUC (Prénat.) - Rosporden/Sytem (Prénat.), dimanche (14 h), à Tremblay.

Nancy. Même si cette année la salle de Bercy sera indisponible pour les grandes finales nationales des Coupes de France, les féminines du HBC Nancy SLUC rêvent de monter à la capitale le week-end du 24 et 25 mai afin de prendre part au dernier acte sur le parquet de la Halle Carpentier.

Depuis la création de cette épreuve, le SMEPS et Jarville ont, tous les deux, échoué lors du dernier tournoi de qualification. Quelques années plus tard, le Nancy SLUC va tenter de passer sans encombre cet ultime obstacle qui le sépare encore du rendez-vous parisien.

Un bus de soutien affrété
Frédéric Aubry, l'entraîneur nancéien, était de l'épopée jarvilloise qui avait pris fin en demi-finales devant le Paris HB, le futur lauréat de l'épreuve. Cette fois-ci, Aubry souhaite connaître, à Tremblay, un tout autre épilogue à ce week-end pascal : « Déjà cette épreuve est une formidable aventure. D'ailleurs, les anciennes joueuses de Jarville en parlent encore. En tout cas, pour envisager la qualification, il faudra réussir à faire fi du stress et de l'ambiance qui régnera dans la salle ».

Certes, les partenaires d'Aurore Bedel pourront compter sur le soutien d'un bus de supporters spécialement affrété pour l'occasion. Mais les Bretonnes de Rosporden, leurs adversaires en quart de finale, ne seront pas en reste. Plus de deux cent supporters des Finistériennes feront le voyage jusqu'à Tremblay ! Situé à une vingtaine de kilomètres à l'est de Quimper, le club rospordinois pointe actuellement à la cinquième place de son championnat de Prénationale. « Il ne s'agit pas de les sous-estimer car cette formation a tout de même éliminé Loudéac, l'actuel second du championnat breton. » Certes, mais le Nancy SLUC a aussi quelques atouts à faire valoir et notamment une incroyable série de victoires (21, série en cours). Et pourtant la majorité des Nancéiennes ont découvert le championnat de Prénationale cette saison avec l'accession de leur équipe. « La cohésion est la grande force du groupe », affirme Frédéric Aubry. « Physiquement, on est aussi très au point. »

Rappelons que si tout se passe au mieux pour le SLUC, celui-ci disputera dans la foulée la demi-finale (à 17 h). Aubry va donc devoir ménager sa monture pour espérer aller le plus loin possible. « L'idéale serait de creuser rapidement un petit écart afin de pouvoir multiplier les rotations », poursuit-il. Pour gérer aux mieux ce tournoi, Frédéric Aubry a mobilisé seize joueuses.

À noter enfin que la rencontre sera retransmise et commentée en direct sur le site de la FFHB (www.ff-handball.org).

L'autre quart de finale opposera Antony (Exc.) et Courseulles (Prénat.).

Le groupe nancéien : Charette, Artaud (gardiennes) ; Duranton, Aubry, Coulmont, Roblot, Bedel, Marchel, A. et L. Mettavant, Moussault, Roy, Takach, Turci, Vasmer, Zirah.

er 19/04/2014


 
Déplacement pour la coupe de France Région à Tremblay en France
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le club du HBC Nancy SLUC organise un déplacement pour aller supporter nos joueuses pour les 1/4 de Finales à Tremblay en France (Région Parisienne) le dimanche 20 Avril 2014.


Les joueuses du HBC Nancy SLUC vont rencontrer l'Entente Rosporden System.


Le rendez-vous se fera sur le parking de Nancy Thermal à 07h45.


Le prix du déplacement est de 20€ par personne.


Pour vous inscrire à ce déplacement, il vous suffit de retourner le papier d'inscription ci-dessous à votre entraineur ou l'entraineur de votre enfant pour nous le retourner au siège du club : HBC Nancy SLUC, Cité des Sports, 43 Rue du Sergent Blandan 54 000 Nancy.


Téléchargement de la fiche d'inscription

Nancy Sluc bat Smeps 25 20
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. L'unique temps mort de la partie posé par le banc pulnéen à la 53' n'avait pas l'effet escompté. Car si André Roussel profitait notamment de l'instant pour glisser à ses protégées, alors menées 22-19, qu'elles avaient encore le temps de revenir, les locales passaient dans la minute qui suivait leur écart de référence bloqué depuis la 14' à +3 à un écart de +5 (24-19). Et comme Arthaud terminait la rencontre par un festival sur sa ligne, le SLUC pouvait savourer un neuvième succès de rang.

Une victoire que le groupe de Frédéric Aubry construisait d'abord sur le déchet adverse, à l'image par exemple de Marchal qui multipliait les interceptions pour aller battre la malheureuse Martin dont les coups d'éclat ne suffisaient pas à stopper l'hémorragie. Ce réalisme s'avérait d'ailleurs précieux pour des Nancéiennes qui, certes, ne couraient après le score que durant sept minutes (2-3, 7'), mais voyaient les visiteuses revenir régulièrement au contact jusqu'à la 40' (9-8, 21', 13-12, 32', 17-16, 40'), sous l'impulsion de Dupuy en première période et de François en seconde. Les Pulnéennes tenaient longtemps le défi physique en défense, avant de plier face à la qualité de relance et de contre des locales, dont Roblot se gavait pour planter quatre buts en dix minutes et donner un peu plus de relief à la victoire des siennes.

ER du 07/04/2014
Déplacement pour les 1/4 et 1/2 finale de la coupe de France Région
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Bonjour à toutes et tous,


Le club du HBC Nancy SLUC organise un déplacement pour aller supporter nos joueuses pour les 1/4 de Finales à Tremblay en France (Région Parisienne) le dimanche 20 Avril 2014.


Les joueuses du HBC Nancy SLUC vont rencontrer l'Entente Rosporden System.


Le rendez-vous se fera sur le parking de Nancy Thermal à 08h00.


Le prix du déplacement est de 20€ par personne.


Pour vous inscrire à ce déplacement, il vous suffit de retourner le papier d'inscription ci-dessous à votre entraineur ou l'entraineur de votre enfant pour nous le retourner au siège du club : HBC Nancy SLUC, Cité des Sports, 43 Rue du Sergent Blandan 54 000 Nancy.


Téléchargement de la fiche d'inscription



Le Sluc, toutes voiles dehors!
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Mais qui pourra bien arrêter le HBC Nancy SLUC ? Depuis le 19 octobre, date de son seul faux pas de la saison devant Villers (16-15), la formation dirigée par Frédéric Aubry a enchaîné, toutes compétitions confondues, 18 victoires et un nul. Et on se souvient que l'an passé, les Nancéiennes, invaincues lors de la phase régulière du championnat d'Excellence (18 matches, 18 victoires), n'avaient cédé que lors de la finale aller pour le titre, devant Marly.

À ce jour, les partenaires de Géraldine Arthaud sont encore en lice dans trois tableaux : Coupe de France Régionale, Coupe de Lorraine et championnat. « En début d'exercice, on visait une qualification pour les play-off, mais on ne s'attendait pas à un tel parcours », savoure Frédéric Aubry. « Surtout qu'Emma Pacary et Roxane Vaillant, nos deux meilleures buteuses en Excellence, ont quitté la région. »

« Un ascendant psychologique »
Obligé de composer sans ses deux principales armes offensives, le SLUC a revu sa copie et son schéma de jeu. Et le promu a rapidement trouvé le bon équilibre. Une recette qu'explique simplement Frédéric Aubry : « Les joueuses font preuve de beaucoup d'envie. Et puis, au vu des résultats et du jeu proposé, on ne peut que saluer la qualité de la formation prodiguée dans le club. »

Les arrivées de Claire Marchal (ex-Pagny) et Émilie Roblot (ex-Jarville) ont solidifié le collectif nancéien, qui collectionne les citations au tableau d'honneur : meilleure défense de la division et deuxième meilleure attaque.

Avec l'ambition de s'installer durablement dans les championnats nationaux, le HBC Nancy SLUC a lancé un signe fort à ses rivaux en battant, à trois reprises, et dans trois compétitions différentes, l'épouvantail villarois. « On a pris un certain ascendant psychologique », reconnaît Frédéric Aubry. « Mais, tout reste possible, notamment lors des play-off qui se disputeront sur un match sec. »

Assurées de terminer au moins deuxièmes de la phase régulière, les Nancéiennes vont tenter de surfer sur cette dynamique, ce soir face au SMEPS. À l'aller, les deux formations avaient partagé les points (23-23). « Ce jour-là, on avait déjoué, on aurait même pu s'incliner », se souvient Frédéric Aubry. « Mais même si le SMEPS n'est pas en pleine confiance, ça reste un adversaire toujours difficile à manoeuvrer. »

ER du 5/4/2014
Les rouges en Finale
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Cette demi-finale opposant les deux premiers du championnat de Prénationale n'aura pas offert beaucoup de suspens. Les Nancéiennes débutaient bien, avec une défense efficace obligeant leur adversaire à forcer, et avec un jeu offensif bien en place (4-0, 7'). Delerse débloquait ensuite le compteur villarois et allait tenir à bout de bras son équipe, étouffée par la défense adverse, durant le premier quart d'heure (10-4,15'). Le SLUC portait même son avance à 9 buts avant qu'une autre Villaroise que Delerse ne marque enfin (13-5, 17'). Les Nancéiennes se relâchèrent ; leur jeu manquait un temps de mouvement autour du porteur, ce qui permettait aux visiteuses, remobilisées, de revenir (14-10, 25'). Mais Marchal, étincelante en première mi-temps, et bien suppléée, remettait les siennes dans le sens de la marche pour revenir aux vestiaires avec une large avance (18-11, 30').

A la reprise, la partie s'équilibrait. Les Nancéiennes avaient toujours un léger ascendant, mais l'utilisaient surtout pour gérer leur écart, alors que Villers rendait coup pour coup, défensivement comme offensivement (23-16, 40'). Les locales trouvèrent plusieurs fois la solution face au but par leur pivot, Duranton, mais l'entraîneur villarois prit un temps mort immédiat pour éviter un éclat fatal (25-16, 45'). La partie virait un temps au festival offensif (28-20, 50') avant que les Nancéiennes ne se déconcentrent dans les dernières minutes, sans que leur adversaire n'en profite pour recoller. L'écart restait le même jusqu'au bout et le SLUC s'imposait 30-22 dans un match qui avait basculé en première période.

ER DU 31/03/2014
Les filles déroulent à Pagny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pagny-sur-Moselle n'a jamais su par quel bout prendre ce match face à une formation nancéienne qui n'a pas eu à forcer son talent. Comme un symbole, dès la 1re minute, Claire Marchal interceptait la balle près de son but et partait seule en contre. Le ton était donné et Pagny ne passera jamais devant au tableau d'affichage. La malchance s'en mêlait aussi lorsque Jennifer Lefèvre voyait son tir heurter les deux montants coup sur coup (12e). Nancy parvenait à développer un jeu offensif rapide par intermittence, ce qui suffisait à mettre hors de portée Pagny. A la pause, la messe semblait déjà dite (6-13) et la seconde période ressemblait à un long calvaire pour des locales ne parvenant pas à se trouver et manquant de rythme pour couper les contres fulgurants de Marchal ou Roblot.

RL du 25/3

Pagny-sur-Moselle. Comme un symbole, dès la première minute, Claire Marchal interceptait la balle près de son but et partait seule en contre pour tromper une Hani abandonnée. Le ton était donné et Pagny, dès lors, ne passera jamais devant au tableau d'affichage.

Peu de rythme des deux côtés, un jeu à base de contre côté nancéien et une gardienne, Géraldine Arthaud, qui faisait le travail quand Pagny parvenait à trouver une position de tir.

La malchance s'en mêlait aussi lorsque par exemple Jennifer Lefèvre voyait son tir heurter les deux montants coup sur coup (12'). Nancy parvenait de son côté à développer un jeu offensif rapide par intermittence, ce qui suffit à mettre hors de portée Pagny. À la pause, la messe semblait déjà dite (6-13) et la seconde période ressembla à un long calvaire pour des joueuses locales sans allant.

ER du 24/3

Les filles aiment les quarts
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Coupe de Lorraine féminine, Quart de finale : Nancy-Sluc (PN) bat Commercy (Ex) : 42-19

Commercy. Handicapées par l'absence de plusieurs titulaires, les Commerciennes se présentent sans remplaçante pour affronter des Nancéiennes évoluant à l'étage supérieur. Contre toute attente, les locales, sans complexe, vont répondre, du tac au tac, aux buts visiteurs (1-1, 2') ; (2-2, 3') et (3-3, 4'). Mais deux contres conclus par Emilie Roblot suivis d'un point signé Anaïs Mettavant permettent aux Slucistes de prendre l'ascendant (3-6, 7'). Commercy s'accroche surtout par Justine Van Cauwenbergghe et Fiona Martin (5-8,15'). Nancy s'échappe par Vasmer, Duranton (2 pions chacune) et Roblot (5-13, 20'). Les locales réagissent de belle manière en passant 4 points consécutifs aux visiteuses (9-13, 24'). A la pause Nancy a cependant assuré une confortable avance (12-18). La seconde période va être de trop pour les Meusiennes, certes bien courageuses mais trop émoussées physiquement. En quatre minutes, les Nancéiennes étouffent alors les locales (13-23, 34'). Commercy ne baisse pas les bras mais les jambes trop lourdes ne peut que regarder les visiteuses effectuer alors un galop d'entraînement (15-33, 51') ; (17-37, 55') et (19-42, au final).

TOUT DROIT EN QUART
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le second 16e de finale opposait Erstein au SLUC Nancy. Les coéquipières de G. Artaud, techniquement plus fortes, menaient 8-2 (8') avec une E. Roblot étincelante. La mi-temps est sifflée avec un avantage de quatre buts (13-9). Avec l'appui de ses nombreux supporters, Erstein se réveille mais gâche trop d'occasions par excès de précipitation. Le SLUC n'en espérait pas plus. Les Nancéiennes s'économisent sur la fin pour garder des ressources par le match de 8e de finale face aux voisins de Villers (voir ci-dessous).

Sarrebourg. La rencontre opposait deux équipes qui se connaissent bien. Le SLUC ne sera jamais inquiété durant la partie. Les contres, rapidement menés par les coéquipières de G. Arthaud, font mouche. Villers tente de réagir mais se heurte à la portière adverse. L'avance à la marque augmente (7-2, 10 puis 14-7, 23).

En seconde période, M. Duttremez et C. Decourt tentent de revenir au score mais, plus frais physiquement et avec une E. Roblot des grands jours, le SLUC gère son avance (21-17, 42') et se qualifier logiquement pour le tour suivant.


 

16ème Finale Coupe de France
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Marcel Tédesco, le président du comité 54 de handball, doit être aux anges. Trois formations meurthe-et-mosellanes seront effectivement présentes, demain, à Sarrebourg, pour le tournoi de la Zone Est de la Coupe de France Régionale féminine. A l'issue des quatre premiers tours, le Nancy SLUC, le SMEPS Nancy HB 54 et Villers sont toujours en course et aspirent à décrocher leur visa pour les quarts de finale. « Ce premier résultat prouve que le championnat lorrain tient la route », confie Frédéric Aubry, le coach du Nancy SLUC, qui a participé aux demi-finales de cette épreuve lorsqu'il officiait du côté de Jarville.

« Notre objectif prioritaire demeure le championnat. La Coupe de France, c'est un bonus pour les filles. Et alors qu'elles n'ont rien à perdre, elles ont tendance à se mettre beaucoup trop de pression. Une de mes priorités sera de dédramatiser l'événement ». Le Nancy SLUC, sera aux prises en 16e avec Erstein, premier du championnat alsacien de Prénationale. Même si les Alsaciennes ne se laisseront certainement pas manoeuvrer facilement, le coach nancéien espère retrouver en fin d'après-midi Villers ou le SMEPS. Ce 16e de finale, entre deux autres candidats à l'accession en N3, sent la poudre. « On désire aussi aller le plus loin possible dans cette épreuve », insiste Joël Braux, le technicien villarois dont l'équipe a, selon ses dires, digéré le premier faux pas de la saison devant le SLUC. « Cela faisait quelques semaines que je sentais une légère saturation dans le groupe. On avait aussi connu quelques alertes devant le SMEPS (victoire 20-21) et Marly (succès 21-22). La défaite contre le SLUC Nancy a été bénéfique car elle a permis de nous reconcentrer. A Sarrebourg, on va de nouveau croiser le fer avec des formations que l'on risque de retrouver en play-off ou en Coupe de Lorraine. Toute victoire arrachée en terre mosellane peut nous apporter un ascendant psychologique en vue de ces échéances ».

Justement, le SMEPS entend lui profiter de cette Coupe de France Régionale pour lancer un signe fort à ses concurrents pour les play-off. Même si les Ascéiennes n'ont pas encore battu cette année Villers et SLUC, elles ne vont pas se présenter sur le terrain en victimes désignées. « A mon sens, on n'a rien à envier à ces équipes », assure Véronique Pora. « On va tâcher de s'appuyer sur une grosse défense pour les faire trébucher. En tout cas, avec des rencontres qui vont se disputer en 2X25', il ne faudra pas rater le début de match ».

ER du 01/03/2014

Objectif atteint
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour ce match en retard, les rouges se déplaçaient ce dimanche après-midi à Hettange avec pour objectif de sceller dès à présent leur seconde place au classement de la saison régulière. C'est chose faite au terme d'une rencontre qui fut parfois insipide et quelque peu brouillonne.

Si les nancéiennes ne furent jamais réellement inquiétées au tableau d'affichage, elles tardèrent à se mettre à l'abri faute certainement à une équipe locale diablement accrocheuse. L'écart de 7 buts acquis à la mi-temps suffira à garder les bleues hors de portée en dépit de leurs diverses tentatives de changement de défenses et de leurs intentions de plus en plus viriles.

Score final 36 - 29 pour le HBC Nancy Sluc, on peut saluer le retour de Marie Stella dans le groupe ainsi que le retour progressif aux affaires de Lucie ....

On met désormais le championnat entre parenthèses pour une période de repos bien méritée.

Cependant, gros week-end en perspective, puisque voila les 16èmes de finale de la Coupe de France des régions qui se profilent dimanche à 14h à Sarrebourg contre les sucrettes d'Erstein. Si le hbc avait le bonheur de passer ce tour, il affronterait le vainqueur de la rencontre Smeps Villers à 17h en 8ème de finale.

Les filles comptent sur vous pour venir les soutenir.......
Créneaux d'entrainement pour la 1ère semaine des vacances d'hiver 2014
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Lundi
03/03/14
Mardi
04/03/14
Mercredi
05/03/14
Jeudi
06/03/14
Vendredi
07/03/14
Martiny


16H-18H
10 ans M


18H-20H
12 ans M
18H-20H
12 ans M
18H-20H
12 ans M

18H-20H
12 ans M
20H-22H
Sénior F

20H-22H
Sénior F
20H-22H
Sénior M

Louis Armand
18H-20H
14 ans M




20H-22H
Sénior M


20H-22H
Sénior Loisirs

Créneaux d'entrainement pour la 2ième semaine des vacances d'hiver 2014
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Lundi
10/03/14
Mardi
11/03/14
Mercredi
12/03/14
Jeudi
13/03/14
Vendredi
14/03/14
Martiny


16H-18H
12 ans F

16H-18H
10 ans M
18H-20H
Sénior F

18H-20H
14 ans M



20H-22H
Sénior F

20H-22H
Sénior M

Louis Armand
18H-20H
12 ans M




20H-22H
Sénior M


20H-22H
Sénior Loisirs

Concours Vidéo par la FFHB
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Bonjour à tous,


La période d’envoi des vidéos de candidature pour obtenir le privilège de voir votre finale de secteur diffusée en direct sur le site internet de la Fédération française de handball est désormais close.


Nous remercions tous les participants pour leur mobilisation.


Nous avons sélectionné cinq vidéos parmi celles reçues en nous basant sur différents critères (temps, rythme, convivialité, originalité, mise en avant de la Coupe de France etc..).


Les cinq vidéos retenues pour continuer l’aventure sont celles des clubs suivants :

- HB- HBC Lisses (Orga : Antony)

- Un- Union Sportive Carmaux-Vers HB (Orga : Stade Montois)

- AL- AL Loudéac HB (Orga : Carquefou)

- HB- HBC Sluc Nancy HB (Orga : Sarrebourg)

- US- US Métropolitaine des Transports (Orga : Maisons-Alfort)


Ces cinq vidéos seront postées sur la page Facebook de la Fédération française de handball du jeudi 20 février - 10h00 au mercredi 26 février - 13h00.


La vidéo qui récoltera le plus de « j’aime » sur la page Facebook de la Fédération française de handball durant cette période se verra attribuer la retransmission en direct de sa finale de secteur.


Alors bonne chance à tous. Nous comptons sur votre mobilisation !


Toutes les personnes qui aiment le HBC NANCY SLUC doivent aller voter pour la vidéo sur la page Facebook de la Fédération Française de handball..

Entrainement des -12 ans de vendredi confirmé
Imprimer le produit
Envoyer par mail
L'entrainement au Lycée Emmanuelle Héré a bien lieu comme d'habitude
Les 3 points sans briller
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Finalement, la victoire a mis plus longtemps que prévu à se dessiner pour les Nancéiennes. En effet, après un début de rencontre qui aurait pu s'avérer rédhibitoire, les Mosellanes ont su rester au contact et entretenir le suspense pendant une belle partie du match.

Alors que le tableau d'affichage avait évolué lentement dans les premiers instants, le SLUC a haussé le rythme pour se détacher (5-2, 10'). On s'est dit que la machine locale était enfin en marche et que l'écart allait continuer à grandir. Pour autant, les visiteuses n'ont pas baissé pavillon et, avec beaucoup de ténacité, ont fait quasiment jeu égal malgré Arthaud, qui montrait les plus belles dispositions dans le but nancéien (14-10, 30').

Nancy, gêné aux entournures, avait perdu de son efficacité et, sur sa lancée, Koenigsmacker a maintenu la pression, jusqu'à réduire l'écart et même revenir sur les talons du SLUC (17-16, 44'). Il reste que les Mosellanes s'étaient peut-être mises en sur-régime car, dans la foulée, les Nancéiennes leur ont infligé un cinglant 7-0, qui a ramené leurs adversaires à la raison (24-16, 51'). Fort de son avantage, le SLUC a pu ensuite dérouler jusqu'au buzzer, dans une opposition qui avait alors perdu beaucoup de son intérêt. Il est évident que Deux Vallées Koenigsmacker, lucidement, n'y croyait plus.

ER du 17/02/2014

Face au deuxième, HBC, le Mosellanes de Deux Vallées Koenigsmacker n'ont pas pesé bien lourd... Menées du début du match (1-0, 42") jusqu'à la fin, elles n'auront finalement pas eu beaucoup d'espoirs lors de ce match. Cependant, avec un peu plus de réussite dans certains moments clés, les joueuses de Koenigsmacker auraient pu ramener autre chose de leur voyage meurthe-et-mosellan. A la 42e, lorsque Dilinger marquait, le score n'était plus que de 17-16. Malheureusement, les Nancéiennes se reprirent et ne laissèrent aucune chance aux Mosellanes, qui marquèrent que 4 buts après cela.
 
 RL du 17/02/2014












Formation Jeunes Arbitres
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Une nouvelle formation à destination des jeunes Arbitres, ou à celles et ceux qui veulent le devenir.

Elle se tiendra le dimanche 23 février, de 10h30 à 12h, au siège du club à Thermal.
Les rouges brouillent les cartes
Imprimer le produit
Envoyer par mail
>Villers. Le leader villarois a dû baisser pavillon assez logiquement devant des Nancéiennes que l'on a senti très sereines dès l'entame du match. Les joueuses de Joel Braux ne se sont jamais libérées de l'enjeu. Brouillonnes et inhabituellement maladroites, elles ne parviennent pas à bousculer la défense adverse. Dans les rangs du SLUC, Marchal et Roblot sont tout de suite très présentes, Arthaud dans ses buts fait le reste. Ses longues relances trouvent preneuses (5-9, 15'). Delerse est la seule à sortir la tête de l'eau alors que c'est souvent trop facile pour Duranton qui s'infiltre au milieu de la défense des jaunes (8-15, 30').

À la reprise, les premières minutes laissent penser à un retournement de situation, Villers défend mieux et pousse son adversaire à la faute (12-16, 39'). Les deux buts de Bailly replacent sont équipe mais Marchal, que Hilt Richard tente de neutraliser, ne tarde pas à lui répondre (16-19, 45') avant que Frédéric Aubry ne prenne un temps mort (22-25, 55'). Son équipe a trois buts d'avance pour aborder les cinq dernières minutes. Finalement, seules L. Mettavant et Bailly trouveront le chemin des filets Mais Arthaud dans sa cage va briller face à Pierre et Mulot, contribuant ainsi au succès du SLUC qui revient sur les talons de son adversaire du jour.

ER du 10/02/2014

LE SPORT COMME EXUTOIRE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Six étudiants de deuxième année « Information-communication » de l'IUT Nancy-Charlemagne ont organisé, dans le cadre de leur projet de fin d'études, une compétition sportive dans la grande salle du parc des sports. Le tournoi, « Tous en baskets », a été réalisé en collaboration avec l'APSEM (Association de promotion du sport chez l'enfant malade).

Tout l'après-midi, des enfants de l'hôpital de Brabois ainsi que ceux des environs et âgés de huit à quinze ans ont pu participer à différents ateliers ludiques et sportifs. Une cinquantaine de jeunes adolescents ont ainsi pu bénéficier de l'expérience des entraîneurs du basket de Vandoeuvre, de l'équipe féminine des -16ans du SLUC Handball, ainsi que des archers de la flèche d'Affrique ludréenne. Les participants ont également pu découvrir le twirling bâton grâce à une représentation faite par le twirling-club de Villers-lès-Nancy.

Le but principal de l'événement était de faire connaître l'APSEM et d'organiser une rencontre entre les enfants de l'hôpital, les enfants extérieurs et différents clubs sportifs. Rappelons que l'APSEM contribue au mieux-être de l'enfant hospitalisé et gravement malade en proposant des activités adaptées.

ER DU 3/2/2014

Bonjour,

Tout d'abord, merci beaucoup pour votre aide et votre participation pour notre projet. Ensuite, grâce à tous les efforts fournis par chacun, le projet fut un franc succès et nous avons même eu droit à un article. Article qui cite également votre participation.

Je joins à ce mail une copie de l'article.
Encore merci,

Ophélie Vanhoutte

Tshirt Champions d'Europe
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Afin de célébrer la nouvelle victoire de nos Champions qui règnent à nouveau sur l'Europe, le club vous propose d'acquérir ce T-shirt collector, pour la somme de 6,50 €. Pour commander, vous devez vous rapprocher de votre entraîneur, qui regroupera les commandes, ou envoyer un mail à cette adresse, en précisant bien vos coordonnées et la taille du/des T-shirts souhaités. Tous ensemble, montrons notre soutien à nos Experts !!!
Sérieuses et appliquées
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Les protégées de Fréderic Aubry n'ont eu aucun mal à exploiter les faiblesses adverses. Sur jeu rapide, en attaque placée, dans le secteur défensif, rien ne semblait pouvoir mettre en danger Marchal et ses copines. Les Mosellanes, limitées et trop vite résignées, comptaient déjà huit longueurs de retard au quart d'heure de jeu (11-3).

Stéphane Mina, le coach mosellan avait beau tenter tous les systèmes rien n'y faisait. À plat en 6-0, étagée en 4-2 ou avec une double stricte, sa défense pliait sous les assauts meurthe-et-mosellans. Duranton au pivot, Marchal intenable sur la base arrière ou Roblot à la distribution s'en donnaient à coeur joie. À la pause, la partie était pliée depuis longtemps (21-8, 30').

À la reprise, Bousse montrait un sursaut d'orgueil. Passant un 3-0 aux coéquipières de Charrette, elles profitaient du relâchement nancéien (22-11, 33'). Mais ce n'était que temporaire. Très vite, Zirah et consorts reprenaient leur marche en avant. Pourtant revenues avec de meilleures intentions, les Mosellanes peinaient face à la justesse du jeu nancéien. Sans les parades de Bauthéac (13 arrêts entre la 30'et la 60'), le score aurait pu être encore plus sévère.

ER du 27/01/2014
Les Experts sont CHAMPIONS D'EUROPE
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Troisième titre européen pour l'équipe de France. 

Le hbc présent pour l'APSEM
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Dimanche l'APSEM avait demandé au HBC Nancy d'animer un atelier pour les enfants de Brabois au Palais des Sports de Vandoeuvre.

Un grand merci à Coralie, Justine, Aurélie, Sasha, Sybille, Lucie et Prisc d'avoir fait partager notre passion à cette occasion, tout en mettant en avant notre club.
victoire au courage
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Marly. On jouait la 52'quand Zirah transformait son jet de 7m pour Nancy. Le score était alors de 22-24 en faveur des visiteuses. Il restait un peu moins de dix minutes et Marly avait largement le temps de faire son retard... Mais sept minutes et quelques secondes plus tard, le score affichait toujours 22-24.

Et le but de Haeusser à vingt secondes de la fin ne changea rien. Marly avait laissé passer sa chance en loupant neuf tirs alors que les Mosellanes avaient auparavant fait un gros match. Au final, cette défaite laisse Nancy passer devant les Marly au classement.


ER du 20/01/2014


"Revanche", c'était le mot du week-end, comme annoncé dans le journal, Marly voulait sa revanche du match aller perdu d'un but à Martiny au terme d'une rencontre acharnée. Les mosellanes savaient qu'en cas de victoire la seconde place leurs était offerte, et ce juste avant la réception du leader.
Mais les blanches d'un soir aussi voulaient leur revanche. La seule défaite de la précédente saison, à Marly justement, avait encore un goût amer dans la bouche de certaines. De plus, les nancéiennes, privées de leur seconde place à cause d'un report de match, voulaient plus que tout reprendre leur bien.

On peut dire que les tribunes copieusement garnies ont assisté à un match de qualité entre deux belles équipes (certains iraient jusqu'à dire les deux plus belles du championnat).

Si marly prenait le meilleur départ, le HBC rendait coup pour coup et revenait peu à peu à la marque, pour même prendre l'avantage juste à la pause (12-13).
Au retour, les mosellanes, KO debout, subirent la furie des visiteurs du jour encaissant un cinglant 7-0. Mais, comme une grande équipe, elles se relevèrent et avec application, elles revinrent dans la roue de nancéiennes à leur tour dans la tourmente, 22-24 à la 53'.

La tension de fin de match vit les deux équipes avoir chacune leur tour les occasions pour obtenir la victoire, mais Marly était parti d'un peu trop loin, le HBC NANCY SLUC réussit à garder ce petit but d'avance qui suffit à son bonheur du jour.

Félicitations les filles, vous avez su vous battre et trouver le petit reste de ressources pour garder cette victoire.
RDV samedi prochain à 19h à Martiny pour la réception de l'Arc mosellan.



Les voyages forment la jeunesse
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les jeunes pousses du club continuent leur route en Coupe 54, après avoir disposé de leurs adversaires du jour, Herserange. C'est en effet sur le score sans appel de 22 à 3 que nos Red Devils se sont imposés face à leurs valeureux adversaires. La volonté et l'abnégation ont été présentes tout au long du match, au grand plaisir de leur entraîneur. Nous attendons maintenant qui sera le prochain adversaire de nos jeunes, dernier obstacle avant la finale, disputée au mois de juin. Quentin, Matthias, Taq, Noé, Julien, Louis et Edgar sont déjà dans les starting-blocks !!!
Victoire logique
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Longwy. Face au second de prénationale, les filles du P2H ont tenu une mi-temps avant de lâcher prise en fin de rencontre. Didier ouvrait la marque sur la première attaque longovicienne, mais dans la foulée Duranton obtenait la parité (1-1, 2'). Aouragh redonnait l'avantage à Longwy, mais Roblot en contre-attaque ramenait les deux formations à égalité (2-2, 6'). Les Longoviciennes continuaient la course en tête, 3-2 puis 4-3 suite à une réalisation de Kidouch.

Les Nancéiennes gâchaient de nombreux ballons en attaque, mais parvenaient toutefois à prendre les devants pour la première fois de la partie par Roblot (4-5, 12'). Duranton insistait en attaque, mais le P2H s'accrochait au quart d'heure (6-6), puis repassait en tête par Varnier (8-6, 21'). Sur contre-attaque, le SLUC se repositionnait au commandement par Aubry et Roblot (8-10), la pause intervenant en faveur des visiteuses (9-13).

À la reprise, Duranton et Marchal insistaient, imitée dans la foulée par Bedel, le score prenait alors des proportions inquiétantes (10-17). Le P2H scorait à trois reprises, ramenait l'écart à quatre buts (13-17, 40', puis 14-19, 45'). Les Slucistes géraient au mieux la fin de partie, obtenant ainsi une qualification facile pour le cinquième tour.

ER DU 13/01/2014
Permanence fermée au HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail

 Bonjour,


Nous vous informons que la permanence sera fermée ce mardi 14 Janvier 2014.


Pour toutes questions, vous pouvez nous joindre par mail : contact@hbcnancysluc.com ou par téléphone au 06 88 88 68 59.


Nous vous souhaitons une bonne journée et une bonne semaine à toutes et tous.

Le HBC NANCY SLUC vous souhaite une bonne année 2014
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC souhaite un Bon Noël 2013
Imprimer le produit
Envoyer par mail



Tous les membres du CA du HBC NANCY SLUC

vous souhaite à vous et à vos proches un bon Noël 2013
Le Baby-Hand en Fête
Imprimer le produit
Envoyer par mail
La section baby-hand du HBC NANCY SLUC est heureuse de vous signaler qu'elle a organisé le samedi 14 décembre 2013 au matin une rencontre entre les parents et les enfants.

Cette matinée était sous le signe de la découverte pour les parents et le partage entre les enfants et leur parents sur les exercices pratiqués lors des séances.

La bonne humeur était de mise et tout le monde à passer un bon moment.

Après une bonne séance ou les enfants ont pu voir leur progrès sur la course de relais contre les parents, il y a eu un gouter et chaque enfant est repartie avec un petit cadeau pour les fêtes et les parents plein de belles choses dans les yeux.
Ecole arbitrage
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Ce dimanche se tiendra une nouvelle session de l'école d'arbitrage, de 10h30 à 12h, dans les locaux du club à Nancy Thermal. Ce sera l'occasion de réviser quelques règles et principes d'arbitrage, et d'échanger sur les différents matchs sifflés depuis le début de saison. Les jeunes joueuses/joueurs intéressés peuvent également participer, pour s'initier et éventuellement s'investir dans l'arbitrage. La formation se terminera par un petit buffet, afin de terminer l'année dans la convivialité, valeur phare du club.
A dimanche...
sluc rambervillers
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy. Les joueuses de Nancy ont fait la course en tête du début à la fin, non sans quelques difficultés. La première mi-temps était serrée, aucune des deux équipes ne parvenant à trouver les espaces nécessaires pour s'offrir des positions de tirs intéressantes (5-4, 11'). Les Nancéiennes se précipitaient trop en attaque et perdaient de nombreuses balles, qui étaient parfaitement exploitées par Didierjean et ses coéquipières (8-8, 25'). Mais cet opportunisme n'était pas suffisant pour faire douter la gardienne locale Arthaud, impériale sur sa ligne. Résultat, le SLUC menait de deux unités à la pause (11-9).

La gardienne nancéienne continuait son excellente prestation en repoussant trois tirs consécutifs, dont un jet de 7 mètres de Roy, pour permettre à son équipe de prendre le large (15-11, 37'). Les Rambuvetaises souffraient sur chaque accélération de Marchal, qui trouvait le chemin des filets presque systématiquement. Didierjean tentait le tout pour le tout en appliquant un marquage individuel serré, mais A. Mettavant et Zirah prenaient le relais et creusaient l'écart (22-16, 50'). La fin de match était totalement à l'avantage des joueuses locales, bien aidées par l'expulsion de David pour contestation (55'). Avec cette victoire logique, les joueuses de Frédéric Aubry restent dans le sillage de Villers.

ER 09/12/2013
Recompense
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC Nancy SLUC a été récompensé ce vendredi soir. En effet, deux de ses jeunes arbitres, JUSTINE et LAURIANNE,  ont reçu un maillot d'arbitre, offert par le partenaire des arbitres, la Poste. Cette cérémonie, sous l'égide du Comité 54 et de son président Marcel TEDESCO, s'est déoulée en présence du directeur régional de la Poste et du président de la Ligue Lorraine de Handball, Jean Marie NOEL. La cérémonie s'est achevée par un pot de l'amitié, et les jeunes arbitres ont été gracieusement invitées à assister au match de ProD2, opposant le GNAHB à Valence. Le club est fière de ses représentantes et les remercie de leur investissement et leur bonne humeur sans faille. Elles sont un exemple pour les autres JA et futur(e)s JA du club.










SMEPS SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pulnoy. Le SLUC Nancy a arraché le match sur la fin après avoir été mené au score durant presque toute la rencontre. En début de match, les deux équipes se tiennent au tableau d'affichage. Mais après dix minutes, le SMEPS réussit à creuser l'écart et à la 12', leur avantage est de plus trois points, notamment grâce à Séverine Didier qui inscrit quatre penaltys. Le SMEPS est solide en défense. En fin de première période, le SLUC Nancy arrive à revenir à un point mais les locales reprennent rapidement leur avantage À la mi-temps, le score est logiquement à l'avantage du SMEPS.

À la reprise, le SMEPS enchaîne les fautes et se retrouve régulièrement à jouer à cinq. Le SLUC ne profite pas de cet avantage et rate des occasions. Et les locales ne ratent pas les leurs, l'écart sera même de cinq points. En milieu de seconde période, les deux équipes se retrouvent en panne offensivement, durant cinq minutes il n'y aura aucun but d'inscrit. La fin de match voit le retour au score du SLUC, Claire Marchal va inscrire trois buts en fin de match. À la dernière minute, elle inscrit un but qui permet à son équipe d'arracher le match nul. Les locales, auteurs de nombreuses fautes durant la seconde période, vont perdre patience suite au retour du SLUC et Caroline François va prendre un carton rouge dans les dernières secondes du match.

ER du 25/11/2013
Les rouges tranquillement
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nancy.Les handballeuses nancéiennes qui n'ont jusqu'à présent trouver que le leader villarois pour leurs barrer la route,poursuivent leur chemin de victoires.Celle-ci ne souffre d'aucune contestation,leur supériorité était évidente.A la décharge des Pagnotines des circonstances qui ne leurs ont guère permis de faire de la résistance entre blessure et arbitrage sans concession.Les joueuses du SLUC prennent d'entrée les choses en mains et si le score n'est que d'un but d'écart (3-2, 7') cela est dû en grande partie à Lenoac'h qui réalise un début de match très remarqué. Remportant notamment des duels en un contre un sur les longues relance de Arthaud avant de stopper le penalty de Turci. Les joueuses locales vont alors accélérer et faire la différence en milieu de mi-temps par Duranton et Marchal infligeant un 5-0(9-4, 17') qui va faire très mal.

Marion Vernet stoppe l'hémorragie(9-5 20') mais Pagny regagne les vestiaires avec déjà 6 buts de retard (14-8,30'). En deuxième période les Nancéiennes toujours dominatrices où Duranton et Zirah enchaînent les buts face à des adversaires qui craquent se retrouvant à cinq pendant 4 minutes avec un carton rouge à la clé.

Même si les soeurs Vernet ne baissent pas la tête, le SLUC déroule et décroche une victoire incontestée.


ER 18/11/2013

Troisième défaite consécutive pour Pagny-sur-Moselle... L'équipe de Sandrine Garaudel glisse dangereusement au classement pour pointer au huitième rang. À l'opposé, Nancy SLUC ne s'arrête plus et reste à portée du leader villarois. Jusqu'à la 10e minute de jeu, les débats étaient équilibrés (5-4, 11e). Puis les locales prenaient les choses en mains, marquant neuf fois avant la mi-temps contre quatre petits buts pour Pagny (14-8, 30e). Le second acte s'avérait être une copie conforme du premier, avec des Nancéiennes d'abord en mode diesel (16-10, 40e), puis tout en maîtrise (24-15, 45e).

RL 18/11/2013

Les nancéiennes avaient eu bien du mal à s'imposer en Coupe de France dans la salle de Pagny, on s'attendait donc à une partie des plus disputées pour cette 7ème journée de championnat. On peut dire qu'il n'en fut rien. Le HBC, supérieurement armé, a géré ce match sérieusement en s'appliquant pendant les 60 minutes de la rencontre. Tout ne fut bien sûr pas parfait et de nombreux points restent à travailler mais les choses commencent à se mettre en place et les rouges restent dans l'objectif des play-offs.

RDV samedi à 20H30 pour un tout autre challenge avec le derby dans la salle du SMEPS, gageons que ce match sera l'occasion de fêter le handball féminin sur l'agglomération. Les filles vont avoir besoin de vous.

ATTENTION : entrainement BABYHAND ANNULE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
LE GYMNASE CHARLES V ÉTANT PRIS POUR UNE MANIFESTATION DES CE VENDREDI ET JUSQU’À DIMANCHE, CE QUI ENTRAINE L'ANNULATION DE LA SÉANCE !

Samedi 15 novembre à 10h00 pour les BABYHAND pas de séance.

Prévenez ceux que vous pouvez.
Le dauphin reste solide
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Koenigsmacker. Les Nancéiennes prenaient un bon départ et scoraient à trois reprises, alors que les locales restaient muettes (0-3, 5'). Les filles des Deux-Vallées revenaient ensuite dans la partie et elles grappillaient progressivement leur retard (13-15, 27') pour atteindre la pause sur la parité (15-15).

Au retour des vestiaires, les Meurthes-et-Mosellanes reprenaient les devants grâce aux réussites des soeurs Mettavant. Les Mosellanes résistaient et revenaient pour une énième parité (18-18, 40') puis (20-20, 46'). Le dernier quart d'heure était à l'avantage des Nancéiennes, qui s'imposaient largement.

ER du 11/11/2013

Deux Vallées restait une équipe aux résultats en dents de scie toujours dans la course aux Play Offs. Les rouges s'y déplaçaient donc clairement pour ramener les 3 points et écarter un rival potentiel mais surtout pour continuer à travailler.

Du côté des satisfaction, notons que ce match s'est gagné aussi bien en attaque qu'en défense avec des choses très intéressantes qui commencent à se mettre en place.

Les SF vous donnent rdv samedi prochain à avec deux matchs à Martiny, la 2 reçoit Toul à 17h et la 1 Pagny à 21h. Les filles comptent sur vous.
A 19h, duel au sommet pour les gars avec LE match contre Flavigny, nous vous attendons donc nombreux pour une soirée toute rouge et blanche.

Victoire de l’équipe Loisir à Montigny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
L’équipe Loisir a remporté une belle victoire sur le parquet de Montigny-lès-Metz. Le groupe, emmené par Alex, Anne, Arnaud, Audrey (cap.), Chloé, Christian, David, Fabrice, Fred, Gaëtan, Manu, Pierre et Simon, s’est imposé sur le score de 20 à 29.
 
Comme d’habitude dans les matchs amicaux de la section Loisir, la rencontre s’est déroulée dans une ambiance agréable et toujours fair-play.
 
De nouveaux matchs sont prévus très prochainement contre Pont-à-Mousson et Jarville. A bientôt pour de nouvelles aventures !
Un tour à Bar
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les filles se déplaçaient à Bar le Duc pour ce premier tour de coupe de Lorraine. Si la défense présentait toujours les mêmes garanties par contre l'attaque restait dans ses approximations.

Deux accélérations, une par mi-temps, suffiront pour passer ce tour. Le travail va finir par payer, il ne faut surtout pas se décourager.

RDV samedi à Deux Vallées pour un retour au championnat.
Ecole d'arbitrage
Imprimer le produit
Envoyer par mail
6 jeunes arbitres avaient bravé les intempéries en ce dimanche matin pour participer à une formation JA. Coralie, Aurelie, Justine, Garance, Laurianne et Pierre ont ainsi pu s'informer et échanger sur le règlement. Un petit quizz est venu conclure cette séance, avec des résultats étonnants, voyant les novices damer le pion aux 'anciens' JA, en obtenant souvent de meilleurs notes. Une petite brioche maison est venu récompenser tout ce petit monde, en se donnant rendez-vous les prochains samedis avec un sifflet à la main. Prochain rendez-vous le dimanche 22 décembre...
Formation JA
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Une formation à destination des jeunes arbitres se déroulera le dimanche 3 novembre, de 10h30 à 12h, au siège du club, à Thermal. Cette session est également ouverte aux arbitres du club et aux joueurs qui le souhaitent.
Cette formation sera l'occasion pour les JA existants de parfaire leurs connaissances, mais aussi aux nouveaux JA  d'apprendre les bases du 'métier'.
Merci de me prévenir par mail ou par le forum de votre présence, afin de s'organiser en conséquence.
A dimanche
minimum syndical
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour le second tour de la Coupe de France des Régions les nancéiennes se déplaçaient dans le chaudron de Pagny sur Moselle, équipe en pleine reconstruction.

Pas grand chose à signaler en ce début de rencontre, mis à part un traitement tout à fait spécial réservé à Claire par ....une partie du public pagnotin confondant rencontre sportifve et cours de récréation. Sur le terrain, par contre, les équipes se neutralisaient et le score évoluait peu (1-2 à la 10'). La rentrée de Marie Stella allait amener un peu de pep's à l'attaque rouge qui se détachait enfin (5-9 à la pause).

Le retour sur le parquet des jaunes faillit s'avérer décisif en passant un 4-0 à leur visiteur du jour. Mais la défense nancéienne se remit en place et seul le show de Hani dans les cages garda les pagnotines à flot. Comme en première période, les rouges se mirent peu à peu à l'abri pour gérer tranquillement la fin de rencontre.
Nous souhaitons un bon rétablissement à M-Stella qui a bénéficié d'un traitement de faveur local.

Si la défense présente de sérieux gages de confiance à présent, il va falloir se recentrer sur l'énorme potentiel offensif du groupe qui se met en danger à cause d'un déchet beaucoup trop important. La valeur est là mais il ne faut pas se reposer sur ça.

RDV samedi prochain en Coupe de Lorraine cette fois à Bar le Duc à 18H.

Un de chute
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Il restait une poignée de secondes et la balle était dans les mains du SLUC. Roy prenait ses responsabilités et envoyait le cuir en direction du but de Verschelde qui sortait la parade. La sirène retentissait, Villers engrangeait une courte victoire (15-16, 60').

Et pourtant, malgré une défense agressive des Villaroises, c'était bien le SLUC qui entamait le mieux la rencontre (2-0, 2'). Mulot et ses copines reprenaient leurs esprits, mais elles faisaient preuve de trop d'approximations. Bailly avait beau multiplier les tentatives, rien n'y faisait, Arthaud avait pris la mesure de la Villaroise. Multipliant les parades, elle mettait ses coéquipières dans les meilleures dispositions et celles-ci ne manquaient pas d'engranger les buts (7-4, 20'). Un premier tournant allait se jouer. En infériorité numérique, les protégées de Frédéric Aubry craquaient en cette fin de période. Elles encaissaient un 4-0 qui faisait mal et relançait complètement leurs adversaires (7-8, 30').

A la reprise, les Nancéiennes peinaient à trouver les solutions en attaque, permettant ainsi à Zerouki et consorts de poursuivre sur leur lancée (9-12, 44'). Les défenses ne laissaient que peu d'espaces. La fatigue aidant, les Villaroises commettaient plusieurs fautes qui les laissaient en infériorité numériques. Le jeu s'accélérait et Turci et ses copines reprenaient les commandes (14-13, 52'). Mais Mulot puis Robert remettaient les pendules à l'heure avant que Bailly, rageuse, ne donne l'avantage à ses couleurs (15-16, 56'). Les deux coaches se répondaient à coup de temps mort mais tout allait se jouer dans la dernière possession .

ER DU 21/10/2013

Pour de multiples bonnes ou mauvaises raisons, certains avaient promis une démonstration de handball de la part des jaunes.... Le moins que l'on puisse est qu'il n'en fut rien, les rouges sont entrées dans cette partie comme des mortes de faim au point que les visiteurs du jour sont longtemps apparues sans solution. Une succession de petits détails les remirent peu à peu dans la partie jusqu'à l'issue que l'on connaît. Plutôt que de polémiquer sur ces détails, on retiendra l'énorme envie des nancéiennes tout au long de ce match qui aurait pu basculer d'un côté ou de l'autre. Ces filles ont du tempérament, du courage et l'avenir leur appartient. Contrairement à ce qu'on a pu lire dans les déclarations précédent ce match, les nancéiennes viennent de loin, très loin, et elles se battent en travaillant pour progresser encore. La moyenne d'âge sur le terrain en était la meilleure preuve.

Maintenant, reste la défaite d'un but face au favori auto-proclamé de ce championnat. Charge aux nancéiennes de faire pour qu'elle reste anecdotique à l'heure du bilan en fin de saison (qui est encore longue).

Mais ça c'est une autre histoire.........

RDV samedi à 18h à Pagny pour le second tour de la Coupe de France des régions.
Double Face
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les Boussoises bien rentrées dans la partie ouvraient le score par De Oliveira qui répondait du tac au tac (3-3, 6') à des Nancéiennes qui avaient quelques difficultés à trouver la bonne carburation. L'embellie des Mosellanes était de courte durée. Timorées, voire tétanisées, les Boussoises dépassées en défense et totalement inefficaces devant le but adverse n'étaient plus en mesure de contenir des Nancéiennes qui donnaient leur pleine mesure (3-7,12', puis4-12, 21'.)

Les Boussoises subissaient sans pouvoir réagir et étaient menées 4-17 à la pause.

De retour des vestiaires, après un repos salvateur, les Boussoises engagaient la partie de façon plus déterminée et avec plus d'agressivité. Peultier comme De Oliveira retrouvaient leur efficacité. La rigueur était de mise en défense, c'était un autre match !

Les Nancéiennes réagissaient par Turci (13-24, 45'), mais les Boussoises repartaient de plus belle. Bassan bien secondée par ses poteaux faisait des miracles dans sa cage et De Oliveira comme Krick se régalaient (19-27, 51') au milieu d'une défense nancéienne perturbée par la tournure des événements, mais qui gérait sans problème la fin de la rencontre.

ER du 14/10/2013

Que s'est-passé à la pause? Voila la question du jour..... La révolte de Bousse n'explique pas tout, après 30mn de haut niveau, les rouges sont bel et bien restées au vestiaire à la pause. Après avoir joué à leur niveau 20mn contre Marly, elles l'ont fait pendant 30mn à Bousse. La bonne nouvelle est que cela augmente, la mauvaise est que l'ogre villarois arrive!
Le week-end prochain s'annonce délicat avec les blessées qui ne sont toujours pas revenues plus les absences qui s'accumulent. Il va falloir sortir des lapins des chapeaux pour contrarier le leader et favori annoncé, mais n'en ont elles pas déjà fait d'autres?...........

L'objectif est rappelons le d'atteindre une des 4 premières places pour participer aux play-off et de se battre pour le titre et ça ce sera le résultat de toute la saison.

Rdv samedi 21h exceptionnellement à Provençal...

Le vent du boulet
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les nancéiennes entamaient la partie de la plus mauvaise des manières. Incapables de poser leur jeu en attaque, Marchal et consorts multipliaient les pertes de balles (7 en 10 minutes). Marly n'en demandait pas tant (0-4, 12'). La solution venait du banc et de Zirah qui relançait complétement ses couleurs. Revenues quasiment à hauteur (5-6, 17'), les nancéiennes connaissaient pourtant un nouveau trou d'air. Heureusement, Arthaud maintenait son équipe à portée grâce à plusieurs parades pleines d'à propos. A la mi-temps,Nancy était encore dans le coup sans avoir maitrisé son sujet.

La reprise confirmait néanmoins le renouveau local entrevu en fin de première période. Moussault ramenait même son équipe à hauteur d'entrée (10-10, 32'). Malheureusement, cette reprise en fanfare réveillait les mosellanes et notamment l'intenable Ruzie. Et comme Pignon, le dernier rempart visiteur, sortait le grand jeu, Marly s'envolait de nouveau au score (12-16, 41').

Frédéric AUBRY décidait alors de rappeler ses joueuses pour stopper l'hémorragie. Bien lui en prenait. Roy et ses copines défendaient maintenant comme des morts de faim et pouvaient jouer les montées de balles.
Cette solidité changeait la donne et Roblot d'une magnifique lucarne à l'aile mettait ses couleurs devant au tableau d'affichage pour la première fois depuis le début du match (17-16, 47'). Les deux équipes étaient maintenant dos à dos. Marly pouvait remercier Pignon qui multipliait les parades et maintenait l'espoir. Charette, côté nancéien, n'était pas en reste. Trop imprécises, les mosellanes étaient crucifiéees par Roy qui offrait la victoire au Sluc.

ER du 7/10/13

Que ce match fut difficile! Les rouges ont emmené leurs supporters tout au bout du suspens... Faute de soigner leurs impacts et de simplifier leurs choix, elles se sont mises en grand danger face à un adversaire très coriaces.
Par contre, et là ou cette équipe devient au combien attachante, c'est dans ses qualités de coeur. Chacune a su relever la tête et montrer une abnégation défensive propre à renverser une montagne. Félicitations à vous les filles, ces trois points là ne doivent rien à personne, vous êtes allées les chercher avec vos tripes.

1e match pour les -10
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les jeunes pousses du club ont failli faire leurs premiers pas en match officielle, ce dimanche matin. Ils devaient en principe recevoir les adversaires du jour, Dombasle, en coupe de Meurthe et Moselle. Malheureusement, ces derniers ont préféré rester au lit en ce dimanche matin, laissant les jeunes nancéiens sur leur faim...Ils ont quand même pu étrenner avec fierté leur maillot, et faire un match amical entre eux. Leur prochain match est un tournoi ce dimanche 13/10, à Villers, en espérant que leurs opposants ne leur fasse pas à nouveau faux bond...
Est republicain
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Sur la route de la coupe
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Dimanche, le HBC recevait Metz Borny pour le premier tour de la Coupe de France des régions. Un match qui s'annonçait relativement simple pour les locales qui évoluent cette année en Prénational.
Mais les jaunes ont une équipe jeune qui a fière allure avec des individualités intéressantes. Les protégées de Irina Popova faisaient jeu égal avec les nancéiennes, 6-6 à la 10'.
Peu à peu, les rouges imposaient leur jeu et leur rapidité, l'écart se faisait et à la pause la messe était pratiquement dire, 20-11.

Au retour des vestiaires, les locales faisaient tourner l'effectif tout en resserrant leur défense, l'écart restait donc stable jusqu'à une dernière accélération et une qualification 34 à 22 pour le second tour.

Retour au championnat dès ce samedi avec la réception de Marly à 21h, les mosellanes ne viendront pas faire de la figuration, co-leaders invaincues après 2 journées, les deux équipes voudront conserver leur invincibilité. Les nancéiennes vont à nouveau avoir besoin de leur public pour espérer passer cet obstacle d'un tout autre calibre.
Une victoire ..... et des yeux humides
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Après une première période des plus délicates à négocier et qui laissait planer l'incertitude sur l'issue du match, les filles du SLUC ont su redresser la barre après la pause. Ainsi, les protégées de Frédéric AUBRY ont pu ramener à la raison une formation mosellane qui n'a pas trouvé les capacités de réagir.

Si Nancy avait ouvert le bal, Héttange avait réagi immédiatement, et les deux équipes s'étaient affrontées dans un chassé-croisé tourné vers l'offensive. Ce dernier a semblé verser à l'avantage des visiteuses qui venaient de réaliser quelques séquences très efficaces (5-9 11'). Mais en supériorité numérique, les nancéiennes avaient pu revenir (10-10) avant de se faire à nouveau décrocher avant la mi-temps, dans une confrontation où le réalisme avait cependant baissé (15-12).

Il reste que, dès la reprise, les héttangeoises ont du faire face à un sursaut local qui les a mises, deux fois de suite, en infériorité. En face, le Sluc n'a pas baissé la garde et cultivé l'intensité qu'il fallait pour profiter pleinement de la situation. Bien aidées par Géraldine ARTHAUD, en pleine réussite, derrière une défense des plus rigoureuses qui décourageaient les attaquantes adverses, elles ont complétement inversé la tendance (24-18, 43'). Le coup a été dur pour une formation mosellane qui avait alors perdu son unité et qui, trop souvent, gaspillait son énergie à mauvais escient. C'en était trop pour faire face à un groupe nancéien sur le haut de la vague qui a pu prolonger son cavalier seul, jusqu'au buzzer final, sans avoir à se soucier réellement de ses arrières (35-27).

ER du 23/09/2013

La venue d'Héttange constituait un vrai test pour les promues nancéiennes. Les mosellanes qui avaient étrillé les rambuvetaises le week-end précédent, voulaient frapper un grand coup dans ce championnat en alignant un second succès d'affilé. C'est un véritable combat qu'ont suivi les spectateurs de Martiny, chaque équipe étant envoyé tour à tour dans les cordes. A ce petit les rouges ont fait la différence en pensant avant tout à jouer, ce qui se traduit au nombre des exclusions 7 fois 2 mn et un carton rouge contre une fois 2mn. Si les locales ont rassuré sur leur capacité à défendre en seconde période, elles ont aussi montré qu'il restait encore beaucoup de travail à réaliser pour retrouver les automatismes passés, l'équipe s'est modifiée mais un message important est passé ce samedi:

l'âme est toujours là et leur envie à toute épreuve
...

Séquence émotion à la fin du match puisqu'il s'agissait de la dernière apparition d'Emma sous le maillot rouge, figure emblématique de cette équipe, meilleure buteuse d'excellence l'an passé, elle retourne dans sa région normande pour raison professionnelle. Les yeux brillants de ses coéquipières et de l'encadrement montrent bien le vide que la blondinette va laisser, aussi bien sportivement que humainement......
Bon vent à toi Emma nous sommes certains que nous entendrons parler de toi régulièrement.
Mention: AB observation:doit continuer à travailler
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Premier match de PN, le HBC, avec sa relève bien représentée, se déplaçait chez un autre promu dans une salle propice à faire une kermesse. Comme toujours pour un premier match, on pouvait légitimement se poser la question du niveau de jeu, de l'intégration des nouvelles.... De ce côté que tout le monde soit rassurer, les rouges ont mis les points sur les i dès le début du match en infligeant un 7 à 1 à leurs hôtes du jour. Quelque soit la défense utilisée et les diverses rotations sur les postes, les nancéiennes ont dominé la rencontre de la tête et des épaules, 15-4 à la pause.

Du côté des boulageoises seule Adeline Kontzler donnait un semblant de couleur à son équipe avec 8 buts au compteur. Le HBC déroulait au cours de cette seconde période avec quelques gestes du plus bel effet, à noter les belles performances des deux gardiennes, et l'intégration des nouveaux visages du jour, claire, tote et émilie. Le score final restera sans appel 33 - 14 pour le HBC et surtout les 3 premiers points de la saison.

Beaucoup de choses restent à travailler en défense et en attaque car dès samedi prochain c'est Héttange, étrilleur de Rambervillers, qui se présente sur le parquet de Martiny pour un choc autrement plus physique. Les nancéiennes auront besoin de leurs supporters pour un défi pratiquement déjà décisif.
week-end intensif chez les filles
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Comme l'an dernier, les filles se retrouvaient pour trois jours au Fort Aventure avec au programme, fatigue, surprises, aventures, hand-ball bien sûr mais surtout de nombreux moments de solidarité.

Du côté sportif, les résultats du tournoi de Contrexéville sont plus que satisfaisants avec le classement des deux équipes au deux premières places. Les nouvelles venues ont parfaitement su respecter les consignes et s'intégrer dans le groupe.

Comptons sur le groupe filles pour continuer à être aussi studieux pour que cette saison soit la plus belle possible...
Reprise des entrainements officiels à partir du Mardi 3 Septembre 2013
Imprimer le produit
Envoyer par mail
 Lundi Mercredi
 Jeudi  Vendredi  Samedi
 18H00 à 20H00
-14/18 ans Garçons
Louis Armand à Nancy
A partir : 09 Sept 13
 16H00 à 18H00
-12 ans Garçons
Martiny à Nancy
20H00 à 22H00
Loisirs
Louis Armand à Nancy
18H00 à 20H00
- 16/18 ans Filles
Cyfflé à Nancy
 09H00 à 10H30
- 12 ans Filles
Philippe de Gueldres Nancy
A partir : 14 Sept 13
18H00 à 20H00
-16 ans Filles
Martiny à Nancy
A partir : 09 Sept 13
20H00 à 22H00
Sénior Filles 1&2
Chopin à Nancy
20H00 à 22H00
Sénior Masculin 1
Martiny à Nancy
 19H00 à 20H30
- 18 ans Garçons
Lycée Poincaré à Nancy
 10H30 à 12H00
- 10 ans Garçons
Philippe de Gueldres Nancy
19H00 à 20H30
-18 ans Filles
Georges de la Tour à Nancy
A partir : 09 Sept 13
 20H00 à 22H00
Loisirs
Louis Armand à Nancy
   20H30 à 22H00
Sénior Masculin 2
Lycée Poincaré à Nancy
 10H00 à 11H30
Baby-Hand
Charles V à Nancy
A partir : 14 Sept 13
 20H00 à 22H00
Sénior Masculin 1&2
Louis Armand à Nancy
A partir : 09 Sept 13
     20H00 à 22H00
Sénior Filles 1&2
Provençal à Nancy
 
 20H30 à 22H00
Centre d'entrai Universitaire
Lycée Poincaré à Nancy
A partir : 09 Sept 13
       
20H30 à 22H00
Sénior Filles1&2
Georges de la Tour à Nancy
A partir : 09 Sept 13
       
Reprise pour l’équipe Loisir
Imprimer le produit
Envoyer par mail
C’est la rentrée pour les joueuses et les joueurs de l’équipe Loisir du HBC Nancy SLUC !
 
Les entraînements reprendront le mercredi 04 septembre.
 
Cette saison, l’équipe disposera de deux créneaux au gymnase Louis Armand :
 - le mercredi de 20h00 à 22h00 ;
 - le jeudi de 20h00 à 22h00.
 
A bientôt pour de nouvelles aventures !

Signature d'un partenariat entre GO SPORT et le HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC et GO SPORT ont signé un partenariat pour que les licenciés puissent bénéficié de tarif préférentiel dans le magasin GO SPORT de Nancy.

Les licenciés du HBC NANCY SLUC bénéficieront de -15% de remise sur le rayon Handball et de -10% de remise sur l'ensemble du magasin.

Pour cela le licencié devra montrer sa licence de handball 2013-2014 et sa pièce d'identité.
Vous trouverez ci-joint l'affiche qui est dédié pour le HBC NANCY SLUC : Affiche GO SPORT et HBC NANCY SLUC

Vous pourrez trouver les futurs baskets de vos exploits, des shorts d'entrainements ainsi que des maillots.


Signature d'une convention entre le NANCY SLUC et le GRAND NANCY ASPTT
Imprimer le produit
Envoyer par mail
C’est en ce mardi 20 Août que se sont réunis le Président de la Ligue Lorraine de Handball, M. Jean-Marie NOEL, le Président du Comité 54 de Handball, Marcel TEDESCO, le Président du Grand Nancy ASPTT HB, Philippe FABRIS accompagné de Caryl BOMBARDIER et Anthony DROUHIN ainsi que Franck ALBERTI, Référent et Entraineur du HBC SLUC Nancy, pour signer la convention entre les deux clubs.

Cette convention est un projet de formation qui a pour but de proposer aux joueurs des deux clubs, un niveau d’entrainement et de compétition adapté à leur niveau du moment. Elle concerne les catégories moins de 16 ans et moins de 18 ans masculin qui évoluent en championnat interdépartemental ou régional.

Les joueurs présentant un fort potentiel auront un accès à une pratique intensive du handball avec trois entrainements par semaine dont au moins un avec une équipe de niveau supérieur. Ils auront également la possibilité de participer à une séance hebdomadaire de musculation, adaptée à leur âge et à leur morphologie. Cette séance concerne principalement les joueurs qui n’ont pas pu intégrer le Pôle Espoir ou qui ambitionne de l’intégrer.

Un championnat de niveau régional leur sera proposé. L’objectif sera de pouvoir proposer un niveau moins de 18 ans Championnat de France à partir de la Saison 2014. Les joueurs à potentiel plus restreint et les joueurs qui ne souhaitent pas un tel niveau de pratique se verront proposer deux séances, ainsi qu’un championnat de niveau interdépartemental qui permettra de répondre à leurs attentes.

Par ailleurs, le GN ASPTT HB, ne disposant pas d’équipe féminine, orientera ses licenciées issue de l’école de hand vers le HBC NANCY SLUC.

D’autre part, un comité de pilotage se réunira trois fois par an pour faire un suivi et une évaluation de cette convention.  Une réunion du comité de pilotage se tiendra à la mi- saison ainsi qu’en fin de saison sportive, en présence du représentant du comité de Meurthe-et-Moselle et de la Ligue Lorraine de Handball, pour analyser la saison et en évaluer les résultats.

C’est une véritable avancée que deux clubs nancéiens puissent s’unir afin de contribuer à leur développement respectif.


Les avantages pour le Grand Nancy ASPTT HB :



 
  • Etoffer ses effectifs -16 et -18 évoluant en championnat régional.
  • Faire jouer des licenciés d’un niveau modéré dans une équipe évoluant en championnat départemental de façon à leur permettre de s’épanouir dans un niveau de jeu qui leur est adapté.
  • Présenter une structure de formation cohérente et évolutive.

Les avantages pour le HBC SLUC Nancy :







 
  • Etoffer son effectifs -18 évoluant en championnat interdépartemental.
  • Etoffer ses effectif -10 et -12 filles.
  • Proposer un niveau de jeu régional et à terme, championnat de France, aux joueurs présentant un fort potentiel et notamment ceux du Pôle Espoir, tout en les conservant dans le club.
  • Présenter une structure de formation cohérente et évolutive.
sandra de retour aux affaires
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Après une année consacrée à ces études, sandra a choisi de jouer désormais en rouge pour prendre du plaisir et progresser. Comptons sur son explosivité pour régaler les tribunes de Martiny.

Club précédent: Blainville

Niveau de jeu: -18 région

Ophélie prête à se donner à fond
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Cette ex demi-fondeuse de haut-niveau a choisi le HBC pour sa 3ème année de hand pour "se défouler, apprendre et progresser en s'éclatant". Gageons que sa motivation et ses qualités physiques hors normes permettront à Ophélie de réaliser son objectif.

Club précédent: Dombasle, St Nicolas

Niveau de jeu: Région

Fabiana tente le pari du HBC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Séduite par le projet féminin, cette jeune gardienne a choisi de rejoindre les rouges pour les saisons à venir. Elle attend de son nouveau groupe "de la solidarité, de la bonne humeur, de prendre du plaisir à jouer et à progresser toute ensemble".

Club précédent: 4 ans à Villers

Niveau de jeu: -18 élite, PN
Le nouveau championnat PN Féminine
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le nouveau championnat de PN Féminine pour le HBC NANCY SLUC pour la saison 2013 - 2014 est arrivé.

Tout le club souhaite une bonne saison au collectif sénior Féminine 1 et à son entraineur.

Championnat PN Féminine
TOTINATOR arrive !
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Rompue aux joutes nationales, Francesca a choisi de porter le rouge pour les prochaines saisons. "Je viens car le club a un bon projet féminin, une bonne ambiance, on peut jouer très sérieusement tout en s'amusant".

Clubs précédents: Smeps, Jarville

Niveau de jeu: N2 au Smeps, N3 à Jarville
Claire MARCHAL prête à mettre le feu à Martiny
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonne pioche pour le HBC NANCY avec la venue de la toute jeune pagnotine, Claire Marchal.

Issue du pôle espoir de Metz, celle-ci a choisi le club "pour son ambition et attend une bonne cohésion avec les filles ainsi qu'avec l'entraîneur".

Clubs précédents: -18 cdf de Metz, Epernay et pagny

Niveau de jeu: N2 à Epernay, PN à Pagny
Les garçons aussi recrutent
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les Séniors masculins enregistrent aussi des recrues.

En premier lieu, J-P Gouby en provenance de la sibérie du nord. Gageons que cet ours blanc apportera combativité à ses camarades.

Certaines mauvaises langues diront que sa forme physique n'est pas au mieux, l'abus de maquereaux à la mirabelle n'étant pas facile à digérer.

Quand à moi, je ne doute pas qu'il bottera les fesses à qui de droit dans la joie et la bonne humeur.

Club précédent : Villerski les Nancïskaïa

Niveau : 20cm au dessus de la mer (banquise)
Angélique RICHARDIN aussi voit rouge
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Cette jeune maman a choisi d'apporter ses 24 années d'expérience de handball au HBC NANCY SLUC.

Angélique entend "se faire encore plaisir avec sa passion du handball et transmettre son expérience aux jeunes.

Elle rejoint le club pour son projet féminin et son ambiance de groupe."

Club précédent : Jarville

Niveau de jeu : N3 et N2 au SMEPS, N3 à Jarville
Le nouveau championnat Honneur Masculin
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le nouveau championnat d'honneur Masculin pour le HBC NANCY SLUC en Poule 2 pour la saison 2013 - 2014 est arrivé.

Tout le club souhaite une bonne saison au collectif sénior Masculin 1 et à son entraineur.

Championnat Honneur Poule 2 Masculin
Emilie ROBLOT au HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
L'ailière gauche de Jarville a décidé de poser ses valises au HBC "pour le projet féminin qui se met en place et la convivialité qu'elle a pu y apprécier".

Club précédent: JARVILLE pendant 6 ans

Niveau de jeu: PN et 2 ans de N3



Les petites nouvelles chez les filles
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Afin d'aider notre public à se familiariser avec les nouvelles arrivantes, nous vous proposons un trombinoscope avec les attentes de chaque joueuse.


Commençons avec Bérengère CREUSOT, cette arrière de bientôt 19 ans a commencé le hand à Fougerolles en -13 pour ensuite rejoindre le club de LUXEUIL LES BAINS où elle a évolué jusqu'en PN.


Au repos l'an dernier pour soigner une blessure au genou, cette jeune étudiante en Staps rejoint le HBC NANCY SLUC pour "passer une bonne saison, avec une forte cohésion dans l'équipe quelque soient les résultats, prendre du plaisir à jouer avec bien sûr le plus de victoires possibles".

Bienvenue à Bérengère et à très bientôt sur le parquet de Martiny.

Handball féminin sur herbe : première édition
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le site de la plaine Flageul de Tomblaine a servi de cadre au premier tournoi André Martiny de handball sur herbe proposé par le HBC Nancy SLUC. « Cette manifestation a pour objectif de mieux faire connaître et développer le handball féminin sur l'agglomération nancéienne » indique Frédéric Aubry, le responsable du secteur filles au HBC Nancy SLUC. Tout au long de la journée, une vingtaine d'équipes composées de six joueuses, parmi les meilleures régionales jeunes, se sont affrontées dans le meilleur esprit. Des rencontres organisées, de 10 h à 17 h, sous forme de poules en formule championnat, avec accès à la finale pour les deux meilleures formations classées dans chacune des catégories de référence, de l'école de handball aux moins de 18 ans. Avec la délivrance d'une licence événementielle, les jeunes filles qui avaient envie de découvrir le handball, ont également été les bienvenues et ont pu participer aux animations de la journée, voire même se frotter aux équipes en compétition. Des lots et des coupes ont récompensé les participantes à l'issue d'un tournoi qui mérite de connaître d'autres éditions à l'avenir. Un essai transformé en un coup de maître.

ER du 22 juillet 2013
Recrutement : Arrivée de Pascal THIEBAUT
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC est heureux de vous signaler l'arrivée de Pascal THIEAUT qui nous vient de Jarville.

Il est arbitre Régional en Lorraine depuis de nombreuses années.

Il vient au sein du HBC NANCY SLUC pour prendre en charge la formation des JA clubs et aider les arbitres.
Il met en place des réunions de travail et des suivis pour faire évoluer les personnes.

Merci  à lui de venir faire grandir encore un peu plus le HBC NANCY SLUC
Le HBC NANCY SLUC souhaite de bonnes vacances à toutes et tous
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC souhaite de très bonnes vacances à tous les licenciés du club, parents de joueurs ou joueuses et aux magnifiques bénévoles.

Que ce mois de juillet soit source de repos et calme.

La saison 2013-2014 va reprendre très vite en ce qui concerne les matchs en jeunes et moins jeunes.
Le week-end du 07 septembre 2013, il y aura déjà les premiers matchs.

Pour pouvoir avoir le droit de jouer, il faudra que votre dossier licence soit totalement remplie pour qu'il soit envoyé en ligue pour accord.

L'adresse d’envoi pour votre licence au club :

Keltoum FLORENTIN
HBC NANCY SLUC
8 Rue de la Petite Haye
54 600 VILLERS LES NANCY

La Journée CLUB du HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le dimanche 16 Juin 2013, le HBC NANCY SLUC a fait sa journée Club.

Cette dernière a été une vrai réussite car les jeunes licenciés sont venus jouer avec leurs parents et nous avons assisté à de belles parties de Hand.

Nous remercions Karim HABCHI pour avoir brillamment réuni tout le club et gérer cette journée de main de maitre.

Tout le HBC NANCY SLUC vous donne rendez vous dès à présent pour la prochaine édition.
 
TOURNOI MARTINY
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Dimanche 23 juin, le HBC Nancy-Sluc organise pour la première fois de son histoire un tournoi de handball sur herbe sur le site de la Plaine Flageul de Tomblaine. « Ces rencontres pverront les meilleures équipes régionales jeunes s'affronter de 10 h à 17 h. ». Les jeunes filles, jusque 18 ans, qui ont envie de découvrir le handball seront les bienvenues et pourront participer aux animations de la journée.


ER du 21 juin2013
Assemblée Générale du HBC NANCY SLUC
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et tous
Je vous invite à l’Assemblée générale du HBC NANCY SLUC qui aura lieu le dimanche 23 Juin 2013 à 10h00. Elle se tiendra sur les terrains de foot de la plaine Fageul sur le lieu du tournoi sur Herbe.   Les personnes  qui peuvent voter pour les différents points sont les licenciés ayant + 16 ans. Si la personne est absente, vous pouvez lui demander un pouvoir.  
L’ordre du jour est :
1. Compte rendu moral de la saison 2012-2013
2.  Bilan Financier pour la saison 2012-2013
3. Présentation du budget Prévisionnel 2013-2014  
Merci à toutes et tous de votre présence.  
Jean-Marc FLORENTIN Président du HBC NANCY SLUC
contact@hbcnancysluc.com 06 88 88 68 59

Pas d'avenir sans J.A.
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Ce samedi, outre les -18F qui ont remporté la Coupe J. Rousseau, le club a également brillé par l'intermédiaire de ses JA.

En effet, Maxime et Thibaud ont sifflé la finale -16F entre Pagny et Villers, devant un public nombreux et passionné.

En l'absence du délégué JA, surement retenu par une tâche plus importante, c'est le président Marcel Tedesco, ex-arbitre de haut niveau, et Pascal Thiebaut qui ont supervisé les deux arbitres.

Après l'appréhension du 1e tiers, très disputé entre deux belles formations, le reste du match a été géré de main de maître.

Marcel Tedesco s'est par ailleurs félicité du bon niveau de ce binôme, promis selon lui à un bel avenir.

Le club peut être fier de ces purs produits de sa politique en matière d'arbitrage conduite depuis quelques années maintenant.
LA COUPE VIRE AU ROUGE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Elles l'ont fait!!!

Les -18 remportent la Coupe de Meurthe et Moselle au terme d'une finale qu'elles ont dominée du début à la fin. Elles finissent en beauté une très jolie saison qui aura vu des progrès sportifs réguliers remarquables.

En ce premier jour de soleil, les nancéiennes se frottaient à nouveau au smeps désireux de prendre sa revanche sur le dernier match de championnat. Arborant fièrement leur couleur et avec une mascotte déchainée, les rouges prenaient la rencontre à bras le corps et se détachaient d'entrée pour créer un premier écart qui allait s'avérer décisif 8-3 à la 20ème.

Les individualités du Smeps profitèrent d'un léger temps faible de la défense du HBC et de quelques pertes de balles pour rester au contact sans pour autant réduire l'écart, 13-8 à la pause.

Au retour des vestiaires, les défenses se resserrèrent et à ce petit jeu le Smeps grignotait son retard 13-11 à la 38ème (plus faible écart du match). Mais les nancéiennes avaient décidé que cette année la coupe serait à elles, elles reprirent les choses en mains et en véritables patronnent elle refirent l'écart pour s'imposer au final 21-17.

On aura vu tout au long de cette finale quelques très jolis gestes de fair-play montrant que même quand on se trouve dans des équipes opposées on peut avoir les mêmes passions, n'en déplaise à certains.

Félicitations à tout ce petit groupe qui a montré de réelles belles choses tout au long de cette saison, mention spéciale à Marine, qui pour sa 1ère année est une véritable révélation, aux -16 yasmine et violette qui ont su s'intégrer et devenir indispensables à la vie de cette équipe. Quand on pense que certaines voulaient arrêter le hand il y a peu, on se dit que cela aurait vraiment été un terrible gâchis.
L'avenir appartient à ce groupe, qui, de plus, à un sens des valeurs humaines assez exceptionnel.

STOPPEES EN PLEIN VOL
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Jarville a dû guerroyer


Jarville (Prénat.) – SLUC Nancy (Exc.) : 2419
Jarville : Azzolina (3), Bailly (3), Hilt Richard (1), Mulot (6),
Richardin (8), Simonet (3).
SLUC Nancy : Bedel (1), Roy (5), Paccari (4), L. Mettavant (3),
Vasmer (1), A. Mettavant (3), Vaillant (2).


COUPE DE LORRAINE (FINALE FÉMININE). – Si la logique
hiérarchique a finalement été respectée chez les féminines,
Jarville – et son collectif réduit de huit joueuses (suite à la
blessure de sa deuxième gardienne) – n’a pas eu la vie facile,
c’est le moins que l’on puisse dire, face une équipe du SLUC
accrocheuse. L’objet d’un joli chassécroisé
qui aura finalement
tourné au fil des minutes à la coursepoursuite,
sans
gâcher un suspense garanti par de faibles écarts (il aura ainsi
fallu attendre l’entame du dernier quart d’heure pour voir les
Jarvilloises amorcer un premier break de… trois buts
d’écart !).
Plus expérimentées, plus puissantes – à l’image d’Angélique
Richardin (8 buts) ou de Hélène Mulot (6) –, les pensionnaires
de Prénationale semblaient pourtant posséder les atouts, pour
se rassurer, autour d’une défense solide et assez difficile à
manoeuvrer. Il n’en fut rien. Et la gardienne nancéienne Géraldine
Arthaud n’y est pas étrangère ! Impressionnante, cette
dernière a longtemps porté à bout de bras les espoirs d’un
SLUC parfois inspiré, mais souvent impuissant au moment
d’attaquer la « zone de vérité ». Une première fois « breakées »
(2117
; 47e) à l’entame du dernier quart d’heure, les filles de
Fabien Grandemange et Denis Arthaud finissaient par décrocher
dans les dernières minutes, pour finalement tomber avec
les honneurs (2419).

ER du 3 juin 2013

Cette finale ne se sera pas jouée à grand chose finalement, un peu de métier et encore un peu de travail en plus.....
La défaite ne doit pas faire oublier que l'objectif de cette année est très largement rempli et que tout les feux sont au vert pour le futur des filles au HBC NANCY SLUC.
FIN DE SAISON EN SF3
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour ce dernier match de l'année , les SF3 recevaient St Nicolas de Port à martiny.
Après un début de match pour le moins stérile ( 2-1 à la 15' ), les rouges allaient prendre peu à peu la mesure de portoises déjà en vacances.. La défense fonctionnait bien devant une Lulu impeccable, tout comme Hervé à la buvette, si bien que l'affaire était rondement pliée.... score final 26-8

Belle saison pour la 3 dont le seul objectif était de se faire plaisir, Elles finissent à une superbe 4ème place juste derrière le HBC NANCY 2.
Baisser de rideau à Rambervillers
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour leur dernier match de championnat, les -18/1 avaient rendez-vous à Rambervillers.
Après un début de match difficile avec 5 buts encaissés, les filles se réveillèrent. Cependant, la différence reste de 4 buts durant toute la première mi-temps qui se termine sur le score de 11-7 pour Rambervillers.

Au coup d'envoi de la seconde période, les rouges se réveillèrent en défense mais eurent du mal à conclure face au but adverse. Tout au long de cette deuxième partie du match, les jeunes nancéiennes ont su se battre jusqu'à la dernière seconde où elles ont su égaliser. Les nancéiennes arrachent donc leur 3ème match nul sur un score de 18-18 et finissent 3èmes de leur poule.

Elles tiennent à remercier toutes les personnes qui les ont suivies tout au long de cette saison, les supporters ainsi que les coachs qui les ont faites progresser.
La tête très haute
Imprimer le produit
Envoyer par mail
7 c'est le handicap de buts que les rouges s'étaient créée à Marly, La tâche semblait insurmontable au vu de l'armada mosellane qui débarquait à Martiny au grand complet et sûre de son fait.
Les rouges allaient prendre la rencontre à bras le corps et montrer à tous que leur place de leader n'était pas usurpée. En 30mn, le handicap allait être comblé, Manu au four et au moulin mettait les noires au supplice.

La deuxième période sera un véritable mano à mano, l'écart se stabilisant autour du fatidique chiffre 7. Les nancéiennes lutteront jusqu'à la dernière seconde et s'imposeront certes mais de 6 buts ... Marly reçoit donc l'auréole du titre, mais les rouges auront fait cette saison de Martiny une forteresse imprenable, elles nous ont démontré tout leur caractère au cours de cette rencontre qui augure de jolis lendemains.

A l'heure où certains préfèrent rejeter la faute sur leurs voisins pour expliquer leur médiocre saison, les filles ont démontré que le travail paye toujours et que l'an prochain en PN, les adversaires qui voudront prendre des points à Martiny vont devoir vraiment les mériter.

Cauchemard à Marly
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC se déplaçait à Marly en match aller des finales d'Excellence.
Si cette finale ne constituait pas un objectif en début de saison, un titre est toujours bon à prendre, et les rouges se déplaçaient au complet chez des mosellanes avec un effectif restreint. Le but était clairement de se mettre à l'abri avant le match retour à domicile.
Mais de l'envie à la réalité, il y a eu un fossé, voire même un ravin. Jamais cette saison, hormis peut-être contre Lure, les nancéiennes n'avaient paru si pâles. Étrillées en première période, elles parurent jamais capable de rivaliser, le score prenant même des allures de corrections, 6-16 à la pause.

Le sursaut d'orgueil arriva bien en début de seconde période, puisque les nancéiennes en pleine révolte revinrent même à 2 petits buts. Mais Marly peu à peu remit la machine en route pour laisser le HBC à 7 longueurs.
Résultat final logique 18-25.

Certes, nous ne sommes que à la mi-temps de cette finale et le match retour est à domicile. Les explications de ce raté sont multiples, et essentiellement extra-sportives, mais Marly a impressionné dans cette rencontre, elles se déplaceront avec 7 buts d'avance chez des nancéiennes qui seront à leur tour décimées et clairement pas favorites.

Mais sait-on jamais, elles en ont fait d'autres cette saison, et un vent de révolte bien légitime pourrait souffler à Martiny samedi à 21H dans un match où elles n'auront de toute façon plus rien à perdre........


POUR UN PETIT BUT.....
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les -18 recevaient ce week-end pour une rencontre qui faisait du vainqueur le favori du championnat.
Quelques secondes à jouer et Marly balle en mains joue sa va-tout, les rouges tiennent bon, elles continuent de plier mais restent debout. L'arrière droite de poche jette son ballon qui va mourir derrière la ligne, match nul 19 partout, avec ce résultat les mosellanes restent devant.
Pourtant tout avait très bien débuté pour les locales qui, pleines de vivacité s'échappaient au score.Les fusées de Marie-Stella nettoyaient les lucarnes.
La prise en strict de la canonnière locale stoppait l'hémorragie mais ne permettait pas à Marly de recoller au score, l'écart montait même à 5 buts à 20mn du terme.
Mais peu à peu, le manque de banc commençait à se faire sentir. Les noires grignotaient peu à peu leur retard, les locales ne trouvaient plus de solutions faciles, la fatigue faisait son oeuvre...... et on connait la fin.
Notons que les jeunes nancéiennes finiront certainement derrière Marly au classement, mais il s'agit là d'une superbe performance, les mosellanes jouant ensemble depuis de nombreuses années et soulignons que les rouges n'auront jamais été vaincues dans le jeu contre cette équipe avec 2 matchs nuls. L'avenir leurs sourit, on reparlera de cette génération.
 

LA CERISE EST SUR LE GÂTEAU
Imprimer le produit
Envoyer par mail
FÉMININE SLUC NANCY - 2 VALLÉES : 34-16
SLUC NANCY : Pacary (11), Roy (11), Bedel (3), A. Mettavant (3), L. Mettavant (3), Vaillant (2), Toilier (1).

2 VALLÉES : Dilinger (5), Jungling (4), Dour (3), Hammes (3), Monclin (1).

Profitant des largesses défensives offertes par les Mosellanes, les filles du Sluc prenaient rapidement les commandes (4-1, 6e). Malgré un rapide temps-mort et une mise au point de Daniela Lupu, Delvot et ses camarades étaient comme absentes. Incapables de saisir les ballons, elles enchaînaient les pertes de balle. Rarement mises en danger, les coéquipières de Arthaud trouvaient facilement les solutions. Dans le sillage de Roy, elles poursuivaient leur cavalier seul (10-2, 16e). Pourtant rompues aux joutes de Prénationale, les visiteuses se cassaient invariablement les dents sur la solide défense nancéienne. Les rares buts marqués par Koenigsmacker l'étaient sur des exploits individuels (13-4, 23e). A la pause, Bedel et ses copines disposaient d'une logique et confortable avance (16-6, 30e)

La démonstration se poursuivait en seconde mi-temps. Dilinger et ses coéquipières ne montraient aucune réaction d'orgueil. Elles continuaient de regarder les pensionnaires du Sluc enfiler les buts comme des perles sur un collier (23-8, 40e). Les rouges et blanches récupéraient bon nombre de ballons en défense, ballons parfaitement exploités par Pacary qui explosait en contre pour crucifier la pauvre Gomes Da Silva (25-10, 45e). Le second acte tournait même au Pacary show. Tantôt à l'aile, tantôt sur montée de balle, elle mettait au supplice les joueuses Mosellanes (9 buts en seconde mi-temps). Les protégées de Frédéric Aubry déroulaient et le match tournait à la correction (30-12, 51e). Tout le monde participait à la fête, la tête déjà tournée vers une finale qui pourrait clore en beauté une saison passée sur un petit nuage.

ER du 29/4/13
Les nancéienens en Finale!
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les rouges recevaient un pensionnaire de PN pour cette demi-finale de Coupe de Lorraine, l'équipe de Deux Vallées et sa canonnière Dilinger.

Le HBC entrait rapidement dans son match et mettait en place une défense qui muselait les offensives des visiteuses 10-2 à la 20'. Les premières rotations amenèrent quelques solutions à Dilinger sans pour autant remettre les bleues en selle. 16-6 à la pause.

La deuxième période permettra aux coachs locaux de faire pas mal de rotations et de faire participer tout le monde à la fête, le score final 34-16 est anecdotique le principal est la qualification en Finale de la Coupe de Lorraine. Elle aura lieu le 2 juin à Contrexeville contre l'ogre jarvillois, 1er de PN, 1/8ème de finaliste de la Coupe de France, favori pour la montée en N3, comportant dans ses rangs des filles ayant joué régulièrement en national.....

La tâche sera très rude mais les nancéiennes ont du caractère, beaucoup de caractère alors ..... si elles le faisaient encore une fois....

Cette victoire relativement facile pose une nouvelle fois la question, les nancéiennes sont elles d'éternelles veinardes de jouer des équipes hors de forme, même d'un niveau supérieur, ou alors ont elles simplement une équipe pleine d'envie qui se fait plaisir à vivre et progresser ensemble. Les sourires sur les visages apportent certainement une réponse et ça, ça commence à se savoir.




1/2 Finale Coupe de Lorraine
Imprimer le produit
Envoyer par mail
LA CERISE SUR LE GÂTEAU ?

HBC Nancy SLUC (Exc.) - Deux Vallées Koenigsmacker (PN), dimanche (14 h 30), au gymnase Martiny à Nancy.

Nancy. Pour le moment le HBC Nancy SLUC a rempli tous ses objectifs, même bien au-delà des espérances fixées par leurs dirigeants. Premières de leur poule d'Excellence au terme d'une saison régulière où elles ont réalisé un retentissant sans-faute (16 matches, 16 succès), les protégées de Frédéric Aubry retrouveront fort logiquement la saison prochaine l'élite régionale. Les 11 et 18 mai, les Universitaires tenteront même d'enlever le titre régional aux dépens de Marly.

Mais avant ces échéances, les partenaires de la tribu Mettavant (la maman et ses deux filles évoluent ensemble sur le terrain) disputeront, ce dimanche, les demi-finales de la Coupe de Lorraine face aux Mosellanes de Koenigsmacker. « La coupe, c'est un plus », admet Frédéric Aubry, « Si on s'incline face à Deux Vallées, ce ne sera pas une catastrophe. Maintenant, il n'est pas question de partir battu face au pensionnaire de Prénationale. » D'autant que cette saison, les coupes ont plutôt souri aux Nancéiennes qui ont commencé à briller en Coupe de France Régionale en passant quatre tours (dont trois faces à des équipes de PN) avant d'échouer en 16e de finale devant Lure. « J'ai la chance de pouvoir compter sur un groupe qui fait preuve d'énormément de motivation », se félicite le coach du HBC Nancy SLUC, « Il faut croire qu'elles ont pleinement adhéré au projet que le club leur a proposé. Du coup, la majorité des joueuses s'entraînent trois fois par semaine. Ce sont des conditions idéales pour progresser. »

Avec une telle implication, les coéquipières d'Aurore Bedel ont fait feu de tout bois dans les diverses épreuves auxquelles elles ont participé et notamment en championnat où le HBC Nancy SLUC a totalisé 536 buts en 18 journées ! Emma Pacary et Lucie Roy, les deux meilleurs buteuses de l'équipe, ne sont pas étrangères à ces statistiques qui doivent aujourd'hui faire douter Koenigsmacker. Surtout que les Mosellanes ont été largement dominées (défaite 20-13) en quarts de finale des play-off de Prénationale par le SMEPS Nancy HB 54 pourtant décimé par les blessures et qui a même dû se résoudre à faire évoluer sa gardienne Julie Martin sur le champ ! « J'ai un peu étudié cette équipe », explique Frédéric Aubry, « Elle s'appuie sur une ou deux individualités. Au contraire, je peux m'appuyer sur un groupe homogène qui sera tout de même privé de Duranton, Roblot et Turci. »

ER du 25/04/13
Les 16M tombent le leader
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Belle performance ce week end pour les -16 masculin du Sluc qui tombent l'un des deux leaders invaincus de la poule de la seconde phase. Face à une équipe de Jarville-Maxeville plus athlétique, le Sluc connaissait un difficile premier tiers temps en essayant de perforer la défense adverse sur un jeu individuel mal adapté à la situation. Heureusement, Jarville n'en profitait pas vraiment pour faire le break (3/6 en 20mn). Le second tiers temps voyant l'équipe changer petit à petit de jeu pour se retrouver sur du jeu de plus en plus collectif et fait de mouvement. Petit à petit, l'équipe rattrapait son retard manquant même plusieurs occasions franches en contres attaques mal négociées ou encore quelques parades de grande classe de Thibaut mal bonifiées. Le Sluc échouait alors a un petit but à la fin du second tiers temps (10/11). Mais portée par la dynamique positive et par la conviction que la solution était de persister dans la solution collective, nos jeunes faisaient un début de troisième tiers temps de feu passant un 10/2 au leader désemparé qui malgré des changements tactiques ne trouvaient plus de solutions ni en attaque, ni en défense (20/14 à la 58eme). Deux minutes de hourra handball permettait à Jarville de recoller à -3 en fin de match diminuait quelque peu la performance.

Bravo à tous les joueurs pour avoir su faire ce qu'il fallait faire pour aller chercher cette victoire.
PN NOUS VOILA !
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Pour le dernier match de championnat vendredi soir, l'objectif était de rester invaincu en excellence cette saison. Même si cela s'est fait dans la douleur, elles ont clôt leur superbe saison avec sérieux et application. C'est GG tout d'abord qui se mit en évidence, avec 6 arrêts de rang elle a rapidement mis en confiance ses coéquipières. Une énorme faute sur Aurore, fauchée en pleine extension, allait changer les données. Les rouges ne déployèrent plus leur jeu de contre-attaque pour ne pas risquer d'autres blessures et se contentèrent dès lors de réciter leurs gammes en attaque placée.
Le score final sera sans appel de 28-15. Nous regrettons que le spectacle offert au public n'ait pas été à la hauteur de notre saison, mais pour cela il aurait fallu avoir deux équipes ayant envie de jouer.

L'objectif est lui largement atteint, le HBC Nancy SLUC finit invaincu avec un goal average de +320, meilleure défense et meilleure attaque, Emma et Lucie finissent meilleures buteuses de la poule. L'équipe a atteint les 16èmes de finale de la Coupe de France et est toujours qualifiée en Coupe de Lorraine (1/2 Finale dimanche 14H30). L'accession en PN vient donc tout naturellement récompenser le travail accompli par toutes et tous. On peut être fiers de ces résultats.

A titre personnel, je remercie les joueuses, les autre entraîneurs, le club et ses dirigeants de nous avoir fait confiance pour ce pari et pour les moyens mis à notre disposition, on peut dire que l'aventure a superbement commencé, et ce n'est que le début........ :)
L’équipe Loisir en Déodatie
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Une dizaine de joueurs/joueuses de l’équipe Loisir avait fait le déplacement à Saint-Dié-des-Vosges pour un match amical ce samedi. Dans la capitale mondiale de la géographie, la rencontre s’est déroulée en trois tiers-temps de 20 minutes.
 
Le début de match était à l’avantage des visiteurs, qui bénéficiaient de plusieurs contre-attaques. La défense tenait bon et les attaques étaient plutôt bien construites, même si elles n’aboutissaient pas systématiquement.
 
Cependant, les Déodatiens ne se laissaient pas faire. Profitant de leur expérience et de leurs qualités physiques, ils reprenaient les commandes et reportaient la victoire sur le score de 26 à 16.
 
Malgré cette défaite, Alain, le coach, a pu observer les progrès de son effectif. Tous les présents ont eu du temps de jeu et chaque joueur est allé au tir, ce qui était le principal objectif de l’équipe. Quelques bosses et quelques hématomes sont à déplorer, mais c’est le handball qui rentre...
 
Un grand merci à Saint-Dié pour l’organisation. Et à très bientôt pour le match retour !

SF2: marche un peu trop haute
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Samedi soir, la réserve se déplaçait à Pagny pour théoriquement se battre pour le 1ère place synonyme d'accession en excellence, mais c'était sans compter sur une ribambelle de forfaits qui allait ruiner tout les espoirs avant même le début du match.

 
L'entame du match voyait les équipes se neutraliser en se rendant coup pour coup 6-6 mais un premier coup de fatigue allait enlever tout suspens, 6-12 à la pause.


Le début de seconde période ne permettait pas aux rouges de revenir au contraire, elles accusaient un retard de 10 buts à 20mn du terme.

Mais elles ne lâcheront jamais la partie, ce qui sera même reconnu par le public local, score final 17-26.


Pagny obtient une montée amplement mérité.

les SF1 intouchables en championnat
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Nouvelle étape vosgienne avec l'assaut de la vallée de Rupt-sur-Moselle, le parcours semblait piégeux puisque seul Rambervillers était revenue de VHM avec les 3 points.

Notons pour cette rencontre l'arrivée d'Ophélie dans le collectif. Au début de la rencontre, VHM faisait la course en tête en profitant des réglages du leader 2-1 à la 3'.
Elles ne la reprendront plus.

Peu à peu, les rouges tissaient leur toile et mettaient en place leur jeu, elles se détachaient irrésistiblement <b>14-8</b> à la pause.

Les diverses modifications de défense des locales en seconde période n'y changeront rien, le leader gardait la main sur le jeu et creusait l'écart toujours un peu plus, 30-15 score final.

A noter que toutes les joueuses ont marqué et que personne ne se détache de cette partie gagnée en véritable collectif, les filles vous donnent rdv pour le dernier match de la saison vendredi soir contre Varangéville à Provençal pour essayer de clore le championnat invaincues, elles comptent sur vous.
LES -18F se rapprochent
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Après avoir défié les spinaliennes sur leur terre, les nanceïennes recevaient le leader jusque là incontesté, le Smeps.

Les spectateurs n'ont pas assisté à un grand match de handball, faute certainement à une tension qui est restée palpable tout au long de la rencontre. Selon le coach jess "Ils ont vu une équipe solidaire qui a contré les belles individualités des visiteurs.

Nos joueuses ont réalisé le plus difficile en récupérant de nombreuses balles rapidement perdues par excès de précipitation.

Nous regrettons juste que la protection du joueur n'est pas toujours été au rendez-vous et nous souhaitons un prompt rétablissement à Yasmine éloignée des terrains pour 15 jours minimum".

Saluons tout de même la belle progression de cette équipe depuis le début de la saison, elle a su travailler pour se hisser au niveau des meilleures et les dépasser.... Bravo les filles!
score final 22-13

SF2: elle a tout d'une grande
Imprimer le produit
Envoyer par mail
L'affiche du week-end était bien dominicale puisque les SF2 recevaient Villers 2 pour la course à la montée, en effet le vainqueur pouvait toujours espérer taquiner Pagny2 l'ogre de la poule.
Dès l'entame, ce sont les visiteurs qui s'installent en tête avec Claire à la baguette et Océane à la finition. Mais les locales avaient décidé de ne pas s'en laisser compter avec un groupe pour le moins rajeuni. Et les jeunes allaient montrer la voie, Marie-Stella commençait son show (12 buts) avec sa détente, son bras surpuissant perforait l'arrière garde villaroise. Les locales prenaient peu à peu le pas sur une attaque visiteuse de plus en plus brouillonne et s'installaient en tête à la pause 15-10.
La seconde période verra les jaunes revenir régulièrement dans le rétroviseur, mais à chaque fois, les nanceïennes surent accélérer pour les remettre à distances, c'est Marine qui par ses courses régalait le public et s'offraient 7 réalisations pour un match en SF.
Score final de 30-27, félicitations à tout le groupe qui s'est offert le droit de rêver à l'accession en excellence régionale.
Parodie de match pour les sf1
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Quand le premier de la poule reçoit le 3ème, on est en droit de s'attendre à une rencontre intéressante et équilibrée et bien les spectateurs de Martiny en furent pour leurs frais en voyant l'équipe de Toul, apparemment décimée par les blessures, se présenter avec un effectif de 5 joueuses. Etonnant si on considère que son entraîneur a passé toute la première période à se déclarer haut et fort candidat à la montée en PN et à "chambrer" son adversaire du soir. Rien à signaler de spécial sur le terrain tant c'était sur la touche qu'il fallait chercher le spectacle au point que les arbitres décidèrent d'intervenir pour calmer ses interventions. Son départ qui se fit, comme son arrivée, en toute discrétion, pendant la mi-temps permit d'avoir une seconde période beaucoup plus courtoise avec des touloises diablement courageuses qui se battirent jusqu'au terme de la rencontre grâce aux consignes avisées du coach adjoint. Les rouges quant à elles faisaient le job et confortaient leur place de leader, à noter que GG dans les cages réalisait un joli 100% aux pénaltys.

score final 59-6.

Les SF3 au courage à Rosières
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Avec un effectif restreint, les nanceïennes se déplaçaient à Rosières, on pouvait craindre qu'elles ne tiennent pas la distance mais on se trompait puisque coach Denis revenait même avec la victoire.


Les filles ont appliqué les consignes données et se sont donc sorties au mieux de ce match, un grand bravo à elles toutes avec une mention spéciale à Johanna dans les buts auteur d'une nouvelle grosse perf.

Résumés à suivre pour le rocambolesque match de l'équipe fanion et le match dominical au sommet de la réserve......

Bien jouées les filles ..... 4 sur 4 pour ce week-end
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Ce sont les -18/2 qui démarraient les week-end avec la réception de Clermont avec comme objectif la 5ème place du groupe.


Si les Nancéiennes atteignaient la mi-temps avec une confortable avance (18-10), la 2ème période ponctuée de petites blessures, et d'une baisse de régime, était plus équilibrée.


Notons les belles performances de Yasmine et de Coline dans les buts. Score final 29-21 pour une jolie victoire.

INFO PLACES FRANCE - NORVEGE
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et tous,

Le HBC NANCY SLUC a reçu les billets pour le grand match de l'équipe de France contre la Norvège.

Nous vous rappelons que le match a lieu le samedi 06 Avril 2013 à 18h30 Salle Gentilly.

Pour retirer vos places une permanence est mise en place samedi 30 Mars 2013 de 14h00 à 21h au gymnase Martiny ou le mardi 02 Avril 2013 de 18h à 19h au siège du club (cité des sports 43 rue du sergent Blandan)

Jean-Marc FLORENTIN
1ère place et qualification assurées en SF1
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les SF1 avaient encore 2 gros matchs ce week-end.

Tout d'abord elles recevaient samedi soir Héttange pour un quart de finale de coupe de lorraine. Face à des mosellanes d'expériences, les rouges mirent un peu de temps à entrer dans la partie, les relations défensives balbutiaient quelque peu, GG était diminuée sur sa ligne, mais l'attaque faisait rage 19-15 à la pause.

La seconde période allait être d'un tout autre tonneau, le changement défensif des locales allait gripper les rouages mosellans et permettre un jeu toujours plus rapide pour le grand bonheur d'Emma (14 buts).
Les Nanceïennes passent ce tour avec brio sur le score sans appel de 39-15, rendez-vous fin avril pour les demi-finales.

Dimanche, il fallait enchainer en championnat à Mirecourt avec un double objectif, rester invaincues en championnat et s'assurer définitivement de la 1ère place de la compétition.
On peut dire que la mission a été remplie avec sérieux en s'appuyant aussi sur des joueuses moins ou pas utilisée la veille.
On a noté avec plaisir le retour de Nath et la 1ère apparition de Mélanie en championnat. Le score de 26-15 traduit l'emprise du leader sur ce match, sans être véritablement inquiétées elles se sont imposées au métier.

Rendez-vous samedi à 19h pour la réception de Toul.

Les réserves avec sérieux ...... et courage
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les SF3 ouvraient le bal des réserves samedi en recevant Château Salin, équipe toujours difficile à manoeuvrer en dépit de sa place de lanterne rouge.

Les filles ont fait un match sérieux et ont construit leur victoire avec application.
A noter la jolie prestation de margaux, le 1er passage de Joss en SF avec un but à la clef, et le jeu remarqué de Mélo en pivot !!

Bien joué les filles, victoire 20-16.

Les SF2, pour leur part se déplaçaient dimanche sans gardienne de but, toutes retenues ailleurs en ce bel après-midi de printemps. Marie Stella, prisc et virginie allaient alterner sur le poste avec quelques arrêts réflexes de belle facture.

Même avec un effectif réduit les filles ne lâcheront rien et ainsi elles gardent toutes leurs chances pour un accession au niveau supérieur, les deux prochains matchs contre Villers et Pagny s'annoncent décisifs, victoire 17-14.
Reçues 5 sur 5: BRAVO LES FILLES!!!!!
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Elles l'ont fait, toutes les équipes de la section fille sont victorieuses ce week-end.

Félicitations à toutes pour votre combativité dans des rencontres pas si simples que ça.......

A suivre dans les résumés.......
Championnat relancé en -18F
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Elles l'ont fait! Après la défaite surprise du leader incontesté la semaine dernière, les rouges se déplaçaient chez le même adversaire.

Epinal, de plus, avait toujours en travers de la gorge la défaire du mal aller et recevaient les nanceïennes avec une équipe complète qui avait fier allure.

Dès le début du match, le HBC allait s'installer sur le terrain en véritable patron. Sérieuses en attaque et appliquées en défense, elles ne laisseront pratiquement jamais les locales espérer dans ce match maitrisé d'un bout à l'autre.

Les jumelles faisaient des ravages en attaque et s'amusaient en défense, Ophé virevoltait dans le défense des jaunes, Lulu annihilait les banderilles spinaliennes avec une facilité déconcertantes, Juju dressait un mur en défense et mettait son équipe hors de portée à l'aile, et comme Marine, Marie et Océ jouaient avec la même applicationla messe était dite et ce sont belles et bien les nanceïennes qui s'imposaient somme toute facilement 24-17.

Le championnat se trouve totalement relancé puisque dans les 3 dernières journées les 3 premiers du championnat vont s'affronter à tout de rôle.
Suspens garanti!
Les SF1 font le boulot
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Après le match loupé de Coupe de France contre Lure, les Nanceïennes devaient une revanche à leurs supporters et c'était le message du discours d'avant match.


Ce sont les Dombasloises qui allaient subir les foudres des rouges pendant 60mn, les visiteuses ouvraient le score et allaient mener pour la seule fois de la partie. C'est vrai que l'affrontement allait tourner court avec une énorme différence de jeu entre les deux équipes. Les nanceïennes récitaient leur handball tant en attaque placée qu'en montée de balle, mi-temps 25-3.

La seconde période fut l'occasion de varier les systèmes défensifs et les postes occupés sans pour autant influer sur le jeu des locales. Le score final est anecdotique 52-11, mais le pourcentage de réussite qui est proche de 80% montre lui tout le sérieux des joueuses, félicitations à elles.

Samedi soir à 21h, elles comptent sur vous pour un 1/4 de finale de Coupe de Lorraine explosif contre Les mosellanes d' Héttange Grande.

Tranquilles comme les -18F
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Les -18f recevaient ce week-end la lanterne rouge du championnat Neufchâteau pour la première de Jessy sur le banc.

Ce match a permis de travailler tranquillement les choses mises en place à l'entraînement, les choses évoluent dans le bon sens et de l'avis des observateurs le jeu devient plaisant et les progrès sont visibles.


La première de Coline, fort réussie dans les buts a aussi mis en évidence la formation faite dans le club n'en déplaise à certains...

Le score de 36 15 reflète le chemin parcouru, mais la route est encore longue avec notamment un match à Epinal dès samedi. En effet, les spinaliennes viennent d'étriller le Smeps de 19 buts et veulent prendre leur revanche du match aller....

Bon rétablissement LYDIA
Imprimer le produit
Envoyer par mail
HBC NANCY SLUC souhaite un bon rétablissement à Lydia MEKAOUCHE.

Lors de la rencontre à VARENNES ce week-end, elle a été transportée à l'hôpital.

Elle a pu rentrer avec ses copines après avoir fait des examens complémentaires au CHU.

Merci aux personnes qui ont pris soin d'elle, les deux accompagnateurs et les dirigeants du club de VARENNES.

A très vite sur le terrain LYDIA
Coupe de France
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Les joueuses du Nancy SLUC et de Jarville n'ont qu'une idée en tête : franchir les 16e de finale contre des adversaires de la Ligue de Bourgogne afin de s'offrir, à Neufchâteau, un derby de l'agglomération nancéienne.

Si sur les coups de 16 h, le Nancy SLUC, leader en Excellence, venait à croiser la route des Jarvilloises, premières en Prénationale, cela signifierait qu'une équipe du comité 54 ne serait plus, à la sortie, qu'à deux petites longueurs du parquet de Paris-Bercy.

Des retrouvailles qui conviendraient amplement à Frédéric Aubry, l'actuel coach du Nancy SLUC, qui avait conduit il y a deux saisons Jarville en demi-finales de cette même épreuve.

 « Pour nous, cette compétition c'est du bonus », assure Frédéric Aubry. « Il ne faut pas oublier que l'on est le Petit Poucet de cette épreuve et tout le monde souhaitait nous rencontrer ».

Toutefois, les partenaires de Géraldine Arthaud ne sont pas là par hasard. Ainsi, tour à tour, les formations de Dambach (Prénat), Flavigny (Prénat.) et Hoenheim (Prénat.) en ont fait l'expérience en se cassant les dents sur des Nancéiennes. Avec des artilleurs du calibre d'Emma Pacary, Lucie Roy, d'Emmanuelle Duranton ou encore des frangines Mettavant, le Nancy SLUC tourne d'ailleurs à 31 buts de moyenne.

Question défense, le leader de la division (11 victoires en 11 journées) est tout aussi impressionnant avec une moyenne de 14 buts encaissés. « Les filles sont d'ailleurs motivées comme jamais », révèle Frédéric Aubry, « Mais on sait que notre premier match contre Lure, leader de PN, sera difficile car cette équipe s'appuie sur d'anciennes pensionnaires du centre de formation de Besançon. Maintenant, en 2x25', tout peut arriver. »

Et peut-être suivra un match contre les Jarvilloises, qui passeront un premier test conte l'Entente Saône/Mamirolle, quatrième de son championnat.

Le programme demain, à Neufchâteau
16e de finale : 9 h 30, Nancy SLUC (Exc.) - Lure (Prénat.) ; 11h, Jarville (Prénat.) - Mamirolle (Prénat.).

Source ER du 2 mars 2013
Appel aux supporteurs pour la coupe de France Régionale
Imprimer le produit
Envoyer par mail
" Supporters du HBC NANCY SLUC, petits, grands, amis, connaissances, parents, licenciés au club, mobilisons nous le 3 MARS prochain.

Nos féminines ont besoin de notre soutien car elles ont un rendez vous important à NEUFCHATEAU pour y disputer le 16° de finale de la COUPE DE FRANCE RÉGIONALE contre Lure club de pré nationale.

Le match est à 9 heures 30 et si elles l'emportent elles accéderons au 8° de finale qui se disputera le même jour à 15 heures 30 .

Prévoyons le covoiturage, un repas tiré du sac pour plus de convivialité, tous les accessoires pour y mettre l' ambiance, et rendons nous à NEUFCHATEAU, salle omnisports place Pittet à côté de la piscine.
Pour l'organisation du déplacement merci de nous contacter HERVE CHARETTE au 06 16 95 41 95

ELLES COMPTENT SUR NOUS TOUS, SOYONS NOMBREUX."
Important : Nouvelle mouture du site
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à tous,

Voici donc la nouvelle mouture du site.

Il est nécessaire de se réinscrire (lien en haut à gauche du site) pour pouvoir à nouveau accéder au forum (puisqu'on ne connait pas vos mots de passes).


Il n'est pas nécessaire de remplir toutes les informations de la fiche d'inscription. Faites attention, à la reconnexion, le login c'est l'email complet.
Carton pour les filles
Imprimer le produit
Envoyer par mail
  2 matchs pour les filles ce week-end pour 2 victoires

 -18 élite: Les rouges se déplaçaient à Villers pour un derby toujours  particulier. Les nanceïennes entraient rapidement dans le match et enlevaient tout espoir au local en prenant 10 buts d'avance, 17-7 à la pause. La défense fonctionnait bien et lulu faisait son job dans les buts. On commençe à voir les choses travaillées à l'entrainement se mettre en place progressivement.
Les locales choisissaient clairement de durcir les débats en seconde période témoin l'hécatombe dans les rangs des visiteuses, dès lors le match changeait de physionomie dans une rencontre beaucoup moins technique. Les visiteuses géraient intelligemment leur avance en cherchant avant tout à éviter le contact.
Victoire nette 29-23 des nanceïennes.

-SF3: Encore un derby avec la réception de la réserve du SMEPS pour notre équipe 3 qui s'est évité tout suspens par son sérieux et son application. Les visiteuses, sans remplaçante, n'allaient poser aucun problème ni techniquement ni tactiquement aux nanceïennes, seule la gardienne repoussait au maximum l'échéance.
Score final 19-8, notons tout de même beaucoup de déchet aux tirs par précipitation et peur du contact, il s'agit de la chose à travailler suite à cette rencontre.

Les yeux se tournent à présent vers le 3 mars et le 16ème de finale de Coupe de France des régions des sf1.
Qualification des 10 ans pour les demi finale de la coupe
Imprimer le produit
Envoyer par mail
  Brillante Victoire de nos petits Handball contre Lunéville.

  Dans ce 1/4 de finale les joueurs et joueuses du HBC NANCY SLUC ont respecté les consignes de leur entraineurs.

  Score finale 14 - 07
Le HBC NANCY SLUC souhaite un bonne Saint Valentin à tous
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Prochain Match Loisirs
Imprimer le produit
Envoyer par mail

Le prochain match de l'équipe Loisir aura lieu le mardi 12 février au COSEC de  Dombasle-sur-Meurthe à 20h15.
 
Après le tournoi organisé en octobre dernier, les joueuses et les joueurs ont des fourmis dans les jambes !

 
Rendez-vous sur le forum, section Loisir, pour plus d’informations.
 
Merci à nos amis de HBC ROSIERES AUX SALINES pour leur invitation !
Match équipe de France : Billetterie pour France - Norvège
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Bonjour à toutes et tous

Vous attendiez avec impatience l’ouverture de la billetterie grand public pour la rencontre de qualification à l’Euro 2014… J’ai enfin le plaisir de vous annoncer son ouverture pour ce lundi 11 février 2013 à 12h00.

Afin de simplifier vos commandes, je vous ai fait un récapitulatif des emplacements restant à la vente en ligne. Le nombre de places restant à la vente du grand public est le suivant :

- Tribune G8 : 352 places CATEGORIE 3 à 37 euros

- Tribune G9 : 158 places CATEGORIE 3 à 37 euros

- Tribune D3 : 8 places CATEGORIE 1 à 62 euros

- Tribune E1 : 24 places CATEGORIE 1 à 62 euros

Nous sommes dans l’obligation de réserver un nombre important de places (10% de la jauge) pour la délégation Norvégienne. D’ici la mi-mars, nous serons certainement en mesure de vous proposer une vente de places CATEGORIE 2 à 52 euros.

L’ensemble de toutes ces places est uniquement disponible par le biais d’un site de vente en ligne dont le lien est le suivant et qui sera ouvert seulement à partir de 12h00 :

http://www.digitick.com/index-css4-francenorvege-pg1.html

Je vous informe également qu’à chaque connexion, 5 places uniquement pourront être achetées afin de permettre à un maximum de personnes d’accéder aux précieux sésames !!

Je reste à votre disposition pour tout autre renseignement

Sportivement
Tirage au sort du 1/16 de finale coupe de France Régionale
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Le HBC NANCY SLUC vient de recevoir le tirage au sort des 1/16ième de finale de la coupe de france régional Féminine.

Le match aura lieu à Neufchateau le dimanche 03 Mars 2013 à 09h30 contre le club HBC LURE VILLERS

Si nos filles réussient à gagner ce match elles joueront le 1/8ième de finale à 15h30 contre le vainquer du match entre JARVILLE et MARNOVILLE
Les Mettavant ont le hand dans la peau
Imprimer le produit
Envoyer par mail
Cette année, Nathalie Mettavant évolue avec Anaïs et Laurie, ses deux filles au Nancy SLUC. Coralie (absente sur la photo) et Patrick sont les deux autres membres de cette famille custinoise atypique.

Nancy. Dans la famille Mettavant, le handball se conjugue au pluriel. Et c'est peu dire ! Toute la semaine, les discussions de cette famille custinoise sont cristallisées autour de l'actualité de la petite balle de cuir. Plus que les paroles, Nathalie (46 ans), la maman, Anaïs et Laurie, les deux fausses jumelles de 22 ans, passent même aux actes sous les couleurs du Nancy SLUC où elles portent la tunique de l'équipe d'Excellence. Patrick, le patriarche, officie pour sa part à la table de marque ayant rangé depuis quelques années ses chaussures de sports.

Et pourtant, c'est bien lui, le seul homme d'une famille qui compte encore avec Coralie, une autre handballeuse, qui s'est trouvé le premier des atomes crochus avec ce sport. « J'ai débuté le hand à dix ans à Custines car il n'y avait pas d'équipe de foot », raconte-t-il. Mais au bout de trois ans, son envie de pouvoir enfin frapper une balle avec le pied le démangeait trop qu'il a fini par rejoindre le club de foot de Custines. Patrick aurait très bien pu rencontrer Nathalie, sa future épouse, sur le grand rectangle vert.

Car tout comme lui, Nathalie souhaitait enfiler les chaussures à crampons. « Mais la seule équipe féminine était à Bouxières et pour mes parents, il était hors de question de m'y emmener », révèle celle qui vient de signer sa 34e licence. Le couple a fini par transmettre le virus à sa progéniture. Ainsi, dès 1996, Laurie, Anaïs et Coralie renforçaient la section féminine de l'ex-ASPTT Nancy/Vandoeuvre. « Le problème c'est qu'on porte apparemment la poisse aux clubs », confie Nathalie Mettavant.

« Le hand, ma drogue »
Laurie et Anaïs débutaient le bal en assistant à la fin de la section féminine de l'ASPTT. « Cela nous a au moins permis de rejoindre maman à Custines », glissent les deux jumelles. Le premier match de la saison 2007-2008 restera à tout jamais un grand moment d'émotion pour Nathalie qui évoluait avec ses trois filles à ses côtés dans l'équipe fanion. « C'était super cool », confie Laurie, « Maintenant, on n'était pas forcément d'accord sur tout et il nous arrivait de nous chambrer. »

À la maison, Patrick enfile régulièrement le costume d'arbitre lorsque les filles refont le match. Mais la malédiction des ''Mettavant'' ne tardait pas à frapper Custines qui était rayé de la carte en 2010. Nathalie et ses filles prenaient alors le chemin de Maxéville qui disparaissait, à son tour, au printemps dernier ! « Le Nancy SLUC vit peut-être ses dernières heures (rires) », coupe le trio.

Frédéric Aubry ne regrette pas d'avoir convaincu la tribu Mettavant à rejoindre le SLUC alors que celle-ci était convoitée par le SMEPS, Flavigny et Villers : « Avec elles, on a à la fois l'expérience et la jeunesse ! »

Malgré ses 42 printemps, Nathalie n'est pas la moins active sur le terrain : « Cela fait pourtant dix ans que j'annonce ma retraite. Mais le hand, c'est ma drogue ». Tous ont un autre point en commun : le secteur médical. Nathalie est déléguée médicale, Laurie étudiante en fac de pharmacie, Anaïs est à l'école de kiné et Coralie est interne en médecine. « Pour ma part, je suis fonctionnaire au ministère des finances », annonce Patrick, « Mais je suis détaché à l'agence nationale de santé ». Cela ne s'invente pas !
Le SLUC surclasse Hoenheim
Imprimer le produit
Envoyer par mail
SLUC Nancy bat Hoenheim : 36-18.

Nancy SLUC : Duranton 8, Roy 8, Pacary 6, L. Mettavant 4, Roblot 3, Bedel 3, Vaillant 2, Turci 1, A. Mettavant 1.

Hoenheim : Letz 5, Himber 5, Trusch 3, Tu 1, Woelfli 1, Esselin 1, Gharbi 1, Roos 1.

Nancy. En Prénationale alsacienne, l'équipe d'Hoenheim, malgré quatre absentes, était favorite avant le match. Mais le SLUC Nancy, en Excellence lorraine, s'est présenté invaincu cette saison. Et cette série s'est poursuivie hier soir. Si l'entraîneur nancéien, Frédéric Aubry, admet que ses joueuses « s'étaient mis la pression avant », elles ont maîtrisé la rencontre de bout en bout. Philippe Brill, le coach adverse, reconnaît qu' « elles ont très bien joué ».

Les Alsaciennes ont résisté en première mi-temps. Tout de suite en difficulté (7-1 en moins de 10 minutes), elles ont su serrer le jeu pour limiter la casse à la mi-temps (15-10).

À nouveau, le SLUC a réalisé une entame de seconde période en trombe (20-11 37'), qui a anéanti tout espoir alsacien. Hoenheim a lâché prise, et a reproduit les mêmes erreurs qu'en première mi-temps : pertes de balle, mauvaises passes et tirs à côté. Sans solution, les joueuses ont essayé de tirer de loin, en vain. Dépassées par le jeu nancéien, elles n'ont inscrit que 2 buts en 16 minutes (28-12 46'). Philippe Brill leur reproche « surtout leur manque de combativité ».

À aucun moment, la différence de division ne s'est ressentie. Les visiteuses n'ont jamais réussi à développer leur jeu et le SLUC n'a pas relâché son emprise. Les Nancéiennes ont su rester concentrées pour obtenir leur qualification pour les seizièmes de finale.

L'Est Républicain
aeline informatique conseil général 54 decor jardin grand nancy ville nancy serviclub