Les pendules remises à l’heure

Les pendules remises à l’heure

Sur le papier, l’affrontement semblait équilibré entre les Meurthes-et-Mosellanes et les Alsaciennes qui se suivent au classement. Le premier quart d’heure confirma cette hypothèse (5-4, 10e).
C’est à partir de ce moment que les Nancéiennes ont mis un coup d’accélérateur, à l’image de Roblot qui vint lober Fussler tout en finesse (9-5, 17e). Nancy conserva son avantage jusqu’à la pause, même si les Strasbourgeoises, portées par une Élise Ilic très en forme (10 buts), recollèrent juste avant la mi-temps (13-12).
Au retour des vestiaires, Nancy se rassura et reprit une avance confortable (18-14, 40e). En attaque, Justine Menges ne ménageait pas ses efforts (7 buts en deuxième mi-temps) et permettait à Nancy de mener de 5 buts (20-15, 42e). Les Strasbourgeoises ne lâchaient rien et revenaient dans la partie (23-20, 55e) mais ce ne fut pas suffisant. Nancy l’emporta donc 25-23 et se replace au pied du podium.
SLUC NANCY : Roblot 6, Lanno 3, Carpentier 1, Menges 9, Aubry 3, Urien 2. ASPTT STRASBOURG :
Arche 6, Ilic 10, Laignel 1, Begin 3, Diakhon 1, Seitz 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :